• Couple of Gamer

[Test'1D][Nintendo Switch] Sherlock Holmes: Crimes and Punishments


Après une sortie sur toutes les plateformes, le célèbre détective arrive le 3 février sur Nintendo Switch dans Sherlock Holmes: Crimes and Punishments. Développé et édité par Frogwares, ce jeu nous met dans la peau de Sherlock Holmes, qui va vivre sa toute première enquête sur console hybride. Une aventure qu’on a menée à bien, pour pouvoir donner notre avis sur cette version Nintendo Switch.

Trailer du jeu

Sherlock Holmes: Crimes and Punishments est un jeu d’enquête qui nous met dans la peau du plus célèbre des enquêteurs, Sherlock Holmes. Dans ce jeu, notre devoir est de résoudre divers mystères, afin de connaître la vérité.


Pour mener à bien nos enquêtes, il faudra ouvrir les yeux, afin de faire appel à nos talents pour tenter de les résoudre. Dans un premier temps, il faudra observer les différents lieux qui nous seront ouverts au fur et à mesure que l'on avance dans l'enquête, afin de trouver des indices ou autres, qui pourraient nous servir pour résoudre l’affaire. Pour nous aider, notre célèbre détective pourra faire appel à ses talents d'observation, pour trouver des indices que le commun des mortels ne trouverait pas. Mais surtout, il faudra garder les yeux ouverts pour être sûr de ne rien louper dans une pièce.

Une fois qu'on a fait le tour, il sera temps d'interroger les personnes présentes sur les lieux, afin d’ajouter quelques éléments supplémentaires au dossier. Dans un premier temps, on passera à la phase d'observation afin de les analyser minutieusement. Une fois chose faite, on pourra leur poser des questions, pour en savoir plus sur la victime ou autres.


S'il nous manque des informations, on pourra toujours compter sur les archives de documents, de journaux et d’encyclopédies pour fouiller dans le passé. Et aussi sur notre atelier pour décomposer certains éléments. Comparé au dernier Sherlock Holmes qu’on a pu tester, on sera beaucoup moins libre. Et on saura toujours à quel moment on pourra les consulter.

Pour nous changer les idées et couper un peu le côté point & click de l'aventure. Tout au long de nos enquêtes, il pourra aussi effectuer quelques mini-jeux, comme du crochetage, ou encore, des bras de fer. L'avantage, c'est que si on reste bloqué lors de ces mini-jeux, on pourra les passer. Bien sûr, cette option rendra le jeu moins passionnant.


Comme beaucoup de jeux de Frogwares, une fois que l'on a fait le plein d'indices, il faudra les assembler, afin d’en déduire quelque chose, et de reconstituer le puzzle qui nous donnera le ou les coupables. Cependant, si on n’est pas assez attentif lors des scènes d’observation, on passera à côté de nombreuses déductions. Et ceci mènera notre détective à l’erreur. Donc, il est important de bien ouvrir l'œil, et le bon.

Le jeu est rempli de bonnes idées. Seulement, lorsque l'on découvre Sherlock Holmes: Crimes and Punishments après les nouveaux jeux de Frogware, on s'aperçoit que le jeu est moins ouvert. Et donc, bien plus simple et assisté. C’est un bon point quand on se sent perdu. Mais pour le coup, on enchaîne un peu trop vite. Et le jeu se termine sans qu’on n'ait eu le temps de crier gare.


En tout, il y a 6 enquêtes à mener dans Sherlock Holmes: Crimes and Punishments. Ce qui fait une bonne dizaine d'heures de jeu au total. Et sur Nintendo Switch, c’est un vrai bonheur de mener l'enquête. Il n’y a pas meilleure plateforme que la console hybride de Nintendo pour nous plonger dans les enquêtes de Sherlock Holmes: Crimes and Punishments. Seuls les chargements sont un peu trop longs. Un petit défaut qui revient souvent sur les jeux Nintendo Switch.

Lorsque l'on découvre certains jeux sur Nintendo Switch, la première chose qui nous vient à l'esprit, c'est "est ce que le jeu ne subira pas un downgrade". Et de ce côté, Sherlock Holmes: Crimes and Punishments n'a pas à rougir. Le jeu a de très beaux décors. Il est à l'image de la version PC. Et c’est très agréable. Bien sûr, un constat qu’on se fait uniquement en mode portable. Sur TV, c’est une autre histoire.


Pour conclure, la version Nintendo Switch est LE portage parfait pour Sherlock Holmes: Crimes and Punishments. Et encore si on n’a jamais découvert cette aventure. Les graphismes et l'expérience sont en tout point égaux ou d'autres versions. Avec l'avantage du côté hybride en plus. L'expérience parfaite pour les petits enquêteurs.



1 058 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout