top of page
  • Photo du rédacteurCouple of Gamer

[Test][PlayStation 5] Lords of the Fallen


Disponible depuis le 13 octobre sur PlayStation 5, Xbox Series et Steam, Lords of the Fallen est un action-RPG de type Souls Like, développé par HEXWORKS, et édité par CI Games, qui nous plonge dans un monde dark fantasy, où l'on va prendre le contrôle d'un des mythiques Noirs-Croisés, afin de partir en quête d'une chasse au dieu démon, Adyr, dans une aventure épique dans le monde des vivants, et des morts. Et après avoir apporté un peu de lumière à ce monde, il est temps de dévoiler notre test, d'un Souls Like, aussi frustrant que magnifique.

Trailer du jeu

Un nouveau départ !

Lords of the Fallen est un action-RPG Souls-Like, qui reprend les bases du jeu de Deck13 et CI Games, sorti en 2014. Dans cette nouvelle aventure, qui n'est ni une suite, ni un remake, on va devoir prendre le contrôle d'un des mythiques Noirs-Croisés, afin de parcourir les royaumes des vivants et des morts, pour mettre un terme, une bonne fois pour toutes, au règne de terreur du dieu démon Adyr. Une quête qui va nous demander d'être aussi proche de la lumière, que des ténèbres.


Avant de pouvoir commencer à souffrir dans Lords of the Fallen, on va devoir créer son héros. Comme dans de nombreux action-RPG/Souls Like, diverses classes seront disponibles. Au total, il y en aura 9. Le loup guerrier Udirangr. Le Partisan. Le Mournstead Fantassin. Le Rôdeur Plumenoire. Le Traqueur exilé. Le Prophète d'Orius. Le Pyrocultiste. Et pour finir, le Condamné. Selon la classe, on va avoir un set d'armes et d'armures. Des objets de départ. Et bien sûr, des stats différentes. Certaines classes seront plus simples à maîtriser que d'autres. Mais ce sera aussi une question de préférence de gameplay. Après avoir choisi sa classe, on va pouvoir personnaliser la tête et le corps de notre héros. Puis avant de commencer, le renommer. Une fois que toutes les étapes seront terminées, on sera enfin prêt à partir à l'aventure.

Les premiers pas dans Lords of the Fallen vont être guidés par un petit tutoriel. Grâce à ce dernier, on va y apprendre les bases de l'attaque, de l'esquive, et de la parade. Mais surtout, on va apprendre à utiliser notre lanterne, qui va nous permettre de créer un lien entre le monde des morts et celui des vivants. Un outil très important. Car grâce à lui, on pourra aussi se frayer un chemin dans les différentes zones de Mounrstead.


Après une petite demi-heure à apprendre les bases du jeu, et une mort inévitable face à un redoutable boss, on va pouvoir explorer le royaume, ou plutôt, les royaumes, afin d'accomplir notre quête. Cette dernière ne sera pas si difficile. Car il suffira simplement de suivre les zones ouvertes, afin de se retrouver face à un redoutable boss. Une fois vaincu, on pourra continuer notre ascension dans Mounrstead.


Pour réussir à se frayer un chemin vers le dieu démon, on va devoir alterner entre le monde des vivants, et celui des morts. Car souvent, l'accès à une zone du monde des vivants sera bloqué par une porte qui ne s'ouvrira qu'en détruisant des orbes dans le monde des morts. Malheureusement, on ne pourra pas toujours rester dans le monde des morts. Il faudra donc faire vite, afin de retourner dans notre monde, et de ne pas mourir.

Lors de notre quête, on va faire la rencontre de nombreux ennemis. Mais surtout, on va devoir faire face à des boss, toujours plus redoutables. Et même si le tout premier boss sera un peu trop simple. Les autres seront loin d'être aussi gentils. Pour venir à bout de l'histoire principale, il faudra vaincre une dizaine de boss, sur la trentaine qui peuplent le royaume. Heureusement, on ne sera pas seul, ou presque. Un mode multijoueur va nous permettre de demander de l'aide à un autre joueur. Il y aura aussi une aide avant chaque boss, lors du deuxième essai, afin de pouvoir retenter sa chance avec un allié, si jamais aucun joueur n'est en ligne.


Bien sûr, en explorant les royaumes, on fera aussi la rencontre de quelques alliés. Ces derniers, après avoir terminé un événement, ou en leur venant en aide, vont nous proposer une aide en retour. Par exemple, nous donner un objet particulier, ou ouvrir une boutique spéciale, avec des objets rares. Chaque personnage secondaire du jeu aura son importance. Même si pour terminer l'aventure, on ne sera pas obligé de finir toutes leurs quêtes secondaires.


Pour venir à bout de l'histoire principale de Lord of the Fallen, il faudra compter une quarantaine d'heures, en étant mauvais. Bien sûr, certains mettront moins de temps que d'autres. Et avec l'aide des autres joueurs, cette durée de vie peut vraiment varier d'un joueur à l'autre. Même si pour trouver un allié, il faudra avoir une sacrée chance.

The Lord of the Ring !

Lords of the Fallen est un Souls-Like. Et comme dans tous les Souls-Like, le seul mot d'ordre, c'est la souffrance. Et pour espérer survivre dans ce monde de brute, il va falloir maîtriser sa classe. Mais aussi, les pouvoirs de sa lanterne. Lors d'un combat, quelle que soit notre classe, on pourra effectuer des attaques classiques, et des attaques chargées. On pourra aussi effectuer des parades, et faire des roulades pour esquiver. Et bien sûr, utiliser divers objets. Rien d'anormal jusqu'à là. Mais la particularité de Lords of the Fallen, c'est d'avoir un double monde. Et parfois, certains de nos ennemis seront corrompus par les parasites du monde des morts. Il faudra donc utiliser sa lanterne, afin de retirer le parasite, avant de pouvoir l'attaquer. Sans ça, l'ennemi sera invincible. Au début, face à un seul ennemi, on arrivera facilement à utiliser sa lanterne en combat. Mais par la suite, ça deviendra compliqué. Et il faudra maîtriser l'art d'utiliser les pouvoirs de sa lanterne.

En tuant des ennemis, on va récupérer des âmes. Ces dernières, comme dans les différents Souls-Like, vont permettre d'améliorer les différentes stats de notre personnage. Bien sûr, il faudra se rendre à un vestige, ou un parterre de fleurs, afin de pouvoir faire évoluer son héros. Les vestiges se trouveront souvent à des points stratégiques du royaume. Et ils seront souvent très éloignés les uns des autres. Heureusement, grâce à notre lanterne, on pourra faire apparaître quelques parterres de fleurs, afin d'avoir d'autres lieux de repos. En plus de pouvoir améliorer les stats de notre héros, les vestiges et les parterres vont nous servir à se reposer, afin de récupérer sa vie, et ses potions. Le repos fera réapparaître les différents ennemis. Sauf les boss. On pourra aussi, invoquer ou aider un autre joueur, ou effectuer des combats en ligne.


Plus on avancera dans l'aventure, plus notre héros va devenir puissant, avec de nouvelles armes, et différentes pièces d'armures, dont certaines que l'on pourra créer ou améliorer à la forge. Mais surtout, grâce aux nombreux sorts et buffs, on va pouvoir décupler cette puissance. Et devenir un redoutable guerrier. Mais pour mettre la main sur certains sorts, il faudra explorer les deux royaumes. Et accomplir certaines quêtes secondaires.


Lors de nos combats, même avec les sorts les plus puissants, et les lames les plus affûtées, il sera très difficile de ne pas mourir. Heureusement, en plus de nos potions ou autres objets de soin, on pourra compter sur notre lanterne. Grâce à elle, la mort ne sera qu'une étape. Et on sera ramené à la vie, afin de continuer notre quête. Bien sûr, la seconde mort après notre résurrection sera fatale. Et on devra reprendre au dernier vestige ou parterre, en perdant toutes les âmes récoltées. Il faudra donc être prudent. Et ne pas trop jouer avec la mort.

Un monde Unreal !

Lords of the Fallen est un jeu qui tourne sur Unreal Engine 5. On a donc le droit à un monde sublime, très détaillé, qui nous en met plein la vue. Chaque lieu visité est somptueux. Et certains nous rappellent un peu les décors du magnifique jeu de FromSoftware, Elden Ring. Certes, les deux jeux sont très différents. D'un côté, on a un gigantesque monde ouvert. Et de l'autre, on a un monde semi-ouvert, proposant deux somptueux royaumes. Mais Lords of the Fallen n'a pas à rougir de son monde semi-ouvert. Que ce soit dans le marais, ou dans les ruines d'un château, l'immersion est au rendez-vous. Et elle l'est encore plus quand notre lanterne nous dévoile l'autre côté grâce à sa lumière.


Malheureusement, sur PlayStation 5, le jeu souffre d'énormes pertes de FPS avec le mode de rendu Qualité. Et parfois, lors de certains combats, ou même dans certaines zones, on va avoir une chute qui va faire tourner le jeu à 20-30 FPS. Adieu la fluidité des combats. Pour une meilleure expérience, il faut donc privilégier le mode Performance. Un mode qui n'altère pas vraiment la qualité graphique du jeu, qui reste, dans les deux cas, sublime.


L'autre petit défaut que l'on retrouve souvent dans cette aventure, c'est la caméra. Parfois, cette dernière va être un peu folle. Et elle va cibler les mauvais ennemis. Nous induisant en erreur. Et pour finir, on va aussi avoir le problème de sous-titres. Ce n'est pas vraiment un problème, à proprement parlé. C'est juste que sur une belle cinématique, on va avoir des sous-titres blancs sur fond noir, qui vont se trouver en plein milieu de l'écran. Alors qu'il y a largement assez de place dans la bande noire du bas.

La souffrance de deux mondes !

Pour conclure, Lord of the Fallen est un Souls-Like qui puise sa force dans ses deux mondes connectés. Sans ce voyage entre les deux royaumes, l'aventure ne serait qu'un simple Souls-Like, comme on en voit un peu partout. Dans l'ensemble, le jeu est intéressant. Mais il n'est pas parfait. Il y a de nombreux problèmes d'équilibrages. On est souvent perdu. Et ça manque un peu de folie par moments. Ce qui le rend moins exceptionnel que prévu. À voir maintenant si les développeurs vont mettre à jour régulièrement leur jeu, afin de le rendre un peu meilleur.


171 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

תגובות


bottom of page
Couple of Gamer ...