• Couple of Gamer

[Test][Steam] Train Sim World 3


Disponible le 6 septembre sur Steam, PlayStation, Xbox, Xbox Game Pass et Epic Games Store. Train Sim World 3 est le dernier opus de la simulation de trains, développé et édité par Dovetail Games. Un jeu qui est, depuis des années maintenant, la référence du genre. Mais qui peine à évoluer avec les années. Pourtant, son contenu, toujours plus intéressant et diversifié, nous donne toujours envie d'y retourner. Et pour ce nouvel opus, Dovetail Games nous offre le train à grande vitesse des lignes allemandes, le ICE 1. Ainsi qu'un somptueux voyage dans les zones arides de Cajon Pass, à bord du ES44C4. Et d'autres bijoux ferroviaires. Mais est ce assez pour nous satisfaire ? C'est ce qu'on a essayé de découvrir lors de notre test.

Trailer du jeu

California Dream !

Train Sim World 3 est le troisième opus de la célèbre simulation de train, développé par Dovetail Games, qui nous fait vivre le quotidien d'un conducteur de train. Comme pour l'opus précédent, après une petite personnalisation de son conducteur de train, ou la reprise de sa sauvegarde de Train Sim World 2, on se lance corps et âme dans un métier vraiment pas simple. Train Sim World 3 propose 4 nouveaux trajets, et ses trains d'exceptions. Le ICE 1, train à grande vitesse, qui parcourt l'Allemagne, de Schnellfahrstrecke Kassel et Würzburg. La ES44C4, un train de fret, qui emprunte les 85 miles de Cajon Pass en Californie. la Class 395 de la Southeastern Highspeed. Et pour finir, un vieux train à vapeur anglais, le Spirit of Steam, qui rejoint Liverpool à Crewe. Comme toujours, chaque trajet propose différents trains. Au total, il y a plus d'une dizaine de trains à conduire.


Mais avant de se lancer dans notre tout nouveau métier, on va pouvoir passer par le centre d'entraînement, afin d'y apprendre à maîtriser les bases du jeu, ainsi que les différents trains. Il y a des modules pour chaque train. Mais ils ne sont pas obligatoires. On peut se contenter de s'occuper d'un seul train pour commencer. Histoire de ne pas se perdre dans les commandes. Car un ICE 1 ne se contrôle pas de la même manière qu'un ES44C4. Même si globalement, les commandes principales restent identiques.

Une fois les tutos, ainsi que les modules, terminés, on va pouvoir se prendre pour un véritable conducteur de train, en se plongeant dans l'un des 33 scénarios du jeu, ou en effectuant l'un des 984 services horaires disponibles. Les scénarios dans Train Sim World 3 vont nous permettre de prendre en main de façon approfondie, les différents trains. Comme des modules d'entraînements. Mais un peu plus poussés. Tandis que les services horaires permettront seulement d'accomplir des services à heures réelles. Comme si on était un véritable conducteur de train. Mais surtout, on pourra profiter des différents trains du jeu, à travers de nombreux chapitres, grâce au mode Voyages sur rails. Ce mode propose diverses missions, dit chapitre, avec des conditions à remplir. Un peu comme les modes scénarios. Au total, il y a plus de 160 chapitres à découvrir, divisés en 4 trajets.


Comme dans Train Sim World 2, on aura aussi le droit à un exploration à pied, qui permettra de réaliser diverses tâches, comme mettre des affiches. Remplir les bonbonnes d'eau. Ou encore, installer des trousses de soin. Les habitués de Train Sim World connaissent déjà par cœur ce genre de tâches. Et de ce côté, aucun changement. On va devoir voyager de station en station pour faire notre travail. Même si c'est moins passionnant que de conduire un train.


Une fois toutes les tâches, scénarios, modules et services horaires terminés, on va pouvoir profiter de l'éditeur de scénario, pour prolonger son plaisir à bord des différents trains du jeu. Et si on le souhaite, on pourra aussi accéder aux anciens contenus des autres jeux Train Sim World. Malheureusement, même en possédant les autres jeux, il faudra passer à la caisse. Du moins, dans notre version, il fallait passer à la caisse. En espérant que lors de sa sortie, les joueurs possédants les autres jeux pourront profiter de tout leur contenu. Car normalement, c'était prévu.

À pleine vapeur !

Pour ce nouvel opus, difficile de dire qu'il y a des nouveautés à présenter. En fait, chaque train du jeu a déjà eu le droit à un train similaire, ou très proche, dans les autres versions du jeu. Donc, difficile de se dire que Train Sim World 3 est à part. On a des trains de toutes les époques. Des lignes américaines, allemandes, ou encore anglaises. Et les trajets à pied sont les mêmes qu'on a pu découvrir il y a deux ans.


Train Sim World 3 propose aussi son éditeur de livrée complet, qui permet de personnaliser tous les trains du jeu, même les plus vieux. Ainsi que de nombreux compartiments. Au total, on va pouvoir personnaliser plus d'une quarantaine de trains et compartiments. Et si vraiment on n'est pas très doué pour créer des livrées, on peut toujours faire un petit tour dans le centre de partage en ligne, afin de trouver des livrées un peu folle pour ses trains. Ce centre permettra aussi de trouver divers scénarios créés par les joueurs.

L'évolution a bon train !

Comme toujours, Dovetail Games nous offre un jeu poussé au maximum dans les détails. Comme pour l'opus précédent, le jeu est développé avec le moteur physique de véhicules SimuGraph de Dovetail Games et la technologie Unreal Engine 4. Et sans surprise, le jeu est tout simplement bluffant. Que ce soit à l'intérieur d'un train, ou à l'extérieur. C'est du réalisme à l’état pur. Et même on a toujours le droit à des voyageurs et des conducteurs qui ne sont pas du tout à l'image du jeu. Tout le reste est impressionnant. Avec une mention spéciale pour Cajon Pass. La fumée des feux, qui réduit la visibilité. Un coup de génie de la part de Dovetail Games. Sans oublier la météo qui est de plus en plus réaliste, avec des effets dynamiques. Histoire de nous immerger un peu plus lors de nos voyages. Bon, les fortes précipitations ont tendance à faire perdre un peu de FPS au jeu. Même le souci sera sûrement réglé lors de la sortie du jeu.


Mais le jeu ne serait pas aussi réaliste sans ses bruitages d'exceptions. Et une fois de plus, que ce soit à pleine vitesse ou lors d'un freinage, les bruitages sont d'un réalisme absolu, qui nous immerge encore un peu plus dans le jeu.

Le train du bonheur !

Pour conclure, Train Sim World 3 est une version améliorée de l'opus précédent. Mais avec de nouveaux trains, et une météo encore plus réaliste. Difficile de voir les évolutions d'un jeu comme Train Sim World, tellement le jeu est déjà poussé à l'extrême depuis des années. Mais c'est aussi ça qu'on aime dans cette simulation. Car, en plus de nous offrir des voyages à travers le monde, à bord de somptueux trains fidèlement reproduit. On a le droit à un jeu extrêmement réaliste, qui nous immerge parfaitement dans cette vie de conducteur de train. De plus, le jeu ne fait pas que nous apprendre à conduire. Il nous apprend aussi beaucoup de choses sur les trains, ou même les différentes lignes. Un aspect éducatif qu'on apprécie. Et qu'on aimerait voir plus souvent dans des jeux de simulation.


355 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout