• Couple of Gamer

[Test][Nintendo Switch] Triangle Strategy


Disponible depuis le 4 mars sur Nintendo Switch, Triangle Strategy est un tactical-RPG, développé par Artdink, édité par Square Enix, et publié par Nintendo. Dans ce jeu, on accompagne Serenor Wolffort et ses compagnons, dans une guerre sans merci qui menace Norzélia. Et après avoir mené à bien nos batailles, on est prêt à vous dévoiler notre test.

Trailer du jeu

Une paix de courte durée !

Il y a fort longtemps, sur le continent de Norzélia, existait trois pays. Le royaume de Glenbrook, le duché d'Aesfrost et les terres sacrées d'Hyzante. L'histoire de ces trois nations était rythmée par d'incessantes querelles autour de ces ressources aussi précieuses que limitées. Ce qui commença comme une simple rixe aux frontières, évolua fatalement en un terrible conflit. On l'appela la Grande Guerre du sel et du fer. Après de longues négociations, les trois nations conclurent une trêve permettant enfin à Norzélia de connaître à nouveau la paix. 30 ans plus tard, une union entre deux enfants de deux nations consolidera la paix. Mais entre traîtrise et coup bas. La paix sera de courte durée.


Triangle Stategy est un tactical-RPG. Dans ce dernier, on va découvrir l'histoire de Serenor Wolffort, un jeune seigneur, qui va tout mettre en œuvre pour que Norzélia retrouve sa paix. Pour cela, il devra créer des alliances, tout en étant sans pitié face à ses ennemis.


L'histoire de Triangle Strategy est divisée en une vingtaine de chapitres. Certains d'entre eux auront même des actes. Et c’est dans ces actes qu’on aura des choix à faire, qui vont changer notre histoire. Et même si les chapitres s'enchaînent assez rapidement. Il faudra compter sur une bonne trentaine d'heures de jeu, pour savoir si la paix est encore possible à Norzélia. Sans oublier le New Game+, qui permettra de découvrir les autres branches de l'histoire.

En période de guerre, tous les coups sont permis !

Le jeu est principalement basé sur la narration. Ce qui nous permettra de découvrir l'histoire qui plane sur le continent de Norzélia. Bien sûr, Triangle Strategy n'est pas qu'un visual Novel, bien au contraire. Lors de la quête principale, on aura 4 styles de missions à découvrir.


Dans un premier temps, on aura les quêtes narratives. Elles seront constituées à 100% de dialogue. Ce qui nous permettra de découvrir l'histoire du jeu. Dans le même principe, il y aura les quêtes secondaires. Ces dernières ne sont pas obligatoires. Cependant, elles n'en restent pas moins très importantes. Car elles vont nous permettre de découvrir de nouveaux points de vue, en dehors du groupe. Et elles peuvent nous offrir des détails que l'on pourrait ne pas connaître, sans les avoir écoutées.

Ensuite, il y aura les inspections. Dans ces missions, il faudra couvrir une zone prédéfinie. C’est le seul moment du jeu où l’on va pouvoir prendre le jeu en main, et déplacer nos héros. Pour mener à bien les inspections, il faudra bien comprendre notre objectif. Si on quitte l'inspection trop vite, cela pourra nous porter préjudice. Il faut donc être sur le qui-vive. Principalement, notre but sera d'explorer la zone, afin de parler aux peuples ou aux armées, histoire d'obtenir des informations qui pourront être un atout.


Le jeu propose aussi les missions de la balance. Ces dernières seront les plus décisives. Car dans Triangle Strategy, les choix auront un impact sur le cours de l'histoire. Cependant, Serenor a beau être le futur seigneur de la maison des Wolffort, la particularité de cette maison, c'est qu'on n'est pas le seul à prendre les décisions qui pèseront sur nos épaules. Tous nos compagnons ont donc leur mot à dire sur les décisions. Pour les départager, chacun devra faire un choix sur une balance. Le choix avec le plus de voix sera donc notre nouvel objectif. En cas d'égalité, il sera de notre devoir de les départager. Cependant, il est possible de faire changer de position nos alliés, selon notre choix à nous. Pour cela, il faudra discuter avec nos compagnons qui ont un choix opposé au nôtre, afin de tenter de les convaincre. Il faudra donc trouver les bons mots. Cependant, ce n'est pas dit qu'ils accepteront tous de nous écouter, et ils resteront butés sur leurs choix. Il faudra donc les assumer, que cela nous plaise ou non.

Le dernier style de missions, ce sont les combats. Dans Triangle Strategy, le tactical a une place importante. Et ce même s'ils ne sont pas très nombreux. Il faudra à tout prix les remporter pour continuer. Pour combattre, il faudra placer notre armée, composée de dix combattants, sur le plateau. Et à tour de rôle, faire tomber nos ennemis. Le choix de la classe des combattants est primordial pour un bon équilibre de l’équipe. Chacun de nos héros aura ses forces et faiblesses. Entre pouvoir magique, agilité et force. À nous de les mener jusqu'à la victoire.


Parfois dans certains plateaux, on aura des avantages qui pourront être aussi des inconvénients, si on les utilise à mauvais escient. Pour sortir victorieux, il faudra donc jouer la stratégie jusqu'au bout, tout en réalisant la mission demandée.


L'avantage du jeu, c'est qu'il n'y a pas besoin de terminer une bataille pour prendre des niveaux. À chaque fois que l'on fera une attaque avec l'un de nos combattants, ce dernier prendra automatiquement de l'expérience, qui variera selon son coup et sa réussite. Ce qui fait qu'il peut monter de niveau, et par la même occasion, apprendre parfois de nouvelles compétences à tout moment. Mais ce système n'a pas que du positif. Si un héros meurt au début du combat, il ne touchera pas d'expérience. Tout comme les alliés sur le banc de touche. Ce qui peut être pénalisant pour la suite de l'aventure. Heureusement, on a un campement. Dans celui-ci, on pourra faire des emplettes. Mais nous permettra surtout de revivre nos anciens combats, histoire de mettre tous nos héros sur le même pied d'égalité.


Toute au long de l'aventure, il sera possible de recruter quelques personnes, qui peuvent être de vrais atouts sur le champ de bataille. Pour cela, il faudra écouter leur histoire pour comprendre leurs motivations.

Du pixelart pour de grandes ambitions !

Triangle Strategy est un jeu en pixel art. Et comme pour Octopath Traveler, le talent de Artdink arrive à faire en sorte que l'aventure soit inoubliable. Et on s'y adapte plutôt bien. Sans oublier que tout au long de notre aventure, on pourra profiter de la sublime bande-son du jeu. Parfois, on a tendance à trop la mettre de côté, entre les nombreux dialogues et les combats. Mais l'aventure ne serait pas pareille sans ses musiques. De plus, le jeu est entièrement doublé. Et que ce soit en japonais ou en anglais, le doublage est d’une excellente qualité. Ce qui est un point fort pour cette aventure qui est spécialement dédiée à la narration.


Cependant, le plus gros point noire concerne plus la Nintendo Switch. Malheureusement, en mode hybride, le jeu est très gourmand. Et ce, malgré sa direction artistique en pixel art. Ce qui fait que la console perd très vite sa batterie. Rendant les sessions très courtes en mode portable. Et l'expérience est moins agréable, à force de devoir recharger la console sans arrêt.

Une histoire qui surpasse la stratégie !

Pour conclure, Triangle Strategy est une agréable surprise. Au départ, on ne s'attendait pas à être autant immergé dans l'histoire. Car souvent, dans les jeux de stratégie, l'aventure se fait beaucoup à la chance. Et même si dans le jeu, les combats ont une place importante. Ils ne sont pas assez nombreux pour prendre le dessus sur l’histoire. Transformant l’aventure en un petit jeu narratif très appréciable, qui se dévore assez facilement, pour notre plus grand bonheur.


172 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout