top of page
  • Photo du rédacteurCouple of Gamer

[Test][PlayStation 5] Skull and Bones


Disponible depuis le 16 février sur PlayStation, Xbox et PC, après des années d'attente, Skull and Bones est un jeu de pirates développé et édité par Ubisoft, plus ou moins tiré de l'univers d'Assassin's Creed Black Flag, dans lequel on va devoir monter son équipage de pirates, afin de devenir le Kingpin de l'océan Indien. Un voyage à travers les mers, rempli de combats, de quêtes, et de craft, qui n'est pas à mettre entre les mains des joueurs ayant le mal de mer. Et après avoir fait couler de nombreux navires, et s'être fait dévorer par des requins, il est temps pour nous de dévoiler notre test

Trailer du jeu

Ohé Matelot !

Skull and Bones est le RPG d'aventure tant attendu depuis plus de 10 ans, qui nous plonge sur les eaux dangereuses de l'océan indien. 20 ans après la sortie d'Assassin's Creed Black Flag, qui nous faisait découvrir les joies d'être un pirate au côté de notre cher assassin Edward, on reprend enfin la barre, afin de devenir le plus grand des pirates. L'aventure de Skull & Bones est longue, et très dangereuse. Et avant de partir à l'aventure, on va avoir le droit à une petite bataille navale contre quelques navires, qui va nous servir à comprendre les bases du déplacement, ainsi que les bases de l'attaque. Et pour Skull & Bones, on peut dire qu'Ubisoft a simplifié au mieux, afin que tout le monde puisse prendre le contrôle d'un navire. Pour se déplacer, on va simplement devoir hisser la voile, puis tourner à gauche ou à droite, rien de plus simple. Et pour attaquer, une fois de plus, rien de plus simple, car il suffira simplement de rester appuyer sur la gâchette gauche de la manette pour viser, et tirer avec la gauche. Voilà, on connait désormais les bases de la piraterie, on va pouvoir couler en héros, et commencer notre aventure.

On démarre notre voyage dans Skull and Bones par la création de son personnage. Le jeu d'Ubisoft propose quelques personnages prédéfinis, que l'on pourra modifier selon notre préférence. Cheveux, barbe, type de corps, couleur des yeux, ou encore, esthétique corporelle, avec la personnalisation, un peu limitée, il sera possible de créer son pirate, prêt à devenir le Kingpin de l'océan indien. Une fois la personnalisation terminée, on va se retrouver échoué sur un bout d'épave. Mais à peine repêché, on va se retrouver à bord d'un petit bateau, et on va devenir le nouveau capitaine de ce dernier. Notre première mission va être d'atteindre la première petite plage, qui va servir de refuge pour les pirates, avant Sainte Anne, la première grande ville de cette aventure. Une fois sur l'île, on va découvrir nos premières quêtes, qui vont consister à visiter une épave, ainsi que ramasser des ressources en mer. Des missions assez simples, qui ne feront pas de nous un pirate. Mais qui nous permettront de découvrir le système de quêtes de Skull & Bones. Quand on aura terminé ces missions, on pourra enfin voguer jusqu'à Sainte Anne.


La véritable aventure de Skull and Bones commencera une fois débarqué dans ce village de pirate. Pas très apprécié par les autres pirates, notre but va être de faire ses preuves, en accomplissant quelques petits contrats et services, afin de monter son infamie. L'infamie permettra d'estimer notre grade et notre influence à la communauté des pirates. On pourra aussi gagner de l'infamie en coulant des bateaux. Plus le défi sera grand et difficile, plus on aura de chance de gagner de l'infamie. Les grades seront nombreux dans Skull & Bones. Et pour atteindre le dernier rang Kingpin de l'aventure, il faudra voguer pendant de très nombreuses heures sur l'océan indien. Les premières missions du jeu vont nous permettre de prendre en main le jeu. Car dans Skull & Bones, pour progresser dans l'histoire, il ne suffira pas de suivre la quête principale, il faudra aussi faire évoluer son bateau, afin de ne pas se retrouver démuni face aux nombreux ennemis des mers. Donc, pendant une bonne petite heure de jeu, on va découvrir les différents marchands, et leur utilité. On va commencer par le menuisier qui nous apprendra à fabriquer des outils, très utiles pour récolter des ressources. Chaque outil sera important lors de notre voyage. Par exemple, la pioche nous servira à extraire des minerais. La scie à couper du bois. Ou encore, le pied-de-biche à forcer les épaves. Plus on avancera dans l'aventure, plus il faudra des outils performants pour récolter les ressources. Il faudra donc souvent se rendre chez un menuisier, afin de faire évoluer nos outils.

Les différentes matières premières récoltées avec nos outils vont servir à fabriquer de nombreuses choses, ou d'accomplir diverses missions. Certaines matières premières devront être transformées avant d'être utilisées. Par exemple, on récoltera du minerai qui servira à créer des barres de fer, ou autre métal important. La transformation des matières premières se fera au fur et à mesure que l'on progressera dans l'aventure. Et aussi, selon notre rang de pirate. Une fois qu'on aura nos planches de bois, ou nos barres de métal, on pourra commencer les choses sérieuses, la fabrication des bateaux, ainsi que les différents équipements. Bien sûr, dès le début de l'aventure, on ne pourra pas fabriquer le meilleur bateau du jeu. Il faudra y aller progressivement. De plus, plus on avancera dans l'histoire, plus on devra mettre la main sur des plans qui permettront de débloquer les nouveaux bateaux, ainsi que les nouveaux équipements.


Une fois qu'on aura appris les bases de la création, on va découvrir les différentes quêtes du jeu. Skull & Bones proposera une quête principale, que l'on pourra suivre pour progresser dans l'histoire. Mais on aura aussi de nombreux contrats à effectuer, et disponibles sur les panneaux d'affichage dans certaines grandes villes. Ces contrats, limités ou non, dans le temps, vont nous demander de récupérer des ressources sur des navires, attaquer certaines factions, ou encore, rechercher diverses ressources à travers les différentes régions du jeu. Pour chaque mission, il y aura un niveau à respecter. Et Skull & Bones étant un jeu impitoyable, ne pas respecter ce niveau nous sera fatal. Car les navires rencontrés pourraient bien nous couler en deux-trois coups de canon. Mais accomplir ces contrats secondaires nous permettra de gagner en infamie, ainsi que de récupérer des plans, des ressources, ou des équipements, qui serviront à améliorer notre bateau. Le secondaire aura une part importante dans Skull and Bones. Car il nous permettra d'évoluer plus vite. Et d'accomplir nos missions principales plus facilement.


Pour venir à bout de Skull & Bones, il faudra une bonne vingtaine d'heures. Du moins, pour la quête principale. Mais le jeu ne s'arrête pas à son histoire. Une fois le jeu terminé, on va pouvoir continuer les nombreux contrats, seul ou avec d'autres joueurs, afin de débloquer tous les bateaux, les équipements, et les cosmétiques disponibles. De plus, le jeu proposant différentes saisons, avec plusieurs événements, il sera possible d'y revenir de temps en temps, afin d'accomplir de nouvelles missions, ou d'aider les nouveaux joueurs à progresser.

Il était un petit navire !

Skull and Bones est un jeu en monde ouvert qui va se dérouler, la plupart du temps, sur l'océan. Et pour pouvoir naviguer de port en port, et combattre les différents navires, il faudra un beau bateau. Au début, on commencera avec un petit navire qui ne paiera pas de mine. Mais il nous sera bien utile pour récolter quelques ressources, pêcher du poisson, ou encore, accomplir nos premières missions. Malheureusement, il ne sera pas de taille face aux navires ennemis. Heureusement, assez rapidement, on fabriquera notre premier grand navire. Dans ce dernier, que l'on pourra personnaliser, on pourra y installer nos premiers canons, ainsi qu'un outil, et une protection. Avec ce second navire, on va pouvoir commencer à attaquer quelques navires. Une fois en mer, en se rappelant des bases de la première bataille navale du jeu, on va devoir couler quelques navires, afin de récupérer des ressources, tout en accomplissant des quêtes. Pendant une bataille navale, on aura la barre de vie du navire adverse. Et notre but sera de tirer dessus afin de la faire descendre. Pour plus de dégâts, on pourra tirer sur les zones rouges d’un navire. Quand le navire ennemi sera affaibli, on pourra effectuer un abordage très classique pour le terminer, ce qui nous rapportera un bonus, ou on pourra continuer de tirer pour le faire couler. Une fois que la bataille sera terminée, on devra récupérer les ressources dans l’eau, ou prendre les ressources que l’on souhaite lors d’un abordage.

Quand on commencera à se faire un nom, et qu’on aura toutes les ressources, on débloquera de nouveaux navires. Il y aura 9 styles de navire différents qui auront leurs propres caractéristiques. Par exemple, Le Pyromane sera un navire qui fera principalement des dégâts de feu. Alors que le Bombardier aura l’avantage du nombre, avec ces nombreux emplacements de canons. Pendant l’aventure principale, il faudra alterner entre nos navires. Car parfois, un navire sera plus efficace qu’un autre face à un ennemi. Il faudra donc penser à bien personnaliser chacun de ses navires. Bien sûr, on pourra garder son navire de prédilection. Et se concentrer sur l’évolution de ce dernier.


Par la suite, on débloquera aussi de nombreux plans d’équipement, qui permettront de fabriquer différents types de canons, ainsi que des boulets, et des coques de protection pour notre bateau. Ces équipements joueront un rôle sur notre survie. Car plus on avancera dans l’aventure, plus les navires ennemis seront redoutables et résistants. Il faudra donc sans cesse faire évoluer ses canons, pour effectuer plus de dégâts. Ainsi que sa coque, pour le protéger des différents types de dégâts. En plus des canons, on pourra aussi installer sur certains de nos navires, des balistes, ainsi que des pièges de feu. Mais avant d’en arriver là, il faudra avoir bien avancé dans l’aventure.


En plus des améliorations, il sera possible de personnaliser ses navires. On pourra changer la couleur de la coque, des voiles, ou encore, installer différents cosmétiques sur le pont ou sur la proue. Cette personnalisation n’apportera rien de plus au navire. Elle permettra simplement d’embellir son navire de guerre. Bien sûr, on pourra aussi personnaliser l’apparence de notre pirate, avec de nombreux cosmétiques. Et celui de notre équipage.

Un voyage en pleine mer !

Avec nos différents navires, on pourra explorer toutes les zones de l'océan indien. Principalement, l’exploration servira à découvrir des zones marchandes, afin d'échanger des ressources, ou trouver directement des ressources à la source. Notre carte nous indiquera les différents points importants. Mais lors de la navigation, on pourra utiliser la longue-vue pour explorer à distance le moindre petit port, ou même les navires.


La carte de Skull & Bones sera assez grande. Et parfois, naviguer d’un bout à l’autre de la carte nous prendra tellement de temps, que l’on renoncera à la quête. Heureusement, en découvrant certaines zones, on débloquera des voyages rapides, qui, contre un peu d’argent, vont nous permettre de voyager de port en port en quelques secondes. Certes, naviguer permettra de récolter les nombreuses ressources nécessaires à l’amélioration de nos navires. Mais parfois, la simplicité nous évitera les ennuis, ainsi que l’ennui. Car, voyager en bateau, c’est parfois très long, et très mou.


Par la suite, avec un bateau plus puissant, on prendra plaisir à parcourir l'océan indien, afin de détruire le moindre bateau, ou pour aider d’autres joueurs à faire couler quelques navires. Mais au début de l’aventure, ce sera plus un calvaire qu’autre chose.

Le Black Flag d'une autre époque ?

Après tant d’années d’attente, on s’attendait à avoir une version améliorée de Assassin’s Creed Black Flag. D’ailleurs, lors de notre première découverte en 2019, nous avions entre les mains un sublime jeu de pirate, très similaire à Assassin’s Creed Black Flag. Surtout lors des combats. Et c'était très plaisant. Malheureusement, la version finale, qui a longtemps été repoussée, n’offre pas le même plaisir qu’à l’époque. On a des déplacements longs et très classiques, avec aucune vraie manipulation des voiles pour naviguer. Et les combats sont tout aussi classiques, avec un système de tir qui n’évolue pas vraiment avec les améliorations. Certes, certains canons vont demander plus de maîtrise. Mais rien qui va nous rappeler Assassin’s Creed Black Flag.


Pourtant, l’idée était très bonne. Et avec un système plus poussé lors des combats, et lors des abordages, on aurait pu avoir le jeu qu’on désirait tous. Malheureusement, le résultat final n’est pas celui escompté. Et ça en est de même pour les graphismes qui ne sont pas aussi impressionnants et immersifs. Même la direction artistique n’arrive pas à nous faire oublier les bons moments passés sur Assassin’s Creed Black Flag.


Du côté de l’ambiance sonore, on a le même constat. Même si les chansons sont parfois immersives, on n’arrive pas à se plonger comme il se doit dans le côté piraterie du jeu. C’est un peu dommage. Car il y avait tellement de choses que l’on aurait pu avoir pour que cette ambiance soit en rendez-vous.

Sabordage jusqu’à la sortie ?

Pour conclure, Skull and Bones aurait pu être le jeu de pirate par excellence, dans un gigantesque océan de bataille navale. Mais après les nombreux reports, on sentait le naufrage arrivé. Et on a eu raison. Le jeu n’est pas mauvais en tout point. Il y a quelques bons points, comme écumer les mers avec des amis, ou explorer l'océan à la recherche de ressources pour fabriquer ses navires. Mais très vite, on est noyé par un océan de quêtes à ne plus savoir quoi en faire. Et très vite, on se rend compte que seul, on ne peut pas vraiment progresser. Car ça devient trop long, difficile, et on finit par s'ennuyer. On aurait peut-être préféré un jeu solo plus abouti, avec des quêtes plus variées, et un gameplay plus agréable. Certes, avec les saisons qui arrivent, le jeu évoluera peut-être. Mais pour l’instant, on préfère rester au port, et attendre que la tempête se calme avant de reprendre la mer.


214 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Commentaires


bottom of page
Couple of Gamer ...