• Couple of Gamer

[Test][PlayStation 5] Voice of Cards: The Forsaken Maiden


Après un premier opus sorti en octobre 2021, Voice of Cards revient le 17 février 2022 sur PC via Steam, PlayStation 4, PlayStation 5 et Nintendo Switch, avec son nouvel opus, The Forsaken Maiden. Développé par des vétérans de NieR et Drakengard, et éditée par Square Enix, cette nouvelle aventure nous renvoie dans le monde merveilleux de Voice of Cards. Mais on s’est posé quelques questions. Est-ce que l’aventure sera aussi belle ? Et surtout, ce nouvel opus n'est-il pas sorti un peu trop tôt ? C’est ce qu’on a essayé de découvrir.

Trailer du jeu

Un nouveau voyage pour une nouvelle quête.

Voice of Cards: The Forsaken Maiden nous raconte l'histoire de notre jeune héros, accompagné par la jeune Alva, qui, ensemble, vont faire le tour des îles dans l'espoir de retrouver 4 prêtresses, afin de récupérer leur relique pour que notre jeune héroïne puisse accomplir sa destinée.


Voice of Cards: The Forsaken Maiden est un RPG qui nous envoie sur l'île de la Fin. Mais très vite, nos héros vont voyager vers de nouvelles contrées, sans pour autant oublier leur racine. Pour les suivre dans cette aventure, il suffira de poursuivre notre route vers les différents objectifs, afin d’accomplir notre quête. Comme on l'aurait fait dans le premier opus. À la différence, c'est que dans ce nouveau voyage, on devra faire face à quelques énigmes. Bien entendu, rien de bien compliqué. Mais assez pour nous demander d'être bien attentifs.


Tout au long de l'aventure, on trouvera diverses villes ou autres lieux à explorer. Bien évidemment, comme dans tous les jeux, on aura la possibilité de traverser les zones rapidement, sans explorer, pour poursuivre l'aventure. Mais le mieux, c’est de prendre son temps pour explorer, afin de découvrir les multiples recoins de ce monde. Mais aussi, pour gagner un peu d’expérience. Ce qui nous permettra d'avancer plus facilement dans l'histoire, avec des héros assez forts pour combattre les ennemis qui nous barreront la route. L’exploration du monde permettra aussi de trouver de multiples coffres, carte au trésor ou événements qui pourraient nous donner un coup de main pour la suite de l'aventure.


En tant que monde ouvert, il sera possible d'aller où bon nous semble. Cependant, de nombreux obstacles, comme les tempêtes, ou encore les montagnes, nous bloqueront souvent la route.


Au total, le jeu se déroule en 7 actes. Mais on n'en dira pas plus à ce sujet. On garde la surprise pour les futurs joueurs. Pour venir à bout de cette nouvelle aventure, il faudra compter sur une bonne vingtaine d'heures. Et comme pour le premier opus, quelques surprises seront au rendez-vous à la fin de l’aventure. De bonnes surprises se feront à la fin de l'aventure. Petite précision tout de même, Voice of Cards: The Forsaken Maiden n’est pas la suite ou autre du premier opus. Donc, il est possible de profiter du jeu, sans avoir joué au précédent opus.

Entre terre et mer !

Pour voyager, pas de magie, il faudra compter sur notre sublime bateau afin de mettre les voiles vers les différentes îles. Du coup, à la place de déplacer le pion de nos héros, on déplacera notre bateau. Et le voyage ne sera pas de tout repos. Car même en mer, les ennemis sont prêts à nous accueillir. Sans oublier les multiples événements et épaves qui nous promettent de beaux trésors.


Bien entendu, toute l'aventure ne se fera pas en mer. La navigation n'est pas ce qui nous prendra le plus de temps. Une fois accosté sur une île, il sera possible de l'explorer de fond en comble.


En plus de la nécessité pour l'histoire, entrer dans les villes nous offrira du repos. Car ce sont les seuls lieux où l'on est en sécurité. Parfait pour faire une pause, se reposer et faire du stock. Comme pour le précédent opus, dans ses villes, on y trouvera diverses boutiques, qui vont nous permettre de faire quelques emplettes. L'armurerie servira à acheter de nouveaux équipements, comme des armes et des plastrons. Le joaillier permettra d’acheter des bijoux. La boutique, pour acheter des objets qui vont nous aider pendant notre aventure. L'apothicaire, pour tout ce qui est potions et remèdes. En plus des boutiques, on va aussi avoir le droit à des auberges, afin de se reposer, et de retrouver nos forces. Et pour finir, la salle de jeu, afin de jouer au jeu de cartes. Mais pour ce dernier, on y reviendra juste après.


Lorsque l'on quitte la ville et qu'on se balade sur l'île, si on a de la chance, on retrouvera nos vendeurs avec des boutiques temporaires. Ce qui nous permettra de faire des emplettes ou de vendre à des prix défiant toute concurrence. Mais les achats devront se faire sur un coup de tête. Car si on laisse passer notre chance, le vendeur pliera bagage et s'installera ailleurs.

Que la partie commence !

Qui dit aventure, dit danger, et il va y en avoir dans Voice of Cards: The Forsaken Maiden. Les combats seront nombreux. Et certains, impitoyables. Car même si on sait où l'on met les pieds. On ne saura pas si un combat est difficile ou non. Cependant, il faut s'attendre au pire. Car même si les dangers lors de l'exploration sont minimes, ils seront cependant très nombreux. Ce qui ne nous laissera que très peu de repos.


Les combats de Voice of Cards se déroulent au tour par tour. Notre équipe sera composée tout au long de l’aventure, de 3 ou 4 héros. Pour combattre, chaque héros possède son lot de cartes, qui correspond à ses techniques. Chacun d'entre eux aura un maximum de 5 cartes. Ces dernières peuvent être modifiées depuis le menu. Mais il faudra être patient. Car elles se déverrouilleront uniquement après certains gains de niveaux. En nouveauté, certains duos de héros auront des techniques à effectuer à deux. Évidemment, elles demanderont pas mal de gemmes. Mais en échange, elles seront très puissantes.


Lors d’un combat, il faudra simplement utiliser les techniques de nos héros pour faire tomber la vie de nos ennemis à 0. Cependant, il faudra veiller à bien choisir ses coups. Car comme dans n’importe quel JRPG, tous les ennemis possèdent leurs forces et faiblesses. Ce qui fait qu'on ne retirera presque aucun point de vie à l’ennemi selon son type. De plus, il faudra faire attention à la vie de nos alliés. Certes, si l'un de nos héros meurt, il suffira de lui donner une potion de régénération, et il repartira au combat. Mais si tous les héros tombent, c'est Game Over, et il faudra reprendre à sa dernière sauvegarde. Et même si le jeu propose des sauvegardes automatiques. Il faudra penser à le faire manuellement. Car souvent, la sauvegarde automatique nous ramène un peu trop loin en arrière. Une fois nos ennemis vaincus, notre équipe recevra de l'or, ainsi que de l'expérience.


Dans cette nouvelle aventure, il faudra être très prudent, car même si les ennemis que l'on rencontre en route ne seront pas dangereux. Les boss seront plus nombreux et impitoyables que dans le précédent opus. D'où l'importance de l'exploration pour monter ses niveaux.

À vos cartes, prêt, partez !

Comme dit plus haut, lors de nos petits arrêts dans les villes de Voice of Cards, on va pouvoir faire un petit tour à la salle de jeu. Si on connaît le premier opus, aucun changement pour ce mini jeu. Cependant, on refait le topo pour les nouveaux joueurs. La salle de jeu nous permet de participer à un jeu de cartes, afin de se changer les idées entre deux quêtes. On peut aussi y jouer depuis le menu du jeu, sans passer par la ville. Ce jeu de cartes est très simple. Le but est de récolter un maximum de points avant que la pioche ne tombe à zéro. Celui qui a le plus de points gagne la partie. Pour cumuler des points, il faut, dans un premier temps, tirer deux cartes. Si la chance est parmi nous, on peut assembler jusqu'à 3 cartes du même chiffre, ou faire une petite suite de 3 cartes. Le nombre de cartes assemblées fait augmenter nos points. Cependant, il faut avoir de la chance, sinon, on va passer notre temps à défausser des cartes.


Le jeu se fait à tour de rôle, et se termine dès que la pioche tombe à zéro. La démo proposait 3 règles. La première est la règle de base simple. La seconde ajoutait des techniques aux cartes, et la dernière avec des techniques sur les cartes, et des événements à chaque tour. Dans la version finale, on a enfin pu découvrir la 4e règle. Cette dernière, propose donc des techniques sur les cartes, des événements à chaque tour et des Jokers.


Si on y joue dans la salle de jeu, lorsque l'on gagne une partie, dans chacune des règles, on remportera un cosmétique qui nous permettra de modifier nos dés, notre plateau ou la table de jeu. Dans le menu principal, pas de cadeaux en cas de victoire. Mais il est possible d'y jouer jusqu'à 4 joueurs en local.

Un charme à la carte !

Si vous avez était charmé par l'univers de Voice of Cards: The Isle Dragon Roars, cette nouvelle aventure vous fera chaviré une nouvelle fois votre cœur. Le concept qui n'en est pas moins encore surprenant, nous fait véritablement voyager. L'intégralité du jeu se fait en carte. que se soit pour l'histoire ou l'aventure. Et même si on a pas de scène ou d'animation, l'histoire et tellement bien écrite qu'on en a pas besoin pour nous remplir d'émotion. De plus, on a le droit à un magnifique OST, qui fonctionne parfaitement. C’est très doux et agréable. Un véritable plaisir pour nos oreilles. Sans oublier le narrateur qui réussit à donner vie à l’histoire, la rendant encore plus palpitante. Cependant même si c'est rare, la version anglaise et bien plus immersive que celle en japonais.

Un second voyage mémorable?

Pour conclure, Voice of Cards: The Forsaken Maiden est une merveilleuse surprise. Au début, on s'attend à une aventure répétitive comme le premier opus, sorti il n'y a pas très longtemps. Et au final, pas du tout. Les développeurs ont fait un travail remarquable. Que ce soit pour l'histoire enivrante, l'écriture pleine d'émotions et l'aventure encore plus complexe. Sans oublier les quelques nouveautés, certes pas nombreuses, mais qui savent se faire remarquer. Un tout, réuni, qui permet de nous proposer une merveilleuse aventure, comme pour le premier opus. Sans pour autant avoir le côté Déjà vu qu’on aurait pu avoir avec les 4 mois qui séparent les deux opus.


1 615 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout