• Couple of Gamer

[Test][Steam] Victoria 3


Disponible depuis le 25 octobre sur PC. Victoria 3 est le dernier jeu de la franchise, mêlant stratégie et gestion, développé et édité par Paradox Interactive, qui nous plonge en plein 19e siècle, dans un monde en proie à une grande transformation. 12 ans après le second opus, qui nous permettait de coloniser un monde au XIXe siècle. Le retour de la franchise tente de bouleverser les joueurs, avec un opus encore plus pointu que son prédécesseur. Mais en fait il vraiment assez pour combler les fans de la franchise ? Pour le savoir, voici notre test.

Trailer du jeu

Victoria 3 est le nouveau jeu de stratégie développé par Paradox Interactive. Dans ce nouvel opus, on va devoir prendre parti des transformations sociétales du tournant du siècle, de 1836 à 1936, en prenant le contrôle d'une nation. Et la gérer comme un dirigeant de fer. Guerre. Économie. Politique. Diplomatie. Nouvelles technologies. Menace constante. Besoin des habitants. Et crainte de tout un peuple. Bref, être celui qui dirigera la nation vers la bonne résolution, sans mettre le chaos à sa société. Un jeu où chacun de nos choix aura un impact sur le monde, qu'il soit négatif ou positif. Mais avant de pouvoir régner d'une main de maître son empire. Il faudra tout de même maîtriser tous les aspects du jeu. Et ça, pour beaucoup, ça sera le plus gros défi de Victoria 3.

Après un très long chargement, malgré une très grosse configuration, on se retrouve sur le menu du jeu. Ici, deux modes de jeu s'offrent à nous. Un mode solo, pour découvrir l'aventure, seul. Et dominer le monde face à l'IA. Et un mode multijoueur, avec la possibilité de créer ou rejoindre une partie. Pour une première partie, il est préférable de jouer solo, afin d'apprendre les bases du jeu. Même si en 12 ans, elles n'ont pas trop changée. En mode solo, on va avoir plusieurs styles de parties. L'apprentissage, pour apprendre à jouer au jeu. Dans ce mode, on va pouvoir sélectionner l'une des nations recommandées, ou prendre celle que l'on souhaite. De notre côté, sur 4 nations, deux ont fait planter le jeu. Très frustrant après une heure de jeu. Ensuite, on va avoir le mode, Domination économie. Dans ce mode, il suffira de gérer au mieux son économie en gérant les marchés et la production de son pays, tout en essayant de gagner une part du PIB mondial. Ensuite, on aura le mode Hégémonie. Ici, notre seul objectif sera de contrôler le monde. On va donc devoir enchaîner les guerres, tout en gérant au mieux notre diplomatie, pour ne pas se faire attaquer par le monde entier. Pour finir, on va avoir le mode Société Égalitaire. Dans ce mode, il faudra avant tout penser au peuple. Et montrer au monde entier que le peuple peut vivre libre. Pour chacun des modes, il y aura toujours 4 pays recommandés, avec des scénarios pour chaque pays. Mais il sera tout à fait possible de choisir le pays que l'on souhaite contrôler. Avant de se lancer dans une partie, on devra aussi sélectionner ses règles du jeu, pour rendre la partie plus ou moins difficile.


Une fois qu'on aura sélectionné notre mode de jeu, ainsi que nos règles, on pourra commencer à gérer notre nation, et accomplir notre objectif. Si on décide au départ de sélectionner une nation recommandée, on sera directement lancé dans la partie. Par contre, si l'on a souhaité prendre un autre pays, on devra sélectionner ce dernier, une fois sur une carte du monde. Chaque pays aura le droit à quelques informations sur son PIB, sa culture, ou encore, son armée. Une fois à la tête de son pays, il ne nous restera plus qu'à utiliser l'interface, pas toujours évidente, de Victoria 3, pour accomplir notre objectif.

Dans un mode apprentissage, on va avoir toutes les informations nécessaires pour réussir nos objectifs. Par contre, pour les autres modes, il faudra se débrouiller par soi-même, en essayant de se rappeler des bases apprises dans le mode entraînement. Pour nous aider dans notre quête, on devra principalement s'aider de son journal. Ce dernier nous proposera divers objectifs secondaires qui permettront d'atteindre nos objectifs principaux. Selon le mode sélectionné, les objectifs seront différents. Par exemple, en Hégémonie, on nous demandera principalement d'attaquer des pays, ou d'annexer certaines frontières, pour agrandir nos régions. On devra aussi essayer de rester diplomate, tout en négociant des accords d'indépendances ou autres, avec des pays alliés, ou des régions. Tandis que dans le mode Société Égalitaire, on devra principalement urbaniser notre pays, gérer le commerce avec nos fermes, créer des routes commerciales rentables, améliorer la culture. Chaque mode sera vraiment différent. Et aucune partie ne se ressemblera.


