top of page
  • Photo du rédacteurCouple of Gamer

[Test'1D][Nintendo Switch] Train Life: A Railway Simulator


Après une sortie sur PC, PlayStation et Xbox. La simulation ferroviaire de Simteract, édité par Nacon, Train Life: A Railway Simulator, arrive sur Nintendo Switch. Un portage qui arrive avec les nombreux bugs, et un downgrade graphique. Mais est ce que cela nous empêche de prendre du plaisir ? C'est ce qu'on a essayé de découvrir lors de notre test.

Trailer du jeu

Il y a un peu moins d'un an maintenant, nous donnions notre avis sur la version finale de la simulation ferroviaire de Simteract, Train Life: A Railway Simulator. Une simulation de train qui nous permettait de créer notre entreprise, pour y faire des livraisons diverses, des transports de voyageurs, et bien d'autres. À l'époque, le jeu était loin d'être parfait, avec de nombreux petits bugs. Mais il y avait tout de même quelques bons points dans cette simulation. Avec l'annonce d'une arrivée sur Nintendo Switch, on ne pouvait pas s'empêcher de vouloir le découvrir. On a donc repris une carrière. Mais cette fois-ci, en mode portable. Et on a tout de même été surpris.


Comme pour la version PC, on commence notre aventure par la création de notre société. On va y choisir notre personnage, son nom, le logo et le nom de l'entreprise, ainsi que l'un des différents niveaux de difficulté, qui permettra à de nombreux joueurs de pouvoir profiter du jeu. Une fois notre profil terminé, on a recommencé à 0, les différents tutoriels du jeu. Histoire de se remettre dans le bain. Et surtout, de prendre en main la version Nintendo Switch de Train Life. Lors des 5 scénarios didacticiel, on va apprendre à utiliser au mieux le si peu de touches de la Nintendo Switch, pour conduire un train, gérer les aiguillages, prendre des passagers ou des cargaisons, et gérer son entreprise. 5 scénarios qui dureront une trentaine de minutes, au vu de la simplicité des commandes à la manette. Une fois terminée, on pourra commencer notre carrière.

Dans ce jeu, on sera notre propre chef. C'est-à-dire qu'on rendra des comptes à personne. On sera donc libre de faire tout ce que l'on désire. Tant qu'on gagne notre vie. On va démarrer notre aventure dans notre gare d'attache, sélectionnée lors de la création de personnage. Équipée d'une petite locomotive, on va devoir accepter nos premiers contrats grâce à notre radio. Ou sélectionner l'un des différents scénarios, passagers, cargaison, manœuvre, ou remorquage, qui seront disponibles. Pour bien commencer, il sera préférable de commencer par les scénarios. Cela permettra de gagner un peu d'argent. Mais surtout, servira à augmenter notre niveau, pour débloquer de nouveaux scénarios, et de nombreux éléments, comme des nouveaux trains ou des wagons. Les scénarios vont aussi nous permettre de bien maîtriser le gameplay du jeu.


Une fois qu'on en aura terminé avec les scénarios, il faudra commencer à vraiment gérer son entreprise, prendre le contrôle des différentes gares d'Europe, et gagner sa vie. Pour gagner de l'argent et de l'expérience dans Train Life: A Railway Simulator, il faudra effectuer des contrats de livraisons de marchandise, ou de courrier/passager. Les contrats de marchandise seront ceux qui rapporteront le plus. Car plus on va livrer de wagons, plus on va gagner de l'argent. Alors que le transport de passagers permettra de gagner uniquement de l'argent sur le voyage. L'argent va nous permettre d'acheter de nouveaux trains. Mais pas seulement. Car plus on va avoir de trains, plus ça sera difficile de tous les gérer. Alors, il faudra embaucher du personnel, afin qu'ils puissent effectuer quelques trajets de leur côté. L'argent sera très important dans Train Life. Car ça va aussi nous permettre d'entretenir nos différentes locomotives. Et de faire le plein d'essence.

Pendant nos différents trajets, on va devoir gérer de nombreuses choses. Tout d'abord, avertir avant chaque passage en gare. Il faudra aussi gérer sa vitesse, klaxonner aux passages à niveau, afin de prévenir les voitures, faire attention aux animaux sur les voies. Mais pas seulement. Il faudra aussi gérer l'usure et l'essence, comme dit plus. Le non-respect des différentes règles nous donnera le droit à une magnifique amende. Malheureusement, avec les nombreux bugs non corrigés, on ne sera jamais à l'abri d'une amende. Le plus souvent, on aura le droit à une pénalité de retard, à cause d'un GPS défectueux qui ne précise pas vraiment la station d'arrêt. Un problème qui nous avait déjà posé de nombreux soucis sur la version PC du jeu. Et on regrette de le revoir apparaître dans la version Nintendo Switch.

Le portage de Train Life: A Railway Simulator est un peu catastrophique. En plus d'avoir tous les problèmes de la version PC. La version Nintendo Switch souffre d'un downgrade sévère, avec de gros soucis de latence. Ainsi que des temps de chargements interminables. Et parfois, c'est insupportable. Certes, on ne s'attendait pas à un portage exceptionnel. On savait que ça serait très difficile pour un jeu comme Train Life, d'avoir une version propre et stable sur Nintendo Switch. Mais on pensait qu'il y aurait une optimisation pour la console. Histoire de pouvoir en profiter comme il se doit. Malheureusement, ce n'est pas le cas. Surtout que pour ne rien arranger, la version portable est très énergivore. Et après seulement une petite heure en mode portable, il faut déjà mettre sa Nintendo Switch à recharger. C'est dommage. Car avec tous ces petits soucis, on oublie que la jouabilité sur Nintendo Switch est très agréable.


Pour conclure, Train Life: A Railway Simulator n'est pas une mauvaise simulation. Mais juste un très mauvais portage sur Nintendo Switch. Même si le jeu nous propose une jouabilité agréable sur la petite console portable de Nintendo. Il y a trop de problèmes, qui nous empêchent d'apprécier comme on le devrait, cette simulation ferroviaire. Entre les nombreux ralentissements, les chargements interminables, et les différents bugs de la version PC, toujours pas corrigés, difficile de prendre du plaisir. En espérant que Simteract réagisse rapidement. Mais on ne porte pas un grand espoir.


651 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page
Couple of Gamer ...