• Couple of Gamer

[Test'1D][Steam] Thymesia


Disponible le 18 août sur PC et Consoles. Thymesia est un Souls-Like indépendant, développé par OverBorder Studio, et édité par Team17, où l'on incarne le mystérieux Corvus, dernier espoir du royaume, qui va devoir parcourir un monde de plus en plus chaotique, afin de sauver Hermès. Et après s'être replongé dans les souvenirs de ce bon vieux Corvus, et avoir souffert pendant de nombreuses heures. Il est temps pour nous de donner notre avis sur ce Souls-Like impressionnant, qui devrait plaire aux joueurs les plus aguerris.

Trailer du jeu

Considérée comme la réponse à tous les problèmes, l'alchimie était une pratique très répandue dans tout le royaume. Les habitants en faisaient même usage chez eux à différentes fins. Lorsque le prix à payer est devenu trop élevé, les autorités ont tenté à plusieurs reprises de mettre fin à l'utilisation de l'alchimie, en vain. En voulant remédier au problème, elles n'ont fait que précipiter la crise. En quelques jours, les lieux ont sombré dans le chaos absolu, et des monstres infectés rôdent désormais dans les rues souillées de sang. Il n'y a plus aucun espoir de remède. Corvus représente le dernier espoir du royaume. Le destin d'Hermès repose entre ses plumes. La vérité se cache au plus profond des souvenirs éparpillés par Corvus à travers ce monde impitoyable, et c'est seulement en les réunissant tous qu'il pourra sauver le royaume. Hélas, à chaque fois qu'il tente de découvrir la vérité en replongeant dans ses souvenirs, de nouveaux secrets émergent.

Thymesia est un Souls-Like qui nous plonge dans un monde sombre, au côté de Corvus, un homme contrôlant la maladie, puisant sa force dans cette dernière. Équipé d'un sabre, de griffes et de plumes, il va devoir affronter des ennemis redoutables, tout en fouillant dans ses souvenirs les plus profonds. Mais avant de débuter ce redoutable voyage, on va avoir le droit à une petite mise en bouche comme on les aime dans les Souls-Like. Lors de nos premiers pas dans Thymesia, on va apprendre à manier notre lame et nos plumes. Car pour tuer un ennemi dans ce jeu, il ne faudra pas se contenter de l'attaquer. Il faudra le blesser, faisant passer sa barre de vie de blanche à verte, puis l'exécuter. Pour blesser un ennemi, on pourra utiliser notre sabre ou nos plumes. Le but sera d'utiliser des attaques simples. Et pour l'étourdir, afin de l'exécuter, il faudra faire une attaque puissante avec ses griffes. Une prise en main assez simple, qui va se compliquer quand on fera la rencontre d'ennemis plus puissants. Car pour les étourdir, il faudra enchaîner les coups de sabre, puis retirer une partie de sa barre avec un coup de griffes. Sinon, cette dernière ne descendra jamais. Pendant ce petit parcours, on va aussi apprendre à cibler nos ennemis, esquiver leurs coups, et obtenir des armes pestiférées. Ces dernières seront très utiles pour progresser dans le monde impitoyable de Thymesia. Et chaque ennemi que l'on rencontra possédera une arme. Mais on y reviendra après. Pour finir, on va aussi apprendre à utiliser nos fragments de souvenirs. Ces derniers marcheront comme des âmes dans un Souls-Like. Grâce à elles, on pourra monter les stats de notre héros, lors de nos repos à un fanal.


Après avoir appris les bases du jeu, on va pouvoir terminer cette petite séquence de jeu qui paraît tellement simple et abordable. Malheureusement, un redoutable boss va nous mettre K.O d'un coup. Nous projetant dans un nouveau lieu. Ce dernier sera le vrai point de départ de notre aventure. On y retrouvera le menu de la carte, avec les différents souvenirs de Corvus, qu'il faudra malheureusement refaire, un par un. Il y a très peu de mondes dans Thymesia. Mais ce n'est pas pour ça que le jeu est court. Car plusieurs fins seront à découvrir. Mais on n'en dira pas plus à ce sujet.

Chaque monde va nous faire découvrir de nouveaux ennemis, de plus en plus redoutable. Ces ennemis nous rapporteront des fragments de souvenir, comme dit plus haut. Mais aussi des armes pestiférées, si on prend soin de bien les récupérer. Ces armes vont nous permettre de lancer une attaque puissante sur les ennemis. Mais pas seulement. Car en récupérant une arme pestiférée, on pourra, si on a de la chance, récupérer un fragment de capacité de cette arme. Ces fragments vont nous permettre de déverrouiller des armes pestiférées à invoquer en combat. Plus on récupérera de fragments, plus on fera évoluer l'arme en question. Au total, il y aura 21 armes pestiférées à découvrir. Et 3 armes pourront être invoquées au fur et à mesure de l'aventure. 2 armes permanentes, et une temporaire. Chaque arme aura ses points faibles, comme ses points forts. Et parfois, pour venir à bout de certains ennemis, il faudra permuter entre les différentes armes.


Lorsque l'on se reposera à un fanal, on pourra donc gérer nos armes pestiférées comme bon nous semble. Bien sûr, le repos servira aussi à monter les niveaux de notre héros grâce aux fragments de souvenirs. Pour chaque niveau monté, on obtiendra un point de talent que l'on pourra utiliser sur l'un des 6 arbres à talents de notre héros. Parmi ces talents, on retrouvera les talents du Sabre, des plumes et de la griffe. Ainsi que ceux de l'esquive, la déviation et la stratégie. On ne pourra malheureusement pas activer tous les talents. Selon le choix des branches, d'autres deviendront inutilisables. Heureusement, il sera possible de les réinitialiser à tout moment.

Le fanal nous permettra aussi de jouer les alchimistes avec nos potions. Pendant l'aventure, certains de nos ennemis, un peu plus redoutable, feront tomber des amplificateurs qui nous permettront d'améliorer la quantité de potions, la restauration de santé, et l'emplacement des ingrédients. Pour le dernier, lors de notre voyage, on récupérera parfois quelques ressources, comme de la menthe, ou encore, de la lavande. Ces derniers vont permettre d'ajouter un petit plus à la potion, histoire qu'elle ne serve pas qu'à soigner les blessures. Il sera possible d'ajouter jusqu'à 3 éléments par potion. Par la suite, on débloquera les potions durables et rapides, qui pourront, elles aussi, être améliorées. Le fanal est un lieu de repos qui sera très utile tout au long de l'aventure. Car il permettra vraiment de faire évoluer notre héros. Nous laissant une chance de survie lors de notre voyage. Malheureusement, quel que soit le lieu que l'on visite, il y a très peu de fanal disponibles. Et parfois, on perd des heures de fragments de souvenirs, car on n'a pas un seul fanal sur le chemin.

Thymesia est un jeu indépendant qui a tout d'un grand. En plus de nous proposer une histoire qui nous prend aux tripes jusqu'à la fin. Le voyage dans les souvenirs de Corvus est inoubliable. Que ce soit la Mer d'arbres, le Jardin Royal, ou encore, la Forteresse d'Hermès. Chaque lieu propose sa propre ambiance, et ses ennemis, atypiques. Mais ce qu'on retient surtout, ce sont les boss mémorables, qui, certes, nous font souffrir. Mais qui sont d'une beauté incroyable. Varg, Odur, la Reine Pendue. Des boss tout simplement parfait, qu'on n'a pas toujours envie de tuer. Bien sûr, il n'y a pas que la direction artistique qui nous fait vivre un voyage inoubliable. Il y a aussi cette ambiance sombre, et cette bande-son à l'image de chacun de lieux, qui rendent le jeu encore meilleur. Surtout lors des combats de boss.


Pour conclure, même s'il nous a fait souffrir, Thymesia est un Souls-Like mémorable, à l'histoire prenante, et au style particulier, qui donne envie de s'y perdre. Les lieux. Les ennemis. Et surtout, les boss, nous en mettent plein les yeux. Mais aussi, les oreilles. C'est toujours un plaisir de souffrir dans ce genre de Souls-Like. Et la dernière fois qu'on a autant apprécié un Souls-Like, c'était sur le grand Elden Ring de FromSoftware.


226 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout