• Couple of Gamer

[Test][Nintendo Switch] Ys Origin


Disponible depuis quelques années maintenant sur diverses plateformes. Ys Origin fait son grand retour sur Nintendo Switch, dès le 1er octobre, grâce à Dotemu. Ce JRPG d'action, qui se déroule 700 ans avant les événements d'Ys I et II, nous raconte l'aventure de Yunica Tovah et Hugo Fact, qui ont tout fait pour sauver le pays d'Ys de la destruction. Et comme on aime bien l'aventure, on s'est joint à eux. Voici notre test.

Trailer du jeu

Il y a bien longtemps !

L'histoire d'Ys Origin se déroule 700 années avant les événements des deux premiers opus. Le pays d'Ys était au bord de la destruction. Les démons sont venus en masse et ont forcé les déesses jumelles à éloigner leurs sujets de la surface. La bataille qui faisait rage sur le terrain avait commencé à monter pour un second round au-dessus. Un jour, au milieu de cette agitation, les déesses se sont enfuies dans la nuit, disparaissant complètement d'Ys. Et il n'y a qu'un seul endroit où ils auraient pu aller : la tour du diable. Un groupe de recherche de chevaliers et de sorciers a été formé à la hâte et envoyé à la surface dans l'espoir de récupérer ces divinités en fuite. Parmi ces membres, se trouvaient l'apprenti chevalier Yunica Tovah et le sorcier en difficulté Hugo Fact.

On démarre donc cette aventure en compagnie d'un des deux personnages. Yunica Tovah, une jeune apprentie chevalier, qui manie la hache comme personne. Et Hugo, un sorcier, qui utilisera sa magie pour attaquer à distance. Le choix ne changera pas vraiment l'histoire. Mais influencera énormément votre manière de progresser. Yunica est un personnage qui effectue des attaques au corps-à-corps. Elle est donc plus explosée au danger. Mais la prise en main est bien plus simple. Contrairement à Hugo, qui va lancer des attaques à distance, grâce à son bâton. Certes, il gardera une certaine distance face aux boss, qui sont les ennemis les plus redoutable du jeu. Mais il aura plus de difficulté à se défaire des ennemis un peu trop mobile. L'intro avant le premier combat n'étant pas très longue. Il est possible de faire un petit test. Histoire de voir quel personnage s'adapte le mieux à votre façon de jouer. De notre côté, on a commencé la première aventure avec Yunica. Les boss étaient difficiles à vaincre. Mais la progression générale était bien plus intéressante. Après le choix de son héros, il est possible de choisir sa difficulté, entre facile, normal ou difficile.


L'histoire d'Ys Origin se déroule dans un seul endroit, la tour du diable. Le but va être de monter tous les étages de cette tour, afin de retrouver les déesses. Mais chaque étage est un nouveau défi. Et pour avancer dans ce lieu, il faudra résoudre de nombreuses énigmes, grâce à l'apprentissage de nouveaux sorts. Ys Origin est un jeu très linéaire. Et même si on cherche à explorer les différents étages de la tour. On remarque très vite qu'on a aucune liberté. On progresse donc dans l'histoire, sur un rythme assez soutenu. Ce qui fait qu'après seulement 12 heures de jeu, voire moins si les boss ne vous posent aucun problème, on se retrouve à la fin du jeu. Une fois terminé, il est possible de refaire le jeu avec un tout nouveau personnage. L'histoire ne changera pas. Mais vous y apprendrez quelques informations supplémentaires sur le personnage.

Tu viens faire un tour ?

Pendant toute l'aventure dans cette tour, on passe notre plus grosse partie du temps à vaincre les vagues d'ennemis qui se trouvent dans chacune des salles. On va donc continuellement marteler la touche attaque, pour vaincre nos ennemis, et gagner de l'expérience, pour monter le niveau du héros. Les actions de base d'un héros ne sont pas énormes. On y retrouve l'attaque, le saut, la frappe aérienne, l'attaque élancée, la frappe ascendante, et la frappe descendante. En tout cas, Yunica utilisera ces techniques pour attaquer un ennemi. Hugo quant à lui, utilisera de la magie plus ou moins puissante, selon l'action. Un boost peut être activé, pour booster les attaques ou talents. La jauge de boost se remplit en fonction du nombre d'ennemis vaincu. Le mode boosté permet aussi d'optimiser sa défense pendant une courte durée. Pendant l'aventure, les héros trouveront dans cette tour diverses attaques de talent. Vent, Feu, Foudre. Ces talents vont permettre de franchir des obstacles, activer des mécanismes, ou bien tuer des ennemis spécifiques. Par exemple, grâce au pouvoir du vent, il sera possible de s'envoler, en chargeant le talent. Les talents pourront être optimisés grâce à des joyaux, donnés par petit "Fennec" parlant une drôle de langue. Mais pour cela, il faudra le trouver. Car parfois, ce dernier est très bien caché.

Quand un ennemi est vaincu, on récupérer des petits pierres violettes, appelées PS. Ces pierres vont permettre de faire une bénédiction, accessible sur les statues de sauvegarde. Une bénédiction coûtera un nombre assez important de PS. Mais permettra surtout d'améliorer ses équipements, ses gains de PS, sa santé, son armure, le nombre d'objets lâchés par les monstres, les effets de soin, réduire les dégâts de terrain, ou encore la vitesse de déplacement. Mais pour pouvoir effectuer ces bénédictions, il faudra trouver une statue de sauvegarde, qui ne sont pas très nombreuses. C'est d'ailleurs un des points faibles du jeu. Parfois, on va bien avancer dans le jeu, puis mourir. Et rien n'aura été sauvegardé depuis. Car la statue de sauvegarde était à mille lieux. Seule la mort lors d'un boss permet de revenir en combat directement face au boss, après la mort. Heureusement, car les boss ne sont vraiment pas simples. Surtout quand il faut utiliser les talents, comme le feu, pour vaincre un boss. Mais qu'on le comprend que trop tard.


Pendant l'aventure, il sera aussi possible de trouver quelques équipements supplémentaires, comme des bottes ou des tuniques. Ce qui va permettre d'augmenter les stats du personnage. Chaque équipement aura la possibilité d'être évolué grâce aux bénédictions.

Une histoire portable !

Même si Ys Origin est un jeu très linéaire, qui se déroule que dans un seul lieu. On reste surpris par sa diversité. Que ce soit le bestiaire très varié. Les skills qui évoluent. Et l'univers qui change, tous les 3-4 étages. On vit une véritable aventure, concentrée dans une seule et unique tour. Et ce mélange 2D et 3D que propose Ys Origin, donne tout son charme au jeu. La version Nintendo Switch est vraiment agréable visuellement. Même si certains décors manquent de lissage. Mais dans l'ensemble, ce n'est pas mauvais à regarder. Que l'on joue en version docké ou portable.


Ce qui fait le charme de ce petit Ys Origin, hormis son aventure vraiment passionnante, c'est son OST magnifique, qui nous accompagne partout. Les musiques sont enivrantes. Et encore plus lors des cinématiques d'ouvertures et de fin.

Drôle d'origine !

Pour conclure, même si Adol n'est pas présent dans ce YS Origin, l'aventure de ce JRPG n'en reste pas moins inoubliable. Certes, elle est un peu trop linéaire. Et on n'explore pas, comme on pourrait le faire dans certains jeux Ys. Mais elle permet de découvrir un passé qu'on ne connaît pas forcement. Ce qui complète parfaitement l'histoire d'Ys. Et la version Nintendo Switch est tellement agréable, qu'on a du mal à lâcher le jeu. Un véritable petit plaisir, qui ravira les fans de la saga Ys. Mais aussi les fans de JRPG.


1 639 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout