top of page
  • Photo du rédacteurCouple of Gamer

[Test'1D][Steam] Welcome to ParadiZe

Disponible le 29 février sur Steam, PlayStation 5 et Xbox Series, Welcome to ParadiZe est un action-RPG, développé par Eko Software, et édité par Nacon, qui se déroule dans un monde Post-apocalyptique, infesté de zombies, jouable en solo ou en coop, locale ou multijoueur, dans lequel on va devoir survivre, et défendre son camp des nombreux zombies qui peuplent le "Paradis". Pour cela, comme dans de nombreux jeux de survie "Zombiesque", on va devoir récolter des ressources, se fabriquer des armes et des objets utiles à notre progression, et tuer les envahisseurs. Et après avoir tenté de faire décoller notre moyen de fuir le paradis, il est temps pour nous de dévoiler notre test.

Trailer du jeu

Welcome to ParadiZe est un action-RPG qui se déroule dans un monde Post-apocalyptique, où l'on va devoir survivre au paradis, afin de s'y échapper. Pour cela, on va devoir explorer 4 immenses zones de la carte, afin d'y accomplir diverses missions, et de récupérer des pièces de fusée, pour enfin pouvoir vivre en paix, ou pas. L'aventure va se dérouler en 8 chapitres, avec 2 fins possibles. Pour atteindre ces fins, il va falloir accomplir diverses quêtes principales et secondaires, pour les nombreux survivants qui tentent comme nous de survivre dans ce havre de paix.


Le jeu va avoir deux phases. La première, la phase des quêtes. Pendant cette phase, on va explorer le monde de Welcome to Paradize, accomplir des quêtes, sauver des survivants, et tuer quelques boss redoutables. Les quêtes vont principalement nous servir à progresser dans l’histoire principale, et à récolter des morceaux pour notre fusée, ou encore, quelques outils pour notre camp. La seconde phase du jeu va se dérouler dans notre camp. Pendant notre absence, ou en utilisant une alarme depuis notre camp, de nombreux zombies vont venir l’attaquer. Et notre but sera de protéger notre fusée, et bien sûr, les différentes installations du camp. Pour cela, on devra créer une petite forteresse imprenable, en installant des barricades et divers pièges. Mais surtout, en postant quelques zombies armés, qui serviront de garde.

Les zombies seront les pièces maîtresses de notre survie au Paradis. Car c’est grâce à eux que l’on pourra explorer plus facilement chaque zone infestée. Et c’est eux aussi qui géreront le camp pendant notre absence. Pour contrôler des zombies, dès le début de l’aventure, on va apprendre à fabriquer un casque de hack. Ce casque, une fois sur la tête d’un zombie, pourra nous accompagner lors de nos expéditions. Au camp, il suffira simplement de fabriquer un générateur, qui fera venir plusieurs zombies contrôlés. Que ce soit un zombie de compagnie, ou un zombie de garde, grâce au casque, on aura la possibilité de leur donner des ordres. Par exemple, mettre un sceau en arme, et activer la récolte, va permettre au zombie de récupérer de l’eau pour notre générateur hydraulique. On pourra aussi l’équiper d’une arme et d’un équipement, afin qu’il puisse défendre le camp des envahisseurs. Les zombies qui nous accompagneront pourront aussi avoir divers équipements. Et on pourra leur donner des ordres. Ces zombies, une fois qu’on aura montés certaines de leurs compétences, pourront à leur tour pirater d’autres zombies. Créant ainsi une armée de zombies, prête à mourir pour nous. Il sera aussi possible d’utiliser ces zombies comme monture, afin de se déplacer plus rapidement.


Malheureusement, les zombies ne seront pas toujours les meilleurs alliés lors de notre exploration. Et parfois, il faudra savoir s’équiper des meilleures armes pour survivre face aux nombreux ennemis. Pour cela, sur notre route, on aura la possibilité de récolter de nombreuses ressources. Certaines vont principalement servir à fabriquer des bâtiments pour notre camp, comme une armurerie, une cabane, des pièges, une cuisine, ou encore, des générateurs. Mais la plupart serviront à la fabrication d’armes, d’équipements, et d’objets de soin. Les munitions, comme les flèches pour notre arc, ou les cartouches pour nos armes à feu, les bandages, ainsi que les équipements, vont pouvoir être fabriqués à la main depuis notre menu artisanat. Pour les autres, il faudra se rendre au camp, afin de pouvoir les fabriquer. L’armurerie sera l’un des bâtiments les plus importants. Grâce à lui, on pourra fabriquer des armes bien plus puissantes que celles ramassées pendant nos explorations. Plus on va améliorer le bâtiment, plus les armes seront puissantes. Mais pour certaines des armes, il faudra un niveau préalable pour les utiliser. Le système de fabrication d’armes nous obligera à créer une arme de départ, qui servira à la fabrication de la suivante, et ainsi de suite. Il faudra donc faire en sorte de toujours garder la dernière arme pour fabriquer son évolution. Les zombies que l’on affrontera pendant notre voyage seront loin d’être idiots. Et certains seront protégés contre nos armes à feu. Ce qui nous obligera à s’équiper d’une arme à feu et d’une arme au corps-à-corps. Les armes dans Welcome to ParadiZe seront assez nombreuses et variées. On va passer du simple bâton, à la batte cloutée, en passant par le boomerang, pour ne citer que ça en arme de corps-à-corps. Et du pistolet au fusil à pompe, en passant par le dévastateur lance-flammes. De quoi se défouler comme il se doit sur ces zombies du paradis.

Lors de notre preview, on n’avait pas pu découvrir les différents biomes de Welcome to ParadiZe. Mais on savait déjà qu’il y aurait un système de température. Et même si ce dernier est bien pensé. Et qu’il ajoute un petit plus à la survie. Il nous met très vite les nerfs à rude épreuve. Car Welcome to ParadiZe est composé de 4 grands biomes. On va avoir la forêt, notre zone de départ. Un lieu assez calme, avec une bonne dose de zombies. Mais qui ne sont pas très dangereux. Ensuite, on va avoir la ville et son centre commercial. Comme pour la forêt, la difficulté ne sera pas très élevée. Les zombies seront un peu plus coriaces. Surtout dans les bases. Mais la zone sera simple à traverser. Puis on arrive à la moitié de l’aventure. Et on commence à découvrir le désert. Un lieu qui, en plus d’ajouter des animaux bien plus coriaces que nos amis les zombies, va nous proposer quelques difficultés supplémentaires. Tout d’abord, les tempêtes de sable. Ces dernières vont nous faire ralentir. Et quand des hordes viendront nous attaquer, on sera très vite démuni. Ensuite, on va avoir des sables mouvants. Ils ne seront pas méchants. Mais en plus de faire apparaître des zombies, on pourra s’enfoncer dedans. Nous faisant ralentir par la même occasion. Et pour finir, on aura la chaleur. La température élevée de la zone va monter notre température corporelle. Et plus on va avoir chaud, plus on va avoir soif. Il faudra donc toujours avoir quelques boissons pour bien s’hydrater, ou trouver des tonneaux d’eau. Si on ne baisse pas notre température corporelle, on finira desséché et mort. La pire des zones se trouvera en haut du désert, au Volcan. Pour survivre dans cette zone, il faudra avoir un équipement qui résiste à la chaleur. Enfin, pour finir, on va avoir la dernière zone, la neige. Comme pour le désert, il faudra gérer sa température corporelle, afin de ne pas finir congelé.

Même si sur le papier, Welcome to Paradize s’annonce relativement sympa. Il souffre de nombreux soucis qui le rendent très vite insupportable. Si on met de côté le jeu un peu trop répétitif après quelques heures, on ne peut pas parler du jeu, sans pointer du doigt son très mauvais système de raid. Lors du tout premier raid, on va devoir repousser 3 vagues de zombies, que l’on aura alertés. On sera donc déjà au camp. Et on pourra faire face à tous les zombies sans trop de problèmes. Mais par la suite, les zombies attaqueront quand on ne sera pas sur place. Il faudra donc préparer son camp avec des pièges, et de nombreux zombies armés. Malheureusement, on se rend très vite compte que la préparation de la base ne sert strictement à rien. Et que nos pièges et nos zombies ne font même pas rempart à l’envahisseur. Nous obligeant à trouver au plus vite un point de téléportation, afin de protéger tout ça. Mais trop souvent, les raids vont arriver quand on va explorer une grotte, ou qu’il n’y aura aucun point de téléportation. Et les zombies vont se faire un plaisir de tout détruire. Et parfois, les raids vont s'enchaîner, alors qu’on n’aura toujours pas trouvé de point de téléportation. Et au bout d’un moment, on laissera les zombies tout détruire.


L’autre gros défaut, qui nous donne envie de s’arracher les cheveux, c’est la difficulté. Certes, le jeu est pensé coopération. Mais il faudrait aussi penser à ceux qui souhaitent jouer en solo. Et une chose est sûre, c’est que les développeurs n’ont vraiment pas pensé à ce détail. Ok, on va avoir les zombies pour nous épauler. Mais quand il y aura une cinquantaine de zombies, ils ne pourront rien faire. Et on se retrouvera seul, à jongler entre la prise de soin et le nettoyage. Tout en essayant de penser à changer d’arme pour chaque type de zombie qui nous attaque. Et le pire dans tout ça, c’est quand on se retrouvera face à 3 ou 4 zombies munis de fusil à pompe. À ce moment-là, on pourra dire adieu à notre pauvre survivant. Car avec leur fusil à pompe, ils nous feront tomber. Et quand on se relèvera, ils tireront à nouveau, sans qu’on ait le temps de s’en remettre. Et des problèmes d’équilibrage comme ça, on en aura tout au long de l’aventure. Certains plus énervants qu’autre chose. Des problèmes qui nous regarderont en disant, “Tu avais qu’à jouer en coop”.

Bien sûr, Welcome to Paradize aura aussi quelques qualités. Et comme on l’avait déjà précisé lors de notre preview, du côté de la direction artistique, on reconnaît bien la patte d'Eko Software. Le jeu ressemble à How to Survive 2, avec des graphismes améliorés, et un style bien plus fun. On a aussi le droit à des zones variées, avec des animations météorologiques très réalistes. Et du côté du bestiaire, même si on fait face à des zombies, il y a beaucoup de variations dans leur équipement. Mais ce qu’on apprécie le plus dans tout ça, ce sont les boss. Certes, ce sont des sacs à PV pour certains. Mais ils sont très bien pensés, avec bien plus d’exigences lors des combats. Nous obligeant à trouver la meilleure technique pour les vaincre.


Pour conclure, Welcome to ParadiZe est un jeu intéressant à faire en coopération. Mais en solo, mieux vaut ne pas trop espérer quoi que ce soit du jeu. Les développeurs ont voulu proposer une aventure jouable principalement à 4, voire même à deux, sans vraiment se pencher sur l’aspect solo de l’aventure. Et finalement, le fun que l’on a au début de l'aventure se transforme en un véritable cauchemar. La gestion des raids, ainsi que la difficulté dans certaines zones, viennent gâcher notre voyage au paradis. Et on croise les doigts pour qu’un équilibrage soit apporté au jeu, afin que les joueurs solos puissent, eux aussi, profiter de cette aventure complètement folle.


361 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

댓글


bottom of page
Couple of Gamer ...