• Couple of Gamer

[Test][Steam] F1 2022


Après deux previews qui nous avaient donné l'eau à la bouche. Il est temps de reprendre le baquet, pour l'ultime test du prochain opus de F1, signé Codemasters et EA Sports. Disponible le 1er juillet sur PlayStation, Xbox et PC, ce prochain opus, comme on a pu déjà le dire, tente d'être le plus réaliste possible, avec des nouveautés, comme le tour de chauffe, ou les nouveaux week-end de course. Mais ce n'est pas le seul changement que l'on a pu noter dans cette nouvelle ère. Un nouveau mode, pour se sentir comme une star de la F1, ainsi que l'arrivée des Supercars, va totalement chambouler la simulation de F1 de Codemasters. Mais est-ce une bonne ou une mauvaise chose ? C'est ce qu'on a essayé de voir lors de notre test.

Trailer du jeu

Le grand changement !

Après une très bonne saison 2020/2021, et une saison 2021/2022 époustouflante, Codemasters veut du changement. Et pas le petit changement qui se remarque à peine. Non, un vrai changement, qui lance sa simulation de F1 dans une toute nouvelle ère. Mais avant de trop en parler, on va revenir sur l'essentiel, les différents modes de jeu. Pour cette nouvelle saison, on va retrouver les classiques, comme le mode carrière, avec la carrière de pilote, et la carrière, My Team. Comme toujours, ça sera accompagné des modes solos, comme les Contre-la-Montre, les Grands-Prix, et la petite nouveauté, Les Tours Rapides Pirelli. Ce dernier mode est un mode assez spécial. Car il ne se joue pas avec les F1 ou les F2. Mais avec les Supercars. Au total, il y a plus d'une quarantaine de défis, Drift, Vitesse, Tour, dans ce tout nouveau mode. Mais on y reviendra après. On va aussi retrouver le mode carrière à deux pilotes, pour ceux qui souhaiteraient refaire une carrière avec un ami. Ensuite, on va avoir les différents modes multijoueurs, avec du Online, des ligues, l'épreuve hebdomadaire, les parties en Lan, les parties classées ou amicales, ainsi que le mode écran partagé. Dans les modes, on va aussi retrouver le mode Vie F1. Un tout nouveau mode, qui va servir de vitrine pour notre carrière. Mais comme pour les Tours rapides Pirelli, on va y revenir juste après.

Et sinon, quoi de neuf alors chez le roi de la simulation de F1 ? En fait, beaucoup de choses. Mais certaines ne se verront pas forcément lors du premier tour de piste. Car F1 22, c'est le grand changement. Et celui-ci intervient surtout en course. Par exemple, Codemasters a voulu miser sur encore plus de réalisme. Et donc, pour que ce nouvel opus soit le plus réaliste possible, il fallait toucher certaines options, et ajouter quelques fonctions. Et parmi ces fonctions, on va retrouver l'IA adaptative, qui va permettre de jouer contre une IA adaptée à notre niveau. On va aussi avoir le droit aux voitures de sécurité, avec déploiement ou non, selon la gravité de l'accident. Le tour de chauffe fait lui aussi son arrivée dans le jeu, ainsi que l'entrée au stand manuelle. Sans oublier l'intégration de la course sprint dans le week-end de course. Et les nouveaux circuits, dont Miami, qu'on a déjà mis en avant. Ainsi que la mise à jour 3 tracés.


Pour finir avec les nouveautés, n'oublions pas celle que de nombreux joueurs attendaient depuis très longtemps, la VR. Le jeu est désormais compatible sur PC. Il est donc possible de se lancer dans une carrière, ou dans n'importe quel mode du jeu, avec son casque de réalité virtuelle sur la tête. Un ajout qui devrait plaire à bons nombres d'amateurs.

My Life !

Avant de parler des classiques, on va mettre en avant certaines nouveautés. Et la première à prendre une place importante dans F1 2022, c'est le mode Vie F1. Ce mode, qui n'en est pas vraiment un au final, va nous permettre de personnaliser sa villa, ainsi que son pilote. Dans ce lieu de repos, beaucoup d'éléments vont être personnalisables. On va pouvoir personnaliser son Chez soi, avec des meubles, des tapis, des cadres, ou encore, des lumières. On va aussi pouvoir habiller notre pilote, en tenue de course, et en tenue de tous les jours. Pour les tenues classiques, on va avoir de nombreux vêtements de marque dans la boutique du jeu. Certains se débloqueront avec le Podium Pass. D'autres s'achèteront avec des crédits. Dans Vie F1, on va aussi pouvoir acheter des Supercars. Ces dernières s'achèteront uniquement avec des jetons Supercars, qui s'obtiendront en réalisant des défis en jeu. Il y aura une dizaine de Supercars, comme l'Aston Martin Vantage F1 Edition, ou encore, la Ferrari F8 Tributo.


Comme dit plus haut, Vie F1 est une vitrine. Car même si le côté personnalisation va permettre de se sentir comme chez soi. On va surtout se servir de ce mode pour y exposer nos belles Supercars, ainsi que nos nombreux trophées obtenus. On pourra aussi, si on le souhaite, visiter d'autres villas, et regarder les différentes voitures du jeu, que ce soit une monoplace ou une Supercar.

Une Super voiture dans mon garage !

Mais sinon, mis à part montrer qu'on a les moyens, à quoi servent vraiment les Supercars dans F1 22. Tout simplement à participer aux fameuses épreuves des Tours Rapides Pirelli. Mais aussi au contre-la-montre, si on souhaite se la jouer pilote de Safety Car. Dans les Tours Rapides de Pirelli, on va donc pouvoir prendre en main l'une des Supercars, pour participer à des épreuves de Drift, de vitesse, d'autocross, rival, et bien d'autres. Au total, il y a une quarantaine de défis Pirelli disponibles. Chaque défi peut être réalisé en Normal, Exigeant et Difficile. Le but de ces défis est d' obtenir une médaille, de bronze, d'argent ou d'or. Ces différents défis seront aussi proposés lors du mode carrière, entre deux week-end de course. Ils rapporteront de la notoriété et de l'argent.


Pour acheter les différentes Supercars du jeu, il faudra obtenir des jetons Supercars. Ces derniers ne s'obtiennent pas comme ça. Pour avoir la chance d'en obtenir un, il faudra terminer des défis, comme pilote en F2, participer à un GP. Les défis pour récupérer des jetons ne sont pas très difficiles. Et ils se réalisent facilement en jouant.

Une carrière réaliste ?

Depuis son arrivée en 2020, le mode Mon Écurie a su trouver sa place dans la simulation de Codemasters. Dans ce mode ultra complet, réalisable à deux, on va devoir créer notre propre écurie, et la hisser au sommet de la gloire. On démarre ce mode en créant notre propre pilote et son écurie. Baquet, sponsor, moteur, coéquipier, couleurs. Comme pour la saison précédente, on va devoir créer une écurie, avec un budget limité. Petite nouveauté, lors de la création de son équipe, on va pouvoir choisir un niveau d'entrée, qui aura une influence sur la réputation, les ressources, et le capital de départ. Une fois prêt, on va se lancer dans une carrière, plus ou moins longue, selon nos paramètres de préférence. Le but de ce mode, va être de gagner des GP, afin de monter la réputation de son écurie, d'améliorer ses voitures, et d'embaucher le meilleur coéquipier possible. Avec pour seul objectif, devenir champion du monde des pilotes, et champion du monde constructeur.


La carrière de F1 dans le mode Mon Écurie se déroule comme une carrière pilote. On choisit la durée de la saison. On fait quelques réglages dans les paramètres, pour adapter chacune des courses, et petite nouveauté, selon la durée des courses, on pourra activer le tour de chauffe, ainsi que le Safety Car et l'entrée au stand manuelle. Pour le reste, rien ne change. Depuis notre QG, on va pouvoir gérer notre calendrier, acheter diverses améliorations, utiliser ses points pour la R&D. Pour le reste, tout est identique à F1 2021. Il faudra gagner de l'argent pour effectuer un maximum d'amélioration. Faire grandir la notoriété de l'écurie. Et tout faire pour qu'un champion tel qu'Ayrton Senna puisse accepter un jour de nous rejoindre.

Pendant les week-end de course, il faudra penser à effectuer les différents programmes d’entraînement, afin de gagner des points de ressources, utilisable pour améliorer les performances de sa monoplace, dans le programme de recherche et développement. Cette année, ces programmes ont encore changé. Et ils deviennent plus difficiles. Heureusement, il est maintenant possible de les simuler. Nous évitant la lourde tâche d'effectuer ces entraînements.


Bien sûr, lors de la carrière, on va aussi avoir le droit à la petite nouveauté, qui permet de se rapprocher au plus près d'une vraie saison de F1. Les courses Sprint. Ces dernières, très peu nombreuses, vont permettre d'ajouter une petite course avant le GP du Week-end. Histoire de vivre une carrière au plus proche du réel.

Savoir s'imposer face au monde entier !

Comme toujours, Codemasters pense aussi aux joueurs qui préfèrent s'affronter aux autres pilotes du monde entier, ou simplement s'affronter en famille, ou avec des amis. Le mode multijoueur propose du multijoueur en scindé. Un mode Lan, qui permet d'organiser des Lan Local, avec la possibilité d’héberger, ou de rejoindre une partie. Le mode partie amicale et classée. Les ligues. Et les fameuses épreuves hebdomadaires.


Lors des parties classées, on retrouve notre Super Licence qui enregistre tous nos résultats, pour que les autres joueurs puissent voir nos performances. Il y a aussi notre rang de pilote. Le niveau de sécurité. Et notre note d'assiduité en ligue. Sans oublier notre vitrine à trophées, pour montrer aux autres joueurs, nos meilleurs exploits.

Encore plus réaliste ?

Les années passent, et Codemasters veut faire de F1 la plus grosse simulation de F1. Et cette année, on peut le dire, le studio se surpasse. F1 est le jeu de F1 le plus réaliste qu'on peut retrouver sur notre PC et nos consoles. Encore plus beau et réaliste que l'opus précédent, F1 2022 montre de quoi il est capable. Mais le réalisme sur route est encore plus impressionnant. Les monoplaces proposent une modélisation fidèle, intérieure et extérieure. Les petits détails sont toujours là, avec les effets de pluies, l'usure de la gomme, les pneus éclatés. Et le petit plus, c'est le tour de chauffe, qui apporte vraiment quelque chose d'inédit au jeu. Sans oublier le Safety Car qui est enfin là où il devrait être.


Côté conduite, avec le T248 de chez Thrustmaster, on n'a pas vraiment besoin de faire des réglages pour se sentir à bord d'une monoplace. On ressent le moindre virage, vibreur, et choc. Bon, c'est une autre histoire avec les Supercars. Même si on sait que ce sont des voitures assez lourdes. On pensait qu'elles seraient un peu plus agréables à conduire au volant. Heureusement, à la manette, ça passe un peu plus. On a moins l'impression de conduire des tanks. Mais si on joue à F1 22, c'est avant tout pour les monoplaces. Et de ce côté, on prend du plaisir. Et c'est tout ce qui compte.

Une nouvelle ère commence ?

Pour conclure, F1 2022 réussit à rester une très bonne simulation de F1, malgré les nombreuses nouveautés. Au début, on avait un peu peur que les Supercars, et le mode Vie F1 gâchent le côté simulation qui fonctionne très bien depuis des années. Mais au final, Codemasters a su améliorer le réalisme de son jeu, tout en y ajoutant du contenu, pas forcément indispensable. Mais ces nouveautés apportent tout de même un peu de fraîcheur au titre, qui faisait du surplace depuis quelques années maintenant.



519 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout