• Couple of Gamer

[Test][Steam] The Dark Pictures Anthology: The Devil in Me


Après la visite d'un bateau abandonné en 2019 dans Man of Medan. Une ville hantée en 2020 dans Little Hope. Et d'un ancien temple dans House of Ashes en 2021. La saga The Dark Pictures, développée par Supermassive Games, et éditée par Bandai Namco, est de retour depuis le 17 novembre, pour nous présenter le dernier chapitre de sa première saison, The Devil in Me. Ce dernier nous emmène découvrir un hôtel mortel, pour une nouvelle aventure toujours aussi horrifique. Et après une preview assez concluante, il est temps pour nous de donner notre avis final sur ce jeu.

Trailer du jeu

Enfermé entre quatre murs !

The Dark Pictures est un jeu narratif d'horreur qui reprend 8 histoires contées par le conservateur. Chacune de ces histoires sera dans un premier temps dévoilée dans un tuto, avec un petit retour dans le passé, nous apprenant les bases du jeu, et la légende que nous allons découvrir. Puis on vivra l'horreur de chaque histoire, en revenant dans le présent, avec plusieurs protagonistes.


Alors que dans les premiers opus, nous visitions l'épave d'un ancien bateau, une ville étrange et un ancien temple. The Dark Pictures: The Devil in Me change de son thème paranormal, en nous faisant vivre un cauchemar avec un tueur en série. Sans en dévoiler trop, le jeu nous ouvre les portes d'un hôtel, qui n'est autre qu'une reconstitution du sanglant château du tueur en série H. H. Holmes. Et pour cette nouvelle histoire, on va suivre un groupe de journalistes qui va tenter un coup de poker, pour sauver leur émission. Seulement, ils vont comprendre assez vite qu'ils n’auraient peut-être jamais dû mettre leurs pieds dans cet hôtel.


Comparée au précédent opus, cette nouvelle histoire sera un peu plus longue. Il faudra donc compter sur 7 bonnes heures de jeu pour finir une première fois l'histoire. Mais comme dans tous les jeux de Supermassive Games, les choix auront un impact. Et il sera donc possible de revivre l'histoire encore et encore, afin de changer les événements. Et ainsi modifier le dénouement de l'histoire. De plus, après avoir terminé une première fois le jeu, on aura un accès à la Curator's Cut, qui nous permettra de revivre l'histoire. Mais d'un point de vue différent. Et qui nous permettra de répondre à un bon nombre de questions. Ce qui changera totalement la donne. Et si le défi nous paraît trop élevé, ce nouvel opus nous proposera de choisir entre l’un des 3 modes de difficulté.

Ta vie contre la mienne !

The Dark Pictures: The Devil in Me est un jeu narratif tiré d'histoires d'horreurs. D'ailleurs, ce dernier va se jouer exactement comme ses prédécesseurs. Par conséquent, nos choix auront un lourd impact pour la suite de l'aventure. Certains choix se feront instinctivement. D'autres demanderont plus de réflexion. Et malheureusement, le temps ne sera pas notre allié. Car il s'écoulera très vite à chaque choix. Il faudra donc respirer un grand coup. Et agir en notre âme et conscience. Car la précipitation pourrait vite nous induire en erreur. Il faudra aussi garder en mémoire que le jeu reprend déjà toutes les bases connues auparavant dans les précédents jeux de SuperMassive Games. C'est-à-dire que les choix détermineront l'aventure, les relations que nous entretiendrons avec le reste du groupe, et aussi notre personnalité qui variera entre les 5 personnages jouables du jeu.


Dans ce nouvel opus, on trouvera aussi les phases de QTE déjà présentes elles aussi. Et elles seront toujours aussi rapides. Il faudra donc toujours être sur le qui-vive, pour ne pas les rater. Car une erreur pourrait nous être fatale.

Après les choix et les QTE, la troisième phase importante du jeu, ça sera l'exploration. Bien entendu, il sera possible de faire le choix d'avancer sans réellement fouiller. Mais ce choix fera perdre énormément de morceaux du passé qui pourraient nous aider à comprendre l’histoire des lieux. Et sans l'exploration, il se peut que l’on loupe des objets importants, qui pourraient coûter la vie à l'un des protagonistes.


Pour une fois, The Dark Pictures: The Devil in Me n'est pas un simple Copier/Coller des précédentes aventures horrifiques. Ce nouvel opus fait preuve d'initiative. Pour la première fois, on y découvre les inventaires personnels de nos héros. Chacun d'entre eux aura un objet spécial lui permettant de dévoiler les secrets de cette demeure. Par exemple, Mark aura une perche télescopique pour atteindre des objets en hauteur. Ou encore, Kate pourra découvrir des messages secrets grâce à son crayon.


En plus des secrets déjà trouvables dans les précédents opus. The Dark Pictures: The Devil in Me nous propose de nouveaux styles d'objets à collectionner. Il y aura 5 cartes de visite qui feront référence au prologue. Mais on n’en dira pas plus. Après, il faudra mettre la main sur des oboles, qui sont de simples pièces pirates, nous permettant de débloquer des diaporamas.

Ce nouvel opus est une nouvelle fois compliqué pour les joueurs PC. Même s'il y a eu un gros travail sur la caméra et les déplacements. Le gameplay au clavier/souris révèle encore quelques lacunes. Par exemple, il est impossible de tourner à gauche lorsque l'on déplace un objet. Et comme il n'y a toujours aucune possibilité de changer les touches, on se résout donc à passer une nouvelle fois à la manette.



The Dark Pictures: The Devil in Me quitte son univers paranormal pour une histoire un peu plus terre-à-terre en nous laissant entre les mains d'un tueur en série. Certes, ça fonctionne plutôt bien. Mais il est encore une fois trop timide pour vraiment nous effrayer. Il y a quelques surprises. Mais on est loin des sensations qu'a pu nous offrir The Quarry en début d'année.

L'avenir ne sera pas tout rose

Comme les autres épisodes, l'exploration nous permettra de mettre la main sur plusieurs petites choses dans le jeu. Dans un premier temps, les prémonitions. 12 posters représentant une partie du corps de l'être humain vont être éparpillés un peu partout dans ses lieux, avec des prémonitions sur l'avenir. Comme pour les précédents opus, elles vont être très utiles pour anticiper l'avenir. Sans oublier un dernier indice final qui nous donnera un indice sur le futur opus. Si on cherche bien, il sera aussi possible de trouver 50 secrets. Ces derniers n'auront aucun impact sur l'histoire. Mais ils serviront parfois à comprendre le passé.

Apprendre à survivre entre amis !

The Dark Pictures Anthology: The Devil in Me a gardé la petite chose en plus qu'on avait adoré dans les premiers opus. Son mode coop en ligne ou hors ligne. En premier, on parlera du mode soirée télé, le mode Coop offline. Dans ce mode, on commence à nommer les personnes présentes qui souhaitent vivre l'aventure. Une fois le nombre de joueurs sélectionnés, et les personnages sélectionnés, on lance l'aventure. On va donc vivre l'histoire comme en solo, sauf que le jeu préviendra quand il faudra passer la manette au joueur suivant. En gros, c'est possible de le faire dans le mode solo. D'autant plus qu'on ne se fait pas couper toutes les 30 secondes par l'écran joueur.


Par contre, le mode histoire partagé, qui propose du Coop online avec un ami, est plus intéressant. Cette fois-ci, chacun jouera son histoire de son côté. Ce mode permet de jouer ensemble à l'histoire, tout en faisant ses choix de son côté, ce qui impactera ou non l'histoire, sans vraiment savoir le chemin que prendra son coéquipier. Ce qui permet parfois quelques surprises très agréables ou pas.

Un si bel hôtel !

The Dark Pictures Anthology: The Devil in Me sur PC n’est pas différent graphiquement parlant des derniers opus. Les personnages sont assez bien réalisés. Mais il y a encore de gros détails choquants. Au début, on était perplexe sur le concept de l'hôtel. Car on se disait que le lieu serait trop petit. Et on tournerait en rond. Mais au final, pas du tout. L’exploration de ce lieu est un vrai plaisir, avec de nombreux secrets au rendez-vous.


Bien sûr, même si le jeu est de bonne qualité. Il y a toujours ces petits défauts énervants, et qui font tache. Dans les 5 derniers jeux de Supermassive Games, on y retrouve des problèmes de jouabilité, de traductions, de dialogues, et bien d’autres. Et rien n’est fait pour que les problèmes soient arrangés. Car même après des mises à jour, ils sont toujours présents. Des problèmes que le studio Supermassive Games devrait prendre au sérieux.

Une fin de saison mémorable ?

Pour conclure, The Dark Pictures Anthology: The Devil in Me casse les codes en nous proposant un style, loin du paranormal, avec un petit côté Saw. Et même si c’est encore trop timide pour vraiment nous faire peur. Les nouveautés, ainsi que l'histoire, permettent de voir que le studio tente de faire évoluer son jeu. Cependant, les vrais problèmes ne sont toujours pas résolus. Et après 5 jeux sortis ces dernières années, on s’attend à une évolution de ce côté. Surtout que tous ces problèmes gâchent un peu l'expérience du joueur. Malgré ça, The Dark Pictures: The Devil in me termine la saison par une bonne note. Et on espère que les 4 prochains opus nous feront vivre des histoires inédites, comme a pu le faire The Devil in Me.


387 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout