• Couple of Gamer

[Test][PlayStation] Voice of Cards: The Isle Dragon Roars


Après avoir découvert une première fois le jeu depuis sa démo. Nous sommes retournés sur le RPG tant attendu, Voice of Cards: The Isle Dragon Roars, le jeu développé par des vétérans de NieR et Drakengard, et édité par Square Enix, afin de se faire un avis final. Et après nous avoir conquis une fois, on s’attendait à le rester, après notre aventure. Était ce le cas ? Verdict dans cet ultime test.

Trailer du jeu

La chasse au dragon est ouverte.

Alors que la démo de Voice of Cards: The Isle Dragon Roars nous donnait un aperçu du jeu en compagnie de l'ordre Blanc. La version complète nous propose de découvrir la suite de l'aventure. Mais cette fois-ci, on change de héros, et on vit l'histoire de notre protagoniste en compagnie de ses alliés qui se lancent dans une chasse au dragon, afin de le tuer, sur demande de la reine, en échange d'une belle prime.


Voice of Cards: The Isle Dragon Roars est un RPG qui nous envoie sur l'île du repos, afin d'y accomplir une suite de quête qui nous permettra de retrouver le dragon. Au début, on va devoir s’enregistrer pour participer à cette chasse au dragon. On va donc commencer par nommer notre personnage auprès d’un garde. Une fois inscrit, il suffira de poursuivre notre route vers les différents objectifs, afin d’accomplir notre quête principale, mais dans un style particulier. Car le jeu se présente sous forme de plateau de jeu, où plusieurs cartes sont posées face cachée. Pour explorer les alentours, il faudra déplacer notre pion, qui correspond à nos héros, sur l'une des cartes déjà retournée sur le plateau, afin de pouvoir découvrir le monde qui nous entoure, et poursuivre l'aventure.


Cependant, on ne peut pas aller n'importe où. Comme dans de nombreuses cartes du monde, les montagnes, la mer ou les murs ne peuvent pas être traversés. Donc, il va falloir trouver le bon chemin, afin de contourner les obstacles.

Toute au long de l'aventure, on trouvera diverses villes, donjon ou autres lieux à explorer. Bien évidemment, comme dans tous les jeux, on aura la possibilité de traverser les zones rapidement, sans explorer, pour poursuivre l'aventure. Mais le mieux, c’est de prendre son temps pour explorer. Ce qui nous permet d'avancer plus facilement dans l'histoire pour que nos héros soient assez forts. Mais aussi, pour y trouver de multiples coffres, carte au trésor ou événements qui pourraient nous donner un coup de main pour la suite de l'aventure.


Lors de notre voyage, il y aura 10 cartes mystérieuses. Pour les réunir, il faudra être curieux, bavard et avoir bon cœur. Car elles ne seront pas toujours sur notre route. Mais les réunir nous permettra de découvrir une fin secrète. Ce qui peut changer le cours de notre aventure.


Au total, le jeu propose 7 chapitres. Mais on n'en dira pas plus à ce sujet. On garde la surprise pour les futurs joueurs. Tout ce qu'on peut dire de plus, c'est qu'il faudra compter une bonne quinzaine d'heures pour découvrir le fin mot de l'histoire. De plus, de nouveaux contenus vont se débloquer, une fois le jeu terminé la première fois, et en chargeant sa partie juste avant le boss final. Mais il est aussi possible de recommencer une aventure en gardant nos niveaux, nos équipements ou encore nos techniques.

Un petit monde à découvrir.

Lors de notre voyage, en plus de découvrir de nombreux lieux, on va pouvoir faire quelques pauses dans des villes. Dans ces dernières, on trouvera diverses boutiques, qui vont nous permettre de faire quelques emplettes. L'armurerie servira à acheter de nouveaux équipements tels que des armes, des plastrons et des bijoux. Une boutique va permettre d’acheter des objets qui vont nous aider pendant notre aventure, comme des torches pour s’éclairer dans des donjons sombres, ou encore, des clochettes boussoles. L'apothicaire quant à lui vendra des potions et des remèdes. En plus des boutiques, on va aussi avoir le droit à des auberges, afin de se reposer, et de retrouver nos forces. Un cocher, pour effectuer des voyages rapides. Et pour finir, la salle de jeu, afin de jouer au jeu de cartes qui fait fureur auprès des habitants. Mais pour ce dernier, on y reviendra juste après.

À vos cartes, prêts, partez !

Comme dans toutes les aventures, le chemin sera long et dangereux. Et Voice of Cards: The Isle Dragon Roars ne déroge pas à la règle. Car même si on sait où on met les pieds, on n'est jamais à l’abri d’un petit combat en se déplaçant.


Les combats de Voice of Cards se déroulent au tour par tour. Notre équipe sera composée tout au long de l’aventure, de 3 héros. Et même si pendant l’aventure de courageux héros se joindront à nous. On devra faire un choix, et construire son équipe avec seulement 3 d’entre eux.

Pour combattre, chaque héros possède son lot de cartes, qui correspond à ses techniques. Chacun d'entre eux aura un maximum de 4 cartes. Ces dernières peuvent être modifiées depuis le menu. Mais il faudra être patient. Car elles se déverrouilleront uniquement après certains gains de niveaux.


Lors d’un combat, il faudra simplement utiliser les techniques de nos héros pour faire tomber la vie de nos ennemis à 0. Cependant, il faudra veiller à bien choisir ses coups. Car comme dans n’importe quel JRPG, tous les ennemis possèdent leurs forces et faiblesses. Ce qui fait qu'on ne retire presque aucun point de vie à l’ennemi selon son type. De plus, il faudra faire attention à la vie de nos alliés. Certes, si l'un de nos héros meurt, il suffit de lui donner une potion régénération, et il repartira au combat. Mais si les 3 héros tombent, c'est Game Over, et il faudra reprendre à sa dernière sauvegarde. Et même si le jeu propose des sauvegardes automatiques. Il faudra penser à le faire manuellement. Car souvent, la sauvegarde automatique nous ramène un peu trop loin en arrière. Bon, mis à part le boss final qui donne du fil à retordre, les combats de Voice of Cards ne sont pas bien compliqués. Surtout avec un bestiaire limité, qui n’apporte que très peu d’ennemis de type. Ce qui fait qu'on avance assez facilement dans l'aventure. Bien sûr, si on a les niveaux pour survivre. Et pour cela, il faut prendre son temps d’explorer le monde. Car en ligne droite, il se peut que le jeu devienne un peu plus compliqué. Une fois nos ennemis vaincus, notre équipe recevra de l'or, ainsi que de l'expérience.

Que la partie commence !

Comme dit plus haut, lors de nos petits stops dans les villes de Voice of Cards, on va pouvoir faire un petit tour à la salle de jeu. Cette dernière nous permet de participer à un jeu de cartes, afin de se changer les idées entre deux quêtes. On peut aussi y jouer depuis le menu du jeu, sans passer par la ville. Ce jeu de cartes est très simple. Le but est de récolter un maximum de points avant que la pioche ne tombe à zéro. Celui qui a le plus de points gagne la partie. Pour cumuler des points, il faut, dans un premier temps, tirer deux cartes. Si la chance est parmi nous, on peut assembler jusqu'à 3 cartes du même chiffre, ou faire une petite suite de 3 cartes. Le nombre de cartes assemblées fait augmenter nos points. Cependant, il faut avoir de la chance, sinon, on va passer notre temps à défausser des cartes.


Le jeu se fait à tour de rôle, et se termine dès que la pioche tombe à zéro. La démo proposait 3 règles. La première est la règle de base simple. La seconde ajoutait des techniques aux cartes, et la dernière avec des techniques sur les cartes, et des événements à chaque tour. Dans la version finale, on a enfin pu découvrir la 4e règle. Cette dernière, propose donc des techniques sur les cartes, des événements à chaque tour et des Joker.


Si on y joue dans la salle de jeu, lorsque l'on gagne une partie, dans chacune des règles, on remportera un cosmétique qui nous permettra de modifier nos dés, notre plateau ou la table de jeu. Dans le menu principal, pas de cadeaux en cas de victoire. Mais il est possible d'y jouer jusqu'à 4 joueurs en local.

La touche NieR?

Même si l'univers de Voice of Cards: The Isle Dragon Roars ne ressemble en rien à NieR, on arrive tout de même à reconnaître la touche de YOKO TARO. Et c'est très agréable. Au début, on était très septique par le côté jeu de cartes. Mais une fois qu'on a eu la démo en main, il a su nous faire changer d'avis. Et la version finale nous a encore plus comblée. Malgré son côté assez simpliste par moments, il arrive à nous faire voyager dans son univers, grâce à ses combats et ses nombreux dilemmes. Et plus on avance, plus il nous surprend. De plus, on a le droit à un magnifique OST, qui fonctionne parfaitement. C’est très doux et agréable. Un véritable plaisir pour nos oreilles. Sans oublier le narrateur qui réussit à donner vie à l’histoire, la rendant encore plus palpitante.

Une aventure pas comme les autres.

Pour conclure, Voice of Cards: The Isle Dragon Roars est une merveilleuse surprise. Même si le jeu reste trop simple, avec comme seule difficulté le boss final, on se perd avec bonheur dans ce magnifique JRPG original. L’histoire est magnifique. La musique est sublime. Et l’aventure est pleine de surprises. Comme quoi, on n’a pas besoin de grand-chose pour développer un petit chef-d'œuvre. Et Yoko Taro le démonte une fois de plus.


2 259 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout