• Couple of Gamer

[Test'1D][Steam] Rustler


Après une période d'Early Access sur steam, le GTA-Like de Jutsu Games, édité par Games Operators et Modus Games, Rustler, lance enfin sa version finale le 31 août. L'occasion pour les joueurs consoles de le découvrir aussi, grâce à une sortie simultanée sur PlayStation, Xbox et Nintendo Switch. Alors que nous vous l'avions fait découvrir il y a plus d'un an maintenant, lors de son lancement sur Kickstater. Le GTA médiéval de Jutsu Games a fait beaucoup de chemin pour en arriver là. Un long chemin qu'on a pu suivre avec plaisir. Et maintenant que la dernière ligne droite se profile à l'horizon, on vous donne enfin notre avis.

Trailer du jeu

Voilà, on y est. Rustler sortira officiellement demain sur toutes les plateformes. Après un kickstarter réussi. Et une période d'Early Access sur steam plutôt convaincante, le voleur de chevaux de Jutsus Games, peut enfin faire voyager les joueurs, dans la délinquance Moyenâgeuse de son jeu. Pour ceux qui ne connaîtraient pas encore Rustler. C'est un GTA-Like, vue du dessus, qui nous raconte le drôle de destin de "Guy", une petite frappe, qui va se retrouver face à la fine fleur de la chevalerie, pour un affrontement lors du Grand Tournoi.


Dans ce jeu, on va donc prendre le contrôle de ce délinquant, et accomplir de nombreuses quêtes, dans tout le royaume. Un monde ouvert, gigantesque, rempli de chevaux, paysans, écuyers, et bien d'autres éléments, qui font de Rustler, LE GTA du Moyen-âge. Sauf que les voitures sont remplacées par des chevaux ou des calèches. Et que la police sort l'épée pour tenter de nous arrêter.

Rustler est un GTA-Like qui ne déroge pas à la règle. On a une totale liberté. Mais pour avancer, on doit terminer les différentes quêtes qu'on nous propose. Le jeu ne se prend pas la tête. Rustler est une farce, du début à la fin, à l'humour politiquement incorrect. Pour certains, Rustler sera un jeu drôle, qui permettra de faire tout et n'importe quoi avec son cheval ou ses différentes armes. On peut même lancer des bouses. C'est pour dire. Pour d'autres, ça sera un jeu trop grossier, et parfois même, agaçant. Pour se lancer dans ce genre de jeu, il faut aimer l'humour, parfois noire, si on ne souhaite pas être choqué à chaque nouvelle quête.


Telle une parodie, Rustler propose de nombreux clins d'œil à GTA, mais de façon médiévale. La police est remplacée par des chevaux avec gyrophares. Les chevaux qui peuvent être personnalisés, telle une voiture, dans les écuries, Pimp My Horse. Et pour se mettre dans l'ambiance, l'autoradio est remplacé par des bardes. Les quêtes secondaires aussi ont un petit air de GTA, avec les transports de marchandises, les missions taxi, ou encore, le ramassage de corps. Des références qui font sourire. Et qui permettent de voir d'un autre œil les GTA-Like.

Lors de notre aventure, on va souvent devoir se battre. Pour cela, plusieurs armes seront disponibles dans le jeu. Épée. Arbalète. Lance. Ou simplement nos poings. Ce n'est pas moins de 16 armes qui sont proposées. De quoi régler leur compte à certains malfrats en armure, ou aux villageois qui viennent s'incruster lors d'un combat. Oui, les flèches perdues, ça fait des dégâts. Pour survivre dans le monde de Rustler, il faudra aussi être fort. Et pour cela, il faudra tout simplement utiliser les fers-à-cheval, afin de débloquer des compétences, dans l'arbre à compétences. Ce dernier propose 4 branches. Combat. Social. Portée. Équitation. Chaque compétence permet d'améliorer la force, la santé ou l'endurance, et avoir des réductions dans les magasins. Les fers-à-cheval sont des objets à collectionner. Il y en a 20 au total. Il faudra fouiller un peu partout pour les trouver. Tout comme les notes, au nombre de 9.

Rustler est un jeu au style atypique, qui réussit à nous immerger au Moyen-âge avec brio. Malheureusement, on fait très vite le tour du jeu. Même si pour débloquer les portions de la carte, bloquée par un pont en construction, il faudra progresser dans le jeu. On se rend très vite compte que le jeu n'est pas très varié dans ses décors et ses ennemis. On a des champs à perte de vue. 3 grandes cités qui se ressemblent un peu. Et un très beau château. Mais quand on enchaîne l'histoire. On voit surtout un monde qui n'évolue pas trop. Mais le jeu propose tout de même un très bon cycle jour/nuit, qui apporte un petit plus au jeu. L'ambiance sonore est parfois agréable, et d'autres fois, elle l'est moins. Comme les habitants qui parlent le yaourt. Et les trompettes de la police, quand ils s'approchent de notre position. Des petits bruits frustrants à la longue.


Pour conclure, Rustler est un GTA-Like qui plaira facilement aux joueurs qui aiment l'humour, et qui n'ont pas peur du côté "lourdingue" du jeu. Certes, on va rire, s'amuser, faire tout et n'importe quoi avec son cheval. Comme on pourrait le faire dans GTA. Sauf que le jeu n'est pas aussi complet qu'un jeu de Rockstar. Et donc, après quelques heures, on a qu'une seule envie, terminer l'histoire, et arrêter nos conneries.


225 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout