top of page
  • Photo du rédacteurCouple of Gamer

[Test'1D][Steam] Orten Was The Case


Disponible le 29 novembre sur Steam, PlayStation, Xbox et Nintendo Switch, Orten Was The Case est un jeu d'aventure et de casse-tête, développé et édité par Woodhill Interactive, qui nous plonge dans une boucle temporelle, où notre but va être d'effectuer diverses petites tâches, afin de sauver le monde de la destruction. Et après avoir tourné en rond dans la ville, il est temps pour nous de dévoiler notre test.

Trailer du jeu

Orten Was The Case est un jeu d'aventure qui nous raconte la drôle d'histoire de Ziggy, un jeune héros d'un quartier suédois fictif, qui va se réveiller avec une étrange marque sur sa main, ignorant ce qui s'est passé la nuit précédente. Après quelques minutes perdues dans les rues familières de sa banlieue, Orten, une explosion le ramène exactement à l'endroit où il s'est réveillé un instant avant. Il est désormais plongé dans une boucle temporelle. Et pour se libérer de ce cauchemar, et sauver le monde, il va devoir revivre, encore et encore, la même journée.


Dans Orten Was The Case, on va donc se retrouver à contrôler ce jeune dro... Ziggy. Notre but va être d'accomplir diverses missions en seulement 12 minutes. Au-delà, une bombe viendra raser la ville. Et on recommencera notre boucle à zéro. Chaque "chapitre" va proposer plusieurs petites quêtes. Pour les réaliser, il suffira simplement de se déplacer dans la ville, récupérer des objets, parler aux habitants, et résoudre certaines énigmes. Malheureusement, en 12 minutes, on n'aura pas toujours le temps de tout faire. Il faudra donc effectuer quelques étapes dans notre quête afin de recommencer la boucle, sans avoir à tout refaire depuis le début. Une fois que l'on aura terminé une quête, un checkpoint va nous permettre de sauvegarder notre progression dans l'aventure.

Pendant notre quête dans cette boucle temporelle, on va souvent devoir utiliser des indices donnés par des habitants, ou récupérés lors de la boucle précédente, pour empêcher que certains événements se produisent. Par exemple, trouver un homme empoisonné par une araignée, mourir, recommencer, trouver le remède afin de le ramener directement à l'homme en question. Et tout au long de l'aventure, on va avoir ce genre de petits passages qui vont s'ajouter à notre frise chronologique. Cette frise sera un des éléments les plus importants du jeu. Car c'est grâce à elle qu'on va pouvoir retracer certains événements. Et éviter la fin du monde.


Lors de notre aventure dans Orten Was The Case, on va aussi avoir le droit à diverses petites énigmes. Certaines seront très simples. D'autres feront travailler notre matière grise. Mais surtout, on va avoir le droit à des combats, un peu spéciaux, contre des monstres sortis de l'imagination de notre jeune délinquant. Pour les vaincre, il suffira de trouver une arme, et de s'acharner dessus, tel un drogué.

Dans l'ensemble, Orten Was The Case est un jeu bien pensé. La boucle temporelle de 12 minutes, qui nous permet d'enchaîner quelques quêtes, avant de devoir tout recommencer. On aime ce genre de concept. Malheureusement, l'ambiance et la direction artistique vont très vite nous stresser. Les géants, les araignées, les monstres bizarres. On va avoir l'impression d'être dans un mauvais clip de Gorillaz. Et sur le long terme, le jeu nous met mal à l'aise. Certains joueurs apprécieront sûrement ce style artistique. Mais de notre côté, on n'a pas vraiment réussi à accrocher.


Pour conclure, Orten Was The Case est un jeu particulier, au concept original. L'histoire est bien ficelée, malgré quelques incohérences. Et les énigmes sont bien pensées. Mais l'ambiance générale du jeu arrive à nous mettre mal à l'aise, sans vraiment savoir pourquoi. Et plus les événements vont enchaîner, moins on va apprécier notre aventure. Certes, comme on dit souvent, il en faut pour tous les goûts. Et on sait que le jeu de Woodhill Interactive trouvera son public.


176 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comentários


bottom of page
Couple of Gamer ...