top of page
  • Photo du rédacteurCouple of Gamer

[Test][Steam] The Legend of Heroes: Trails through Daybreak


Disponible le 5 juillet en Europe sur PlayStation, Nintendo Switch et Steam, The Legend of Heroes: Trails through Daybreak est le dernier jeu de la série The Legend of Heroes, développé par Nihon Falcom, et édité par NIS America. Dans ce nouvel opus, on découvre l'histoire de Van Arkride, un détective qui va mettre ses talents de négociateur, enquêteur et chasseur de primes au service des habitants de Calvard. Jusqu'au jour où il va faire la rencontre d'Agnès, une jeune académicienne qui lui demande de l'aide pour retrouver un vieil objet volé chez un antiquaire. Le point de départ d'une amitié naissante, ainsi que d'une nouvelle menace qui s'apprête à toucher Calvard. Et après avoir sauvé Calvard, il est temps pour nous de dévoiler notre test.

Trailer du jeu

La loi ou le chaos ?

Chronologiquement, The Legend of Heroes: Trails through Daybreak se déroule juste après les événements de The Legend of Heroes: Trails into Reverie, en 1208. Dans cette nouvelle aventure, on découvre l'histoire de Van Arkride, un détective assez spécial qui enquête sur des crimes et autres, que même la police locale ne souhaite pas élucider. Un jour, une jeune femme du nom d'Agnès, va solliciter son aide afin qu'il mette la main sur un objet volé. Une mission simple que notre détective n'accepte pas facilement. Mais la jeune Agnès trouve les mots pour le convaincre. Ensemble, ils vont partir à la recherche de ce mystérieux objet, avant que cette quête les mène à travers tout le continent.


Après les événements du prologue, qui vont nous permettre de bien débuter cette nouvelle aventure, notre héros, Van, va partir en compagnie de sa nouvelle employée, Agnès, afin de résoudre les mystères sur de mystérieux artéfacts mentionnés dans de vieux livres qui appartenaient autrefois aux grands-parents d’Agnès. Une quête qui va nous mener à travers toutes les régions de Calvard, où de nombreuses personnes auront besoin de l’aide de Van.

Dans The Legend of Heroes: Trails through Daybreak, on va donc principalement prendre le contrôle de Van. Tout au long de notre aventure, on va devoir jongler entre notre mission principale, et notre travail d’enquêteur. Pour cela, lors de chaque chapitre, on va avoir plusieurs enquêtes à résoudre, principales et secondaires, qui vont nous permettre de débloquer notre chemin vers notre recherche des artefacts. Lors de ces missions, on devra parfois vaincre différents ennemis. Rien de très surprenant pour un jeu de la série The Legend of Heroes. Mais surtout, on va devoir résoudre des enquêtes de vol, de disparition, et bien d’autres. Lors de ces enquêtes, notre but sera souvent le même, parler aux habitants afin d’avoir leur témoignage, puis de trouver une solution ou un coupable. Nos choix lors de ces missions auront un impact sur notre alignement LGC qui sera séparé en 3 branches. La Loi, pour nos décisions qui respecteront la loi. Le Chaos, pour les décisions un peu moins légales. Et pour finir, le “Gris” qui sera l’entre deux. Ce système d'alignement permettra, en fonction du niveau, de débloquer certains événements ou nouveaux alliés au cours de l’aventure. Mais ils n’auront aucune influence sur la fin du jeu.


Ce côté enquête, parfois forcé, va souvent donner naissance à de très longues et interminables séquences de dialogues, avec aucune action par moments. Et plus on avancera dans l’histoire, plus on commencera à mettre de côté certaines quêtes secondaires. Même si cela aura un impact sur notre note finale à la fin du chapitre. Car, en fonction de nos missions résolues ou pas, on gagnera des points à la fin du chapitre qui permettra de nous noter. Et selon la note, on gagnera plus ou moins d’objets bonus.


The Legend of Heroes: Trails through Daybreak est composé de 7 chapitres, un prologue et une intermission. Et pour venir à bout de l’histoire principale, il faudra compter un peu moins de 40 heures, en esquivant certaines missions. Mais lors de notre voyage à Calvard, on va pouvoir partir à la chasse aux recettes de cuisine. Ces dernières, assez nombreuses, vont nous permettre, en plus de préparer de bons petits plats, de rallonger la durée de vie. Et comme ce nouvel opus ne propose aucune activité secondaire, mis à part le simulateur de combat, on ne dit pas non à une chasse aux recettes.

Un combat de Quartz !

Lors de notre voyage, on va être amené à combattre. Surtout lors des deux derniers chapitres, où de nombreux combats vont s'enchaîner. Et pour cette nouvelle aventure, on va avoir le droit à deux styles de combat. Le premier, que l’on pourra utiliser lors de notre exploration, sera un style de combat dynamique, nous permettant d’attaquer directement nos ennemis avec notre épée, ou avec un autre personnage. La particularité de ces combats, c’est qu’il faudra souvent alterner entre les membres de notre équipe afin de pouvoir faire tomber nos ennemis. Car certains auront des résistances aux attaques classiques de notre héros. Une fois qu’on aura pris la main, on enchaînera ce style de combat pour progresser dans certaines zones du jeu.

Le second style de combat, c’est le grand classique des jeux de la série, c’est-à-dire le Tour par tour tactique. Comme toujours, on va pouvoir compter sur les attaques classiques de nos héros pour attaquer l’ennemi, tout en essayant de se placer dans la zone de combat limitée, afin de créer un dispositif tactique. Pour nous aider lors des combats, on pourra compter sur les Crafts, qui seront les techniques spéciales de nos héros. Les Arts, qu’on utilisera comme magie principale. Et pour finir, les techniques spéciales un peu plus puissantes, les S-Break. Un système de combat très proche des autres jeux de la franchise, que les habitués devraient facilement prendre en main. On pourra aussi compter sur les attaques liées, qui se déclencheront quand plusieurs alliés seront proches.


Après chaque combat, on gagnera un peu d'expérience qui nous permettra de monter les niveaux de nos héros. Ainsi que des quartz, des sepith, des Mira et des objets. Certains quartz devront être placés dans notre Orbments, afin d’améliorer certains de nos attributs. Au cours de l’aventure, on débloquera aussi des Holo Core, qui seront des aides précieuses pour chacun de nos héros, une fois placés dans les Orbments. Il sera possible d’améliorer nos quartz avec les nombreux sepith récoltés en combat. Ainsi qu’améliorer notre Orbments, afin d’y placer de nouveaux quartz. Bien sûr, pour améliorer nos stats, on pourra aussi compter sur nos équipements. Et même s’ils se feront rares pendant l’aventure, on pourra toujours trouver un marchand pour faire des achats utiles, et changer ou améliorer nos armes et nos armures.

Un long voyage à travers Calvard !

Même si dans l’ensemble, The Legend of Heroes: Trails through Daybreak ressemble beaucoup aux autres jeux de la franchise, là où il se démarque, c’est dans son voyage. Lors de notre aventure, on part à la découverte de nombreuses régions, allant d’un village du Moyen-Orient, au village japonais, en passant par des lieux plus classiques et modernes, voire même, très Moyenâgeux. Mais ce mélange de genre fonctionne parfaitement bien. Et chapitre après chapitre, on a un véritable sentiment de dépaysement. Et c’est très agréable. De plus, lors des combats, on a le droit à de nombreuses animations, plus somptueuses les unes que les autres. Sans oublier que le jeu nous offre un OST magnifique, et un doublage japonais de très grande qualité, qui font de cette aventure, un petit chef d’œuvre comme Nihon Falcom a l’habitude de nous offrir.


Bien sûr, ce n’est pas l’aventure parfaite. The Legend of Heroes: Trails through Daybreak a de nombreux défauts. Et même si on regrette le manque cruel de mini-jeux, ce n’est pas ce qui nous dérange le plus. Là où le jeu a commencé à nous perdre, c’est sur sa narration, un peu trop abusive, surtout lors des 4 premiers chapitres. On a la sensation de ne jamais combattre, mis à part à la fin d’un chapitre. Il faut attendre la fin du chapitre 4 pour avoir plus de combats, et moins de Blabla. Ce qui est un peu dommage. Surtout pour un jeu qui ne propose pas de localisation française.

La vraie légende des héros ?

Pour conclure, The Legend of Heroes: Trails through Daybreak nous avait déjà convaincu lors de sa sortie sur Steam en mars 2023, bien qu’il était encore en japonais. Mais le refaire en anglais nous a confortés dans notre idée que ce nouvel arc est l’un des meilleurs de la franchise. Certes, la narration tire souvent sur la longueur. Surtout au début de l’aventure. Mais les personnages, l’histoire, le voyage. Tout est réuni pour nous offrir une aventure parfaite, qui nous tient en haleine jusqu’au boss final. Il ne manque plus qu’une traduction française, ainsi qu’un meilleur équilibrage narration/combat, pour en faire l’opus parfait.


367 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page
Couple of Gamer ...