• Couple of Gamer

1D#CoG : Top 10 des jeux du Mois de Septembre 2021


Les mois continuent de défiler, tout comme nos Top 10. Et pour ce mois de Septembre, on a eu le droit à plusieurs pépites qu'on a hâte de vous faire découvrir. Donc, sans plus attendre, voici les 10 jeux indépendants qui nous ont le plus marqué ce mois-ci.

10e. Embr

On démarre notre Top 10 avec un jeu qui a su mettre le feu. Avec ses airs très fun et sans prise de tête, Embr réussit à apporter un peu de sérieux, avec quelques traits réalistes de la vie d'un pompier. Certes, le jeu est loufoque. Mais quelques effets de destruction, les différents dangers, qu'ils soient électriques ou gazeux, et tout le reste, font de ce petit jeu fun, un simulateur/arcade de pompier. Et plus on avance, plus on se prête au jeu. Et c'est ce qui fait vraiment le charme d'Embr, en plus de ses graphismes très colorés et adorables. On regrettera tout de même l'absence d'un mode coop local, ou de la possibilité d'utiliser le Remote Play Togother, afin de pouvoir profiter du jeu à deux, sans devoir passer deux fois à la caisse.

9. In Sound Mind

En 9e position, c'est le thriller psychologique, In Sound Mind, qui se fait une petite place. Et même si, il est loin d'être un jeu effrayant, comme beaucoup de jeux d'horreur de nos jours. Il reste le jeu d'horreur qui nous a le plus marqué en cette année 2021, grâce à sa profondeur et son originalité. In Sound Mind prouve que pour faire un bon jeu d'horreur angoissant, on n'a pas besoin de partir dans le macabre ou le sordide. Il suffit juste d'avoir les bonnes histoires.

8e. Eastward

Après un peu moins de 30 heures, on peut vous le dire. Eastward est un jeu captivant, qui mérite le détour. John et Sam forment un adorable duo. Le monde que l'on explore est sublime. Et l'histoire nous fait passer par toutes les émotions. Une très belle pépite indépendante, comme on les aime, qui mérite d'être découverte.

7e. Lost in Random

Lost in Random est la petite surprise qui n'en est pas vraiment une. L'histoire est intrigante. L'ost est merveilleux. Et la direction artistique est vraiment sublime. Et tous ces éléments nous permettent de passer un agréable moment en compagnie de Paire et Décisse. On regrette tout de même le côté chanceux des combats, qui parfois nous met plus de bâtons dans les roues qu’autre chose. Et si par malheur, la chance n’est pas de notre côté, le jeu devient très vite frustrant.

6e: Tails of Iron

Difficile de ne pas citer Tails of Iron, qui a été un petit coup de cœur. On était déjà conquis lors de notre première expérience, qui avait duré à peine une heure. Et on l'est encore plus, après notre beau voyage en compagnie de Redgi. Tails of Iron est peut-être un jeu très punitif. Ce qui le rend parfois assez difficile. Mais son histoire, sa narration, sa direction artistique et sa musique, font de lui un petit chef d'œuvre indépendant, qui réussit à nous charmer, dès les premières minutes.

5e: Kitaria Fables

Kitaria Fables est une sublime découverte. Son adorable histoire. Son mélange de genres. Ces musiques. Son mode coopératif. Il réunit tous les éléments pour faire de lui un jeu parfait, qu'on a du mal à quitter. Qu'on soit amateur d'aventure ou fermier dans l'âme. Le jeu réussit à combiner les deux, de la plus belle des manières. On regrette tout de même le côté farming intensif, qui nous oblige à toujours devoir tuer des monstres, pour récupérer des ressources, et évoluer. Mais après quelques heures, on s'y fait. Et on se plonge avec bonheur dans ce magnifique petit jeu.

4e. F.I.S.T.: Forged In Shadow Torch

Au pied du podium, on retrouve le surprenant F.I.S.T. Un metroidvania impressionnant par ses graphismes, son monde, et son histoire. Mais aussi, il nous impressionne par son statut. Car F.I.S.T: Forged In Shadow Torch est avant tout un jeu indépendant. Et à ce niveau, on ne peut que féliciter les développeurs. Car le travail apporté aux détails, que ce soit lors des phases In-Game ou les des cinématiques, est tout simplement extraordinaire. Des jeux indépendants que celui-ci, on en veut tous les jours. On regrette tout de même le lancement tardif de la VF, qui fera son apparition dans 3 semaines. Un petit moins qui ne changera pas notre avis sur le jeu. Mais qui pourrait en rebuter plus d'un.

3. Gas Station Simulator

Après des débuts difficiles, Gas Station Simulator a su gagner des places dans notre cœur, et surtout, notre classement. Au début du mois de septembre, le jeu n'était même pas sûr d'être dans le Top 10. Mais il a su se mettre à jour, corriger ses bugs, et devenir la simulation incontournable, qui nous a fait perdre des heures. Un jeu original, avec de nombreuses activités aux rendez-vous. Gas Station Simulator est une simulation intéressante, qui mérite amplement sa place.

2. TOEM

En seconde position de notre top 10, on retrouve le merveilleux safari photographique, TOEM. Un jeu adorable et plein de charme, qu'on explore avec beaucoup de plaisir. Certes, c'est très court. Et après seulement 3 petites heures, on a plié le jeu, et on peut remballer l'appareil photo. Mais il y a une certaine magie qui se dégage de TOEM, et qui nous donne envie d'y retourner, encore et encore. Cette même magie qui alimente la plupart des pépites indépendantes. Et quand cette magie est là, difficile de ne pas tomber sous le charme.

1. Kena: Bridge of Spirits

Sans grandes surprises, le 1er de ce mois n'est autre que Kena: Bridge of Spirits. C'est LA grosse pépite indépendante de ce mois de septembre. Enfin, à ce rythme, c'est le jeu indépendant de l'année. Bon, il reste encore quelques mois pour être surpris par d'autres petits jeux. Mais le travail accompli par Ember Lab est tout simplement époustouflant. Un monde sublime. Des musiques magnifiques. Une histoire qui fait verser quelques larmes par moment. Et des Rot trop adorables. Difficile de ne pas craquer pour un tel jeu. Souvent, on parle de pépites indépendantes. Mais pour le coup, Kena: Bridge of Spirits est bien plus qu'une pépite. C'est un chef d'œuvre.


181 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout