• Couple of Gamer

[Test][Ubisoft Connect] Far Cry 6


3 ans après la sortie de Far Cry 5, et 2 ans après celle du Stand Alone, Far Cry: New Dawn, Ubisoft et l'une de ses licences phare, Far Cry, reviennent pour un 6e opus, sous le signe de la révolution. Depuis plus d'un an maintenant, Far Cry 6 ne fait que nous allécher avec des trailers explosifs. Mais surtout, grâce à son casting 5 étoiles, qui a pour vedette, le célèbre Giancarlo Esposito (Gustavo Fring dans Breaking Bad). Un acteur qui n'a pas arrêté de faire la promo du jeu. Nous donnant envie de découvrir le paradis de Yara. Disponible le 7 octobre sur PlayStation, Xbox et PC, on a foulé les terres d'Antón Castillo, afin de découvrir LA révolution tant attendue de Far Cry 6. Verdict ?

A La Découverte de Far Cry 6

Un vent de liberté !

Far Cry 6 est le 6e opus de la célèbre franchise d'Ubisoft, Far Cry. Dans ce nouvel épisode, on part à Yara, pour mener à bien une révolution contre El Presidente, Antón Castillo, élu pour reconstruire le vrai paradis de Yara, grâce à son traitement anti cancer, à base d'une plante toxique, le viviro. Mais seuls les vrais Yarans auront le droit de survivre. Enfin, seuls les Yaran tirés au sort. Parmi ces Yarans, on retrouve Clara Garcia, chef des Libertad, un groupe de révolutionnaires, prêt à tout pour sauver Yara des mains de Castillo et ses sbires.


Dans Far Cry 6, on prend le contrôle de Dani Rojas, qui, après avoir voulu quitter Esperanza, va se retrouver à rejoindre les Libertad, et devenir un Guérillero. Il faut savoir que Dani peut être aussi bien une femme qu'un homme. On peut faire le choix lors du prologue. On débute l'aventure à Esperanza. Alors qu'on tente de fuir le pays pour rejoindre l'Amérique en bateau, Antón Castillo attaque notre navire. Par la suite, on se retrouve échoué à Isla Santuario. Sur cette petite île, loin de la capitale, on va faire la rencontre de Clara Garcia et les Libertad. Et ensemble, on va tout faire pour renverser le régime d'El Presidente. On reste très évasif sur l'histoire, pour ne pas trop en dévoiler. Tout ce qu'on peut dire, c'est que la révolution commence après un petit prologue.

L'île de départ va servir de découverte. On va y apprendre la prise de bases, d'avant-postes, et le fonctionnement des différentes quêtes du jeu. On va aussi faire la rencontre d'un personnage très important dans l'histoire de Far Cry 6, Guapo. Euh, Juan Cortez. Ce dernier va nous apprendre à devenir un vrai Guerillero, avec ses règles toujours plus nombreuses. Mais surtout, grâce à ses inventions un peu folle. Mais on y reviendra juste après.


Une fois le prologue terminé, la véritable libération de Yara commence. Pour progresser dans Far Cry 6, il faudra faire tomber les lieutenants de Castillo, dispersés dans les 3 régions de Yara. El Este, Valle De Oro et Madrugada, avant de retourner à Esperanza, pour régler nos comptes avec Antón Castillo. Pour progresser dans chaque région, on devra aider les autres groupes révolutionnaires, afin qu'ils nous aident en retour.


La progression dans Far Cry 6 se fait grâce à diverses quêtes. Tout d'abord, les quêtes principales données par les 3 autres factions de chaque région. Ces quêtes vont permettre de progresser dans la région, en réduisant en cendre les diverses bases du lieutenant qui contrôle la zone. Mais aussi, de se faire un nom auprès de la faction qui nous donne les quêtes. Ces quêtes sont appelées des opérations. Il y en a une cinquantaine au total. Ensuite, on a les histoires de Yara, qui sont tout aussi importantes que les opérations. La plupart du temps, elles vont nous permettre de débloquer des armes, des véhicules, ou des amigos. On retrouve aussi les chasses au trésor, ainsi que les cibles militaires, comme les postes de contrôle.

Plus on va faire de quêtes, plus on va progresser dans la région, et atteindre le lieutenant. Une fois mort, on peut partir dans une autre région, pour recommencer l'opération, avec d'autres nouvelles quêtes. Entre temps, il faudra se rendre au QG pour aider Juan et Clara dans la préparation de l'attaque d'Esperanza, ou pour découvrir des histoires de Yara.


Pendant notre longue révolution, on va devoir capturer des cibles militaires, Poste de contrôle, Base, canon anti-aérien. Et détruire ou voler des ressources militaires. Camion, bateau, ravitaillement, arme. Ces petites missions vont nous permettre de reprendre le contrôle des régions, et d'avoir des zones pour se déplacer rapidement.


En plus de tout ça, on aura l'occasion de pouvoir aider les Yarans tout au long de notre aventure. Comme les libérer des soldats de Castillo, ce qui permettra de les recruter pour les opérations des bandidos, un petit mini-jeu, où le but sera d'envoyer nos chefs effectuer des missions, pour quelques ressources et Pesos.


Si on se concentre uniquement sur la quête principale, Far Cry 6 demandera un peu plus de 20 heures de jeu, en profitant un peu des quêtes secondaires. Et encore, si on fait des déplacements rapides, ou qu'on utilise au maximum les hélicoptères. Bien sûr, pour finir le jeu à 100%, il faudra compter entre 40 et 50 heures, voire plus si on se lance dans les opérations spéciales. Le mode coop de Far Cry 6. Une très bonne durée de vie qui est tout de même gâchée par l'aspect répétitif des missions. Car libérer des bases, c'est sympa. Mais 20 fois, ça commence à peser au bout d'un moment. Et c'est encore pire quand certaines quêtes sont des gros "Déjà-vu". On n'en dira pas plus. Mais les fans de Far Cry comprendront très vite.

Inspecteur "Juan" Gadget.

Pour mener à bien toutes nos quêtes, on va devoir être équipé en conséquence. Et pour le coup, Far Cry 6 nous gâte. En plus d'avoir un large choix d'armes, Fusil Sniper, Arc, Lance-roquette, Lance-flamme, Fusil à pompe, Mitraillette, Pistolet et quelques grenades diverses, on va pouvoir découvrir une arme révolutionnaire de Juan Cortez, le Supremos. Une arme qui peut lancer des roquettes, soigner, et bien plus encore. Il y a 6 Supremos à débloquer dans le jeu. Ils font partie de l'histoire de Yara. Et pour les construire, il faudra de l'uranium appauvri qui se trouve à chaque zone anti-aérienne.


Le Supremos n'est pas la seule invention un peu loufoque de Juan Cortez. Grâce aux diverses ressources récoltées ou péchées, on va pouvoir créer 11 armes un peu folle, qui feront un carnage monstre lors des grosses confrontations. On pourra aussi améliorer chacune de nos armes avec des accessoires, et un petit bonus supplémentaire. Il suffira simplement de se rendre à un établi, afin d'effectuer quelques modifications.

Dans Far Cry 6, ce ne sont pas les seules choses que l'on pourra fabriquer. Les ressources vont aussi servir à améliorer nos véhicules, et faire évoluer les camps des guérilleros, avec des cantinas, ou autres installations, tous, plus utiles les une que les autres. Il ne faut donc pas négliger les moindres petites ressources qui trainent, car elles serviront toujours.


En plus des armes, on pourra s'équiper de divers vêtements, comme des chapeaux, des gants, un pantalon, ou un haut. Ces équipements vont nous permettre de nous octroyer quelques bonus supplémentaires. Mais surtout, certains d'entre eux vont nous empêcher de cramer ou de se faire empoisonner par le viviro. Chaque vêtement peut être adapté pour une situation. Il faut donc constamment se changer, pour ne pas mourir bêtement. Ces vêtements se trouvent dans des caisses de Libertad, ou se reçoivent en fin de quêtes.

Amigos de la Libertad !

Tout au long de notre aventure, on va faire la rencontre de personnages. Et parfois, on fera la rencontre d'animaux. Crocodile, chien, panthère, ou encore coq. Ces animaux, appelés Amigos, vont devenir des alliés redoutables pendant notre aventure. En les appelant, on pourra se servir d'eux pour appâter ou tuer l'ennemi plus facilement.


Les Amigos sont des alliés parfaits pour attaquer une base en toute discrétion. Car, bizarrement, les ennemis ont du mal à les voir. Bon, on ne sait pas comment ils font pour ne pas voir une grosse panthère blanche se jeter sur eux, ou se jeter sur un de leur collègue. Mais d'un sens, ça nous arrange. Car ça évite de faire sonner l'alerte, et d'avoir les renforts en plus.

Chaque élimination effectuée avec un Amigos va permettre de débloquer une capacité en plus pour l'amigo. Par exemple, Champagne, une panthère blanche de luxe, va pouvoir récupérer plus de Pesos en tuant ses ennemis.


Pour débloquer certains Amigos, il faudra obligatoirement passer par la case Quête. Après une suite de quêtes, avec l'amigo ou son propriétaire, on va pouvoir débloquer l'amigos, pour qu'il devienne notre allié. Selon les versions du jeu, des Amigos sont directement disponibles, une fois le prologue terminé.

Yara, l'archipel paradisiaque ?

Avec tout ce qu'on a pu déjà dire sur Far Cry 6, on pourrait croire qu'on a tout dévoilé. Et pourtant, Yara a encore de nombreux secrets. Et pour les découvrir, il faut explorer de fond en comble les régions de Yara, mais aussi la mer qui entoure l'archipel. Car de nombreux collectibles s'y cachent. Tout d'abord, on va avoir des documents qui vont nous raconter des histoires cachées. Il y en a plus de 140 à trouver. La plupart du temps, on va les découvrir en fouillant un peu une zone. Ils nous tomberont dessus. On va aussi avoir la chasse aux clés USB. Au total, 15 clés USB sont cachées dans Yara. Ensuite, on va avoir le droit à quelques énigmes avec les 30 Tableaux Cryptogrammes, et aussi des breloques.

Mais ce n'est pas tout. Sur Yara, le coq est une bête très appréciée. Et pas pour sa viande. Mais pour son esprit combatif. Dans Far Cry 6, 19 coqs sont cachés. Une fois qu'on trouvera un des 19 coqs, on va pouvoir participer à des combats. Mais pas des combats ordinaires, avec deux coqs qui s'attaquent pendant qu'on les regarde. Non. De vrais combats à la Mortal Coqbat. Dans ce mini-jeu, on va prendre le contrôle d'un des coqs, et on va devoir donner différents coups de pattes ou de becs à notre adversaire. Un combat en deux rounds, qui peut rapporter quelques pesos.


En plus des combats de coqs, on va aussi avoir des grands prix. Diverses courses de véhicules, disposées un peu partout dans les régions. Et de la pêche, pour récolter du poisson, et l'échanger contre des ressources ou des pesos. Voilà une partie de ce que réserve Yara.

Far Cry: Next-Gen ?

Une fois de plus, Ubisoft nous propose un immense monde ouvert. Et ce nouveau terrain de jeu est vraiment magnifique. Il est composé de 5 régions aux environnements variés, qui font de Far Cry 6 un "pot-pourri" de tous les Far Cry. On a l'île paradisiaque, les champs de tabac, les régions un peu plus militarisées, avec beaucoup d'infrastructures militaires, la grande forêt dense, les montagnes, et surtout, la sublime capitale et ses somptueux bâtiments. Chaque nouvelle région nous offre un nouveau voyage à travers les magnifiques paysages de Yara. Et en survolant ces zones en hélicoptère, on en prend plein les yeux. Bon, il ne faut pas oublier de détruire les canons anti-aériens. Car sinon, on en prend plein la gueule, en plus d'en prendre plein les yeux.


De plus, l'ambiance latino est omniprésente. Qu'on soit en voiture ou dans un village, on aura toujours cette petite musique caribéenne qui nous met parfaitement dans l'ambiance. Et quand on se retrouve dans une mission un peu mouvementée, la musique est toujours la bienvenue. On ajoute à ça le casting. Certes, on ne retiendra qu'un seul nom à la fin du jeu, Giancarlo Esposito, qui joue son rôle à la perfection. Mais d'autres personnages réussissent à tirer leur épingle du jeu, comme Juan Cortez ou El Tigre, qui sont phénoménal dans leur rôle. Ce qui n'est malheureusement pas le cas de Dani Rojas, qui est parfois énervant dans ses propos. Mais les autres protagonistes ont l'air dépités à certains moments de l'entendre parler. Et bien sûr, qui dit bon casting, dit bon doublage ? Enfin, pas toujours. Mais Far Cry 6 nous offre tout de même un très bon doublage français.

Malheureusement, même si ce 6e opus réussit à nous impressionner par son histoire, son dénouement, la beauté de son monde. Il a tout de même certains défauts qui le rendent agaçant. On ne va pas revenir sur les innombrables bugs, qui seront surement corrigés Day One, et qui nous ont permis de voir les nuages de très près avec notre voiture. On va surtout revenir sur l'optimisation du jeu. Car malgré une configuration largement au-dessus de la configuration recommandée pour du 60 IPS, on a eu des gros soucis en jeu. Et souvent, quand on se baladait à pied, et quelquefois en voiture. Le jeu a subi de fortes latences, alors qu'aucune action ne se passait en arrière-plan. Tandis que lors des scènes un peu plus mouvementées, on avait aucun problème. Idem quand on explorait les îles en hélicoptère. Certes, ce n'est pas bien grave d'avoir des latences quand on marche. Mais à force, ça devient vite énervant.


L'autre défaut du jeu, qu'on a déjà cité plus haut, c'est sa répétitivité. Yara est une île magnifique. On a envie de l'explorer. Mais y faire des quêtes, quel calvaire. On fait une région, on a déjà presque tout vu. Et le système ne change pas. Depuis Far Cry 3, on a toujours l'impression de faire le même jeu, mais sur une autre carte. Certes, on a les Amigos, qui sont LA grosse nouveauté qui donne envie de rester à Yara. Mais quand on se lance dans une quête, qui est quasiment la copie d'une autre quête d'un autre Far Cry. On dit non. Surtout que l'arsenal de Juan aurait pu nous permettre de proposer une idée dans le même style, sans pour autant copier.

Une guerre rondement menée ?

Pour conclure, Far Cry 6 est un jeu magnifique, à l'histoire très prenante dès le début. Il y a ce petit élément déclencheur qui nous donne envie de connaître la fin de l'histoire. Et une fois qu'on se lance dans l'aventure, on est très vite déçu. Il y a bien trop d'éléments, parfois peu importants, qui viennent se loger dans l'histoire principale. Ce qui fait perdre du rythme au récit. Et même si Yara est un archipel magnifique, qui se laisse découvrir avec bonheur. On est trop souvent plongé dans une action répétitive, qui rend l'aventure moins intéressante. Heureusement, certains bons éléments arrivent à nous faire garder le fil jusqu'à la fin. Et pas seulement Giancarlo Esposito.



855 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout