• Couple of Gamer

[Test][PlayStation 5] Marvel's Guardians of the Galaxy


Après les Avengers, c'est au tour des Gardiens de la Galaxie de sauver le monde, grâce au tout dernier jeu de Eidos-Montréal et Square Enix, Marvel's Guardians of the Galaxy. Disponible depuis le 26 octobre sur PC, PlayStation, Xbox et Nintendo Switch via le cloud, cette nouvelle aventure nous embarque dans une virée à travers la galaxie au côté de Star-Lord, Groot, Rocket, Gamora et Drax, afin de sauver le monde d'une nouvelle menace. Mais après un Marvel's Avengers trop Pay To Win, faut-il s'attendre à mieux de la part de Eidos-Montréal et Square Enix ? C'est ce qu'on a essayé de découvrir en montant à bord du Milano en compagnie de cette équipe de choc.

Trailer du jeu

Les gourdins de la galaxie !

Marvel's Guardians of the Galaxy est le tout nouveau jeu d'aventure Marvel, qui met en scène nos héros préférés des univers Marvel. Cette fois-ci, pas de Super-Héros en collant. Juste une équipe de choc, composée des 5 meilleurs Hors-la-loi de la galaxie, les fameux Gardiens de la Galaxie. On y retrouve donc Peter Quill alias Star-Lord, ainsi que le duo, Rocket et Groot, sans oublier Drax et Gamora.


Dans ce jeu d'action/aventure à la troisième personne, on y incarne Star-Lord, qui, avec son équipe de Gardiens, à l'entente parfois douteuse, va devoir sauver la galaxie d'une menace "Religieuse", tout en parcourant la galaxie à travers du Milano. Contrairement à Marvel's Avengers, Marvel's Guardians of the Galaxy est une aventure linéaire. On va donc enchaîner les chapitres, sans vraiment pouvoir prendre le temps d'explorer les différentes planètes de cette magnifique galaxie.

Le jeu se déroule en 16 chapitres. Pendant notre aventure, on va faire la rencontre de divers personnages, plus ou moins connus de l'univers Marvel. D'ailleurs, le jeu n'a rien à voir avec les films, pour ceux qui se demanderaient. On est dans une autre réalité, où Drax a tué Thanos, et où les Gardiens ne connaissent pas du tout l'existence des Avengers. Maintenant que les choses sont claires, on peut entrer dans le vif du sujet.


Lors de cette aventure, notre but va être de déjouer les plans du Grand unificateur Raker. Bon, on n'ira pas plus loin dans les détails. Mais pendant notre voyage, on va avoir divers choix à faire, qui vont avoir un impact sur la fin du jeu. Selon nos choix, de nouvelles voies vont s'ouvrir à nous, nous aidant ou nous bloquant. Tout dépend comment on voit les choses. Il faut donc faire très attention à chaque discussion avec les membres de notre équipe, et les autres personnages que l'on va rencontrer tout au long de l'histoire. C'est d'ailleurs ces choix qui nous ont poussés à terminer le jeu deux fois, afin de découvrir les vraies conséquences. Et mine de rien, elles peuvent vraiment changer notre aventure, et ajouter de nouvelles parties à l'histoire.


Pour venir à bout d'une première partie de Marvel's Guardians of the Galaxy, il faut compter une bonne quinzaine d'heures, voire plus selon les choix que l'on va faire. Et même si on n'est pas obligé de recommencer le jeu pour comprendre toute l'histoire. C'est très intéressant de découvrir les autres voies. Car les choix ont un impact qui n'est pas direct. Parfois, un choix fait au début du jeu, va jouer un rôle vers la fin du jeu. Et à ce moment-là, on se pose la question. Mais, il se passe quoi si je fais l'autre choix ? Et donc, même si Marvel's Guardians of the Galaxy est un jeu très linéaire, il arrive toujours à nous surprendre grâce à ses choix.

Gardiens, Rassemblement !

Pendant notre longue aventure en compagnie de Star-Lord et les autres gardiens, on va souvent être amené à vaincre de nombreux ennemis Chitauri et autres espèces un peu bizarres qui vivent sur les différentes planètes de la galaxie. Et pour venir à bout de nos ennemis, notre Peter Quill Intergalactique va devoir utiliser ses Blasters pour vaincre la menace. Il y a énormément de combats dans Marvel's Guardians of the Galaxy. Et on va souvent être amené à tirer sur tout ce qui bouge, afin de survivre. Heureusement, on n'est pas seul à combattre, et nos quatre alliés vont être aussi utiles que nos Blasters.


Pendant un combat, on va donc pouvoir utiliser l'une des 3 capacités spéciales de nos alliés, ainsi que leur Méga Capacité qui va se débloquer vers la fin de l'aventure. Ces capacités peuvent être utilisées à tout moment lors du combat. Il faut juste attendre que la jauge de rechargement de la capacité soit pleine. Les Mega Capacités ne peuvent pas être utilisées à chaque rechargement. Il faut attendre un peu plus longtemps que les capacités normales. Pour débloquer les différentes capacités de nos héros, il va falloir sa barre d'habilité en gagnant des points en combat. Plus on va enchaîner les combos et les attaques en équipes, plus on va gagner des points. Ce qui va remplir notre barre. Une fois la jauge pleine, on va gagner un point de capacité qui va servir à débloquer une des différentes capacités de nos héros. Au total, il y a 15 capacités à débloquer grâce aux points de capacités. Les 5 Mega Capacités se débloquent automatiquement, et plus tard dans l'aventure.

Dans Marvel's Guardians of the Galaxy, notre personnage principal, c'est Peter Quill. Et notre Star-Lord a plus d'un tour dans son sac. Car, en plus de ses 4 capacités, ce dernier va débloquer 4 attaques élémentaires supplémentaires grâce à ses Blasters. Ces attaques vont se débloquer au fur et à mesure qu'on avance dans l'histoire. Avec une dernière attaque qui arrive assez tardivement. Les attaques élémentaires de Star-Lord vont principalement servir à détruire les boucliers des ennemis. Chaque bouclier est déterminé par une couleur, qui correspond à sa faiblesse. Par exemple, un bouclier vert nous indique que son point faible, c'est le vent. Il faut donc toujours faire attention à ces petits détails en combat, pour ne pas tirer inutilement sur les ennemis. Au début, c'est assez simple. Mais quand on arrive à la fin, on va constamment devoir switcher l'attaque élémentaire pendant les combats.


Parfois, lors des combats, on va pouvoir utiliser nos alliés, pour qu'ils puissent effectuer d'autres attaques. Par exemple, si un objet lourd peut être lancé sur un ennemi, on peut demander à Drax de lancer cet objet. Rocket quant à lui peut faire exploser des objets. Groot fait pousser des racines. Et Gamora, trancher des câbles pour faire tomber des objets en hauteur.

Plus on va combattre, plus la jauge de rassemblement va augmenter. Cette dernière va permettre de lancer une attaque spéciale en musique. Mais pour cela, il va falloir trouver les mots pour encourager l'équipe. Un rassemblement commence par une petite scène où nos 4 compagnons vont parler de leur état d'esprit pendant le combat. Et avec ce qu'ils nous disent, on va devoir leur répondre la phrase parfaite pour les motiver. Les phases de rassemblement permettent surtout de nous mettre dans l'ambiance des années 80, grâce à la sublime bande-son de Marvel's Guardians of the Galaxy.


Les blasters, tout comme les 4 capacités de nos alliés, vont aussi être très utiles hors combat. Par exemple, avec les blasters, on va pouvoir geler des aérations pour bloquer le poison d'une pièce, ou remettre un coup de jus à une installation électrique. Et les capacités de nos autres héros vont permettre de briser des murs, couper des câbles, ou encore, créer des ponts de branche.

Le raton-bricoleur !

Dans Marvel's Guardians of the Galaxy, il n'y a pas d'équipements, que ce soit pour Star-Lord, ou pour les autres membres de l'équipe. Mais on va tout de même avoir le droit à un établi, qui va permettre de fabriquer des améliorations pour Peter Quill. L'établi principal se trouve dans le Milano. Mais parfois, on peut trouver des établis lors des chapitres. Pour fabriquer ces améliorations, il va falloir trouver des composants. On n'en trouve pas toujours. Mais il y en a assez pour fabriquer les 15 améliorations de Star-Lord.


Ces améliorations, destinées à Peter Quill, vont permettre d'augmenter son bouclier, d'annuler le temps de recharge, faire des tirs chargés, ou encore, attirer les objets lâchés par les ennemis. Certes, le jeu manque peut-être un peu d'équipements ou autres. Mais comme l'aventure est linéaire, sans possibilité de vraiment pouvoir explorer la galaxie, ce n'est pas plus mal.


