• Couple of Gamer

[Test][Steam] The Survivalists


Disponible le 9 octobre sur Steam, Playstation 4, Xbox One et Nintendo Switch, The Survivalists est le tout dernier jeu de Team17. Après deux voyages à la case prison, dans The Escapists 1 et 2. On se retrouve face à nous-même, sur une île déserte, aux mystérieux temples, et aux nombreux singes, avec pour seul objectif survivre. Explorer, Construire, Manger, et dresser des singes. Voici la recette de la survie de The Survivalists. Mais a-t-il de quoi nourrir notre appétit, après les nombreuses évasions de The Escapists ? Voici notre test.

Trailer du jeu

Je suis seul au monde... ou presque !

The Survivalists est un jeu de survie, qui nous échoue sur une île déserte, où notre objectif principal va être de tout faire pour survivre, seul ou avec des amis. The Survivalists n'a pas vraiment d'histoire. Mais l'île sur laquelle on se trouve a tout de même beaucoup de chose à raconter. Et pour découvrir ses secrets, il va falloir partir à l'exploration.


Le jeu n'a aucun objectif. On fait vraiment ce qu'on désire. On part à la recherche de quelques ressources. On construit notre maison. Et on adopte quelques singes. Parfois, durant l'exploration, on découvre quelque temps, qui vont s'avérer très utiles. Mais on y reviendra juste après.

Pour progresser en tant que survivant, il va falloir construire un maximum d'objets. Pour cela, il y a plusieurs façons de procéder. La première, la création d'outils de base, comme des hachettes, des cordes, des bâtons de bois. Ces outils peuvent être fabriqués à la main. Et vont surtout servir à la réalisation d'objets plus importants, disponible dans les plans. Ces derniers sont plus nombreux que les outils de base. On y retrouve tout le nécessaire pour créer des outils plus performants, et de quoi créer une base. Pour débloquer des plans, il suffit simplement de créer un objet, ce qui déverrouillera les objets suivants dans l'arbre à plan. Mais surtout, cela nous donnera accès à l'établi, qui va permettre la création d'objets plus résistants. Et surtout la forge, qui offrira un nouvel arbre à plan, avec des outils utilisant des minerais, comme de l'or.


La fabrication est une étape très importante à la bonne progression dans cette vie de survivant. Mais pour pouvoir créer tous les plans du jeu, il faudra obligatoirement partir explorer les nombreuses iles aux alentours. Et pour traverser les mers de The Survivalists, rien de mieux qu'un bateau. Pas toujours simple à piloter, ce bateau va être très utile pour découvrir les ressources qui nous manquent, pour la construction des objets un peu plus rare, comme le portail de téléportation. Une fois sur une autre île, on laisse notre ancienne habitation à la merci des ennemis. Il faut donc être prêt à laisser ses singes et son camp, avant de partir explorer. Si vous jouez seul, il faudra construire au plus vite des portails de téléportation, pour joindre les différentes îles du jeu. En coop en ligne, il suffira d'explorer seul, en laissant les autres joueurs s'en occuper, ou se faire accompagner par un autre survivant.

L'île regorge de nombreux secrets. Tout d'abord, il y a de multitudes de bouteilles sur les plages, qui cachent souvent un message. Parfois, c'est l'emplacement d'un trésor qui est révélé. D'autres fois, c'est une histoire terrifiante sur l'île. Les bouteilles réapparaissent tous les jours, un peu comme les ressources. Ce qui fait que les trésors aussi. Sur l'île, on y trouve aussi des tribus locales, qui ne sont pas très contente de nous voir. Elles sont toujours à l'affût pour nous traquer et nous tuer. Et de temps en temps, elles s'amusent à envahir notre camp, pour le détruire. C'est tellement fun de tout reconstruire. Alors pour se venger, on leur botte les fesses. Histoire de leur faire comprendre, qui est le patron sur cette île. Les tuer rapporte de ressources et des armes. Mais surtout, de l'argent qu'on peut dépenser dans la boutique mystère, qui apparaît chaque jour à un nouvel endroit. Cette boutique propose de nombreuses ressources ou armes rares. Et si on aide le vendeur à accomplir une quête, il nous récompensera d'une bien belle manière.


Et pour finir, en explorant l'île, on y découvrira aussi de nombreux temples. Ces derniers regorgent d'ennemis. Mais surtout de belles récompenses. Et souvent, on y trouve un singe emprisonné dans une cage. Chaque temple propose aussi un autel, qui va permettre de créer des armes légendaires. Mais pour cela, il faudra être en possession de certaines ressources ou objets extrêmement rares.

Nos esclaves les singes.

L'exploration va aussi servir à découvrir nos codétenus, euh coéquipiers, les singes. Il y en a une armée qui vit sur l'île. Et le but sera de tous les apprivoiser, pour en faire des compagnons de survie. Les singes ne sont pas compliqués à apprivoiser. Certains seront prisonniers. Il suffira donc de les libérer. Les autres demanderont un peu de nourriture pour singes. Donc, un petit tour dans la cuisine, et le tour est joué. Bien sûr, il est important de toujours avoir un peu de cette nourriture, quand on part en exploration. Car ce n'est jamais simple de créer cette nourriture en plein milieu de la forêt.


Une fois apprivoisé, on peut apprendre aux singes n'importe quelle action. Couper un arbre. Faire la cuisine. Ramasser des ressources. Attaquer des ennemis. Construire des plans. Mettre des ressources dans la forge ou l'établie. Ou encore, faire la cuisine. Malheureusement, un singe ne peut faire qu'une seule chose à la fin. Il faut donc se préparer une armée de singes, pour être sûr d'avoir les mains libres, pour faire ne rien faire.

Au début du jeu, on a le droit à quelques quêtes, qui nous explique comment apprendre aux singes à faire une action. C'est assez simple à réaliser. Car c'est comme un système de Macro. On donne une banane au singe, qui va enregistrer nos derniers mouvements pendant qu'il mange sa banane. C'est-à-dire que si on coupe un arbre, le singe apprendra cette action, jusqu'à en apprendre une nouvelle. Mais dans ce cas, il perdre l'action actuelle qu'il connaît. C'est pour ça qu'il faut une armée de singes. Car entre la cuisine, la construire, les récoltes, et les combats, un singe ne suffit pas.


Les singes qui effectueront des actions, gagneront de l'expérience, qui va permettre de monter leurs niveaux de récoltes, constriction ou cuisine. Plus les niveaux augmentent, plus les stats deviennent importantes. Ce qui rend le singe plus rapide dans ses taches, ou plus fort. Il est possible de changer la couleur de chacun des singes apprivoisés, et de leur donner un nom. Le code couleur est une bonne façon de se retrouver, quand on commence à avoir trop de singe dans le camp. Quand on rejoint une partie en ligne, seuls 5 singes peuvent nous accompagner. Pour choisir ceux qu'on souhaite avoir avec nous, il suffit simplement de les ajouter en favoris.

L'île du bonheur ?

The Survivalists est un jeu qui demande énormément de temps. Qu'on soit seul ou en bonne compagnie. Et comme pour The Escapists, ce n'est pas son style en Pixelart, qui va nous empêcher de passer un bon moment. Bien au contraire. Certes, on regrette tout de même que beaucoup d'objets aient été copier/coller de The Escapists. Le jeu n'a donc pas sa propre identité. Et c'est dommage. Car plus on avance dans le jeu.Plus on remarque les similitudes avec le célèbre jeu de prison de Team17.


Mais est-ce bien grave ? Pas vraiment. Car au final, on se dit que The Survivalists est la suite de The Escapists. Un prisonnier en cavale, qui se retrouve à fuir la police. Et se retrouve seul au monde, sur une île déserte. Avec ce qu'il a appris en prison, il tente de survivre sur cette île. D'ailleurs, ça aurait pu être le synopsis du jeu. En tout cas, même sans mission. Le temps qu'on passe dans The Survivalists est aussi bon que le temps passé dans The Escapists 2.

S'échapper ou Survivre, même combat !

Pour conclure, même si les deux sont différents. The Survivalists est clairement le digne héritier de The Escapists 2. Les nombreuses similitudes font de ce jeu, une drôle de suite au jeu de prison, qui nous avait déjà fait perdre de nombreuses heures. Le seul défaut qu'on pourrait trouver à The Survivalists, c'est que le mode coop local fait partie des grands absents. On ne comprend pas vraiment ce choix. Car la coopération en ligne, c'est sympa. Mais pouvoir survivre en famille sur le même écran aurait été encore plus appréciable.


  • Facebook - Black Circle
  • Twitter - Black Circle
  • YouTube - Black Circle
  • Instagram - Black Circle
  • Gris Facebook Icône

Copyright © Couple of Gamer CoG - 2018 

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now