• Couple of Gamer

[Test][PlayStation 5] Yurukill: The Calumniation Games


Disponible le 8 juillet sur PC, PlayStation et Nintendo Switch. Yurukill: The Calumniation Games est un jeu développé et édité par IzanagiGames, qui mélange les genres, entre Visual Novel, Shoot'em Up, et comme les développeurs le disent si bien, Escape Game. Enfermé dans un mystérieux parc d’attractions sur une île perdue dans l’océan, on va devoir résoudre des énigmes dans plusieurs lieux de ce parc, afin de sortir en vie de ce lieu. On a donc fait chauffer nos méninges, pour aider les prisonniers à retrouver la liberté, le temps de notre test.

Trailer du jeu

Yurukill: The Calumniation Games est un jeu très particulier. Dans ce dernier, on va se retrouver à Yurukill Land, un mystérieux parc d'attractions, abandonné, et au milieu de l'océan, en compagnie de plusieurs prisonniers, en groupe de deux ou trois, qui vont devoir prouver leur innocence, en participant à des épreuves de types, Escape Games. Pour réussir à retrouver leur liberté, ils vont donc devoir résoudre une série d’énigmes et trouver des preuves de leur innocence. Mais aussi survivre lors des interrogatoires musclés avoir leur exécuteur. Le but, dire la vérité, toute la vérité, pour ne pas finir exécuté.


Sans divulguer l'histoire du jeu, on va tenter de présenter, comme il se doit, ce petit Yurukill: The Calumniation Games. Le jeu est composé de plusieurs phases de jeu. Après un petit Shoot'em up, tout ce qu'il y a de plus classique, où l'on va devoir shooter tout ce qui bouge, on va se retrouver sur cette mystérieuse île. Une très longue présentation va nous mettre dans l'ambiance de ce jeu de la vérité, un peu particulier. Une fois cette présentation un peu folle terminée, on va se lancer dans une première phase de jeu, l'Escape Game. Avec un groupe, on va se retrouver dans un des lieux du parc d'attractions. Dans ce lieu, on va devoir explorer les pièces, pour y trouver des indices. Ces derniers nous serviront à avancer dans l'histoire. Mais surtout, ils nous serviront principalement à résoudre des énigmes. Le jeu propose de nombreuses énigmes. Parfois, elles vont nous demander de faire quelques calculs. D'autres fois, il faudra réfléchir un peu plus, pour trouver la solution. On aura même le droit à des énigmes tellement simples, qu'on se dit même que c'est trop simple pour que ce soit ça. Bref, un tas d'énigmes en tout genre à résoudre, pour avancer dans les lieux.

Une fois bien avancé dans notre petit Escape Game, une nouvelle phase de jeu va débuter. Le Maji-Kill. Pour faire simple, c'est un jeu de questions/réponses, qui va décider de notre sort, selon nos réponses. En gros, notre exécuteur va vouloir entendre notre version des faits, sur les incidents qui nous ont conduits là. Et notre but va être de trouver les meilleures réponses pour éviter la mort. Plus on va convaincre notre exécuteur, moins on aura de chance de mourir. Par contre, si nos réponses ne convainquent pas, c'est la mort qui nous attendra. Si on réussit, l'aventure continuera pour nous. Si on meurt, il faudra recommencer au dernier Checkpoint.


Une fois la phase Escape Game terminée, on va se retrouver pour l'ultime et dernière phase, le Shoot'em up. Ce dernier est assez particulier. Car avant de se lancer à l'assaut des autres vaisseaux, il faudra répondre à quelques questions concernant l'incident entre l'exécuteur et le bourreau. C'est donc dans un monde virtuel qu'on va devoir jouer au Quiz à Grande Vitesse. Ce quizz va permettre de voir si on a bien suivi l'histoire, avec des questions plus ou moins simples. À la fin d'un quizz, si on a eu toutes les bonnes réponses, on aura 30 vies pour l'ultime phase du Shoot'em up. Cette dernière phase va débuter par un jeu de tir vertical. Le but sera très simple, tirer sur tout ce qui bouge. Une fois arrivée au bout de cette phase de shoot, on va se retrouver dans la Synapse des Préjugés. En tant que prisonnier, on va devoir pénétrer dans le cerveau de notre exécuteur, et détruire tous les préjugés, qui permettront de nous innocenter. Dans cette zone, on perdra 3 vies à chaque erreur. Il est donc très important de garder un maximum de vie. Pour venir à bout d'un combat « Exécuter » ou « Pardonner », on alternera entre les phases de Shoot'em up et Synapse des Préjugés. Mais pas seulement. Car avant le dernier combat final, on devra faire un résumé de l'histoire dans le labyrinthe des consciences. Un lieu qui va reprendre un peu le style du Quizz. Sauf que seulement deux choix s'offriront à nous. Et en cas d'erreur, on perdra 3 vies, et on devra recommencer la question. Après ça, on retournera dans le Shoot'em'up. Plus on arrivera à la fin, plus cette phase de jeu se compliquera. Heureusement, le jeu propose 3 modes de difficulté pour ce côté Shoot'em up, allant de facile à enfer. Donc, même les amateurs de Shoot'em up pourront réussir facilement cette étape.

Une fois cette dernière phase de jeu terminée, on aura le droit au dénouement final. Avec, une fois de plus, de nombreux dialogues. Puis on enchaînera avec une toute nouvelle histoire, de nouvelles énigmes, et une partie d'Exécuter ou Pardonner. Au total, Yurukill: The Calumniation Games propose 7 histoires, très intrigantes, qui nous plongeront dans un univers du parc d'attractions. Chaque histoire aura son lot d'énigmes, en rapport avec l'histoire des personnages.


Une fois le jeu terminé, il sera possible, si on le souhaite, de faire des petits parties de Shoot'em'up, en mode Score Attack, sur les différents niveaux découverts pendant l'aventure. Un système de classement en ligne permettra de comparer ses scores avec les joueurs du monde entier.

Yurukill: The Calumniation Games est un jeu très spécial. Et même si le jeu propose une phase de Shoot'em'up assez longue. La plupart du temps, on va avoir le droit à un véritable Visual Novel. De nombreux dialogues vont s'enchaîner, avec quelques réponses sans importance à faire. On a donc beaucoup d'illustrations fixes à découvrir tout au long de l'aventure. Elles sont très belles. Tout comme les différents personnages que l'on va rencontrer. Mais ça reste un Visual Novel Japonais très classique dans le genre. Seul le Shoot'em'up va apporter un peu de vie au jeu, avec une explosion de couleur à ne pas présenter à certains épileptiques. Surtout les phases de Synapse et Labyrinthe.


Pour conclure, Yurukill: The Calumniation Games est un mélange des genres, qui plaira à certains, comme il déplaira à d'autres. Son côté Visual Novel/Escape Game est vraiment très réussi. Il nous plonge à merveille dans chacune des histoires du jeu. Avec de nombreuses petites énigmes, très bien pensées. Malheureusement, même si l'idée est originale, la conclusion qui se joue au Shoot'em'up, est loin d'être parfaite. Tout d'abord, parce que les deux styles ne se marient pas forcément. Et surtout, les amateurs d'enquêtes/énigmes n'aiment pas obligatoirement les Shoot'em'up. Et même si on peut mettre cette phase de jeu en facile. On trouve que les deux styles ne vont pas bien ensemble.


601 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout