• Couple of Gamer

[Test][Xbox One/PC] Ori and The Will of The Wisps


5 ans après le merveilleux et éblouissant Ori and the Blind Forest. Moon Studios revient nous conter la sublime histoire d'Ori, ce petit esprit au grand cœur, qui avait réussi à faire verser de nombreuses larmes aux joueurs. Disponible depuis le 11 mars sur Xbox One, et Windows 10, Ori and The Will of The Wisps réussi t'il toujours à nous charmer, comme l'a si bien fait son prédécesseur ? Voici notre test.

Trailer du jeu

Il était Kun fois.

L'histoire de Ori and The Will of The Wisps est la suite d'Ori and the Blind Forest. On se retrouve en compagnie de notre petit esprit brillant, Ori, de Naru, Gumo, et le petit œuf de Kuro qui a éclot. Comme des parents, cette drôle de famille a élevée ce petit oiseau sans famille du nom de Kun. Et en on fait un membre de leur famille.


Un jour, alors que Kun apprend à voler, en compagnie d'Ori, une terrible tempête sépara les deux amis. Loin de son ami à plume, Ori se retrouva loin de la forêt de Nibel. Sans défense, il va devoir se frayer un chemin, pour retrouver son ami. Heureusement, Ori rencontrera de nouveaux amis, qui l'aideront dans sa quête.


On pourrait croire que l'histoire d'Ori and The Will of The Wisps se répète, une fois de plus. Deux amis séparés. Le côté sombre de la nature qui se réveille. Mais penser ça, c'est très mal connaitre Moons Studios. En fait, Ori se déroule en deux parties.

La première, on part à la recherche de Kun, qui s'est perdu dans les terres de Niwen. Comme pour Ori and the Blind Forest, on se retrouve donc dans un Metroidvania, avec notre petit esprit lumineux, qui va devoir se frayer un chemin à travers les diverses zones ouvertes du jeu. Après 4 petites heures de jeu. Ori retrouve son ami Kun. Mais l'histoire ne fait que commencer.


Pour faire suite aux événements qui se déroulent après avoir retrouvé Kun, Ori va devoir partir à la recherche de feux follets, dans les endroits les plus reculés, et les plus dangereux de Niwen. Pour cela, certains de nos nouveaux amis vont nous débloquer de nouvelles zones, qui demanderont beaucoup de courage à Ori. Mais il ne sera pas seul. Un feu follet l'accompagnera tout au long de son aventure.

Si on ne cherche pas à réaliser les différentes quêtes secondaires que peuvent nous proposer les habitants de Niwen, Ori and The Will of The Wisps se termine en une dizaine d'heures,selon la difficulté choisie au départ. Mais même en normal, les boss seront les remparts les plus difficiles à passer. Il faudra beaucoup de courage, et de réflexe, pour venir à bout du jeu en moins de 10 heures.


En ce qui concerne les quêtes secondaires, on se retrouve à faire souvent la même chose. Ce qui les rend un peu inutiles. On a plus l'impression qu'elles sont là pour remplir le vide que propose l'histoire principale.

La lumière dans ton ses états.

Pour progresser dans Ori and The Will of The Wisps, on va un peu retrouver le système metroidvania qu'on avait pu découvrir dans le premier opus. Dans un premier temps, certaines choses ne changent pas. Comme les portes qui devront être déverrouillées grâce à des pierres clés. Ou encore, les cellules de vie et les cellules d’énergie, qui permettent à Ori d'avoir plus de vie, et plus d’énergie. D'ailleurs, comme dans le premier Ori, les fragments de ces derniers permettent d'augmenter la vie et l’énergie maximum de notre esprit lumineux.


Mais en 5 ans, beaucoup de choses ont évolué. Maintenant, il est possible de s'équiper jusqu'à 8 fragments spirituels, qui permettent d’améliorer les stats d'Ori. Mais aussi de l'aider dans son aventure. Comme la possibilité de rester accroché à un mur. Ou encore, faire plus de dégâts aux ennemis volants. Il y a au total, il y a 31 fragments à récupérer. Ils se trouvent un peu partout la forêt. Certains peuvent même être achetés auprès de vendeurs.

Pour se battre, Ori à la possibilité d'utiliser 12 capacités. Mais seulement 3 peuvent être actives. La principale capacité D'Ori sera sa lame spirituelle. Elle permettra de frapper les ennemis, avec une grande lame. Mais il sera aussi possible d'utiliser un arc pour les ennemis à distances. Ou d'autres capacités, comme flash, qui servira à voir dans les zones les plus obscures. Certaines de ses capacités utiliseront des cellules d’énergies.


Bien sûr, Ori connaît déjà quelques capacités qu'il a pu apprendre il y a 5 ans. Donc, pour ceux qui connaissent le jeu. Il sera facile de prendre en main les anciennes capacités qui donnaient du fil à retordre à l'époque.

Tout au long de l'aventure, des lumières spirituelles pourront être récoltées. Ces lumières permettent à Ori d’améliorer des capacités auprès de créatures amicales, qui ne se trouvent pas toujours facilement. Parmi les améliorations, il sera possible d’accéder au triple saut, qui deviendra très utile pour découvrir tous les secrets de Niwen. Certaines améliorations seront passives. Mais même celles-ci seront primordiales face aux redoutables boss du jeu.


Ori and The Will of The Wisps propose aussi un petit mode construction, pour aider les habitants de Niwen. En ramassant des minerais Gorlek, il sera possible de faire construire auprès d'un artisan, des huttes, des puits, ou autres aides précieuses pour parcourir Niwen sans crainte. La construction est secondaire. Mais elle peut tout de même aider à parcourir Niwen sans craindre le danger.

Un feu de follet !

Alors qu'Ori and The Will of The Wisps démarre fort avec une sublime histoire d'amitié, et de séparation. La seconde partie est encore meilleure. On ne va rien dévoiler du tout. Mais il faut savoir qu'après avoir parcouru la forêt de Niwen. Rencontré des créatures amicales. Et avoir eu une scène déchirante, mais époustouflante. Le jeu nous propose un second voyage, encore plus beau, et plus dangereux.


Niwen s'ouvre vraiment à nous. Et nous dévoile ses coins les plus dangereux, et les plus beaux qu'on puisse découvrir. La recherche des feux follets de la forêt n'est pas une mince affaire. Les boss que l'on rencontre sont encore plus redoutable. Et les passages demandent énormément de réflexion. On enchaîne les acrobaties et les énigmes, à travers des décors somptueux, et des boss impitoyables. La mort s'invite plus d'une fois face à nous. Et quand on pense avoir réussi notre quête. On se retrouve face à une vérité qui nous surprend. Un passage mémorable, comme sait si bien le faire Moons Studio.

La beauté de la forêt.

Sans surprise, Ori and The Will of The Wisps est une pépite. Tout est sublime dans ce jeu. Comme ce fut le cas pour le premier opus. Les décors sont somptueux. Les musiques une vraie merveille. Et l'histoire déchirante. Il est difficile de ne pas craquer face à une si belle poésie visuelle. Même si la magie d'Ori and the Blind Forest se dissipe à cause des ajouts pas si nécessaire, comme les créatures amicales. Mais il nous en met plein la vue, du début jusqu’à la fin.


Chaque scène donne envie de spammer le bouton Screenshots de son PC. On enchaîne les panoramas à couper le souffle lors des cinématiques. On en prend plein les dents lors des sublimes animations. Surtout lors des Boss. Le jeu de lumière est incroyablement magnifique. Ori and The Will of The Wisps est d'une beauté indéfinissable. C'est un vrai régal pour les yeux.

Tout comme les musiques. Elles accompagnent parfaitement cette poésie visuelle. Et nous procurent des sensations dans tout le corps. C'est intense. C'est beau. C'est Moon Studios. une balade enchanteresse, qui nous berce de sa beauté.


Malheureusement, le voyage est bien trop court. Et on se retrouve un orphelin quand le générique final se dévoile sous nos yeux. Certes, le voyage était merveilleux. Mais la durée était bien trop courte.

Un chef d'oeuvre signé Moon Studios.

Pour conclure, Moon Studios nous offre, 5 ans après, une suite incroyable. Certes, on a souvent l'impression d'avoir Ori and the Blind Forest en main. Mais ce n'est pas vraiment un problème. Car il y a 5 ans, Moon Studios nous offrait déjà une véritable poésie visuelle et sonore. Il y a quelque chose dans Ori qui nous touche. Une petite lumière, qui malgré sa petite taille, illumine un monde avec merveille. La magie s'estompe un peu. Mais elle reste présente. Et tant que Moon Studios continuera de développer avec autant d'amour son petit bébé, Ori sera un véritable chef-d'oeuvre.


1,392 vues
  • Facebook - Black Circle
  • Twitter - Black Circle
  • YouTube - Black Circle
  • Instagram - Black Circle
  • Gris Facebook Icône

Copyright © Couple of Gamer CoG - 2018 

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now