Mais les zones de chaque chapitre peuvent tout de même être explorées, déplaisent aux autres membres de l'équipe. Car oui, si on s'éloigne de notre objectif, Rocket va pousser son coup de gueule, en disant que ce n'est pas par-là qu'il faut aller. Et même si parfois, c'est énervant, on ne va pas l'écouter. Car l'infime partie exploration du jeu va nous permettre de trouver différentes tenues pour nos gardiens. Malheureusement, à cause d'un énorme bug lors du chapitre 10, on n'a pas pu découvrir toutes les tenues. Mais il y a 7-8 tenues à découvrir par personnage, dont certaines du film des Gardiens de la Galaxy.

Un tour à travers l'univers.

Même si ça doit faire une dizaine de fois qu'on le dit, Marvel's Guardians of the Galaxy est un jeu très linéaire. On n'est donc jamais libre de pouvoir explorer la galaxie. Ce qui est un peu dommage. Car pendant les différents chapitres du jeu, on va visiter plusieurs planètes qui vont littéralement nous en mettre plein la vue. Chaque nouvelle zone nous offre un nouveau biome intergalactique. Et sans surprise, le rendu est tout simplement magnifique. On a le droit à un magnifique voyage à travers la galaxie. Sans oublier les animations des personnages, les cinématiques, les phases en vaisseau. Eidos-Montréal ont livré un jeu quasi parfait. Car oui, malheureusement, le jeu est loin d'être parfait. Il y a beaucoup de bugs qui viennent gâcher l'aventure.

Et la plus grosse partie de ces bugs commence au chapitre 10. Les textures qui clignotent. Les personnages qui s'envolent. Le son qui disparaît. Et de nombreux bugs de collision viennent gâcher toute la beauté de ce Marvel's Guardians of the Galaxy. C'est dommage. Car dès le début, on est plongé dans un magnifique univers, qui est limite, sans fausses notes. Et d'un coup, la catastrophe. Le jeu redevient parfait au chapitre 12, avec une magnifique scène avec Cosmo, qui nous en met plein la vue.


Ce qui est très appréciable, en plus de la beauté de ce jeu, c'est la complicité entre les différents gardiens, qui se construit au fil de l'histoire. L'écriture des dialogues est tout aussi réussie que le reste du jeu. Ce qui nous permet de s'attacher à chacun des gardiens. Et le lien entre Peter Quill et Rocket, ou encore, l'histoire de Drax, sont des raisons pour ne pas passer à côté de ce magnifique jeu.

Quand la musique est bonne !

Avant de conclure avec ce petit Marvel's Guardians of the Galaxy, on va revenir sur un des autres points forts du jeu, sa bande-son. Les gardiens de la galaxie sans la musique de Peter Quill, ce n'est pas les gardiens de la galaxie. Et de ce côté, Eidos-Montréal nous gâte. Qui n'a jamais rêvé de dézinguer de l'aliens en écoutant The Final Countdown du groupe EUROPE, ou se poser 5 minutes à Knowhere avec du Blondie dans les oreilles. Du bon son des années 80, comme Star-Lord aime.


Avec plus d'une vingtaine de musiques à écouter à bord du Milano, ou lors des rassemblements, Marvel's Guardians of the Galaxy trouve sa force à travers son OST, qui est sûrement l'un des meilleurs qu'on ait pu entendre ces dernières années dans un jeu vidéo. D'ailleurs, difficile de voir ce Marvel's Guardians of the Galaxy, sans cette magnifique bande-son.

Je s'appelle Best ?

Pour conclure, Marvel's Guardians of the Galaxy est sûrement l'un des meilleurs jeux de l'univers Marvel qu'on ait pu découvrir. Certes, il y a eu de très bons jeux Marvel, surtout quand on pense aux exclusivités PlayStation. Mais Marvel's Guardians of the Galaxy est différent. L'univers offre des paysages magnifiques et très variés. L'histoire rend les personnages très attachants. Et la bande-son est à l'image du jeu. Certes, le jeu n'est pas sans défauts. Mais on passe outre quand on voit la qualité apportée aux détails, à l'histoire, ou encore, aux dialogues. Des jeux d'aventures comme celui-ci, on en redemande. Et on ne serait pas contre un second épisode de Marvel's Guardians of the Galaxy.



2 570 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout