top of page
  • Photo du rédacteurCouple of Gamer

[Test'1D][Steam] Crown Wars: The Black Prince


Disponible le 23 mai sur Steam, PlayStation 5 et Xbox Series, après quelques reports, Crown Wars: The Black Prince est un jeu de stratégie au tour par tour, développé par Artefacts Studio, et édité par Nacon, qui nous plonge dans l'horreur de la Guerre de Cent ans. Dans ce dernier, 4 grandes familles vont tout faire pour réintégrer le royaume de France, après que le dernier Roi de France ait été vaincu et capturé par Edouard de Woodstock, plus communément appelé Prince Noir. Après une preview qui comportait de nombreux soucis d'équilibrage, nous sommes repartis en croisade, en espérant une meilleure version du jeu. Et après des heures à souffrir inutilement, il est temps pour nous de dévoiler notre avis final.

Trailer du jeu

Crown Wars: The Black Prince est un jeu de stratégie au tour par tour développé par le studio français Artefacts Studio, qui a su trouver le succès avec le grandiose, Le Donjon de Naheulbeuk : L'Amulette du Désordre. Cette fois-ci, les développeurs ont décidé de s'attaquer à la Guerre de Cent ans, afin de nous raconter la bataille entre le royaume d'Angleterre et le royaume de France. Dans ce contexte historique très peu mis en avant dans les jeux vidéo, on va surtout découvrir le destin de 4 grandes familles, Montverac, Villantin, Lazurun et Eguiraz, qui vont tout faire pour réintégrer le royaume de France, et déjouer les plans des forces du mal qui ravagent le royaume.


Avant de pouvoir reconstruire son domaine, et reprendre le contrôle du royaume de France, il va falloir livrer de nombreuses batailles. Pour cela, avant de débuter notre aventure, on va devoir choisir l'une des différentes difficultés disponibles, allant d'Écuyer, pour une difficulté facile, à Seigneur, pour les joueurs qui aiment les défis, en passant par Chevalier, qui sera la difficulté "Normal". Il sera possible d'activer un mode Héroïque, qui limitera le nombre de sauvegardes automatiques, avec un seul emplacement de sauvegarde. Ensuite, quand on aura sélectionné notre difficulté, il faudra choisir l'une des 4 familles citées plus haut. Chaque famille aura le droit à des bonus de départ, comme divers consommables, des unités spéciales, ou encore, une arme améliorée. Le choix de la famille aura un impact sur notre aventure.

Quand on aura sélectionné notre famille, et après un petit tutoriel qui va nous apprendre les bases du jeu, qui ne vont malheureusement pas révolutionner le genre, on va se retrouver dans notre domaine. Ce lieu sera notre QG. Ici, on va pouvoir lancer nos missions depuis le hall du seigneur et sa table de guerre, acheter de nouvelles unités dans la caserne, soigner nos blessés dans la chapelle, emprisonner des soldats dans notre prison, ou encore, créer de nouvelles armes dans la forge. Le domaine va évoluer au fur et à mesure que l'on progressera dans la quête principale.


Pour avancer dans cette quête, il suffira simplement d'accomplir les différents objectifs. Par exemple, accomplir une mission d'assassinat. La plupart du temps, les objectifs nous demanderont de créer une escouade afin qu'elle puisse partir effectuer une bataille dans le royaume de France. Pour lancer cette bataille, on devra se rendre dans le Hall du seigneur, et sélectionner la mission. Un nombre de jours sera nécessaire à l'escouade pour se rendre sur le lieu de la bataille. Et il faudra aussi d'autres jours supplémentaires pour la faire revenir. Chaque bataille permettra de gagner des ressources, comme du bois, du métal, du cuir et de l'or. Ces ressources vont nous permettre d'améliorer les différents lieux du domaine.

Quand une escouade aura atteint son point de bataille, on devra commencer à combattre. Envoyé dans la zone, notre but sera d'accomplir nos objectifs de bataille. Pour cela, lors d'un combat au tour par tour, on va devoir déplacer nos unités en fonction de leurs points d'actions, et attaquer les unités adverses. Comme lors de notre preview, on va avoir quelques objectifs particuliers, qui vont nous demander d'éliminer un ennemi, et sortir de la zone. Malheureusement, malgré notre retour négatif lors de la preview, les problèmes liés à ce genre de mission sont toujours présents. Pourtant, le jeu a été repoussé. Mais on se demande pourquoi. Car si les développeurs n'écoutent pas les soucis que l'on rencontre lors des previews, pourquoi demander des previews.


En gros, que l'on soit en Normal ou en Facile, lors de ces missions, on va avoir des ennemis à vaincre. On va obligatoirement se faire repérer, ce qui va créer une alerte. On aura donc 2 tours pour vaincre nos ennemis. Chose impossible. Car, entre le taux d'esquive très élevé de nos ennemis, et le nombre de coups qu'il nous faut pour vaincre les 7 ennemis qui nous attendent, alors qu'on a seulement une équipe de 4, les deux tours sont largement dépassés. On se retrouve donc avec 4 nouveaux ennemis, en plus des autres qui ne sont pas encore morts. On tente de rejoindre la zone d'extraction, pensant que cela mettra un terme à la mission. Malheureusement, non. Et une nouvelle alerte, avec de nouveaux ennemis, se déclenche. Nous laissant 2 tours pour vaincre les ennemis restants. Et une fois de plus, on y arrivera pas. Donc, on se retrouvera avec une dizaine d'ennemis à vaincre, alors qu'on a qu'une seule escouade de 4 unités. Un cercle vicieux désagréable et frustrant, qui ne donne pas envie de se plonger pleinement dans le jeu.

Quand on en aura terminé avec une mission, les unités gagneront de l'expérience. Pour chaque niveau obtenu, on pourra débloquer une compétence dans l'arbre à compétence de l'unité. Chaque unité aura 2 branches. Et on pourra sélectionner la compétence que l'on souhaite dans l'une des deux branches. Les unités blessées pendant la bataille devront se reposer quelques jours à la chapelle contre un peu d'or. Le jeu va proposer 6 types d'unités, et 13 armes différentes, tout au long de l'aventure.


Comme on l'avait déjà précisé lors de notre preview, Crown Wars: The Black Prince nous fait penser au jeu de NeocoreGames, King Arthur: Knight's Tale. Mis à part le contexte historique, tout le reste est assez similaire. Les batailles, le domaine, l'ambiance. Mais le jeu du studio français est loin d'être au niveau pour ce genre de jeux. Pourtant, avec Le Donjon de Naheulbeuk : L'Amulette du Désordre, on s'attendait à retrouver une expérience de jeu agréable et bien dosée. Ce qui n'est pas le cas. Par exemple, lors des batailles, même en facile, on va avoir des vagues d'ennemis qui vont être impossibles à passer pour un début d'aventure. Et la mort va très vite survenir. Et impossible de faire évoluer ses unités au début du jeu. Il faudra donc réussir, dans la douleur, les premières missions du jeu, pour espérer prendre du plaisir par la suite.

Bien sûr, le jeu n'est pas mauvais. Il est juste très mal équilibré. Derrière, on a le droit à une très bonne histoire, quelques scènes bien gores, et une très bonne ambiance. On a surtout le droit à un très bon doublage entièrement en français, qui nous immerge merveilleusement bien dans le jeu.


Pour conclure, après le très bon Donjon de Naheulbeuk, on s'attendait à revivre une expérience agréable en se plongeant dans Crown Wars: The Black Prince. Car même si la preview nous avait un peu freiné, on s'attendait à de nombreuses améliorations pour rendre l'expérience la plus appréciable possible. Surtout après les différents reports. Malheureusement, malgré un certain potentiel, le nouveau jeu d'Artefacts Studio est plus frustrant qu'autre chose. Et on ne prend pas autant de plaisir que l'on voudrait. Même si dans le fond, ça reste un bon jeu, une fois qu'on arrive à avancer.


398 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page
Couple of Gamer ...