• Couple of Gamer

[Test][Steam] The Last Kids on Earth et le sceptre maudit


Disponible depuis le 4 juin sur Nintendo Switch, PlayStation 4, Xbox One et Steam, The Last Kids on Earth et le sceptre maudit est un action RPG tiré de la série Netflix, qui met en scène Jake et ses amis, en pleine recherche du Sceptre Maudit. Après une preview plutôt convaincante, on a voulu partir à l'aventure, dans le nouveau jeu de Stage Clear Studios, édité par Outright Games, afin de découvrir ce qu'il a réellement dans le ventre. Et après des heures à parcourir les rues en famille, il est temps pour nous de vous faire part de notre avis final sur le jeu.

Trailer du jeu

The Last Kids on Earth et le sceptre maudit nous plonge dans une nouvelle histoire, qui se déroule dans l'immense ville de Wakefield, infestée par des hordes de zombies. On y incarne les héros de la série, Jack, Quint, June et Dirk, alors qu'ils recherchent les pièces manquantes de l'ultra-puissant "Sceptre Maudit" et tentent de vaincre Malondre, la reine des monstres slimes, qui tente d'invoquer Rezzoch, l'ancien destructeur des mondes.


The Last Kids on Earth et le sceptre maudit est un RPG en monde ouvert, où notre devoir va être d'explorer l'immense ville de Wakefield, afin d'aider nos 4 amis à mettre la main sur le Sceptre Maudit. Seul ou jusqu'à 4 joueurs, le jeu nous proposera une suite de quêtes ou de défis, afin d'explorer de fond en comble toutes les zones du jeu. Tout ceci, pour une petite durée de vie de huit petites heures. Cependant, pour un enfant, c'est déjà une très bonne durée de vie.

Comme tout bon RPG, The Last Kids on Earth nous demandera de réaliser plusieurs quêtes qui nous permettront d'explorer les différents lieux de Wakefield. Cependant, la ville est envahie par les zombies. Du coup, il faudra faire un peu de nettoyage, afin d'atteindre nos objectifs. Pour vaincre nos ennemis, seul ou jusqu'à 4, il faudra contrôler l'un de nos 4 amis. Jake et Dirk se battent au corps-à-corps. Tandis que June et Quint se battent à distance. Mais l'objectif reste le même, peu importe nos méthodes de combat, on viendra à bout de nos ennemis, et leur tirant dessus et en les tapant. Chacun des personnages possédera aussi une capacité limitée qu'il faudra ramasser au sol après avoir vaincu des ennemis. Boomerang ou encore bombe, cela permet de donner un petit coup de pouce en combat. Chacun de nos amis pourra aussi faire venir des alliés qui nous seront d'une grande aide. Ce qu'il ne faut pas oublier surtout, c'est de ne pas rester dans les AOE, que ce soit contre les vagues d'ennemis, ou contre les boss. Car si vous êtes seul, tomber au combat signifiera, le perdre. Car il sera impossible de se remettre du soin. Sauf si les ennemis font tomber des morceaux de pizza après leur mort. C'est un consommable qui nous redonnera du soin. Si on joue à deux ou plus, les personnages peuvent se permettre de mourir, il suffira de demander à ses alliés de nous ressusciter. Toute au long de l'aventure, il sera possible d'alterner entre les 4 personnages, grâce à de nombreuses cabines téléphoniques mises à notre disposition. Ce qui permet de varier les plaisirs quand on joue seul. Mais le jeu est pensé pour être joué à plusieurs. Car seul ou à 4, le niveau des monstres ne change pas, et c'est clairement moins amusant. Cependant, l'un des gros défauts du jeu, c'est que si on joue a plusieurs, les deux allié ne peuvent pas s'éloigner de plus de quelques mètres. Ce qui est très contraignant dans les phases de combat, où il sera impossible d'esquiver correctement les attaques ennemies, à cause du blocage de distance.

Mis à part les quêtes, il y a plein de choses à découvrir dans Wakefield. Et si on prend le temps de fouiller les zones correctement, on y trouvera beaucoup de coffres, des défis et des petits donjons. Ces derniers sont très utiles. Car ils vont permettre de récupérer des plans pour de nouvelles armes ou de nouveaux équipements. En plus, de réunir un bon nombre de pièces. Ces plans vont être très importants pour nos amis. Une fois au QG, on pourra les débloquer et les faire évoluer contre de l'argent, ce qui les rendra plus puissants. Le second point négatif du jeu, c'est qu'en solo, il faudra constamment acheter et améliorer les équipements et armes des autres personnages. Car rien n'est lié. Le problème, c'est qu'une fois qu'on lance une partie en coopération, le second joueur va devoir acheter de nouveau l'équipement. Et si le second joueur décide d'avancer seul, il faudra encore une fois, tout racheter. Un cercle sans fin, qui pèse dans le porte-monnaie.

Arpenter les rues pourrait être interminable, vue la grandeur de la ville. Mais The Last Kids on Earth a pensé à nous, et nous a mis à disposition, Big Mama, une grosse voiture qui détruit tout sur son passage. Cela nous permet donc de voyager rapidement dans la ville. Cependant, de nombreuses rues sont infranchissables en voiture. Il faudra donc descendre, passer la rue, et trouver une station, qui permettra de faire venir notre voiture, afin de reprendre la route. La ville est divisée en plusieurs zones. Et parfois, se rendre à l'autre bout de la ville reste assez pénible en voiture. Mais au cours de l'aventure, notre ami le ver géant, nous fera voyager dans les galeries souterraines, pour des déplacements éclairs. Un gain de temps agréable. Surtout après de nombreuses heures de jeu à marcher ou conduire. Le jeu propose aussi un Kid vs Zombies. Dans ce jeu, le but sera de protéger notre QG contre 3 vagues de monstres. Lorsqu'on joue seul, on pourra s'aider de différentes tourelles automatiques, qui feront du ménage. Mais une fois de plus, c'est le genre de bataille qu'on aurait préféré faire à plusieurs.

The Last Kids on Earth est un jeu très coloré et enfantin. Mais la touche apocalyptique zombiesque est très bien représentée, malgré ce côté très dessin animé du jeu. Les cinématiques en BD, monologué par Jake, donnent un coté sympa à l'histoire. Cependant, au bout d'un moment, on finit par remarquer qu'on tue souvent les mêmes zombies. Car le bestiaire du jeu n'est vraiment pas très varié. C'est un peu dommage. Car le jeu a de très bonnes idées dans le level design. Mais ça manque d'originalité dans le bestiaire. Le jeu nous offre aussi une bande-son très énergique, et un doublage français aux petits oignons, qui nous immerge à la perfection dans l'aventure de The Last Kids on Earth.


Pour conclure, The Last Kids on Earth et le sceptre maudit est une très bonne aventure, qui se joue de préférence en famille. Le jeu est divertissant et facile à prendre en main pour les plus jeunes. Et même si on ne connaît pas la série Netflix, on se laisse facilement transporter par l'histoire du jeu. Certes, les adultes trouveront le jeu trop simple, et très enfantin. Mais ça reste un jeu parfait à découvrir avec ses enfants.


381 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout