• Couple of Gamer

1D#CoG : Top 10 des jeux du Mois de Novembre 2020


On termine l'année en beauté. Et cette fois-ci, le Top 10 de novembre arrive à l'heure. Tout comme celui de décembre (on l'espère). Une fois de plus, un mois qui nous a permis de découvrir de sublimes pépites. Et les trois premiers du classement sont de véritables coup de cœur. Mais trêve de bavardage. On se lance dans cet avant-dernier Top 10 des meilleurs jeux indépendants du mois.

10e: Nordlicht

Le dernier du classement, et le dernier à avoir eu la chance d'être testé pour ce mois-ci. Il a d'ailleurs volé la place d'un autre jeu, qui était là depuis un moment. Nordlicht est un petit Point & Click qui n'est peut-être pas très long. Mais pour son petit prix, il mérite largement sa place dans ce top 10. Une histoire adorable, une charmante direction artistique et une bande-son magnifique. Il a tout d'une pépite indépendante. Avec quelques heures supplémentaires au compteur, il aurait pu grappiller quelques places. Mais tant qu'il est dans le classement, c'est tout ce qui nous importe. Car ça veut dire qu'il nous a touchés. Et qu'il touchera bon nombre de joueurs, fans de jeux indépendants.

Test Express de Nordlicht

9e: Bridge Constructor: The Walking Dead

Vous vous demandez sûrement ce que fait un jeu comme Bridge Constructor dans le classement. C'est toujours pareil. On connaît le jeu. Il n'offre rien d'innovant. Mais c'est faux. Bridge Constructor: The Walking Dead est un jeu qui se concentre sur l'univers de la bande-dessiné de Robert Kirkman. On y retrouve les mécaniques d'un Bridge Constructor, incluant les personnages et l'histoire de The Walking Dead. Pour échapper aux zombies, il faudra créer des ponts, mais pas seulement. Le jeu propose aussi de nombreuses énigmes basées sur la physique, ce qui le rend encore plus poussé qu'un simple Bridge Constructor. Il y a de très bonnes idées dans ce spin-off, qui le différencie des autres. Un jeu qui fait réfléchir. Et plaira aux fans de la série ou du jeu.

A La Découverte de Bridge Constructor: The Walking Dead

8e: YesterMorrow

En 8e place, on retrouve une nouvelle pépite, un peu sous-exploitée, YesterMorrow. Même si l'histoire n'est pas plus accrocheuse que ça. YesterMorrow est un très bon petit jeu de plateforme aux airs de Metroidvania. Les énigmes sont intéressantes. Et l'exploration des diverses îles, mélangée au voyage dans le temps, permet de vivre un voyage magnifique. Une très belle découverte, pleine de charme, qu'on ne peut que conseiller, pour les fans de voyage dans le temps, et de petits jeux indépendants.

Test Express de YesterMorrow

7e: The Pathless

La Next-Gen a elle aussi droit à ses petits jeux indépendants. Même si The Pathless est aussi disponible sur PC. Il reste une exclusivité Playstation 5, côté consoles. Développé par les papas d'ABZÛ, ce jeu nous offre un voyage magnifique, en compagnie d'une jeune fille et son aigle. La direction artistique nous en met plein la vue. L'histoire est somptueuse. Les énigmes sont bien pensées. The Pathless est vraiment un bon jeu. Mais il lui manque quelques éléments pour le rendre encore meilleur. D'où sa 7e place. Avec de sublimes musiques et un univers moins vide et répétitif, The Pathless aurait pu être une pépite. Mais il n'en reste pas moins un très bon jeu indépendant à découvrir.

A La Découverte de The Pathless

6e: Superliminal

Encore lui ? Certains jeux d’énigmes nous font remuer la matière grise. Et d'autres, comme Superliminal, nous retournent complètement le cerveau. Découvert lors de l'E3, on était impatient de voir ce que ce jeu allait nous proposer. Une fois en main, on se rend très vite compte, que toutes les énigmes de Superliminal jouent sur les perspectives. Et quand on n'a pas l'habitude, ça a tendance à être énervant. Mais toutes les énigmes de ce petit jeu sont bien pensées, rendant le jeu drôle, et intelligent. Malheureusement, on fait toujours la même chose après quelques heures. Mais dans l'ensemble, Superliminal reste une très belle découverte, à faire au moins une fois.

A La Découverte de Superliminal

5e: Observer: System Redux

Comment ça le jeu de Bloober Team, sorti la première fois en 2017, c'est un jeu indépendant. Et oui, même si le studio fait de plus en plus parler de lui, avec des titres magnifiques tels que Blair Witch ou Layers of Fear, ça n'en reste pas moins un studio indépendant. Et Observer fait parti des premiers jeux du studio. Donc, même si System Redux n'est qu'une simple mise à niveau du jeu, il est toujours aussi fou. L'ambiance cyberpunk est très loin de l'horreur des autres jeux. Mais la mise en scène est toujours aussi somptueuse. Les énigmes sont réfléchies. En 2017, il aurait pu monter plus haut dans le classement. Mais pour une simple amélioration graphique, il ne mérite pas d'être dans les trois premiers. Même si ça reste un jeu exceptionnel.

A La découverte d'Observer: System Redux

4e: DYSMANTLE

Avant de s'attaquer au podium, on va parler de la petite surprise du mois DYSMANTLE. Un jeu de survie en early access, qui mérite la 1re place. Mais qui ne l'aura pas, pour deux raisons. La première, le jeu est early access. Et malgré qu'il soit parfait. On préfère attendre la sortie finale pour le juger à sa juste valeur. La seconde raison, qui n'est pas très juste pour un petit jeu indépendant, c'est qu'il ne propose pas de localisation française. Et c'est dommage. Car ce jeu de survie a tout pour plaire. Une carte immense. De la création, en veux tu, en voila, des nombreuses missions, des énigmes, de la culture, de la cuisine, des boss mémorables, de la pêche. Tout ce qu'il faut pour ne jamais s'ennuyer. En fait, lancer une partie de DYSMANTLE, c'est perdre de nombreuses heures à s'amuser. Il y a bien longtemps qu'on n'avait pas autant apprécié un jeu de survie. Même si ce n'est pas vraiment comparable, le dernier a nous avoir autant diverti, c'est ARK. On a hâte de découvrir ce que le jeu nous réserve pour l'avenir. Et en attendant, il n'a pas à rougir de cette 4e place.

A la découverte de DYSMANTLE


The Last Show of Mr. Chardish

On démarre ce Top 3 avec une très belle pépite signée Punck Notion, qui nous avait déjà bluffé avec le magnifique Weakless. Avec son nom à rallonge, The Last Show of Mr. Chardish est un jeu développé avec le cœur, qui nous raconte divers spectacles magnifiques. Le jeu nous transporte dans une variété de mondes magiques, peints à la main, tout simplement sublime. Chaque pièce nous offre nouvelle et incroyable scénographie, avec son gameplay et son style. Aucun acte est similaire. Et c'est ce qui fait le charme de ce jeu. C'est une histoire qui raconte des histoires, toutes belles et touchantes. Il y a tellement d'amours dans ce jeu, qu'il est difficile de ne pas tomber sous le charme. On y ajoute sa sublime direction artistique, accompagnée de ses musiques enivrantes. The Last Show of Mr. Chardish dévoile toute la beauté des jeux indépendants. Ces petits chefs d'œuvre de développeurs, qui font de leur jeu une œuvre d'art. The Last Show of Mr. Chardish est une œuvre d'art. Et c'est ce genre de magie et d'amour qu'on aime dans les jeux indépendants.

A La découverte de The Last Show of Mr. Chardish

Overcooked! All You Can Eat

On peut dire cette seconde place, c'est du tout cuit. Et même si on n'a pas beaucoup de choses à dire sur cet Overcooked! All You Can Eat, car le jeu est similaire aux versions précédentes, il apporte des éléments importants, comme le mode assistant, qui permet de profiter pleinement du jeu avec des enfants plus jeunes. Ce qui rend ce party game encore plus familiale. On a aussi le droit à un contenu colossale, qui garantit de nombreuses heures dernières les fourneaux. Une édition parfaite pour ceux qui n'auraient jamais eu l'occasion de jouer aux jeux sur les consoles précédentes. En fait, c'est le condensé d'Overcooked. Mais en mieux. Et Overcooked! restera toujours Overcooked!

Test Express Overcooked! All You Can Eat


Chicken Police - Paint it RED!

En première place, on retrouve pas mal de plumes. Et c'est normal. Car c'est ni plus, ni moins, le très surprenant, Chicken Police - Paint it RED qui picore sur le podium. Ce jeu d'enquête, qui nous rappelle Black Sad et son côté Anthropomorphique, nous fait vivre une aventure très sombre digne d'un film noir, avec une pointe d'humour, qui tombe toujours au bon moment. Avec une dizaine d'heures de jeu, de nombreux personnages tous doublés, une bande-son et une ambiance film noir parfaites, une direction artistique tout simplement exceptionnelle, Chicken Police - Paint it RED est une réussite. On a beau chercher des défauts, on n'en trouve pas. Une pépite comme on les aime, qui mérite toutes les récompenses qu'il a pu déjà recevoir. Et même si la nôtre n'est pas aussi prestigieuse. C'est une première place amplement méritée.

A La Découverte de Chicken Police


148 vues0 commentaire