• Couple of Gamer

[Test][Playstation 4] Ys IX: Monstrum Nox

Mis à jour : janv. 30


Il n'aura pas fallu attendre 8 ans pour retrouver Adol dans une nouvelle aventure. Trois ans après son naufrage sur une île maudite dans Ys VIII: Lacrimosa of DANA, le célèbre aventurier de Nihon Falcom et NIS America, Adol Christin, repart à l'aventure dans Ys IX: Monstrum Nox. Disponible le 5 Février sur Playstation 4. On a pu découvrir ce que nous réservait ce dernier opus de la franchise Ys. Sans jamais être la suite des autres épisodes. Mais créant toujours un lien avec les différentes aventures d'Adol, Ys IX: Monstrum Nox reste fidèle à la série, malgré quelques petits changements. Une exploration limitée. Un système de raid. Et une histoire qui aurait pu nous perdre, sans l'ultime conclusion. Mais que vaut vraiment ce 9e opus de la franchise. On a essayé de tout vous dire, sans langue de bois et sans spoiler.

Trailer du jeu

La double vie d'Adol.

L'histoire de Ys IX: Monstrum Nox nous raconte les mésaventures d'Adol Christin, qui, après être arrivé, avec son compagnon de route, Dogi, dans la ville pénitentiaire de Balduq, va se retrouver jeter dans la prison de la ville, sans raison. Alors qu'il tente de s'évader, Adol va se retrouver nez à nez avec une jeune femme mystérieuse, Aprilis, qui va le transformer en Monstrum, lui conférant un mystérieux pouvoir. Malheureusement, un grand pouvoir implique de grandes responsabilités. Et Adol se retrouve condamné à se battre pour l'éternité à l'intérieur de la Nuit de Grimwald, afin d'éviter que la ville tombe à sa perte. Accompagné de cinq autres Monstrums, il va devoir protéger la ville, à chaque fois que la Lune Rouge fera son apparition.


Mais ceci n'est qu'une infime partie de l'histoire. Après la fin de sa première bataille à l'intérieur de la Nuit de Grimwald, Adol se réveille dans les rues de Balduq, recherché par les gardes de la bannière étoilé. Après avoir enfilé une perruque, pour duper ces derniers, Adol reprend le cours de sa vie, prisonnier à jamais, dans une ville entourée d'une barrière magique, qu'aucun Monstrum ne peut franchir.

Ys IX: Monstrum Nox est une aventure dans l'aventure. Alors que notre rôle en tant que Monstrum sera de participer aux batailles de la Nuit de Grimwald, on va tenter de comprendre ce qu'il se passe dans cette mystérieuse ville pénitentiaire. Et pour cela, il faudra explorer Balduq dans ses moindres recoins, et trouver des alliés de taille, pour se libérer de cette malédiction.


L'histoire de Ys IX:Monstrum Nox se déroule en 9 chapitres. Les 7 premiers chapitres mettront en scènes les différents Monstrums et leur don, l'exploration de la ville de Balduq et ses alentours, et surtout, l'endroit le plus intrigant de l'histoire, la prison. Chaque chapitre est composé d'une quête principale, qui va demander, dans un premier temps, de libérer une partie de la ville des barrières magiques érigées par la malédiction des Monstrums. Pour cela, il faudra monter sa barre de Nox, en combattant les Larvas dans les piliers noirs éparpillés un peu partout dans Balduq. Les larvas apparaissent quand on touche un pilier noir. Une fois les ennemis terrassés, on reçoit quelques cristaux de Nox. Mais pour vraiment augmenter sa barre de Nox, il faudra principalement terminer les quêtes secondaires disponibles pendant le chapitre. Une fois la barre de Nox pleine, une sphère de Miasme apparaîtra près d'une zone bloquée par une barrière, permettant d'accéder à la Nuit de Grimwald. Mais on y reviendra après.

Une fois, la nouvelle zone débloquée, un donjon sera accessible, avec de nombreux ennemis et boss à l'intérieur. Pour terminer le chapitre, il suffira simplement de le terminer, ce qui nous renverra à la prison. Et quel que soit le donjon, même hors de la ville, il nous mènera dans cette fameuse prison. Au début, on se demande pourquoi le jeu nous amène sans arrêt dans ce lieu. Puis le 8e chapitre dévoile enfin tous les secrets de Ys IX:Monstrum Nox. Et on commence à comprendre. Un véritable coup de génie, qui rend l'histoire encore meilleure.


Ys IX:Monstrum Nox propose quarante quêtes, divisée entre les différents chapitres de l'histoire. Mais un chapitre a ses propres quêtes. C'est-à-dire que si on ne termine pas toutes les quêtes d'un chapitre, avant d'entrer dans le donjon, elles seront a jamais perdu. Et il sera impossible de les refaire. Heureusement, comme souvent, dans Ys, terminer le jeu n'est que le début d'une nouvelle histoire. Il est donc possible de se rattraper par la suite.


L'histoire principale du jeu, sans compter l'exploration, la chasse aux trésors et autres collectibles, et l'accomplissement de toutes les quêtes et Nuit de Grimwald, ne dure qu'une vingtaine d'heures. Mais pour les aventuriers qui aiment l'exploration, il faudra compter le double. On peut même compter le triple, si on souhaite faire le jeu avec d'autres personnages. Comme souvent, Ys ne manque pas de nous faire passer de nombreuses heures en compagnie d'Adol et ses amis.

Monstrums ... L'heure est venue !

Lors de notre aventure dans Ys IX: Monstrum Nox, on va souvent se retrouver à combattre en compagnie des autres Monstrums, dans la Nuit de Grimwald. Dans ce lieu mystérieux, on va devoir défendre le Titanite, un gros cristal en plein milieu du champ de bataille, qui se fera attaquer par les hordes d'ennemis. S'il se brise, la partie est terminée. Pour éviter le Game Over, il suffira simplement de vaincre toutes les vagues d'ennemis, jusqu'à l'apparition du boss.

En progressant dans l'aventure, il sera possible d'améliorer le Titanite, grâce aux nombreuses ressources récoltées un peu partout dans Balduq ou sur les ennemis. Plus on l'améliorera, plus il sera résistant. Mais face aux hordes d'ennemis, toujours plus nombreuses, améliorer le Titanite ne suffira pas. Par la suite, différents remparts occultes feront leur apparition sur le champ de bataille. Ils auront tous une utilité différente. Par exemple, le canon Lux va tirer des balles sur les Larvas, ou le Leurre va les attirer tels des moustiques. Chacune de ces remparts pourra être amélioré par la suite, comme le Titanite. Et même si la victoire repose sur nos épaules avant tout. Avoir ces remparts peut nous empêcher le Game Over.


Une fois la Nuit de Grimwald terminée, on recevra un score en fonction de plusieurs critères, comme l'utilisation des esquives, des brise-gardes, ou l'utilisation de l'EXTRA. Le score déterminera le rang, entre S et C. Plus le rang sera élevé, plus la récompense sera belle. Même si on a l'impression de toujours faire la même chose lors de la Nuit de Grimwald. Elle permet de gagner facilement de l'expérience, en enchaînant les combats.

Le don de combattre !

Dans Ys IX: Monstrum Nox, on va passer notre temps à combattre ou à utiliser ses dons de Monstrums. En ce qui concerne les combats, il n'y a pas énormément de différence avec les autres jeux de la franchise. Que ce soit Adol ou les autres personnages du jeu, on aura la possibilité d'enchaîner les attaques sur les ennemis, tout en utilisant les capacités spéciales des personnages. Chaque héros a ses propres capacités spéciales, qui se débloqueront au fur et à mesure qu'il évoluera. Il est possible d'activer jusqu'à quatre capacités par héros. Avec un groupe de trois héros dans l'équipe, ça fait pas moins de douze capacités à utiliser en combats. À condition de vouloir switcher toutes les cinq minutes de personnage. Une option à éviter, surtout pour les chasseurs de trophées. Car, comme dans les derniers opus, Ys IX: Monstrum Nox demande de jouer minimum cinq heures avec un héros pour débloquer un trophée. Bon, ce n'est pas très utiles pour terminer le jeu. De plus, les héros qui ne combattent pas, montent quand même de niveau.

Ce qui change dans ce nouvel opus, c'est que tous les héros possèdent un don de Monstrum. Et certains peuvent être très utiles en combats. Et même si ces dons sont uniques pour chaque personnage, une fois un nouveau Monstrum dans l'équipe, le don est partagé pour tous les Monstrum. Parmi ces dons, on retrouve le 3e œil, qui permettra de voir ce qu'on ne peut pas voir, comme des ennemis cachés, des pièges, ou des interrupteurs. Les ailes du prédateur, pour pouvoir planer. Ou encore, le plongeon de l'ombre, qui servira principalement à passer dans des petits trous. Mais surtout, qui permettra de se camoufler des ennemis parfois trop puissant pour nous. Les dons des Monstrums ont une importance capitale dans l'exploration et la progression. Et même si on ne les utiles que très rarement en combats, ils s'avèrent parfois très utiles aussi, quand des ennemis volent.

Balduq, la ville maudite.

Entre les différents combats, les donjons et la Nuit de Grimwald, on en oublierait presque l'exploration de Balduq. Car il ne faut pas oublier, Ys reste un jeu d'exploration. Et même si le jeu se concentre principalement sur la ville de Balduq et un peu ses alentours, il y a un très gros travail de cartographie à réaliser sur cette ville pénitentiaire. Et pour que notre carte soit complète, il faudra débloquer tous les accès de la ville, en terminant les différents raids de la Nuit de Grimwald. Après ça, il faudra savoir utiliser les différents dons des Monstrums. Car pour atteindre certains lieux, le double saut ne suffira pas.

Pour compléter son exploration, il y a plusieurs critères à prendre en compte. Le premier, la cartographie. En avançant dans la ville ou hors de la ville, on va éclaircir la carte. Ce qui augmentera un peu notre taux d'exploration. Le second critère, ce sont les coffres. Au total, il y a 322 coffres éparpillés un peu partout dans Balduq. Certains seront inaccessibles au début du jeu. Il faudra donc revenir dans certains des donjons, pour les récupérer. Le troisième critère pour compléter son exploration, ce sont les pétales. Il y en a que 120. Mais contrairement aux coffres, qui sont répertoriés sur la carte, il faudra se débrouiller seul pour les trouver. Et pour finir, avec l'exploration, il faudra trouver les inscriptions. Elles sont peu nombreuses, seulement 44. Mais certaines sont tellement bien cachées, qu'on perd autant de temps à les chercher qu'à trouver les coffres. Heureusement, les inscriptions sont marquées sur la carte.


Mais ceci ne fera qu'augmenter le taux d'exploration. Pour finir le jeu à 100%, il y aura bien plus de découvertes à faire. Entre les panoramas. Les affinités avec les autres personnages. Les remparts occultes. Le bestiaire. Les ingrédients. Les infos des personnages. La découverte des 32 boutiques de la ville. Les 60 capacités au niveau Max. Et bien sûr, les quarante quêtes. Balduq est aussi long à explorer que Celceta.

La force d'une équipe.

L'exploration de la ville permet aussi de découvrir de nombreux personnages, qui se joindront à nous au fil de l'aventure. Ces personnages, qui auront tous, ou presque, un rôle à jour dans notre QG, seront indispensable pour évoluer dans la ville de Balduq. Mais surtout, pour faire des économies. Entre le forgeron, qui pourra préparer ou améliorer des armes et des armures, contre des ressources. La petite fille au masque, qui va répertorier toutes les boutiques de la ville, pour faire nos courses, sans se déplacer à droit et à gauche. Notre compagnon de route, Dogi, qui pourra améliorer les différentes remparts occultes. Une barman, qui préparera de bons petits plats grâce aux diverses recettes découvertes. Notre QG regorgera de petites mains, prête à tout pour nous simplifier la vie.


Dans ce même QG, on regroupera tous les Monstrums rencontrés au fil de l'aventure. Grâce à des petits cadeaux achetés dans certaines boutiques de la ville, on aura la possibilité de les offrir aux Monstrums, pour augmenter notre affinité. Certains de ces cadeaux pourront même changer l'apparence du personnage.

Ys restera toujours Ys !

Ys IX: Monstrum Nox n'est pas bien différents de ses prédécesseurs. Que ce soit le style de combat. Les capacités. La structure des donjons. Le bestiaire. Les boss. On sait qu'on joue à Ys, il n'y a aucun doute. Et même si graphiquement, il reste un peu vieillot. Ys IX: Monstrum Nox nous fait du Ys, avec des combats dynamiques de toute beauté. Des boss toujours aussi mémorables et mythiques. Et des animations EXTRA, plus belles les unes que les autres. On regratte tout de même le manque de panoramas mémorables, et de somptueuses cinématiques.


Heureusement, comme toujours, le jeu nous offre une histoire intrigante et merveilleusement bien écrite, qui nous fait oublier le reste. Et même si parfois, on ne comprend pas toujours la timeline de l'histoire. Les derniers chapitres sont révélateurs, et concluent avec brio cette nouvelle aventure.


Bien sûr, tout ceci ne serait rien sans l'inoubliable OST de la série. Plus d'une vingtaine de musiques prêtent à nous faire voyager dans l'univers de Ys IX: Monstrum Nox.

La fin d'une longue nuit rouge.

Pour conclure, même si Ys IX: Monstrum Nox ne révolutionne pas par ses nouveautés, il nous offre tout de même une aventure merveilleuse et intrigante, qui a le mérite d'être vécu. À travers son histoire, ses personnages, sa musique et ses combats, Ys IX: Monstrum Nox dégage une certaine magie, qui fait de lui un très bon action-RPG, qui restera dans les esprits de nombreux joueurs. Après une telle démonstration de la part de Nihon Falcom, on se dit que les aventures d'Adol ont encore de belles années devant elles.


1,266 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
  • Facebook - Black Circle
  • Twitter - Black Circle
  • YouTube - Black Circle
  • Instagram - Black Circle
  • Gris Facebook Icône

Copyright © Couple of Gamer CoG - 2018 / 2020 - Site indépendant de Jeux Vidéo

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now