• Couple of Gamer

[Test][GOG] Cyberpunk 2077


Annoncé la toute première fois en 2012, avec un premier trailer en 2013. Cyberpunk était sûrement le jeu le plus attendu de cette année 2020. Après avoir disparu les premières années, Cyberpunk 2077, le grandiose projet du studio polonais, CD Projekt RED, a vraiment refait parler de lui en 2018, lors de l'E3. Deux années plus tard, et après de nombreux reports, le jeu trouve enfin une date de sortie, le 10 décembre 2020, mettant fin à la très longue attente. Mais quelques jours après sa sortie, le nouveau bébé de CD Projekt se fait descendre par les joueurs consoles Old-Gen, qui malheureusement, ne peuvent pas profiter du titre, suite à de nombreux bugs. De notre côté, on a eu la chance de pouvoir parcourir Night City sur un PC puissant. Et c'est avec un immense plaisir qu'on a découvert l'histoire de V. Mais l'attente valait t'elle vraiment le coup ? On vous dit tout dans notre test ultime de cette fin d'année.

A La Découverte de Cyberpunk 2077

Night City, la ville qui ne dort jamais !

Cyberpunk 2077 est un RPG en vue FPS, qui se déroule en 2077, dans la ville de Night City. Dans ce jeu, on y contrôle V, un homme ou une femme, selon le choix de départ, qui va vivre une aventure assez folle, à cause d'une biopuce implantée dans son cerveau. Mais avant d'en arriver là. Il y a beaucoup de choses à découvrir à Night City. Tout d'abord, le jeu nous propose de créer son propre V, avec des outils de personnalisations assez poussés. Cheveux. Boutons. Tatouages. Appareils Cybernétiques. Attributs sexuels. Cicatrices. Tatouages. Le choix est très large, pour créer son V de départ. Seule la voix n'est pas très personnalisable. Étant donné que V parlera énormément lors de son aventure, on a le choix entre la voix féminine ou masculine. Mais pour le reste, on peut faire ce qu'on veut de V. Et avant de se lancer dans le jeu, il faudra positionner 7 points sur les attributs du personnage. On y retrouve la constitution, l'intelligence, les réflexes, les capacités techniques et le sang-froid. Mais on y reviendra après. Car c'est bien plus complet que ça.

Après avoir créé le V qui nous ressemble, un autre choix, qui n'a pas vraiment d'importance, va devoir être fait. Le parcours de V. Il existe trois parcours pour V dans Cyberpunk. Nomade, Gosse des rues et Corpo. Selon le choix effectué, le prologue sera totalement différent. Par exemple, en tant que Nomade, on va quitter le clan des Bakkers et partir pour la grande ville de Night City. En tant que Gosse de rues, on va se retrouver embarqué dans un vol de voiture qui va mal tourner. Et pour finir, le parcours en tant que Corpo nous fait vivre l'aventure d'un espion de la Corpo la plus célèbre de Night City, Arasaka. Même si ces trois parcours permettent de démarrer l'aventure différemment, elles auront tous le même but, nous ouvrir les portes de Night City, en compagnie de notre acolyte, Jackie Welles. Après ça, qu'importe le parcours, l'histoire de V convergera vers une séquence montage, mettant en scène de nombreux protagonistes, qui seront nos futurs contacts à Night City, en 2077. Normalement, le choix du parcours a une influence sur les différentes réponses lors des dialogues. Mais en jouant les trois parcours, et donc, en terminant le jeu trois fois, on se rend très vite compte, que les réponses d'un Corpo, d'un Nomade, ou d'un gosse des rues, sont assez similaires, et n'ont pas vraiment de conséquence directe sur le jeu.

Cyberpunk 2077 est un RPG très similaire à The Witcher 3. En même temps, c'est le même studio, donc, il n'y a rien de choquant. On a donc le droit à de très nombreuses quêtes à effectuer pour progresser dans l'histoire. La quête principale est axée sur l'histoire d'une Relic appartenant à Arasaka. Après quelques missions, V et Jackie Welles vont se rendre chez Arasaka pour tenter de la voler. Et les événements vont faire que va se retrouver avec la Biopuce en lui, ce qui le tuera à petit feu, tout en faisant apparaître une ancienne légende de Night City, décédé en 2023, Johnny Silverhand, joué par Keanu Reeves. Bien sûr, on ne vous dévoilera rien à ce sujet. Mais pendant toute l'aventure V et Johnny vont faire "équipe" pour tenter de retirer la biopuce. Malheureusement, Night City est une ville pleine de surprises.

Pour venir à bout de la quête principale, en effectuant quelques quêtes secondaires, il faudra passer une vingtaine d'heures à Night City. C'est court. Mais en vingt heures de jeu, on ne découvre que 20 % du jeu. Il faudra compter entre 80 et 100 heures pour vivre l'aventure à fond, et découvrir les différentes fins que propose Cyberpunk 2077. Bien entendu, on ne va pas vous dévoiler ces fins. Mais il faut savoir que le jeu propose une fin assez choquante, qui permet de terminer le jeu plus rapidement. Elle est totalement inutile. Mais qu'importe les choix effectués lors de l'aventure, cette fin peut être sélectionnée. C'est un choix totalement personnel, qui normalement, ne devrait pas être effectué par de nombreux joueurs. Pour les autres fins du jeu, il y aura plusieurs critères à remplir. Faire les bons choix. Se lier d'amitié avec certains protagonistes. Et choisir de qui va vivre ou mourir. Tout dépendra si on souhaite une vie paisible comme Mr Tout-le-monde, ou mourir en héros sur les feux de la rampe avant d'atteindre sa trentième année.

Tueur dans l'âme !

Cyberpunk 2077 est un action-RPG en monde ouvert qui ne se joue pas comme tous les action-RPG qu'on a l'habitude de voir. Cette fois-ci, on prend le contrôle de V en vue à la première personne. Mais pour le reste, c'est assez similaire. Pendant l'aventure, il est possible de s'équiper de trois armes différentes, parmi un nombreux incalculable d'armes à feu et de corps-à-corps. Pistolet. Fusil à pompes. Sniper. Mitraillettes. Katana. Couteau. Clé anglaise. Ceci n'est qu'une petite liste des nombreuses armes disponibles. Chacune de ces armes possède ses propres caractéristiques. La principale, le DPS, sera celle qui permettra de savoir le nombre de dégâts par seconde que l'arme effectue. Pour le reste, selon la qualité de l'arme, elle pourra infliger des dégâts bonus, de feu, de poison, ou d'électricité. Mais aussi d'autres caractéristiques qui toucheront directement V, comme l'endurance ou l'esquive. Certaines de ces armes pourront être améliorées pour devenir encore plus puissante. Mais avec le nombre d'armes récupérées en mission, il n'est pas nécessaire d'effectuer ces améliorations. Quelques armes ont aussi des emplacements de puces ou d'équipements, qui permettront d'ajouter quelques capacités supplémentaires ou des viseurs. Bien sûr, comme le jeu se déroule en 2077, toutes ces armes sont un peu différentes des armes modernes. Certaines d'entre elle sont cinétiques, et permettent de faire des tirs ricochet, et d'autres ont la capacité de traverser les différentes surfaces. Cette dernière capacité est très apprécie avec un sniper. Car bien placé, on peut exterminer tous nos ennemis, sans sortir de sa cachette, et à une distance hors d'atteinte de l'ennemi. L'arme parfaite pour un grand nettoyage.

Bien sûr, les armes ne sont pas les seuls équipements que l'on récupère un peu partout à Night City. Pour augmenter ses statistiques, on peut aussi s'équiper de vêtements, comme une veste, un maillot, un pantalon, des chaussures, un chapeau, ou encore, en masque. Chaque équipement permet d'augmenter l'armure de V. Mais selon la qualité, comme pour les armes, il est possible d'avoir quelques bonus supplémentaires, et des emplacements pour y insérer des modules. Mais ce n'est pas tout. Pour rendre V encore plus puissant, il existe de nombreux autres petits à côtés, comme l'ajout de modules cyberconsole. Ces derniers vont surtout servir pour les séquences de piratages. Mais certains de ces modules vont permettre de pirater un ennemi à distance, effacer sa mémoire, ou le rendre aveugle. Il y a de nombreux modules cyber à découvrir dans Cyberpunk 2077. Et même si la plupart vont servir pour le piratage des objets du quotidien. Certains seront très utiles contre les ennemis, lors des phases de combats. Tous ces équipements et armes pourront être fabriqués grâce aux ressources récupérées lors de l'aventure. Mais pour tout vous dire, à part monter son niveau de fabrication, il n'est pas nécessaire de fabriquer des armes et équipements. On en ramasse assez sur les corps et dans les coffres.

Pour finir, contre quelques Eddies, la monnaie locale, il sera possible de faire un tour chez les charcudoc de Night City, pour changer les implants de son corps, appelés Matériel Cyber. Au total, il y a onze modifications disponibles chez un charcudoc. On peut changer son cortex frontal, son système oculaire, son système sanguin, son système immunitaire, son système nerveux, son système tégumentaire, son système d'exploitation, son squelette, ses mains, ses bras et ses jambes. Chaque implant permet d'augmenter la santé, l'armure ou encore, l'endurance de V. Certains implants servent aussi pour le piratage. Quand on est à fond dans l'histoire, on change ses équipements, mais pas son matériel cyber. Et on se rend compte qu'il ne sert pas à énormément. Du moins en difficulté normal. Si on fait l'aventure en difficile ou extrême, la modification des implants est quasiment obligatoire si on souhaite survivre à Night City.


Pendant l'aventure, nos différentes actions vont permettre de gagner de l'expérience. Une fois qu'on monte d'un niveau, on gagne un point d'attributs à utiliser sur l'un des cinq attributs du personnage. Ces attributs sont très importants, et ne sont pas à disposer comme bon nous semble. Car pendant l'aventure, pour réaliser certaines actions, comme pirater un module, forcer une porte, négocier, il faudra un niveau bien précis d'attribut. Par exemple, pour forcer une porte, il faudra être niveau 8 de constitution. Sinon, il faudra trouver un moyen. Malheureusement, lors de certaines quêtes secondaires, aucune autre solution n'est envisageable. Il faut donc obligatoirement le niveau d'attribut demandé pour réaliser l'action de la quête. Heureusement, on peut quitter une mission en cours, et la reprendre plus tard, sans perdre sa progression, évitant ainsi de tout recommencer, et de revenir avec les attributs nécessaires. Monter de niveau permet aussi de gagner des points d'avantages. Ces derniers permettent de débloquer des avantages dans les différents attributs. Chaque attribut possède différents arbres à avantage, demandant plus de 200 points d'avantages. Pour gagner d'autres points d'avantages, il faudra augmenter le niveau des capacités. Par exemple, dans l'attribut réflexe, on y trouve les capacités armes de poing, lames et assaut. Pour gagner des points, il faudra tout simplement tuer des ennemis avec des pistolets ou des katanas. Chaque nouveau niveau permet de gagner un point de capacité. Il est donc nécessaire d'utiliser toutes les capacités de V, pour pouvoir le faire évoluer à son maximum. C'est extrêmement long. Mais ça vaut le coup.

Une vie paisible, ou une mort spectaculaire ?

La vie à Night City n'est pas de tout repos. Et pour se forger une réputation, en bien comme en mal, il va falloir parcourir les rues de la ville, et réaliser l'une des nombreuses quêtes ou activités disponibles. Au début du jeu, notre réputation est assez faible, on a donc accès à quelques quêtes que les fixers de la ville veulent bien nous donner. Mais plus on avance dans l'aventure, plus notre niveau de réputation augmente, et tous les fixers de Night City veulent qu'on effectue un petit job pour eux. Même la police aura besoin de nos services.


Dans un premier temps, on va se concentrer sur les quêtes secondaires qui ont une importance dans l'histoire. Ces dernières sont données par nos "amis" qui auront besoin d'aides. Ces quêtes se déroulent en arc. Chaque protagoniste important aura son petit arc narratif, qui aura un impact ou non sur la fin du jeu. Pour une meilleure fin, il est nécessaire de terminer tous les arcs narratifs de ces personnages. Elles permettent aussi de débloquer des objets et équipements très rares, dont des voitures ou des motos.

Par la suite, on est libre de réaliser les quêtes que l'on souhaite à Night City. La plupart d'entre elle n'auront aucune conséquence sur la fin du jeu. Mais elles vont permettent de gagner des Eddies, de l'équipement et bien d'autres surprises. Les quêtes et activités secondaires sont nombreuses. Chasse à l'homme. Espionnage. Taxi. Course. Boxe. Tuerie. Livraison de colis. Night City ne manque pas de travail, qu'il soit honnête ou non. Les Eddies gagnés vont principalement servir à une autre quête, l'achat de voiture. Pendant l'exploration des différents quartiers de Night City, les fixers proposeront des voitures à vendre à des prix pas toujours abordables. Heureusement, les quêtes secondaires sont tellement nombreuses dans Cyberpunk 2077, que les Eddies finiront par pleuvoir, permettant de s'offrir les plus beaux bolides de la grande ville. Bien sûr, il sera aussi possible de dépenser son argent en achetant des équipements, des implants, des prostitués, à manger ou à boire. La vie normale quoi.

Si jamais le manque d'argent se fait sentir, grâce à son système de piratage, il est possible de pirater à distances certains appareils, notifiés par un carré rouge sur la mini-map. Ces derniers, après une petite séquence de déchiffrage, vont permettre de ramasser un peu d'Eddies, et parfois même de l'équipement.


L'une des activités qu'on a le plus apprécié lors de notre aventure, ce sont les romances. En fait, ce sont des séquences de sexe avec sept personnages du jeu, que l'on va plus ou moins rencontrer. Certaines se débloqueront assez facilement, juste en avançant dans l'histoire. Pour les autres, il faudra effectuer une suite de quêtes, qui permettra de débloquer les scènes de romance. On aime ces scènes, car CD Projekt n'a eu aucune limite de censure. On n'a pas le droit à des vieux bâtiments qui tremblent, avec des bruits de fond. On a vraiment une scène de sexe, entre un homme et une femme, ou un homme et homme. Vous l'aurez compris, le studio Polonais a poussé la chose au maximum. Et c'est plutôt réussi.


Ceci n'est qu'une petite partie de Cyberpunk 2077. Il y a encore de nombreuses activés à découvrir. Mais on ne va pas tout vous dévoiler. Il faut toujours garder une petite part de surprise.

La beauté du futur !

Cyberpunk 2077 se déroule dans un futur assez proche, mais éloigné en même temps. En 2077, le monde aura changé. Mais il ne sera pas forcement comme celui présenté dans le jeu. Mais CD Projekt RED montre tout de même de très belles idées de technologies, qui nous rappelles des films de science-fiction. Tout d'abord, il y a les habitants, qui sont plus proches des robots que des humains avec tous leurs implants. C'est très futuriste, et ça colle parfaitement à l'histoire. Les voitures aussi ont un aspect très futuriste, tout en restant moderne. Les drones et les Navi font un peu plus futuriste. Mais ça reste assez plausible comme situation. Là où le studio frappe fort, c'est sur les DS. Ce sont des séquences filmés, où il est possible de visualiser une scène depuis un engramme. Dans l'histoire, elles vont surtout nous servir à résoudre une quête, en explorant une scène, que ce soit par l'image ou le son. On y retrouve un peu le côté Minority Report, sans la vision du futur. Et en explorant Night City, on voit même la police utiliser les DS pour résoudre les crimes. Le jeu regorge de bonnes idées comme celle-ci, qui permettent de nous transporter facilement en 2077.

Un monde à couper le souffle !

Là où Cyberpunk 2077 nous met tous d'accord, c'est avec ses graphismes. Avec une bonne configuration PC, le jeu est tout simplement une claque visuelle. Night City est une Mégalopole somptueuse, de jour comme de nuit. Et même si on a une préférence de nuit, pour les nombreux panneaux lumineux qui illuminent Night City, on en prend plein les yeux, quel que soit le moment de la journée. Chaque quartier de la ville propose son propre atmosphère et sa propre population. Quand on traverse Night City, on voit tout de suite la différence entre deux quartiers. Les lumières changent. Les habitants et leur comportement aussi. Les décors. La vie. Les infrastructures. Rien est laissé au hasard. Night City est une ville gigantesque, qui ne se contente pas de nous offrir de magnifiques gratte-ciel et des habitants. C'est une ville construite et logique, qui permet de voyager dans une véritable Mégalopole, à l'image de New-York. Quand on voit l'immensité du travail fourni pour réaliser cette ville, qui ne s'arrête pas qu'aux quartiers de la grande ville, on peut comprendre que certaines petites configurations aient du mal à faire tourner le jeu. Car même un PC de compétition, faisant tourner le jeu en ultra, avec l'option Ray Tracing en ultra aussi, a parfois du mal à suivre. Certes, on est très loin de notre preview de 2019. Le jeu a pris un sacré downgrade. Mais il reste tout de même bluffant.


On a aussi le droit à des personnages très réalistes, aux nombreux détails corporelles époustouflant. Jackie, Johnny, Panam, Misty. Il n'y a pas un seul personnage du jeu qui soit raté. Ils sont tous magnifiques. Et certains d'entre eux sont ultra attachant, par leur physique magnifique. Mais aussi, grâce au doublage exceptionnel. Cyberpunk 2077 pourrait être un chef d'œuvre, s'il n'avait pas certains défauts liés aux quêtes, et quelques bugs mineurs, parfois dérangeants.

Encore trop tôt.

Même si pendant notre aventure, nous avons eu aucun bug majeurs ( on touche du bois ), le jeu a quelques défauts qui nous ont un peu dérangé. Celui qui revient souvent, c'est la synchronisation labiale. Trop souvent les personnages ne bougent pas les lèvres, ou ne suivent pas leur texte. C'est le genre de défauts qui revient souvent sur les gros AAA. Et parfois, ça gâche un peu l'immersion.


L'autre défaut, c'est le manque de profondeur dans certaines quêtes secondaires. Quelques fois, on va avoir le droit à un scénario digne des quêtes secondaires de The Witcher 3. Des quêtes bien écrites, structurées, et poignantes. C'est le genre de quêtes qu'on attendait, connaissant CD Projekt. Malheureusement, elles sont trop peu nombreuses. La plupart des quêtes secondaires sont vite expédiées. Et même si toutes les quêtes ne peuvent pas être aussi bien écrites. Car il faut bien quelques quêtes rapides. Certaines auraient mérités une meilleure narration.

Il y a aussi un gros problème d'IA. Selon la situation, l'IA sera totalement absent. Il ne nous verra pas venir. Il ne suivra pas vraiment l'action de la séquence. Mais d'autres fois, ça sera tout le contrôle, il sera ultra agressif. Un simple regarde envers un policier peut très mal se terminer. C'est tout ou rien, et c'est frustrant.


Et pour finir, un autre défaut qui gâche un peu l'exploration, c'est la physique des véhicules. Quasiment tous les véhicules à quatre roues de NightCity sont impossibles à conduire. Elles glissent au moindre virage, comme si on était sur une piste gelée. Ce qui nous fait faire un peu trop de tête-à-queue. Et c'est encore pire lors des courses de rue. Heureusement, les motos rattrapent le coup. Et malgré un freinage un peu trop agressif, il est plus agréable de conduire dans les rues de Night City à bord d'un deux-roues.


Ce ne sont pas des gros défauts, qui vont empêcher de terminer le jeu, et de l'apprécier à sa juste valeur. Mais ce sont des défauts qui auraient pu être évité, si le jeu ne serait pas sorti si tôt. On le remarque très rapidement. Cyberpunk 2077 est un jeu qui a encore besoin de travail. Certes, on a le droit à des patchs, jour après jour. Mais ce n'est pas ce qu'on cherche quand on se lance dans une aventure comme Cyberpunk 2077. Surtout avec des mises à jour récurrentes de 70 Go.

Finir l'année en beauté.

Pour conclure, malgré quelques petits problèmes au lancement sur les versions consoles, et quelques bugs mineurs sur PC. Cyberpunk 2077 est l'un des jeux les plus ambitieux de ces dernières années. Et on peut lui trouver tous les défauts du monde. Il restera l'un des meilleurs jeux de cette année 2020. Pour être parfait, il aurait mérité quelques mois de développement supplémentaires. On ne va pas le nier. Mais ce qu'il propose aujourd'hui, c'est tout simplement bluffant. Un Open World dantesque. Un scénario bien ficelé et bouleversant. Un Keanu Reeves stupéfiant. Des graphismes somptueux, qui nous mettent une claque à chaque fois qu'on lève les yeux au ciel. Des personnages attachants. Un monde futuriste réussi. Cyberpunk 2077, c'est des heures et des heures de plaisir coupable. Une fois dedans, on a qu'une seule envie, c'est d'y rester. Et même quand on a fait le tour du jeu, on a envie d'y retourner. Pour revivre cette histoire incroyable. CD Projekt a créé un monde unique, qui, comme The Witcher 3, restera dans les annales du jeu vidéo.



5 071 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout