top of page
  • Couple of Gamer

[Test'1D][Steam] Curse of Eternity


Disponible le 1er décembre sur Steam. Curse of Eternity est un action-RPG développé et édité par Imakeda Games, qui nous plonge dans l'empire viridien, où la déesse Midrhada a réduit grâce à sa magie, tous les survivants en esclavage. Le seul espoir de ce monde, c'est nous. Et après avoir tenté de vaincre tous les gardiens du royaume. Il est temps pour nous de donner notre avis sur ce jeu.

Trailer du jeu

Curse of Eternity est un petit action-RPG indépendant, où l'on va prendre le contrôle de l'un des trois héros, afin de sauver l'empire viridien de la menace de la demi-déesse Midrhada. Parmi ces héros, on va retrouver Bror Le Gladiateur, Orilee L'assassin, et pour finir, Idumon Le Mage. Chacun de ces héros aura ses forces et ses faiblesses. Mais surtout, on choisira le héros qui nous conviendra le mieux. Car Bror sera puissant, mais assez lent. Orilee sera très rapide, mais vulnérable. Et le mage, Idumon, attaquera plus facilement à distance grâce à sa magie. Après avoir choisi son héros, on va devoir sélectionner l'une des 4 difficultés, allant d'Histoire à Douloureux. Après ça, on partira à l'aventure.


On commence le jeu par un petit tutoriel qui va nous apprendre les bases. Les attaques normales et puissantes. Les roulades. Les blocages. Le verrouillage de cible. L'utilisation de l'arc. Et le repos sur les points de sauvegarde. On va aussi apprendre à résoudre des énigmes pour faire apparaître des coffres. Une fois ce petit tutoriel terminé, on continuera notre aventure, qui débutera dans un port, rempli de pirates squelette.

Curse of Eternity est un action-RPG, avec un côté Souls-Like, sans vraiment en être un. On va devoir survivre face aux nombreux ennemis, tout en gérant au mieux notre endurance. Pour chaque ennemi tué, on va gagner des fragments de lumière, qui vont nous permettre, comme dans un Dark Souls, de faire évoluer les stats de notre héros. Et ainsi, monter ses niveaux. Quelques fois, on fera la rencontre de quelques personnages, qui nous donneront des quêtes, et qui nous permettront d'acheter quelques objets dans leur boutique. Notre but premier dans Curse of Eternity va être de trouver les gardiens, et de les tuer.


Tout au long de notre voyage, on traversera l'empire viridien, à la recherche de ces gardiens. Sur notre route, on découvrira de nombreux ennemis. Mais surtout, on aura le droit à de nombreuses énigmes. Ces dernières ne seront jamais difficiles à résoudre. Car toutes les informations nécessaires pour les résoudre seront dans la zone, non loin de l'énigme. Parfois, on découvrira aussi quelques portes fermées, ou même des coffres. Il faudra donc trouver les clés, ou trouver un autre moyen d'ouvrir les portes.

Curse of Eternity est un jeu assez linéaire. Et pendant l'aventure, on aura qu'à suivre la route pour avancer dans l'histoire. Et sur la route, on fera la rencontre de nombreux ennemis, qui nous obligeront à nous battre. Et à partir de là, le jeu devient un véritable calvaire. Non pas parce que les combats sont difficiles. Mais tout simplement parce qu'il y a un gros problème de dégâts. On va prendre autant de dégâts avec ou sans bouclier. Parfois, les ennemis arriveront à nous toucher, alors que l'animation de l'attaque est très loin. Et de même pour nous quand on attaquera. Les ennemis ne prendront aucun dégât, même si on est collé au monstre. On a l'impression que ça marche à la chance, ou bien que c'est aléatoire. Et très vite, ça devient frustrant. Heureusement, lors des combats de boss, on est plutôt tranquille. Car ces derniers sont tellement longs à effectuer leurs attaques, qu'on a le temps de les esquiver, sans même utiliser la roulade. Des défauts qui seront sûrement corrigés lors de la sortie. Ou un peu plus tard.


Mis à part ça, le petit studio indépendant tente de faire au mieux pour nous plonger dans son univers. Le jeu propose un système d'évolution du personnage clair et précis, proche d'un Souls-Like. De nombreuses armes pour chacun des héros. Des collectibles. Ainsi qu'un système de compétences, pour améliorer notre héros. On pourrait facilement le comparer à de nombreux jeux du genre. Mais les combats ne sont malheureusement pas les seuls défauts qui font tâches.

Il y a aussi sa direction artistique qui a du mal à nous convaincre. Certes, pour un jeu indépendant, le style Low Poly fonctionne souvent. Mais pour Curse of Eternity, il y a trop de choses qui ne lui font pas honneur. Comme des éléments du décor qui se retrouvent posés comme ça, sans raison. Des petits bugs de collision, qui ne devraient pas exister. Et un côté très flou en plein écran, qui fait mal aux yeux à la longue. Et ceci n'est que la partie graphisme. Car l'OST aussi est incompréhensible. Pourquoi nous mettre du hard métal dans les oreilles lors d'un combat de boss ? Mis à part nous donner envie de couper le son, ça n'apporte rien au jeu. On peut proposer des musiques pleines d'énergies. Mais il faut au moins que ça colle à l'univers. Et pour le coup, ce n'est pas le cas.


Pour conclure, malgré de bonnes intentions, avec quelques éléments de jeu très intéressants. Curse of Eternity n'a pas réussi à nous convaincre. Certes, il y a du bon pour un petit studio indépendant. Mais il y a aussi beaucoup de mauvais. Et ce sont les mauvaises choses qui gâchent un peu l'aventure. Surtout les combats, qui ont des gros problèmes de distance. Reste à savoir si les développeurs effectueront quelques mises à jour, afin de corriger les différents problèmes. Mais dans l'état actuel, Curse of Eternity n'est pas le jeu à posséder. Du moins, quand on est amoureux de défis et de Souls.



128 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page