Bien sûr, on ne va pas entrer dans les détails pour chacune des parties. Car sinon, on en aurait pour des heures. Mais pour nous aider dans nos objectifs, on aura de nombreux outils à utiliser, tout au long de notre longue aventure. Côté politique, on pourra voter des lois, pour améliorer notre situation ou celle du peuple. De nombreuses lois seront disponibles, comme le travail des enfants autorisés, les femmes propriétaires, amélioration des impôts, et bien d'autres. Selon notre objectif principal, on devra jouer avec les lois. Si on le souhaite, on pourra aussi réformer notre gouvernement. Ou encore, gérer les priorités du pays, comme l'éducation ou les forces de l'ordre. Pour le budget de notre pays, on pourra gérer les salaires du gouvernement, des militaires. Gérer le PIB de chaque région. Imposer des taxes sur certains produits. Et bien plus encore. Le but sera vraiment de gérer le moindre centime de son pays. Surtout lors du mode Domination Économique. Pour améliorer l'économie de son pays, il faudra aussi gérer les nombreux bâtiments, comme l'industrie alimentaire, les fermes, le textile. Selon le pays, on aura plus ou moins de bâtiments à gérer. On pourra les implanter un peu partout dans nos régions. Et urbaniser notre pays. Ensuite, on aura la gestion des marchés. Une partie assez complexe qui nous demandera de gérer les routes commerciales, et l'offre à la demande. Pour ceux qui souhaitent se plonger dans une partie hégémonique, le côté militaire proposera de nombreux éléments pour gérer ses troupes et ses généraux.

Ceci n'est qu'une partie des choses à gérer dans Victoria 3. Car selon la partie, il faudra aussi gérer quelques petites choses supplémentaires. Comme par exemple, la diplomatie, la culture, et les habitants. Mais surtout, il faudra faire évoluer son pays, en découvrant de nouvelles technologies, qui apporteront beaucoup au développement. Victoria 3 propose un immense arbre à technologies séparé en 3 branches. Production. Militaire. Et pour finir, société. Selon la partie, il faudra se concentrer sur l'une des 3 technologies. Chaque technologie coûtera de l'argent. Il faudra donc bien choisir les bonnes voies, pour ne pas dépenser inutilement. Bien sûr, si notre pays est riche. On peut se faire plaisir de temps en temps, histoire de découvrir toutes les technologies du jeu.


Lors d'une partie, il faudra faire en sorte de toujours être positif dans les 4 critères principaux. Bureaucratie. Autorité. Influence. Et argent. Ces 4 critères évolueront selon notre façon de gérer notre pays. Mais aussi d'accomplir certains objectifs. Bien sûr, il y aura encore beaucoup de choses à gérer pendant la partie. Comme les élections, ou les tensions entre pays. Mais comme dit plus haut, on ne peut malheureusement pas tout décrypter dans ce test. Sinon, on en aurait pour des jours d'écriture. Car Victoria 3 est un jeu ultra complet. Surtout complexe. Avec énormément de points à gérer. Et quand on pense être sur la bonne voie, il y a toujours une chose qui ne va pas. Du coup, on doit faire des choix, parfois cornéliens, pour le bien du peuple, ou du pays. Et tout reposera sur nos propres volontés à faire évoluer notre pays en faisant ou non quelques concessions, qui pourront parfois entraîner des guerres.


Mais avant d'en arriver là, il faudra tout de même réussir à prendre en main le jeu. Ce qui ne sera pas une mince affaire. Car même si le jeu est très complet, avec de nombreux outils pour nous aider au mieux à développer notre pays. On se retrouvera souvent seul et sans aide. Et parfois, on restera inactif par peur de faire n'importe quoi. Certes, les habitués du genre s'y retrouveront assez facilement. Mais pour les amateurs, ça sera une autre histoire. Un peu comme le très bon Crusader Kings III.

Victoria 3 a eu 12 ans pour évoluer. Et bien sûr, on voit la différence entre le second opus, et celui-ci. Le jeu est magnifique, avec une carte du monde vivante, et des villes très détaillées quand on fait un petit zoom dessus. Même les guerres ont le droit à leurs petites animations, quand on se rapproche suffisamment près. Mais on a tout de même tendance à voir, de près ou de loin, une petite copie de Crusader Kings III. Certes, les deux jeux se ressemblent un peu. Mais ça donne tout de même l'impression que le studio n'a pas vraiment cherché à donner une touche personnelle à Victoria 3. Bon, ce n'est pas pour autant que le jeu n'est pas intéressant. Bien au contraire. Une fois qu'on maîtrise le jeu, on prend plaisir à gérer notre pays comme bon nous semble.


Pour conclure, 12 ans après, Victoria fait un retour triomphal. Pour ce 3e opus, on a une certaine sensation de liberté. Et ça, on adore. Une fois dans la partie, on a l'impression de pouvoir tout faire, sans restriction, ou presque. Et même si le jeu est difficile à prendre en main les premières heures. Une fois qu'on maîtrise le jeu, on a du mal à lâcher le jeu. Bien sûr, comme souvent avec Paradox Interactive, on va avoir entre les mains un jeu exigeant. Et beaucoup de joueurs ne prendront aucun plaisir à jouer à Victoria 3. Mais les amoureux de la franchise trouveront facilement leur bonheur avec ce nouvel opus. Comme quoi, l'attente valait le coup.


169 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout