• Couple of Gamer

[Test][PlayStation 5] Horizon Forbidden West


Alors qu'un premier opus à succès est sorti en 2017. Aloy est de retour dans une nouvelle aventure depuis le 18 février sur PlayStation 4 et PlayStation 5, dans Horizon: Forbidden West. Développé par Guerilla Games, et édité par Sony Interactive, notre héroïne s'apprête à affronter de nouveaux dangers. On a donc repris notre arc et nos flèches, afin de découvrir sa nouvelle aventure. Et même si on arrive après la guerre, voici notre test.

À la découverte de Horizon: Forbidden West

De nouveaux dangers

Dans Horizon: Forbidden West, on repart à l'aventure en compagnie d'Aloy, notre célèbre héroïne, qui a réussi à sauver une première fois le monde en vainquant Hadès. Cependant, il lui reste un long chemin à parcourir, afin de découvrir et de percer les secrets de toutes les vérités. Toujours accompagnée de son arc et de ses flèches, on retrouvera la trace d'anciens et nouveaux alliés pour découvrir cette nouvelle histoire.


Horizon: Forbidden West est un action-RPG, dans lequel on part explorer un gigantesque monde ouvert, afin de remplir diverses missions pour comprendre les différents dangers qui planent sur Aloy et le nouveau monde. Pour progresser dans l’histoire, on va faire le tour de différentes cités, afin de créer des alliances. Entre deux, on pourra accomplir diverses missions secondaires, pour d'éloigner les rebelles. Mais aussi, pour aider la nation.

Pour commencer, on y découvrira les quêtes annexes. Celles-ci sont diverses et variées. On va pouvoir y faire du repérage, des recherches, ou encore des fouilles. Mais ce n'est qu'une petite partie de ce que propose ce nouvel opus de Guerilla Games. Dans le même style que les quêtes annexes, on va pouvoir rendre service aux nombreux habitants. Parfois, il faudra effectuer un contrat de récupération, qui, comme son nom l'indique, nous demandera de récupérer diverses pièces pour les habitants.


Mais entre les quêtes, ce grand monde ouvert ouvrira ses portes à de nombreux lieux à découvrir. Entre les arènes, les fosses de combats, les camps rebelles, les ruines, les grands cous, les drones, les creusets, les boîtes-noire, les panoramas, ou encore, les courses. Le monde d’Horizon Forbidden West a de quoi nous tenir en haleine de nombreuses heures, en plus de la quête principale.

Mis à part ça, pendant notre long voyage, on va devoir récupérer de nombreux objets à collectionner, et de points de données à rassembler, qui nous révéleront beaucoup de choses sur l’Ancien Monde. Ce qui rajoute un petit plus à l’histoire. Bien évidemment, tous les lieux ne seront pas accessibles dès le début. Certaines quêtes ou autres nous demanderont un certain niveau. Ou certains lieux pourront être accessibles, uniquement grâce à des techniques qu’on apprendra plus tard dans l’aventure. Quelques fois, au cours de l'aventure, on devra faire des choix lors des dialogues. Ces choix auront un impact sur le caractère d'Aloy, et ne changeront pas le cours de l’histoire.


Horizon: Forbidden West n'est pas fait pour les nouveaux joueurs qui sont curieux face à ce nouvel opus. Il faut avoir joué au premier, et surtout l'avoir terminé, afin de comprendre réellement l'histoire. Pour venir à bout de l'histoire, il faut compter une bonne vingtaine d'heures pour la quête principale d'Aloy. Mais on peut facilement doubler le temps de jeu, si on explore entièrement le monde d’Horizon Forbidden West. Tout en y accomplissant les différentes tâches que nous réserve le jeu.

De nouveaux ennemis

Tout au long de notre aventure, on rencontrera d'anciens et de nouveaux ennemis. Muni principalement de notre lance, notre arc ou d'autres armes à distance, on va devoir trouver les points faibles de nos ennemis pour les vaincre plus facilement.


Bien entendu, pour les ennemis les plus dociles, la tâche sera simple. Cependant, certains ennemis vont nous donner du fil à retordre. C'est donc à nous de faire en sorte d'être plus malin qu'eux, afin qu'ils ne puissent pas nous en faire voir de toutes les couleurs. Chaque ennemi aura un point faible. Du coup, la stratégie pour les vaincre changera selon l'ennemi. Ce qui permet de ne jamais prendre un combat de la même façon.


Bien sûr, pour vaincre les ennemis, il faudra avoir le niveau. Au fil de l'aventure, après avoir accompli une quête, on gagnera de l'expérience. Ce qui nous permettra de monter de niveau. Pour chaque nouveau niveau, on obtiendra des points de compétences, que l'on pourra dépenser dans l'un des 5 arbres à talents d’Aloy. Guerrier, Trappeur, Chasseur, Survivant, Infiltré et Chef des machines. Chacun d'entre eux permettra d'octroyer diverses compétences à Aloy. Lui permettant d’apprendre de nouvelles techniques, qui nous facilitera la vie lors des combats. Mais avec 5 arbres à talent, ce n’est jamais simple de dépenser ses points. Il faudra donc faire les choix les plus judicieux, afin de survivre à cette aventure.

Pour là rendre plus puissante, tout au long de notre route, on pourra trouver des équipements, ou simplement trouver des vendeurs qui accepteront de nous en créer, en échange de diverses ressources qu'on pourra récolter sur la route. Les équipements lui permettront d'augmenter son attaque, sa défense ou encore les pouvoirs spéciaux. Pour encore plus d'amélioration, il sera également possible d'attacher différentes bobines. Pour finir, avec les améliorations, on pourra faire évoluer nos différents équipements grâce à un établi. 5 créations seront obligatoires, si on veut continuer l'aventure. Pour le reste, ils apporteront surtout de meilleures statistiques à nos équipements. Les équipements ou les armes pourront être évolués 3 à 6 fois, selon la qualité. Dans cet établi, on pourra aussi améliorer notre sac, et créer des bombes. Ce qui nous facilitera la vie pendant l'aventure.


Pour rendre les déplacements moins interminables, on aura la possibilité de monter différents animaux mécaniques qui nous feront gagner un gain de temps précieux. Mais il faudra être patient. Tous les ennemis ne seront pas montables dès le début.

Une Aloy de toute beauté

Ayant découvert une première fois Horizon: Zero Dawn sur PlayStation 4, on voit tout de suite la différence avec Horizon Forbidden West sur PlayStation 5. Ce qui est tout à fait normal. Cependant, mis à part les points de vue qui nous en mettent plein les yeux lorsque l'on prend de la hauteur. La différence n'est pas aussi frappante que le premier opus sur PC. Bien évidemment, les techniques de développement ont évolué en 5 ans. Du coup, il y a des détails bien plus poussés sur ce nouvel opus.


Horizon Forbidden West propose un immense monde ouvert. Et ce monde propose différents biomes. Entre les contrées neigeuses, froides et glaciales. Les déserts secs et arides. La forêt tropicale, grouillante de végétation, ou encore, la plage ensoleillée et relaxante. Le jeu réussit à nous faire voyager dans un monde varié, qui nous immerge à la perfection. Chaque nouvelle zone nous émerveille par sa beauté et sa construction. Ce qui rend agréable l’exploration du monde.

Malgré une direction artistique indéniable, notre aventure dans Horizon Forbidden West a été plus que laborieuse. Le jeu est sublime, on ne peut pas le nier. Cependant, au vu des nombreux bugs de collision, de dialogues, et de cinématiques. On ne peut pas dire que le jeu soit parfait. Quand une cinématique se lance sans les voix, qu’il y a un gros décalage labial, ou que le jeu a le droit à une grosse perte de FPS, l'expérience devient moins agréable que voulue. Parfois, ces bugs nous obligent à éteindre le jeu. Et quand ça arrive à plusieurs reprises, ça devient très frustrant et démotivant. Bizarrement, en cherchant un peu sur internet, pour voir si d’autres joueurs avaient ce genre de problème, on n'a rien trouvé. On doit être les seuls à avoir eu ces problèmes.


Heureusement, Horizon : Forbidden West a beaucoup de points forts, comme sa sublime bande-son, son doublage, et la qualité de son histoire. Ce qui fait qu'on a envie de poursuivre cette aventure malgré tous ces petits défauts qui nous ont souvent fait baisser les bras.


Avant de conclure avec ce nouvel opus, on va parler de la DualSense. Bon, une fois de plus, les fonctionnalités de la manette ne sont pas mises en avant. On va avoir quelques bruitages dans la manette, et un peu le gyroscope. Mais rien de plus. On aurait aimé avoir quelques fonctionnalités supplémentaires, comme on a pu les voir dans Astro Boy. Malheureusement, une fois de plus, la manette sert seulement à jouer au jeu, sans apporter un petit plus. Mais bon, ce n’est pas comme si c'était le énième jeu à ne rien proposer.

Une merveilleuse aventure.

Pour conclure, Horizon Forbidden West nous en a fait voir de toutes les couleurs, que ce soit par ses bugs, mais aussi par son univers et certains ennemis qui nous ont menés la vie dure. Cependant, son histoire, sa sublime direction artistique, sa bande-son, et son gameplay, ont contribué à nous faire oublier les coups durs. Rendant l’aventure plus qu'agréable. Un opus aussi bien réussi que son prédécesseur, qui plaira facilement aux fans d’Aloy.


298 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout