• Couple of Gamer

[Test][Steam] The Dark Pictures Anthology: Little Hope

Dernière mise à jour : 24 nov. 2020


Après la visite d'un bateau abandonné en 2019 dans The Dark Pictures Anthology: Man of Medan. La saga The Dark Pictures, développé par Supermassive Games, et édité par Bandai Namco, revient pour Halloween sur PlayStation 4, Xbox One et PC. Cette fois-ci, c'est Little Hope, une ville abandonnée, qui sera la pièce de théâtre de cette nouvelle expérience horrifique. Et après avoir été déçu de notre première expérience, dans Man of Medan, on compte sur ce nouvel opus, pour nous redonner foi en cette Anthology. Voici notre test.

A La Découverte de The Dark Pictures Anthology: Little Hope

Un lien plus fort que l'amitié !

The Dark Pictures est un jeu narratif d'horreur qui reprend les histoires de 8 légendes urbaines, contées par le conservateur. Chacune de ces histoires sera dans un premier temps dévoilée dans un tuto, avec un petit retour dans le passé, nous apprenant les bases du jeu, et la légende que nous allons découvrir. Puis on vivra l'horreur de chaque histoire, en revenant dans le présent, avec plusieurs protagonistes.


Mais alors que dans le premier opus nous faisait visiter l'épave d'un ancien bateau. The Dark Pictures Anthology: Little Hope prend un tout autre chemin, et nous raconte l'histoire d'une étrange ville nommée Little Hope. Sans en dévoiler trop, le jeu nous raconte l'histoire d'un petit groupe de 4 élèves et 1 professeurs, partis en voyage scolaire en bus. Après une longue route, un policier les informe qu'il faut changer d'itinéraire, dû à un grave accident. Et qu'il va falloir dévier vers la ville de Little Hope. Malheureusement, pendant le trajet vers cette nouvelle étape, le bus est victime d'un accident. Et après la disparition du chauffeur, le groupe scolaire tente de trouver de l'aide dans la ville de Little Hope. Mais ils vont vite s'apercevoir que cette ville est pleine de surprises.


Comme pour le premier opus, il faudra compter 5 heures maximum pour finir une première fois l'histoire. Mais comme dans tous les jeux où les choix ont un impact, il sera possible de revivre l'histoire encore et encore, afin de changer les événements. De plus, après avoir terminé une première fois le jeu, on a un accès au Currator's Cut dans le mode solo, qui nous permet de revivre l'histoire, mais d'un point de vue différent.

Choisir entre vivre et mourir !

The Dark Pictures Anthology: Little Hope est un jeu narratif tiré d'histoires d'horreurs. D'ailleurs, ce dernier se déroule exactement comme son prédécesseur. Par conséquent, nos choix auront un lourd impact dans la suite de l'aventure. Certains choix se feront instinctivement, d'autres demanderont plus de réflexion. Et malheureusement, le temps ne sera pas notre allié, car il s'écoulera très vite. Il faut donc respirer un grand coup, et agir en notre âme et conscience, car la précipitation pourra vite vous induire en erreur. Il faut aussi garder en mémoire que le jeu reprend déjà toutes les bases connues auparavant dans Until Dawn. C'est-à-dire que les choix détermineront l'aventure, les relations que vous entretiendrait avec le reste du groupe, et aussi votre personnalité, qui variera entre les 5 personnages jouables du jeu. Et pour reprendre le sage conservateur, tout dépend des décisions que vous prendrez.

Dans ce nouvel opus développé par Supermassive Games, vous trouverez aussi les phases de QTE déjà présentes dans les autres jeux. Et elles seront toujours aussi rapides. Il faudra donc toujours être sur le qui-vive, pour ne pas les rater. Car même si on sait qu'elles arriveront dans certaines scènes. Parfois, elles arriveront de manière inattendue. Ce qui aura un impact sur le fil de l'histoire ou sur la relation des personnages.


Après les choix et les QTE, la troisième phase importante du jeu, c'est l'exploration. Bien entendu, il est possible de faire le choix d'avancer sans réellement fouiller. Mais ce choix fait perdre énormément de morceaux du passé de Little Hope. Et sans l'exploration, il se peut que vous loupiez des objets importants, qui pourraient coûter la vie de l'un des protagonistes. Certes, l'exploration ne sera pas toujours une partie de plaisir. Car même en jouant avec le clavier/souris, la jouabilité lors de l'exploration laisse encore à désirer. Les personnages sont lourds. Regarder autour de soi se révèle être un parcours du combattant. Sans parler des déplacements à la manière d'un Point & Clic, qui sont toujours aussi imprécis. On avait déjà souligné ce problème dans Man of Medan. Et apparemment, Playstation et PC, même combat, un an après.

Des morceaux du passé et du futur !

Comme dans Man of Medan, l'exploration nous permettra de mettre la main sur plusieurs petites choses dans le jeu. Dans un premier temps, les prémonitions. 14 Cartes postales vont être éparpillées un peu partout, avec des prémonitions sur l'avenir. Comme pour Until Dawn et Man of Medan, elles vont être très utiles pour anticiper l'avenir. Surtout qu'un indice pour le 3e opus de The Dark Pictures est présent sous forme de prémonition. Si on cherche bien, il sera aussi possible de trouver 50 secrets. Ces derniers n'auront aucun impact sur l'histoire. Mais ils serviront parfois à comprendre le passé de cette mystérieuse ville, où même certains événements.


Notre ami le conservateur, est lui aussi, fidèle à son poste. Mais il coupe moins les événements que dans Man of Medan. Il fera son travail de narrateur, pour nous sortir quelques citations de personnes disparues, afin de nous mettre la puce à l'oreille sur le fin mot de l'histoire.

Les frayeurs, c'est mieux à plusieurs.

The Dark Pictures Anthology: Little Hope a gardé la petite chose en plus, qu'on avait adoré dans le premier opus. Son mode coop en ligne ou hors ligne. En premier, on vous parlera du mode soirée télé, le mode Coop offline. Dans ce mode, on commence à nommer les personnes présents qui souhaitent vivre l'aventure de Little Hope. Une fois le nombre de joueurs sélectionnés, et les personnages sélectionnés, on lance l'aventure. On va donc vivre l'histoire comme en solo, sauf que le jeu préviendra quand il faudra passer la manette au joueur suivant. En gros, c'est possible de le faire dans le mode solo. D'autant plus qu'on ne se fait pas couper toutes les 30 secondes par l'écran joueur.


Par contre, le mode histoire partagé, qui propose du Coop online avec un ami, est plus intéressant. Cette fois-ci, chacun jouera son histoire de son côté. Ce mode permet de jouer ensemble à l'histoire, tout en faisant ses choix de son côté, ce qui impactera ou non l'histoire, sans vraiment savoir le chemin que prendra son coéquipier. C'est un peu comme vivre l'histoire solo de Little Hope, mais à l'aveugle, permettant parfois quelques surprises très agréable ou peut être pas.

Un avenir radieux !

Little Hope sur PC en ultra est très loin du Man of Medan qu'on avait pu découvrir sur Playstation 4. Le jeu est vraiment sublime. Les personnages sont très réalistes. Et surtout bien détaillés. Ce qui manquait à Man of Medan. Mais il n'y a pas que les personnages qui sont très propres. Le moindre petit décor du jeu est réalisé avec soin. Ce qui nous permet de vraiment s'immerger dans l'ambiance horrifique de cette petite ville et ses nombreux lieux. Et grâce à cette ambiance oppressante, qui était déjà présent dans le premier opus, il y a une certaine angoisse à s'aventurer dans les maisons ou autres. Une belle réussite, 1 an après les petits couacs de Man of Medan. Mais difficile de vraiment comparer des opus de deux plateformes différentes.


Comme dans Man of Medan, le jeu nous propose un très bon doublage français. Malheureusement, le jeu a besoin d'un bon gros patch. Car souvent, on se retrouve sans dialogue. On voit juste les personnages, et on entend la musique. Mais on ne sait pas ce qu'ils disent. C'est un peu gênant pour bien suivre l'histoire. Parfois, ils se mettent même à parler anglais. Avant de parler de nouveau français. Certes, il n'y a rien de dramatique, car ce genre de problèmes se corrige facilement avec des patchs. Mais ça reste assez frustrant. Surtout quand on n'active pas les sous-titres.

Rendez-vous dans le désert !

Pour conclure, on avait été déçu par le premier opus. L'histoire était ennuyante. Et la touche horreur n'était pas vraiment présente. Pour tout vous dire, on ne s'attendait pas à des miracles pour ce second opus. Mais à notre grande surprise, Little Hope se surpasse. L'histoire de ce nouvel opus nous donne envie de la découvrir. Certes, il n'aura pas réussi à nous faire peur. Mais il a le mérite de nous avoir tenu en haleine bien plus facilement que le premier opus. De plus, il y a une nette amélioration des graphismes, qui le rend vraiment plus beau et immersif que Man of Medan. C'est une bonne chose pour la suite de cette Anthologie. En espérant qu'elle ne soit pas gâchée par un 3e opus, aussi mou que Man of Medan.


1 594 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout