• Couple of Gamer

[Test'1D][Steam] Revita


Après une petite période d'Early Access, le petit jeu de plateforme roguelite de BenStar, édité par Dear Villagers et Doyoyo Games, Revita, lève son statut d'accès anticipé le 21 avril. Et sort en même temps sur la petite Nintendo Switch. Dans ce petit jeu, on y incarne un enfant sans nom, qui va devoir gravir une tour de l'horloge à la poursuite de ses souvenirs perdus. On a donc pris l'ascenseur pour découvrir la version complète de Revita. Et voir s'il arrivait à gravir tous les étages.

Trailer du jeu

Revita est un petit jeu de plateforme roguelite, où l'on prend le contrôle d'un jeune garçon, qui va devoir gravir les étages de la tour d'horloge, pour retrouver ses souvenirs. On démarre le jeu par les premiers étages, qui vont nous servir de petit tutoriel, afin d'apprendre les bases. Dans ce jeu, il y a très peu de touches à retenir. Le tir avec la visée via le joystick. Le saut. Et pour finir, le dash. Inutile d'en apprendre plus. De toute façon, pour progresser, on va surtout avoir besoin de survivre dans chacun des étages de cet ascenseur des souvenirs. Après un bref tutoriel, on va se retrouver face à face contre un boss, qui, malheureusement, va nous vaincre. Après ça, on va se réveiller dans une étrange station de métro.

Au départ, cette station n'aura rien à nous apporter. Mais on pourra tout de même prendre le métro, pour retourner à l'ascenseur, et retenter notre chance. Chaque monde est composé d'une dizaine d'étages. Le dernier étage va correspondre à un boss au nom évoquant les émotions de notre petit garçon. Lors de notre progression dans les étages, on va récupérer des âmes, des clés, et quelques reliques. Au début, on ne comprend pas vraiment leur utilité. Mais plus on va avancer dans le jeu, plus on va comprendre comment fonctionne vraiment Revita.


Pour vaincre les ennemis dans les différents étages, on va être équipé d'un petit pistolet. Ce dernier sera très utile pour sortir vivant de ce monde. Mais pour que notre petit héros en herbe devienne encore plus fort, il faudra jouer avec sa vie. Tout au long de notre ascension, on va récupérer des reliques qui vont permettre d'augmenter notre chance, notre vie, et bien d'autres. Mais les meilleures reliques se trouveront dans des coffres, ou seront offertes lors d'un étage spécial. Pour les récupérer, il faudra échanger sa vie. Plus on va avoir de cœur, plus on aura de chance de récupérer de belles améliorations. Mais ça restera à nos risques et périls. Bien sûr, en tuant des ennemis, on va pouvoir charger nos barres d'âme. Ces dernières vont nous permettre de récupérer un demi-cœur contre une barre entière. C'est très peu. Mais c'est déjà beaucoup.

Une fois un monde terminé, on va devoir reprendre le métro pour atteindre le prochain. Pendant notre petite balade en métro, on fera la rencontre d'un forgeron qui améliorera nos reliques, en échange de cœur complet. C'est-à-dire que si une amélioration coûte un cœur, il disparaîtra à jamais de notre barre. Et on ne pourra pas le recharger même en se soignant. Il faudra donc faire des choix. Heureusement, si on gère bien, on peut très vite tirer un avantage à ce petit inconvénient.


Revita est un Die and Retry. Et comme souvent, dans ce genre de jeu, mourir est très important. Dans Revita, la mort va permettre de faire apparaître de nombreux personnages dans le hall du métro, qui proposeront des aides parfois très utiles. Un vieux monsieur va nous permettre de gagner des clés en échange de secrets. Ces clés s'échangeront contre le gardien des prisonniers, pour récupérer des pouvoirs puissants qui pourront nous accompagner avant le début d'une nouvelle partie. On va aussi faire la rencontre du bricoleur qui ajoutera des éléments plus ou moins importants au métro. Et on va aussi avoir accès à une cave, afin d'échanger son arme de départ. Plus on va mourir, plus on va découvrir les secrets du jeu. Et des secrets, il y en a énormément à découvrir dans Revita.

Malgré son petit côté pixelart, Revita est un sublime jeu, aussi beau que passionnant. Mais l'aventure est surtout magnifique à découvrir, grâce à la petite histoire qui se cache derrière ce rogue-lite parfois exigeant. De plus, chaque nouvelle station nous emmène dans un nouveau lieu, avec ses ennemis et ses pièges. Mais ce qu'on apprécie le plus, ce sont les boss qui représentent tous une émotion. Même si parfois, leur style ne reflète pas toujours l'émotion en question.


Pour conclure, Revita est un magnifique rogue-lite, qui est loin d'être aussi punitif que de nombreux jeux du genre. On peut facilement progresser dans le jeu, et découvrir l'histoire de notre jeune héros. Et ça, c'est très agréable. Tout est bien pensé dans ce petit jeu indépendant. Une très belle surprise, à l'histoire aussi intrigante qu'attendrissante.


225 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout