• Couple of Gamer

[Test][Steam] RIDE 4


Quelques semaines après vous avoir dévoilé notre test de RIDE 4 sur Playstation 4, qui était pour nous l'un des pires RIDE sur console. On a eu l'immense chance de pouvoir revenir sur les pistes, avec les plus belles deux roues du monde, dans la version steam de RIDE 4. Comme on l'avait précisé lors de notre premier test, nous avions eu une toute autre expérience de la version PC. Il était donc nécessaire de pouvoir juger, comme il se doit, la sublime simulation de Milestone. Voici donc notre second test de RIDE 4.

A La Découverte de RIDE 4

Une tour de monde exemplaire !

RIDE 4 est le 4e opus de la franchise à succès de Milestone. On l'a déjà précisé lors de notre test de la version Playstation 4. Mais en plus d'un tout nouveau mode carrière, ce nouvel opus nous offre un gameplay revu et corrigé, accompagnés de nombreuses nouveautés, comme les courses d'endurance, et leur gestion des pneus et de l'essence. Un cycle jour/nuit et une météo dynamique. Et un système de personnalisation plus poussé.


Même si notre expérience avait été gâchée par une jouabilité désastreuse sur Playstation 4, on savait que ce 4e opus avait quelque chose à offrir à tous les fans de simulation de motos.

Tout d'abord, le jeu nous offre un mode carrière complet, qui se compose de très nombreux évènements en tout genre. Dans RIDE 4, on a donc le choix de départ de notre carrière, avec 3 ligues régionales différentes (Amérique, Européenne et Asiatique), qui mèneront tous à la ligue mondiale. Pour terminer en beauté avec les ligues finales. Les ligues sont composées de différents événements. En régionale, on y trouve principalement des courses de séries, des contre-la-montre, des défis de dépassement, et un championnat, qui se dérouleront sur les tracés de la région sélectionnée. Dans un premier temps, il faudra remporter minimum 5 coupes pour débloquer les autres ligues régionales, et la ligue mondiale. Gagner des coupes dans RIDE 4, ce n'est pas bien compliqué. Il suffit juste d'atteindre un certain nombre de points sur une série et une exhibition, pour remporter le précieux sésame. Il faudra remporter minimum le bronze à chaque événement de la série, pour espérer débloquer une coupe. En remportant tous les événements en or, vous gagnerez plus de points, ce qui permettra de compléter la série, et de gagner une autre coupe, ou même parfois, une moto.

Une fois la ligue régionale passée avec succès, direction la ligue mondiale. Cette fois-ci, tous les tracés du monde sont réunis à travers 94 coupes. On y retrouve les séries classiques, les exhibitions et les licences, qui sont déjà présentes dans les ligues régionales. Mais en plus, on y trouve des événements sur invitation, des courses Superbikes, de l'endurance et des activités du pilote. Ces événements sont un peu plus corsés et longs que les simples courses ou contre-la-montre. On y retrouve de nombreux championnats, et des courses d'endurance pouvant durer plus d'une heure. Et pour ceux qui ne sont pas habitués à conduire de tels engins pendant des heures, ça commence vraiment à se compliquer. Il faudra 40 coupes de la ligue mondiale continuer la carrière. Et se lancer dans l'ultime ligue finale. Comme pour les ligues régionales, on peut choisir la ligue finale que l'on souhaite faire. D'un côté, il y a la ligue mondiale Superbike, qui va se concentrer sur des courses, style Moto GP, sur les plus beaux tracés du monde. Et de l'autre, la ligue mondiale d'endurance. Elle n'est pas très différente de la ligue mondiale Superbike. Sauf que la course dure de nombreuses heures. Et qu'il faudra gérer son essence et ses pneus. Pour tout vous dire, la ligue mondiale d'endurance est très éprouvante. Maitriser une moto pendant 40 minutes, c'est déjà énorme. Mais quand ça passe à 2 voire 3 heures, ça devient limite impossible. Il faut des nerfs d'acier. Et un sacré index. Car il faut le tenir l'accélérateur. Mais qu'importe la durée, terminer une course d'endurance dans RIDE 4, même dernier, c'est déjà une victoire.


Sur PlayStation 4, on ne trouve pas ce mode carrière très plaisant. Mais c'était surtout à cause d'une jouabilité exécrable, qui nous empêchait de vraiment progresser. Car sur PC, nous avons pris un pied d'enfer à parcourir le monde à bord de nos deux roues. Et même si on a dû lutter pour monter sur les podiums. On n'a pas eu besoin de baisser la difficulté de l'IA au plus bas, pour faire des courses à arme égale. On a même eu un excès de folie en montant la difficulté, pour une meilleure expérience.


Bien sûr, le jeu propose aussi un mode course, pour s'exercer face à l'IA, sur les 30 tracés disponibles et leurs variantes. Ce mode propose aussi des courses d'endurance, allant jusqu'à 24 heures. Et les contre-la-montre. Et pour finir, pour ceux qui aiment affronter les joueurs du monde entier. RIDE 4 propose aussi un mode multijoueur. Mais pour les amis de l'endurance, ce mode multijoueur ne permet pas de course à temps. Un peu décevant comme décision. Et on ne comprend pas du tout ce choix.

La vitesse avant tout !

On ne va pas revenir sur la personnalisation. Que ce soit sur PC ou Playstation 4, rien ne change. RIDE 4 nous propose un éditeur complets pour personnaliser les différentes motos du garage. Mais aussi la combinaison et le casque. Le système de calque permet vraiment de laisser libre cours à son imagination lors de la création de livrée. Ce qui est une bonne chose pour les artistes en herbes.

Côté réglages et améliorations, c'est aussi la même chose que sur console. On peut acheter des nouvelles pièces d'une moto, pour augmenter sa puissance. Mais aussi changer la couleur des chaînes et des jantes. Pour les réglages plus approfondis de chacune des pièces, il faudra le faire avant la course.

Une course réaliste !

Après de longues heures sur PC, on peut le dire, ce 4e opus est très poussé. La physique est très bien respectée, pour chacune des motos présentes dans le jeu. Surtout avec les réglages de pilotage en mode simulation. On ressent vraiment le poids des motos à chaque virage. La poussée lors des accélérations. Tout est très bien représenté. Le seul défaut, qui était déjà présent sur Playstation 4, c'est le freinage. Difficile de s'adapter les premières heures. Car les freinages ne sont pas précis. Ce qui nous oblige à freiner très tôt, on effectuer quelques réglages de la moto, pour une meilleure sensation de freinage à l'avant ou à l'arrière. Pour le reste, rien à redire. On a vraiment une simulation pure et dure entre les mains. Et c'est un véritable plaisir à chaque course. On est très loin des déboires de pilotage qu'on a pu avoir lors de notre test sur Playstation 4.

Une modélisation aux petits oignons !

Là, où on ne pouvait rien reprocher à la version Playstation 4, c'était sur la modélisation et les graphismes. En même temps, Milestone a de l'or entre les mains. Et ils ne font jamais les choses à moitié. Mais bien sûr, la version PC, en ultra, est encore plus belle. Surtout lors des courses sous la pluie. On en prend plein la vue. C'est tout simplement une claque visuelle. Et le pire, c'est qu'à côté de ça, Milestone nous offre un garage somptueux, avec plus de 180 motos, modélisées aux petits oignons. Et des tracés spectaculaires à travers le monde. Sans oublier le petit coup de cœur lors des courses d'endurance, le fameux départ en épi, qui est sublime. De toute façon, on ne s'attendait pas à moins de la version PC, après la claque de la version Playstation 4. Dommage tout de même que le problème de son soit toujours présent. On n'a pas l'impression de se rapprocher du son réel des motos, surtout pour les 3 cylindres.

La simulation ultime ?

Pour conclure, RIDE 4 est loin d'être une déception, comme on avait pu vous dire lors de notre test de la version Playstation 4. Certes, avec les améliorations apportées au gameplay, et surtout à la physique, ce nouvel opus reste réservé aux aficionados de la moto. Il faut déjà avoir un peu la maîtrise d'une simulation de moto pour réussir à prendre en main RIDE 4. Il est très axé simulation. Et même avec les aides, ce n'est pas simple de progresser dans le jeu pour un débutant. Mais avec un peu d'entraînement, et de la maîtrise, il est possible de sortir vainqueur sur certaines courses. Et de prendre du plaisir pendant de nombreuses heures, lors du mode carrière.



  • Facebook - Black Circle
  • Twitter - Black Circle
  • YouTube - Black Circle
  • Instagram - Black Circle
  • Gris Facebook Icône

Copyright © Couple of Gamer CoG - 2018 / 2020 - Site indépendant de Jeux Vidéo

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now