top of page
  • Photo du rédacteurCouple of Gamer

[Test][PlayStation 5] Like a Dragon Gaiden: The Man Who Erased His Name

Dernière mise à jour : 8 nov. 2023


Disponible le 8 novembre sur Steam, et le 9 novembre sur PlayStation 4, PlayStation 5, Xbox One et Xbox Series, Like a Dragon Gaiden: The Man Who Erased His Name est le dernier jeu de la franchise Yakuza, développé par Ryu Ga Gotoku Studio, et édité par SEGA, dans lequel on va retrouver notre légendaire Dragon de Dojima, Kazuma Kiryu, pour une ultime bataille, qui changera à jamais sa vie, et celle du Japon. Et après avoir beaucoup pleuré, il est temps de donner notre avis sur cet épisode, qui vient conclure, de la plus belle des manières, l'histoire du plus célèbre Yakuza du Japon.

Trailer du jeu

Le réveil du Dragon !

Like a Dragon Gaiden: The Man Who Erased His Name est un nom à rallonge pour l'épisode 6.5 de la franchise Yakuza. Dans ce nouvel opus, on va retrouver le légendaire Dragon de Dojima, Kazuma Kiryu, qui, après avoir simulé sa mort, et renoncé à son propre nom, se retrouve entre les mains d'un groupe gouvernemental, qui le garde sous la main pour effectuer quelques missions dans l'ombre. Mais très vite, de mystérieux individus vont tout faire pour le faire sortir de sa cachette, afin de prouver que le Dragon de Dojima est toujours en vie. Et pour se protéger, et protéger ceux qu'il aime, il va devoir enquêter dans les villes de Sotenbori et Yokohama.


Pour situer l'histoire dans la chronologie de la franchise, Like a Dragon Gaiden: The Man Who Erased His Name va se trouver juste après les événements de Yakuza 6: The Song of Life, et un peu avant et après, Like a Dragon: Yakuza. Un épisode qui va surtout servir à faire la transition entre le légendaire Dragon de Dojima, et le nouveau petit Dragon de Yokohama, Ichiban Kasuga. Et surtout, nous préparer, comme il se doit, au prochain épisode de la franchise, Like a Dragon: Infinite Wealth.

Dans Like a Dragon Gaiden: The Man Who Erased His Name, on va donc prendre le contrôle de Kazuma Kiryu, ou Joryu pour ceux qui ne le connaîtraient pas. Pendant 5 chapitres, on va devoir enchaîner les missions, ainsi que les combats, afin de mettre la main sur ceux qui souhaitent faire sortir le Dragon de Dojima de sa cachette. 5 chapitres qui vont nous faire visiter une petite partie de Yokohama. Et une grosse partie de Sotenbori. 3/4 de l'histoire se fera à Sotenbori. Mais la partie à Yokohama nous offrira quelques clins d'œil sympathiques qu'on ne dévoilera pas.


Pendant notre quête de réponses, on fera la rencontre de nouveaux alliés. Mais aussi, quelques anciens, qui nous prêteront main forte. Et notre héros fera aussi la rencontre d'autres personnages emblématiques des autres jeux de la franchise que tout le monde connaît, sauf lui. Mais surtout, on aura l'honneur de rencontrer Akame, une jeune femme qui va nous aider tout au long de notre aventure. Et bien plus encore. Mais on y reviendra juste après.


Pour venir à bout de Like a Dragon Gaiden: The Man Who Erased His Name, il faudra compter une bonne dizaine d'heures en ligne droite. En même temps, 5 chapitres contre une douzaine dans les autres jeux de la franchise, il ne fallait pas s'attendre à 50 heures. Heureusement, comme toujours, les développeurs nous ont concocté de nombreuses quêtes secondaires, ainsi que quelques activités, qui donneront le sourire à tous les fans de la franchise.

Agent Joryu !

Comme toujours dans les jeux de la franchise Yakuza, notre Dragon de Dojima devra faire face à de nombreux ennemis, qu'ils soient membres d'un clan, des voyous, ou des personnages loufoques. Et pour se défendre, il va pouvoir utiliser ses compétences durement acquises depuis des années en tant que Yakuza.


Au début, lors des premiers combats, on devra utiliser la posture d'Agent. Cette dernière, en plus de proposer divers coups de pieds et de poings, va nous permettre d'utiliser divers gadgets, comme l'araignée, qui va lancer un fil sur l'ennemi, afin de le bloquer quelques secondes. Par la suite, en progressant dans le jeu, on débloquera la guêpe, une technique qui permettra de lancer des drones sur nos ennemis. La luciole, une cigarette explosive. Et pour finir, le serpent, une paire de chaussures qui va améliorer la vitesse, la force et les attaques de notre héros.

Mais Kazuma Kiryu reste et restera toujours le Dragon de Dojima. Et très vite, on va débloquer la posture du Yakuza. Cette dernière va permettre de refaire les combos mythiques qui ont fait le bonheur des fans pendant de nombreuses années, avec de nouvelles ferveurs, toujours plus puissantes.


Lors d'un combat, il sera possible de jongler entre les deux postures à tout moment. Aucune n'aura un avantage sur les combats. On choisira la posture qui nous semble la mieux adaptée pour le combat. Même si principalement, un vraiment Yakuza ne verra que par une seule et même posture.


Pour améliorer les différentes techniques des deux postures, il faudra de l'argent. Pour cela, il suffira simplement de terminer quelques quêtes, ou de vaincre certains ennemis. Grâce à l'argent accumulé, on pourra débloquer de nouvelles compétences pour la posture Agent, et bien sûr, pour la Posture Yakuza. Mais on pourra aussi débloquer des aptitudes partagées, et de nouvelles statistiques pour augmenter sa barre de santé, ou sa barre de ferveur.


En débloquant les aptitudes partagées, on pourra aussi débloquer plusieurs emplacements pour nos équipements. Ces derniers vont nous permettre d'ajouter des vestes, colliers et autres équipements, afin d'augmenter les statistiques de Kazuma Kiryu, ou de se protéger contre certaines altérations d'état.

Le bon samaritain !

Parfois, l'argent ne sera pas suffisant pour débloquer des différentes aptitudes. Il faudra aussi des points Akame. Ces derniers vont s'obtenir en accomplissant de nombreuses tâches pour le réseau Akame. Dans toute la ville, des citoyens auront besoin d'aide. Et grâce au réseau Akama, ils seront visibles assez facilement sur la carte. Notre but sera de les aider au mieux, en leur donnant un objet, en récupérant quelque chose, en se déguisant, ou en les protégeant des voyous. Plus le service sera difficile, plus la récompense sera belle. Et après quelques heures de jeu, on comprendra que si un service nous permet de gagner 1 million de Yens, c'est qu'un combat très difficile sera au rendez-vous.

Pour chaque service rendu, on gagnera donc ces fameux points Akame. En plus de servir à débloquer des aptitudes, ces points vont permettre d'augmenter notre niveau de réseau Akame. Et plus on va augmenter de niveaux, plus le réseau Akame aura quelque chose à nous offrir, en échange de quelques Yens. Comme, par exemple, l'ouverture d'une boutique Akame, afin de dépenser ses points contre quelques objets rares. On pourra aussi améliorer notre taux de loot, ou encore, augmenter les points Akame reçus.


En plus des différents services, le réseau Akame va proposer de nombreuses quêtes secondaires, appelées Demande. Ces quêtes, toujours pleines de surprises, vont nous permettre de gagner énormément de points Akame, et beaucoup d'argent. Mais surtout, elles vont nous faire revivre des moments marquants, en y introduisant d'anciens personnages des jeux de RGGS. Mais on n'en dévoilera pas plus à ce sujet. Même si on aimerait tellement pouvoir en dire plus.


Pour finir, en accomplissant quelques actions dans la ville, comme manger dans les restaurants, acheter dans les boutiques, ou tout simplement, marcher dans la ville, on gagnera quelques points Akame supplémentaires.

Une vie de château !

Même si Like a Dragon Gaiden: The Man Who Erased His Name aurait dû être un simple DLC de Yakuza 6, RGGS a mis le paquet pour que cette aventure soit aussi riche que les autres jeux de la franchise. On aura donc le droit à de nombreuses activités, dont certaines qui devraient faire plaisir aux fans des premiers joueurs. Parmi ces activités, on retrouvera le fameux Karaoké, le Golf, le Billard, les fléchettes, ou encore, les jeux d'arcade SEGA, avec du Sonic Fighter, du Virtual Fighter et du Daytona 2, pour ne citer que ces jeux. On aura aussi les fameuses machines à pince, ainsi que le cabaret, qui va reprendre le concept des Showcam de Yakuza 6, avec des hôtesses réelles pour faire la discussion. Mais dans Like a Dragon Gaiden: The Man Who Erased His Name, on aura surtout le grand retour des courses de voitures télécommandée, avec la fabrication de notre voiture, pièce par pièce. Sans oublier le Mahjong, et autres petits jeux à découvrir, cachés à travers la ville.


Au cours de l'aventure, on fera un petit voyage vers le Château. Un immense bateau qui va proposer d'autres petites activités, dont le Colisée. Dans ce dernier, on va pouvoir participer à divers combats, afin de gagner de l'argent. Plusieurs types de combat seront disponibles. On aura des combats en solo, des combats événements, et aussi, des combats en équipe. Pour ces derniers, on devra recruter des combattants, afin de les intégrer à notre équipe.


Pour finir, la chasse aux clés sera aussi de la partie. Comme toujours dans les jeux de la franchise, il faudra mettre la main sur diverses clés éparpillées un peu partout dans la ville, ou au Château, afin d'ouvrir des casiers qui vont regorger de récompenses, souvent inutiles.

La puissance du Dragon !

On pourrait dire que les jeux se suivent et se ressemblent du côté de chez RGGS. Mais c'est aussi ça qui fait la force de cette franchise. À chaque fois qu'on se lance dans un jeu Yakuza, on sait qu'on va perdre des heures à faire de nombreuses activités, dont certaines inutiles. Mais bien sûr, ce qui rend Like a Dragon Gaiden: The Man Who Erased His Name aussi formidable, en plus de sa sublime direction artistique, c'est son histoire. On a l'habitude d'avoir de magnifiques histoires avec RGGS. Chaque Yakuza nous offre un scénario inoubliable, qui nous fait toujours quelque chose.


Et cette fois-ci, l'histoire de Kazuma Kiryu a su nous faire pleurer. On s'attendait à une histoire bouleversante, quand on connaît la fin tragique de Yakuza 6. Mais on n'aurait jamais cru avoir le droit à un tel scénario. C'est beau, bouleversant, mais aussi, logique, si on suit la continuité de la série. Et même si Like a Dragon Gaiden: The Man Who Erased His Name reste un énième Yakuza, qui nous transporte à merveille dans son univers, toujours plus beau et lumineux, il sera sûrement le premier à nous toucher autant. L'aventure est tellement somptueuse, qu'on pourrait la recommencer, encore et encore, sans jamais s'en lasser. Et c'est souvent comme ça qu'on sait qu'un jeu est un chef d'œuvre.

Un dernier Au Revoir ?

Pour conclure, Like a Dragon Gaiden: The Man Who Erased His Name est un épisode qui conclut parfaitement l'arc du Dragon de Dojima. Et qui introduit à merveille la suite de l'aventure avec Ichiban Kasuga. Et même si on sait que le Dragon de Dojima fera son retour dans Like a Dragon: Infinite Wealth. On ne peut pas s'empêcher de croire que RGGS a voulu proposer cet épisode pour qu'on puisse dire Au Revoir à Kazuma Kiryu. Même si après une fin aussi monumentale, on est prêt à faire une place dans notre cœur au futur Dragon, Ichiban Kasuga.


956 vues2 commentaires

Posts récents

Voir tout

2件のコメント


ゲスト
2023年11月09日

Peut on faire cet episode et profiter de l histoire sans avoir fait les précédents ?

いいね!
Couple of Gamer
Couple of Gamer
2023年11月11日
返信先

On peut, mais il est preferable de connaitre un minimum les jeux de RGGS pour se plonger à fond dans l'aventure

いいね!
bottom of page
Couple of Gamer ...