• Couple of Gamer

[Test'1D][Steam] JARS


Disponible le 20 octobre sur Steam, JARS est un petit jeu de stratégie, avec des mécaniques de Tower Defense, développé par Mousetrap Games, et édité par Daedalic Entertainement, où l'on va devoir d'aider de petites bêtes pour protéger un sarcophage des vagues de méchantes bêtes. Un jeu loufoque qu'on a pris plaisir à découvrir, chapitre après chapitre. Voici notre test.

Trailer du jeu

JARS est un jeu de stratégie avec des mécaniques de puzzles et de tower defense, où l'on va devoir utiliser des servants, des petites bêtes affreuses, pour défendre des sarcophages de l'assaut des méchants monstres, à travers de nombreux niveaux. Dans ce jeu, notre but sera de casser des jarres, ou allumer un frigo, tout dépend du niveau, pour gagner. Mais les jarres renferment toujours une petite surprise. Soi des alliés, nos servants. Soi des méchants, nos ennemis. Si un ennemi est libéré, il va falloir utiliser nos servants récoltés, pour les tuer, et les empêcher de briser les sarcophages.


Sur le papier, le concept a l'air très simple. Mais il ne l'est pas vraiment au final. Car dans JARS, chaque nouveau niveau apporte son lot de pièges ou défis. Parfois, on va devoir utiliser des servants spécifiques pour terminer le niveau. D'autres fois, des portes ou du scotch bloqueront la route de nos servants. Et dans le pire des cas, seul un servant devra être utilisé pour vaincre une armée de méchants. Heureusement, dans certaines jarres, on va trouver des objets qui vont nous aider à bloquer les ennemis, protéger les sarcophages, ou encore, tuer les plus petits ennemis. Ces objets vont être des alliés aussi importants que nos servants. Plus on va progresser dans les chapitres du jeu, plus les défis seront de taille.

Dans JARS, on va avoir une dizaine de servants sous notre contrôle. Moustique, caméléon, hérisson, ... . Ces servants vont tous avoir une capacité spécifique. Par exemple, le caméléon va pouvoir attraper les méchants à distance grâce à sa langue. Et le moustique va pouvoir se déplacer où il le souhaite, tant qu'il n'y a pas de scotch pour le bloquer. Le but est de trouver la meilleure position possible pour nos servants, afin qu'ils défendent au mieux le ou les sarcophages. En progressant dans l'histoire de JARS, on se constituera une équipe de choc, avec des servants qu'on appréciera plus ou moins, par le capacité à se déplacer, ou à vaincre les méchants. Mais quand on nous impose des servants, la partie se complique un peu. Parfois, certains des servants qu'on nous impose ne sont pas les plus appropriés pour vaincre les méchants. Il faut donc la jouer stratégique, pour être sûr de sortir vainqueur.


Lors de notre aventure, on va débloquer des greffes. Ces dernières vont servir à rendre plus puissants nos servants. Meilleure résistance, Ralentissement des ennemis, blessure. Chaque greffe apporte sa petite touche supplémentaire, qui parfois, peut être décisive. Les greffes s'activent selon certaines conditions. Par exemple, avec la greffe, solution savonneuse, si le porteur meurt, la greffe s'active et protège toutes les ressources du niveau. Une des greffes permet même de voir ce qu'il y a dans les jarres dès le début de la manche. La plupart des greffes vont se gagner à la fin de certains niveaux. Mais si on le souhaite, grâce aux points récoltés après chaque niveau, on peut en acheter dans la boutique.

JARS est un jeu qui propose 6 chapitres. Le premier est très court, avec seulement 6 niveaux. Mais une fois au chapitre 2, on va devoir terminer 30 niveaux pour atteindre le chapitre suivant. Le jeu propose plus d'une centaine de niveaux, dispersés dans 6 lieux différents, et qui suivent une histoire. En terminant le chapitre 2, on va débloquer le premier mode héros. Ce mode est très différent du mode histoire. Dans ce dernier, on va prendre le contrôle d'un servant, et notre but va être de détruire les jarres, encore. Sauf que cette fois-ci, les servants libérés entrent automatiquement en jeu, et que notre héros va pouvoir évoluer et utiliser des capacités spéciales après avoir tué un nombre d'ennemis. On peut activer jusqu'à 3 capacités spéciales. De plus, avant chaque nouveau niveau, on va devoir ajouter un méchant supplémentaire, pour corser la partie. Chaque héros du mode héros propose sa propre technique d'attaque. Par exemple, le premier héros utilisera des dash pour esquiver, ce qui lui remettra aussi du soin.

Au début, on pensait que JARS était un jeu très répétitif. Le premier chapitre du jeu n'était pas très vendeur. Mais plus on a avancé dans le jeu, plus on a découvert le véritable potentiel de ce tower defense. En plus d'être très original, il est très long, et surtout, très bien pensé. Chaque chapitre apporte son lot de surprises. De plus, il nous offre une petite histoire très adorable, et tout aussi loufoque que le jeu. Mais on n'en dira pas plus à ce sujet, pour ne pas gâcher la surprise aux futurs joueurs.


JARS propose un style graphique sinistre, mais très attachant, dessiné à la main, à l'univers Burtonesque. Un style qui fait mouche lors de chaque niveau, ainsi que dans les différentes cinématiques. Difficile de ne pas tomber sous le charme de cette sublime direction artistique, qui rend si bien.


Pour conclure, JARS est une véritable surprise. Un concept original. Une histoire drôle et loufoque. Et un univers Burtonesque au top. Il n'y a rien de plus à rajouter. On se prête un peu trop facilement au jeu. Et au final, on passe de très bons moments à détruire des jarres, et à contrôler nos servants. Le jeu parfait à l'approche d'Halloween.


199 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout