• Couple of Gamer

[Test][PlayStation 4] Yakuza 6

Mis à jour : juin 2



Toute bonne chose à une fin, et ça, Kazuma Kiryu le sait, et après des années et 6 épisodes de vie trépidante, il est temps pour le plus célèbre des Yakuza, de tirer sa révérence, mais avant ça le Dragon a un dernier combat à mener!

Trailer du jeu

Bienvenue au pays des Yakuzas

Tout d'abord on va le dire, on ne sait pas du tout par où commencer tellement il y a des choses à dire sur ce jeu, entre l'histoire principal qui vous tient en haleine du début jusqu’à la fin, telle une série à sucés, les quêtes secondaires tout aussi bien scénarisée que l'histoire principale, sans oublier la multitude d’activités disponible dans ce jeu et la création du clan, on était pas prêt, mais bon il faut bien un début à ce test, et nous allons commencer par l'histoire principale.

Elle se passe 1 an après les événements de Yakuza 5, le dragon de Dojima alors blessé par ses derniers combats, se retrouve donc à l’hôpital. Au vue des événements passé et pendant sa convalescence, il se retrouve une nouvelle fois à purger une peine de prison, en même temps la vie d'un yakuza n'est pas simple. Après 3 ans passé derrière les barreaux, il décide donc de laisser sa vie derrière lui et de devenir un civil tout a fait normal mais c’était sans savoir que son amie Haruka avait disparu. nous allons pas plus dans les détails ce sont les grandes lignes de l'intrigue et des le début, l'histoire nous prends par les sentiments.

Pendant 12 chapitres, le jeu, nous fait vivre une histoire qui au fur et a mesure nous fait passer par toutes les émotions du rire aux larmes, jusqu’à la stupéfaction des dénouements,

a dire vrai, si vous commencez le jeu, vous ne pourrez pas vous arrêter, si peut être pour les besoins quotidiens, et encore. Chaque chapitre est écrit telle une série, nous les vivons comme des épisodes de Games of Thrones, et à chaque fin, on en veut encore, on veut savoir la suite, et on ne s'attends jamais à de tels dénouements.

Bon vous l'avez compris, Yakuza 6 va vous faire vivre une histoire que vous n’êtes pas prêt d'oublier, entre amitié, vengeance, couteau dans le dos, faire l'avion, calmer les pleurs, la recette d'un chef d'oeuvre.

Du secondaire et des activités à gogo

Yakuza 6, nous propose déjà une très belle durée de vie avec son histoire principale d'environ 20 Heures, mais étant un monde (presque) ouvert, vous allez passer des heures et des heures à faire autres choses, déjà en ce qui concerne les quêtes secondaires, on va dire que les scénaristes n’étaient pas assez satisfait du travail porté sur l'histoire principal du coup, ils nous ont scénarisé des quêtes secondaires tout aussi intrigante, que la quête principale, aider une ado, faire la mascotte ... vous en avez pour tous les goûts, certaines vont feront passer des moments de rire inoubliables et d'autres vous mettront la petite larme à l’œil, de plus il existe plusieurs styles de quêtes secondaires via votre mobile, une application dans le jeu vous propose d'aider des personnes, en gros vous êtes partie pour 60 heures de jeux, voir 100 heures ou 200, oui car y a encore beaucoup de chose à dire sur les à cotés du jeu. Les villes regorges d'activités qui parfois vous feront oublier que vous avez une quête en cours, entre, un moment de détente dans un bar à chat, une partie de fléchette, le karaoké qui est tout simplement mythique, un petit live chat avec une hôtesse mais aussi le plus important les salles d'arcades, qui n'a pas connu Outrun Virtual Fighter ou bien PuyoPuyo ( et bien plus encore )

Yakuza 6 vous propose un large choix de jeu rétro, si vous êtes faible comme moi, il sera impossible pour vous d'ignorer l'appel de PuyoPuyo ou Outrun, vous allez y perdre des heures.

Mais ne vous inquiétez pas, je n'ai pas fini, il reste des choses à voir, vous avez aussi le créateur de clan, qui comme son nom l'indique, vous permettra de créer votre clan avec un nom très original, Clan de Kiryu, recrutez les membres de votre clan et contrôlez les rues, cette activité devient presque un jeu a part entiere du jeu tellement il est complet. Vous aurez aussi la possibilité d'ouvrir différents coffre contenant des items, pour cela il vous faudra trouver les clefs un peu trop bien cachées, mais cela permet l'exploration des villes.

Tout est dit sur ce qui est des activités secondaires ou du moins une grosse partie.

Takeshi Kitano en guest mais pas que

Nous allons nous attaquer au reste du jeu, et encore une fois, nous allons encore dire que du bien.

Coté bande son, la musique nous immerge dans chaque action du scénario, chaque musique est pensée pour coller parfaitement avec la situation actuelle, entre cette sensation de mouvement lors des scène d'action et ce petit pincement au cœur pour les scènes plus triste, rien n'est laissé au hasard et vous serez transcendé à chaque moment juste par la bande son.

La prise en main du jeu est relativement simple, les combats restent basiques et ne se montrent pas trop difficile, même pour les débutant, il sera facile de venir à bout des différents Boss ou groupes de mecs, qui vous barreront la route, à condition d'avoir la nourriture et la boisson adéquate pour vous remettre de la vie quelques fois pendant les grandes phases de combats, de plus si vous avez des difficultés a vous défaire d'un boss, le jeu vous propose une réduction de niveau pour le combat en cours.

Le système de rang est tout à fait personnel, vous montez les attributs que vous souhaitez en les 'achetant' avec les points de force d’énergie ... que vous gagnez lors de vos quêtes, combats ou bien encore les différentes activités (même les salles d'arcade), pareil pour vos skills et QTE, vos techniques seront à l'image de votre style, vous êtes plutôt défensive, alors misez sur les techniques de contre, ou au contraire, vous préférez frapper fort des le début, alors ça sera un style de combat offensif à mettre en avant.

Un point en plus dans ce système de combat, c'est que quelques éléments de décors peuvent servir d'armes, donc que ce soit à prendre en main ou bien à envoyer sur vos adversaires à l'aide d'un coup de pied bien puissant et bien placé, vous avez l'embarras du choix.

En ce qui concerne les graphismes du jeu, nous avons à faire à un jeu très beau, bien travaillé même sur la PS4, on retrouve quelques défauts d'aliasing sur différents bâtiments et quelques personnages qui se baladent dans la ville, mais dans l'ensemble il n'y a rien a redire, mais le point fort du jeu, et le character design, outre leurs apparences réussies à la perfection, on retrouve énormément d'acteurs japonais dans Yakuza 6, comme Takeshi Kitano pour ne citer que lui, mais aussi Tatsuya Fujiwara, ne vous inquiétez pas je ne vais pas vous refaire tout le casting de Battle Royal, bon je rajoute juste une fille Yoko Maki, tous très connu la-bas, le plupart de ces personnages s'accordent parfaitement avec le monde de Yakuza.

Un Dragon part mais d'autres se réveilleront

Malgré aucuns sous titres français, une habitude à prendre depuis Yakuza premier du nom, Yakuza 6 vous gardera en haleine du début à la fin, avec son histoire très narrative, qui vous fera oublier que le jeu est en anglais, et vous pincera le cœur dans les moments les plus émouvants. Les nombreuses activités proposées, vous assureront des heures et des heures de jeu, tout en mélangeant les quêtes secondaires et la création du clan. Au moment ou nous écrivons ces dernières petites lignes, nous repensons à la fin de ce jeu, et nous sommes tristes de dire adieu au Dragon de Dojima, qui pour ce 6eme volet tire sa révérence avec classe. Mais nous attendons avec impatience la naissance d'un nouveau Dragon pour faire vivre cette saga encore longtemps, avec des histoires toujours plus belle les unes que les autres.


  • Facebook - Black Circle
  • Twitter - Black Circle
  • YouTube - Black Circle
  • Instagram - Black Circle
  • Gris Facebook Icône

Copyright © Couple of Gamer CoG - 2018 

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now