• Couple of Gamer

[Test][PlayStation 5] Stranger of Paradise Final Fantasy Origin


Après de nombreux trailers, et quelques démos qui nous ont mis l'eau à la bouche, le jeu de Team Ninja et Square Enix, Stranger of Paradise Final Fantasy Origin, arrive dès demain sur PlayStation et Xbox. Un jeu loin des jeux Final Fantasy, comme on a l'habitude de le voir. Car ce jeu développé par Team Ninja, se rapproche plus d'un action-RPG au style Souls-Like, qu'à un JRPG, comme Square Enix sait le faire. Mais malgré ce drôle de virage, peut-on dire que Stranger of Paradise est un Final fantasy ? Réponse dans notre test.

Trailer du jeu

Une histoire Chaotique ?

Sans plonger dans une marée de Spoil, Stranger of Paradise Final Fantasy Origin nous raconte l'histoire de Jack, un des 4 guerriers de la lumière, qui va parcourir le monde pour tuer Chaos, et redonner vie aux 4 cristaux élémentaires qui protègent le monde. Une histoire qui n'est pas sans rappeler un certain Final Fantasy, premier du nom. Logique. Car Stranger of Paradise Final Fantasy Origin est ni plus, ni moins, une version de Final Fantasy I, vu par les yeux de Team Ninja et KOEI TECMO. On a donc une histoire très similaire au premier opus, avec un style de jeu à la Nioh.


Dans Stranger of Paradise Final Fantasy Origin, on va prendre le contrôle de Jack, qui sera accompagné par d'autres guerriers de la lumière. Et pour venir à bout de notre quête, on va devoir parcourir le monde, pour faire revivre les 4 cristaux élémentaires. Le jeu se présente comme Nioh 2, par niveau. Dans chaque niveau, on va devoir survivre aux nombreux ennemis, fidèles à la franchise Final Fantasy, ainsi qu'à des boss, toujours plus redoutables. Mais avant de partir à l'aventure, il va falloir choisir son niveau de difficulté. Le jeu en propose 3 au début. Flegme, qui correspond au niveau débutant. Frénésie, pour le niveau normal. Et pour finir, Furie. En terminant le jeu, on va débloquer un autre niveau de difficulté, Chaos, qui apportera un grand plus à l'histoire. Mais on n'en dira pas plus à ce sujet.

Le niveau de difficulté ne change pas vraiment grand-chose à l'histoire. Les récompenses obtenues après chaque niveau sont assez similaires. Seuls les ennemis sont un peu plus forts. Et l'équipement obtenu en tuant des monstres est plus intéressant si le niveau est plus élevé. Mais pour apprécier Stranger of Paradise Final Fantasy Origin, il est préférable de commencer le jeu en Flegme ou Frénésie, afin de s'équiper comme il se doit, et d'attaquer le mode Chaos avec un niveau d'objets approchant les 150.


La progression dans Stranger of Paradise Final Fantasy Origin est très linéaire. On va enchaîner les quêtes principales, jusqu'à arriver au boss final. Quelques fois, on va pouvoir retourner dans certains niveaux pour accomplir des quêtes secondaires. Et récupérer certaines récompenses, très utiles. Il n'y a pas de restrictions pour commencer un niveau. Mais il est préférable d'avoir le niveau d'objets indiqués pour pouvoir être d'attaque à affronter les dangers du niveau.


Stranger of Paradise Final Fantasy Origin n'est pas un jeu très long. Il faut compter une quinzaine d'heures pour en venir à bout. Mais le contenu Endgame peut facilement ajouter une bonne dizaine d'heures supplémentaires. Et bien sûr, un peu plus de défis. Car dans l'ensemble, le jeu est très, voire trop simple.

Faire son job !

Dans Stranger of Paradise Final Fantasy Origin, on va être amené à combattre énormément. Et pour nous mettre dans l'ambiance, le jeu nous propose de nombreux Jobs. On va avoir les jobs classiques, supérieurs et Ultimes. On les apprendra au fur et à mesure de l'aventure. Les jobs basiques vont nous permettre de débloquer les jobs supérieurs. Et les jobs supérieurs, les jobs ultimes. Au total, il y a 28 jobs à découvrir. Pour faire évoluer les jobs, il suffira simplement de combattre avec un job. On gagnera de l'expérience pour notre job, ce qui lui permettra de monter de niveau. Chaque job propose 30 niveaux de départ. Mais le contenu endgame permettra d'augmenter ce niveau. Mais une fois de plus, on n'en dira pas plus à ce sujet.

Selon le job, on va être équipé d'une des armes du jeu. Épée, Hache, Poings, Bâton, Katana, Arme d'hast, Dagues et épée lourdes. Chacune des armes proposera ses propres attaques et compétences, qui vont s'apprendre dans les différentes missions d'entraînement des armes. Mais pour devenir un vrai guerrier de la lumière, il faudra surtout maîtriser ses jobs et les compétences qui vont avec. Chaque job a un arbre de classes. Les arbres vont permettre de nous apprendre des combos pour la classe, ainsi que des commandes spéciales pour le job. Ces dernières pourront être utilisées sur toutes les classes, une fois apprises. Il sera possible d'équiper jusqu'à 4 commandes spéciales. Et 7 combos de classes.


Stranger of Paradise Final Fantasy Origin est un jeu qui nous oblige à utiliser tous les jobs pour progresser. Car, en plus d'apprendre de nombreuses compétences, les jobs vont nous permettre d'améliorer les stats de notre héros. Bien sûr, Jack n'est pas le seul à pouvoir utiliser des jobs. Ces 4 compagnons d'armes qui l'accompagneront, pourront eux aussi utiliser des jobs. Mais contrairement à Jack, ils auront des jobs spécifiques.

Un arsenal de guerrier !

En plus des jobs, nos héros vont pouvoir s'équiper de nombreux équipements. Et comme pour Nioh, en tuant des ennemis, on va faire tomber beaucoup d'équipements pour nos héros. Ces derniers vont permettre d'améliorer les stats de nos guerriers de la lumière. Mais aussi, vont servir à créer un niveau d'objets, qui va servir à être de taille à accomplir une mission. Au début, on va avoir de l'équipement jusqu'au niveau 150. Mais une fois le jeu terminé, le contenu endgame proposera de doubler ce niveau.


Pendant notre aventure, on se retrouve rarement à cours d'équipements. C'est une pluie de loot qui tombe à nos pieds. Certains équipements vont permettre d'améliorer notre affinité avec certains jobs. Rendant nos guerriers encore plus puissants. Les équipements ont aussi tous une qualité. Et plus l'équipement est rare, plus il va nous apporter une amélioration de nos stats.

Malheureusement, qui dit pluie de loot, dit inventaire très vite complet. Heureusement, grâce à la forge, il sera possible de désassembler les équipements non utilisés, afin de pouvoir récupérer des ressources. Ces dernières vont ensuite pouvoir servir à améliorer les stats de certains équipements. Un équipement rare désassemblé permettra de récupérer des ressources rares, qui serviront à améliorer les équipements rares. Il est donc nécessaire de tout désassembler pour avoir une chance d'améliorer ses meilleurs équipements. Par chance, on n'a pas vraiment besoin d'utiliser la forge pendant l'aventure, mis à part pour désassembler.


Par la suite, le contenu Endgame fournira de nouveaux matériaux pour l'amélioration de nos armes. Mais on n'en dira pas plus, pour ne pas gâcher l'expérience des futurs joueurs.

Un ode à l'amour à Final Fantasy ?

Même si Stranger of Paradise Final Fantasy Origin ne ressemble pas au standard de la franchise, il n'en reste pas moins un très bon jeu Final Fantasy. On ne sera peut-être pas les plus objectifs à ce sujet, en tant que grands fans de la franchise. Mais Stranger of Paradise Final Fantasy Origin réussit à nous transporter à merveille dans l'histoire de Final Fantasy I, grâce à un récit fidèle, et de nombreux clins d'œil. Que ce soit les villes, les personnages, les ennemis. Tout est réuni pour nous faire vivre une véritable aventure Final Fantasy. De plus, certains lieux et musiques nous donnent l'impression de parcourir les différents jeux de la franchise. Parfois, on se retrouve dans Final Fantasy XII. Puis on retournera dans Final Fantasy VII. Avant de faire un tour dans Final Fantasy X.

De plus, quand on se plonge dans Stranger of Paradise Final Fantasy Origin, on va avoir le droit à de nombreuses musiques de la franchise, remixées pour ce Final Fantasy particulier. Et certaines scènes ont le don de nous faire frissonner. On ajoute à ça le bestiaire, avec des Pampas, Tomberry, Coeurl, Ekarissor, Bombos, et autres bêtes mythiques de la franchise. Sans oublier certains boss, comme Shiva ou Ifrit, pour ne citer qu'eux. Le jeu est plein de surprises, jusqu'au bout. Et quand on aime Final Fantasy, on a du mal à lâcher celui-ci. Malgré son style bien différent des autres jeux.


Même l'histoire est une merveille. En plus de reprendre avec brio l'histoire du tout premier opus, Stranger of Paradise Final Fantasy Origin réussit à nous tenir en haleine par ses nombreux rebondissements. Et même si on connaît par cœur l'histoire de Final Fantasy I. Le final de Stranger of Paradise Final Fantasy Origin nous laisse bouche-bé. Nous donnant envie de recommencer le jeu une nouvelle fois.

Un Final Fantasy Next-Gen ?

Stranger of Paradise Final Fantasy Origin n'est peut être pas le plus beau jeu du monde. Et on est très loin d'avoir entre les mains un jeu Next-Gen. Et pourtant, il arrive à nous charmer par certains de ces lieux, qui sont tout simplement somptueux. Mais aussi par ses combats de boss mythiques. Et les nombreux jobs apportent une évolution dans le gameplay, qui nous donne l'impression de ne jamais faire la même chose. Certes, on aurait aimé avoir un monde plus travaillé, avec des textures un peu plus lisses par moment. Car certaines scènes sont assez moches à regarder. Pourtant, malgré ces petits défauts, Stranger of Paradise Final Fantasy Origin reste un jeu agréable. Il nous rappelle un certain Nioh, qui ne brille pas par ses graphismes. Mais qui arrive à apporter un certain charme au jeu, grâce à plein d'autres choses.

De la suite dans les idées ?

Pour conclure, Stranger of Paradise Final Fantasy Origin est un Final Fantasy original, qui reste fidèle à l'esprit de la franchise, malgré son côté Souls-Like, qui n'en est pas vraiment un. Le jeu n'est pas sans défauts. Et pourtant, on n'arrive pas à lui en trouver un qui ferait de lui un mauvais jeu, ou un jeu passable. Car son histoire, son univers et sa bande-son ont tout pour rendre ce Spin-off aussi intéressant que n'importe quel Final Fantasy. On regrette tout de même sa courte durée de vie, et son histoire très vite expédiée. Mais si Team Ninja et KOEI Tecmo ont une soudaine envie de transformer tous les classiques en "Souls-Like", on dit oui direct.




2 733 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout