• Couple of Gamer

[Test][Steam] FUSER


Qui n'a jamais rêvé de se retrouver derrière les platines, pour mettre le feu à un Festival ? Bon, avec la période trouble qu'on est en train de vivre, on aimerait pouvoir le faire depuis notre salon. Et ça tombe bien, car dès le 10 novembre 2020, les créateurs de Rock Band et Dance Central, reviennent mettre le feu, dans une toute nouvelle expérience musicale du nom de FUSER. Un jeu de rythme, qui vous met aux commandes de platines, pour mettre le feu au festival. Mais réussira-t-il à mettre le feu dans votre salon ? Réponse dans notre test.

Notre premier mix en vidéo !

DJ Pamplemousse est dans la place !

Il est temps de rouvrir les festivals, de chauffer la piste de danse et faire tourner les platines. Tout en respectant les gestes barrières. Donc, pour plus de sécurité, on reste chez soi, et on se lance dans le nouveau jeu d'Harmonix Music Systems et NCSOFT, FUSER. Un jeu de rythme, qui nous met dans la peau d'un DJ débutant, qui va devoir enflammer le Dance Floor, avec plus d'une centaine de musiques, et des milliers de possibilités.

FUSER est un jeu original de DJ, où notre mission principale sera de mettre le feu à travers des Set 100% personnels. Le jeu propose différents modes de jeu. Dans un premier temps, celui qui va servir de tutoriel pour les autres modes, le mode campagne. Séparé en 6 scènes totalement différentes, il va falloir prouver aux festivaliers qu'on mérite sa place en tant que tête d'affiche du festival. Chaque scène se compose de 6 créneaux. Le but dans chaque créneau, c'est de remporter des points grâce à notre set. Les points permettent de débloquer des étoiles, déverrouillant de nouveaux vêtements pour personnaliser son personnage. Une fois les 6 créneaux terminés, on enchaîne avec le chapitre suivant. Nouvelle scène, nouveaux défis. On ne peut pas dire que le mode campagne de FUSER soit très libre. Chaque set est un nouveau tutoriel. Au début, on y apprend les bases, c'est-à-dire, comment poser les musiques que l'on souhaite sur les platines. Enfin, les musiques que l'organisateur du festival souhaite qu'on mette en avant. Les objectifs sont précisés sur le côté, nous disant quelle musique et quel instrument il faut mettre en avant. Les premiers sets sont assez simples. Car on est sûr des bases simples. Mettre un disque au bon moment, retirer un disque. On se dit qu'être DJ, c'est simple au final. Mais plus on va avancer dans le mode campagne, plus on va découvrir la difficulté d'être une tête d'affiche. Après avoir les bases bien en main, on nous apprend à gérer les instruments, éjecter un disque, mettre en sourdine, faire une levée synchronisée, inclure des musiques du public, ou encore garder l'intérêt du public grâce à son set. Et quand tout commence à se mélanger, ça devient difficile de ne pas se perdre. Heureusement, le côté progressif de la campagne, permet d'apprendre petit à petit toutes les bases d'un bon DJ, sans trop se mélanger les platines. Ce qui rend la prise en main enfantine. Une fois la campagne terminée, et toutes les bases maîtrisées et apprises, il est temps de se lancer dans une toute autre aventure.

La musique dans la peau !

Avant de parler des autres modes de jeu que propose FUSER, on va revenir sur les éléments importants, qui vont servir à faire les meilleurs sets du monde. Pour cela, il va falloir préparer son bac à disque. Il comprend une sélection personnelle de 24 musiques, parmi l'énorme Playlist disponible dans le jeu. Les instruments, qui se composent de contrebasse, boite à rythme, voix, synthé, tabla, et différentes bases. Au total, cinquante instruments sont disponibles. Mais seulement huit peuvent être sélectionné pour un set. Et pour finir, les effets. Ces derniers permettent de donner différents effets aux musiques, lors d'un set. Comme pour les instruments, il est possible d'en sélectionner huit pour un set. Les instruments et les effets se débloqueront en progressant dans la campagne. Il est donc très important de finir toutes les scènes pour débloquer tous les éléments du bac à musiques. Il est possible aussi d'y ajouter des instantanés. Ce sont des sets préenregistrés, qu'on sauvegarde lors d'un set, car ce dernier était plaisant, ou faisait danser le public.

Avec tous ces éléments, il est possible de faire des sets dignes des plus grands DJ du monde. Surtout que les musiques de FUSER sont nombreuses et variées. On y retrouve du rock, RNB, HIp-Hop, Rap, Country, Pop, Dance, de toutes les années. La playlist de ce jeu est assez folle. Et il est impossible de ne pas être comblé par les morceaux que FUSER propose. Il y en a pour tous les goûts. C'est le moins que l'on puisse dire.


Certaines musiques seront disponibles dès le départ. Il y a déjà un très beau choix pour ses premiers sets. En progressant dans la campagne, on débloque de nouvelles musiques, après avoir terminé un festival. Pour le reste, il faudra, soit les acheter avec la monnaie virtuelle du jeu, qui se gagne en terminant un set, soit en atteignant un certain niveau de joueur. Il faudra donc jouer de nombreuses heures pour tenter de déverrouiller toutes les musiques du jeu.

Levez les bras en l'air !

Après avoir débloqué un maximum d'éléments et de musiques, il est temps de s'attaquer aux autres modes que propose FUSER. Et ils sont nombreux et illimités. On commence par le mode Freestyle, c'est le mode libre de FUSER. On sélectionne la scène, son bac à disques, et on se lance dans un Freestyle de folie. Tous les éléments sont disponibles, pour ce mode. L'éjection, le solo, la pause, le tempo, les montées. Il n'y a aucune limite dans ce monde. Il faut juste se faire plaisir, et balancer le son. Pas d'objectifs, pas de contrainte. Le mode Freestyle va permettre surtout d'enregistrer son mix et ses remix, puis les partager au monde entier. Il est même possible d'enregistrer la vidéo du mix, qui se sauvegardera en format .mp4. Le résultat est bluffant, on vous invite d'ailleurs à voir notre vidéo en haut du test.


L'autre mode de jeu, qui reste dans la lignée du mode Freestyle, c'est le mode Freestyle Coopération. Dans ce monde, on reprend les bases du Freestyle. Sauf que cette fois-ci, il est possible de se faire accompagner par d'autres joueurs, ou tout simplement de rejoindre une scène. Ce mode propose même des sessions de concert privé.

Pour les plus pros d'entre nous, FUSER propose un mode Battle. C'est le mode online du jeu. Avec des bacs à disques prédéfinis, il va falloir affronter un autre joueur sur un set, et gagner la faveur du public. Comme pour le mode campagne, les objectifs pour gagner des points seront affichés sur le côté. Celui qui gagne deux manches remporte la battle. Il faudra donc une maîtrise parfaite des platines et des musiques, pour être de taille à rivaliser contre les autres joueurs. Le mode Battle propose un mode novice et un mode non-classé. En progressant dans ce mode, il est possible de gagner de l'expérience et monter dans les échelons. Il y a 6 rangs à débloquer dans ce mode, allant de novice à star. En progressant, on gagne des vêtements pour notre personnage.


Pour finir, FUSER propose un mode social, pour réaliser des défis communautaires, et remporter des cadeaux. Ces défis changent à chaque fois. Il faudra créer et proposer un mix sur un thème prédéfini. Les autres joueurs donneront une note au mix. Et selon les résultats, il sera possible ou non, de remporter de nouveaux vêtements pour son personnage. Vous l'aurez compris, avec tous ces modes, vous n'êtes pas prêt de lâcher vos platines.

Ton look, ta personnalité !

Depuis le début, on vous parle de récompenses. La plupart du temps, ce sont des tenues. Parfois, on débloque aussi quelques kits de scène, comme des jeux de lumière, feu d'artifice, effets de scène, effets de public, et projecteurs. Ces éléments servent à mettre l'ambiance sur scène, de jour comme de nuit. On débloque aussi quelques musiques. Tous ces éléments peuvent être visionnés dans le menu personnalisation de FUSER. Ce qui permet de créer la scène qui vous ressemble, tout comme votre personnage. Il y a énormément d'éléments à débloquer. Et avec le mode Battle et le mode Social, de nombreux autres éléments vont surement faire leur apparition prochainement.


Grâce à la monnaie virtuelle récoltée lors des sets, il est possible d'acheter le reste des musiques qui ne sont pas déblocable par d'autres moyens. Mais avec le mode campagne, qui permet d'acheter les musiques avant le set, on n'a même pas besoin de faire un tour par la boutique. Car après les 6 festivals terminés, on devrait déjà posséder toutes les musiques.

Un set haut en couleur !

FUSER est un jeu coloré, qui nous en met plein la vue, avec ses jeux de lumière, ses feux d'artifice, et tout ce qui mettra l'ambiance une fois sur scène. On a le droit à une explosion de couleur, digne de n'importe quel grand festival. Ce qui colle parfaitement au jeu. Chaque nouvelle scène nous offre un voyage de couleur. Ce qui permet vraiment de varier les plaisirs, dans ce jeu qui n'est pas qu'une histoire de musique.


Bien sûr, le jeu n'est pas parfait. Il y a quelques petits trucs qui font tâches. Mais qu'on retrouve surtout dans le mode campagne. Tout d'abord, il y a le doublage français, qui, en plus d'être mal choisi, à un gros souci de synchronisation labiale. Heureusement, seul le mode campagne propose des cinématiques. Donc, une fois terminé, ce problème n'en est plus un. Mais le plus gros souci, ce sont les nombreux crashs. Le jeu ne sortira que le 10 novembre. Donc, d'ici là, le jeu aura peut-être le droit à un patch Day-one, qui corrigera ces nombreux crashs.

Le public est conquis !

Pour conclure, FUSER est un jeu original qui nous bluffe au plus haut point. Au début, on a eu peur de ne pas réussir à créer des mix. Mais grâce à un mode campagne complet, qui sert de tutoriel géant, on a pu maîtriser les bases assez rapidement, sans trop être bousculé par les nombreuses fonctionnalités du jeu. Après ça, c'est devenu très facile de prendre le contrôle des autres modes du jeu. Le mode Freestyle nous a permis de laisser libre cours à notre imagination. Et quand on voit le résultat de certains de nos mix. Jamais on aurait cru pouvoir faire aussi bien. Au final, FUSER est loin d'être un jeu compliqué. Il est accessible pour tous, même pour les débutants. Et même si à partir d'un moment, le mode campagne vous semble difficile. Il est toujours possible d'activer le mode échec impossible, pour ne pas subir un "GameOver", et continuer son set, sans se préoccuper de l'avis du public. Une aide parfaite pour ceux qui n'auraient pas l'oreille musicale. Un jeu unique à posséder, si vous avez envie d'ambiancer vos amis, votre famille, ou simplement le monde entier.


1,423 vues0 commentaire
  • Facebook - Black Circle
  • Twitter - Black Circle
  • YouTube - Black Circle
  • Instagram - Black Circle
  • Gris Facebook Icône

Copyright © Couple of Gamer CoG - 2018 / 2020 - Site indépendant de Jeux Vidéo

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now