• Couple of Gamer

[Test][Steam] Resident Evil Village


Disponible depuis le 7 mai sur Steam, PlayStation et Xbox. Resident Evil Village est la suite des aventures d'Ethan Winters, protagoniste de Resident Evil 7, sorti en 2017. Dans ce nouvel opus, Vampires, Lycanthropes, et autres bêtes paranormales s'associent pour tenter de rendre ce 8e opus, aussi flippant qu'unique, tout en gardant l'authenticité de la saga. Mais que vaut vraiment le voyage dans ce village ? Et t'il fidèle à la série ? Ou s'égare t'il vers une direction, qui rendra la série Resident Evil différente à l'avenir ? C'est ce qu'on a essayé de découvrir lors de notre exploration. Et voici notre test.

À La Découverte de Resident Evil Village

Ethan Winters, le héros poissard ?

Resident Evil 8, ou Resident Evil Village, est un survival/horror de la saga Resident Evil, qui met en scène Ethan Winters, après les événements de Resident Evil 7. Notre héros et sa compagne vivent désormais paisiblement dans un petit village avec leur fille. Mais un soir, Chris Redfield et ses hommes viennent finir le travail. Et ils embarquent Ethan Winters, ainsi que sa fille, vers une nouvelle destination. Malheureusement, sur la route, le convoi se fait attaquer par d'étranges bêtes. Et Ethan reste le seul survivant de cette attaque. Il remarque aussi que sa fille a disparu. Il va donc tout faire pour la retrouver.


Le jeu se déroule en plusieurs "Chapitres". On va commencer notre aventure dans un mystérieux village, qui semble désertique. Une drôle de vieille dame va nous apprendre que notre fille est retenue par la Dame du château. On va donc tout faire pour pénétrer dans ce manoir, afin de la récupérer. Mais les malheurs et la mort suivent Ethan de trop près. Ce qui va nous faire vivre une aventure mouvementée. Après quelques énigmes et péripéties dans le village, on va accéder au château. L'antre de Dame Dimitrescu et ses filles. Mais ce qu'on ne s'attendait pas à voir, ce sont les nombreux autres lieux de ce Resident Evil 8.

Même si à plusieurs reprises, on a pu découvrir le village et le château à travers de nombreux trailer. Capcom nous avait caché beaucoup de choses. Entre l'étrange Maison de Poupées. Le marais, qui rappelle un peu celui de Resident Evil 4. Une forteresse remplie de Lycanthrope. Une usine aux expériences douteuses. Ou encore, une forêt obscure. Chaque lieu visité dans ce Resident Evil, nous offre son lot d'énigmes et de surprises, comme des ennemis, très différents de ce qu'on avait l'habitude de voir dans les autres Resident Evil.


Mais dans l'ensemble, les chapitres se ressemblent un peu tous. On va tuer des hordes d'ennemis. Résoudre des énigmes. Et vaincre un boss redoutable. Parfois, on aura la chance de prendre le contrôle de Chris, qui sera toujours mieux équipés que Ethan. Et après moult rebondissement, et un final surprenant, on remarquera qu'on a passé que 10 heures dans le jeu. C'est très court pour un jeu comme Resident Evil. Surtout quand on explore. Mais on peut tout de même allonger cette durée de vie, en tentant d'explorer un peu plus.

Partir à la chasse aux chèvres !

Pour palier à la courte durée de vie de Resident Evil Village, il faudra partir à la recherche des trésors, éparpillés un peu partout dans chaque zone du jeu. Ces trésors ne servent à rien. On peut juste les vendre chez le Duc, le marchand du village, qui les achètera à très bon prix. Et grâce à l'argent récolté, on pourra faire quelques achats utiles, comme des armes, des munitions, du soin, ou encore, des améliorations pour nos armes. Mais on y reviendra après. Parfois, certains de ces trésors peuvent être combinés pour être revendu plus cher.

L'autre petite chasse aux trésors de Resident Evil Village, qui demandera un œil attentif, et beaucoup d'exploration, c'est la chasse aux chèvres en bois. Il y en a 20 à trouver. Pour les trouver, il faudra observer le moindre petit endroit, même les toits. Mais surtout, il faudra tendre l'oreille. Car ces dernières émettent un petit bruit qui permet de les trouver plus facilement.


Pour finir, une dernière petite chasse est disponible dans le jeu. La chasse aux animaux. Celle-ci va principalement servir à récupérer diverses viandes, qui pourront être utilisées pour cuisiner diverses recettes auprès du DUC. Ces recettes serviront à donner un coup de boost à notre personnage, avec des améliorations de santé, de vitalité, ou encore, d'attaques.


Avec ces diverses petites chasses, on peut augmenter la durée de vie de quelques heures. Et surtout, cela nous oblige un peu à explorer le monde de Resident Evil Village.

Le Duc, pour vous servir !

Pendant l'aventure, un charmant jeune homme, appelé le Duc, sera notre marchand. Grâce à lui, il sera possible d'acheter des munitions, des armes, des plans de fabrications, et autres équipements utiles à Ethan pour survivre dans ce monde un peu fou. Il est difficile de se faire de l'argent dans Resident Evil Village. On en trouve parfois sur les cadavres, ou dans des vases. Mais ça reste minime. Pour s'enrichir, il faudra revendre les différents trésors que l'on a pu trouver en explorant.


Quand on a assez d'argent, on pourra effectuer quelques achats pour améliorer nos armes. Et même faire des modifications sur ces dernières, pour qu'elles soient plus puissantes. Donc, même si c'est parfois tentant d'acheter des munitions ou des potions. Mieux vaut utiliser ses talents pour créer ses propres munitions et potions. Et garder ses quelques pièces pour acheter ou améliorer ses armes.

Un monde merveilleux, mais différent !

Qu'on se le dise. Resident Evil Village sur PC, c'est une claque visuelle. Les décors sont somptueux. Tout est détaillé aux petits oignons. Le bestiaire est impressionnant. De ce côté-là, on ne peut rien dire. Ce 8e opus est tout simplement magnifique. Et le RE Engine fait très bien son travail. Après un Resident Evil 3 aussi bluffant. On ne s'attendait pas à moins de celui-ci.

Mais quelque chose nous gène dans cet opus. On a comme l'impression qu'il est trop gentil. Dame Dimitrescu a l'air d'être très grande, avec une belle paire de griffe. Elle ne réussit jamais à nous surprendre. Tout comme les autres "boss" rencontrés pendant l'aventure. Le seul lieu qui nous a vraiment fait frémir, c'est la maison de poupée. Et ce monstre gluant et bizarre. Pour le reste, c'était trop sage. Et même si Ethan passe son temps à hurler. En même temps, avec toutes les souffrances qu'il subit, c'est normal. On n'arrive pas à s'immerger totalement dans l'ambiance horrifique de cet opus. Il y a certaines scènes qui sont grandioses, et qui méritent le détour. Mais une forte sensation de déjà vu, gâche un peu l'expérience de ce nouvel opus.


Ce n'est pas pour autant que le jeu est mauvais. Loin de là. Resident Evil Village reste un jeu à découvrir, pour les fans de la saga et de survival/horror.

La fin d'Ethan ?

Pour conclure, Resident Evil Village est un 8e opus réussi. On regrette tout de même que le jeu soit trop facile, et surtout, trop sage. C'est l'un des plus gros défauts du jeu. Mais l'histoire reste très intéressante à découvrir. Et les combats contre certains boss restent mythique. Les fans de la saga se retrouveront dans ce 8e opus. Et les joueurs friands de survival/horror devraient pouvoir trouver leur bonheur.


468 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout