• Couple of Gamer

[Test][Nintendo Switch] ManEater


Après une sortie en mai 2020 sur PlayStation 4, Xbox One et Epic Games Store. Le requin de Man Eater a décidé de sortir ses crocs le 25 mai, afin de dévorer les joueurs sur Nintendo Switch et Steam. Mais ce portage sur la petite portable de Nintendo, a t elle les crocs assez acérées pour devenir le roi des SharkRPG ? C'est ce qu'on a essayé de découvrir. Voici notre test.

A La Découverte de Man Eater ( Version PC )

Requin d'eau douce🦈

Alors qu'on se promène dans les eaux de Maneater, une subtile envie nous prend de croquer quelques humains. Malheureusement, le chasseur Pete l'Écailleux ne nous laissera pas faire. Et va se mettre à nous chasser. Une fois capturé, il va nous exposer tel un trophée. Et va nous ouvrir le ventre d'un coup de couteau. À ce moment-là, un bébé requin s'y échappe, et croque le bras du chasseur. C'est à partir de ce moment-là, que l'histoire de Maneater commencera vraiment.

On débute notre aventure avec un requin adulte, histoire de nous apprendre les bases essentielles du jeu. Les déplacements, La chasse, les sauts, et les combats. Une fois ces dernières fonctionnalités acquissent, on assiste à la triste fin de notre ami le requin. Une fois le tuto terminé, on débute vraiment notre aventure avec un requin bien plus jeune, qu'on va devoir faire grandir dans les 8 différents lieux hostiles de Maneater


Maneater est un RPG. Pour progresser dans le jeu, il va falloir accomplir 9 quêtes du scénario principales. Pour ainsi pouvoir avancer dans l'histoire, et déloquer de nouvelles eaux à explorer. Pour cela rien de plus simple. Pour valider les quêtes de scénario, on aura plusieurs missions à accomplir. Par exemple, explorer des zones, chasser un prédateur, tuer des animaux, ou encore, tuer un chasseur. Une fois les quêtes secondaires du scénario terminées, on avance dans l'histoire, en accédant au scénario suivant.


L'histoire principale du jeu, c'est-à-dire, les 9 scénarios, plus les quelques quêtes qui les accompagnent, vous prendra seulement 10 petites heures. Mais en ajoutant l'exploration, et les objectifs secondaires pour le 100%, il faudra compter une quinzaine d'heures.

Sous l'océan🦈

Maneater est un monde ouvert dans un océan remplit de bien belle surprise. Et entre les quêtes, et la chasse. Le jeu proposera 3 sortes de collectibles. Dans un premier temps, des plaques d'immatriculation, cachées un peu partout. Pour les trouver, il va falloir fouiller un peu partout. Que ce soit dans l'eau, ou sur la terre ferme.


Pour le second collectible, il va falloir chercher des trésors cachés. Un peu comme les plaques d'immatriculation. Ces trésors se trouvent un peu partout sur la map. Et contrairement aux plaques qui ne servent à rien, les trésors vont permettre de débloquer des récompenses, pour l’évolution de notre requin. Il ne faut donc pas négliger ces trésors. Car l’évolution est une chose importante dans l'histoire de Maneater.


Et pour finir avec les collectibles, qui n'en sont pas vraiment quand on y pense, c'est les points de repère. Ces derniers, comme pour les plaques d'immatriculation, n'ont pas vraiment d'utilité. Mais ils sont vraiment intéressants à découvrir. Car beaucoup de ces points de repère, contiennent des scènes, qui vous feront sourire. Bien sûr, on ne vous dévoilera pas tout ce que cachent les profondeurs océaniques de Maneater. Mais en fouillant un peu, vous trouverez une voiture qui s'est crashé dans l'eau, après le casse d'un casino. Des Cthulhu, ou d'ancienne mine. Mais surtout, vous aurez le droit à de magnifique Easter Eggs, comme le crocodile de Peter Pan, le Titanic, ou encore la maison de Bob l'éponge. Et ce n'est qu'une partie immergée de l'iceberg. Pour découvrir toutes les surprises que réserve Maneater, il faudra explorer les moindres recoins du jeu. Heureusement, pour vous aider à les débusquer, quand votre requin aura suffisamment évolué, vous obtiendrez une compétence, permettant d'afficher sur votre radar, l'un des 3 "collectibles".


Tous ces collectibles seront dispersés dans les 8 zones du jeu. Certaines zones seront plus accessibles que d'autres. Et vous devrez souvent revenir sur vos pas, car l’accès à une grotte, qui cache une plaque d'immatriculation, ne sera accessible qu'à un certain niveau. Récupérer la totalité des trésors, plaques d'immatriculation, et points de repère, vous permettra d'obtenir de grosses récompenses finales.

Crocs Blanc🦈

Bien sûr, il n'y a pas que l'exploration qui compte dans Maneater. C'est même limite le moins important. Car pour vraiment monter de niveaux, il va falloir chasser des animaux. Mais aussi des humains. Le tuto vous apprend comment vous servir de vos crocs en pleine mer. Mais ce n'est pas si simple que ça sur le terrain. Au début, quand on rencontre une tortue, ou un humain, on prend malin plaisir à le serrer dans notre mâchoire, et le déchiqueter avec ardeur. Une proie tuée permet de gagner un peu d’expérience. Et comme souvent dans les RPG, on y retrouve des niveaux, selon les ennemis. Alors, on fait bien attention de croquer nos repas sanguinolents, qui ne sont pas trop élevés.


Mais la vie de requin n'est pas de tout repos. Car les eaux de Maneater renferment des prédateurs bien plus dangereux. Entre alligators, espadons, cachalots, ou de simples chasseurs pour les humains, qui se révéleront être de plus en plus coriaces à force que vous avanciez dans le jeu. Donc pour votre survie, il faudra apprendre à vous servir de votre queue pour les frapper, ou les étourdir. Une fois bien avancée dans le jeu, une nouvelle compétence spéciale se débloquera. Et vous permettra de mettre à mal vos ennemis. Entre une toupie tournoyante, un téléport, ou des coups de jus, cela dépendra uniquement de vous. Mais sachant que ces compétences spéciales se débloquent plus loin dans le jeu. Vous avez largement le temps de réfléchir à ce qui vous sera le plus bénéfiques. Car tout dépendra de l’équipement que vous porterez.


Si jamais vous sentez que vous avez eu les dents plus grandes que le ventre. Il vous suffira de fuir les combats pour les semer. Certains d'entre eux vous tiendront la grappe un bon moment. Mais il ne faudra rien lâcher. Surtout si vous êtes sur de ne pas être de taille à les vaincre. Cependant, si vous vous sentez capable d'affronter le danger, mais que votre vie ne suit pas vraiment. Il suffira de croquer quelques animaux ou humains qui vous entourent, pour retrouver un peu de force, afin de pouvoir repartir au combat. L’avantage, c'est qu'on peut s'éloigner assez loin, histoire qu'il nous laisse un peu tranquille. Se nourrir. Et revenir à l’attaque. On reprendra le combat, là où on l'avait laissé. Cependant faites attention, car si vous changez de zone, le combat reprendra à zéro. Éloignez-vous, mais pas trop.

Sharkrim🦈

À la fin d'un combat, ou après avoir trouvé un trésor, votre petit requin récupère de l’expérience, qui permettra de monter ses niveaux de prédateur. Au total, votre requin grimpera jusqu'au niveau 30. Et plus il monte de niveaux, plus les 5 caractéristiques de votre requin s'amélioreront. Ce qui permettra d’évoluer sa masse, sa santé, sa défense, ses dégâts et sa vitesse.


Il faut savoir aussi que votre requin ne restera pas un bébé toute sa vie. Il passera par 5 stades d’évolution au cours de sa vie. Bébé, adolescent, adulte, ancien et maxi. Une fois une phase améliorée, vous débloquerez des meilleures compétences de bond ou de respiration, qui vous permettront de sauté plus haut, ou rester plus longtemps hors de l'eau.


Bien sur, qui dit RPG dit que Maneater n’échappera pas à la règle de l'équipement. Entre la mâchoire, la tête, le corps, les nageoires ou encore la queue. Vous aurez donc de quoi rendre invincible votre monstre de l’océan. Au total, vous avez 3 équipements complets à réunir dans le jeu. Un équipement osseux, bioélectrique, ou encore ombre. Bien sûr, dans un premier temps, vous pourrez mélanger les différents équipements. D'autant plus que certaines parties du corps ne s'équipent que lorsque votre requin ait assez évolué dans la chaîne alimentaire. Mais il est bon de savoir que réunir les 5 éléments de la même famille vous octroiera un bonus d'équipement. Après, ne vous attendez pas un bonus exceptionnel non plus. Les équipements sont avant toute chose, principalement esthétique. Ce qui est vraiment important, c'est l'équipement de votre corps. Ce dernier vous permettra de débloquer votre compétence spéciale pour les combats, qu'on vous a dévoilé au début du test.

Plus vous avancez dans Maneater, plus vous débloquerez des capacités, et des emplacements pour pouvoir les placer. Allant jusqu’à maximum 3. Vous en aurez pour tous les goûts. Un radar plus puissant, une meilleure respiration, plus de vie, ou encore, des os plus résistants. Cela dépendra beaucoup de vos envies et vos besoins, au moment venue.


Au fil de votre aventure, vous vous apercevrez que vous êtes à la ramasse malgré les niveaux et l'équipement. Et donc pour devenir un requin surpuissant, Maneater vous propose d'améliorer votre équipement. Cette amélioration d’équipement va permettre de devenir une véritable machine à tuer. Mais ce n'est pas si simple que ça. Pour pouvoir améliorer vos équipements, il faudra récupérer des espèces d'ADN, rouge, jaune, vert et bleu. Les 3 premiers sont simples à récupérer. On les obtient facilement. Que ce soit dans les coffres, sur la plupart des animaux, humains, ou encore en tant que récompenses. Par chance, parfois vous croiserez des animaux albinos. Si vous les débusquez, ils vous rapporteront un bon nombre de chaque. Par contre, c'est comme chercher une aiguille dans une botte de foin. On en trouve trop peu, pour se remplir considérablement la panse. Malheureusement les cristaux bleus, c'est une tout autre histoire. Ces derniers sont assez compliqués à récupérer. Pour être sûr d'en avoir suffisamment, il va falloir croquer quelques tortues. Mais ce n'est jamais suffisant pour faire les améliorations. Il faudra donc toujours y retourner en croquer un bon nombre avant de pouvoir continuer.


Petit détail important à savoir. L'équipement, les compétences, les évolutions, et les améliorations seront échangeables uniquement dans l'une de vos planques. Chacune des 8 zones en contient une. C'est un peu le point faible du jeu. Car on ne peut pas modifier comme il se doit notre requin, sans passer par sa planque. Et c'est bien dommage. Surtout quand on vient tout juste de récupérer un nouvel équipement.

Sang pour sang🦈

Bien sûr, Maneater contient aussi d'autres quêtes secondaires. Dans un premier temps la chasse aux animaux. Entre requin-marteau, Meroux, poisson-chat, tortues, humains, plongeurs, ou bateaux. Tout peut y passer. On vous déterminera un nombre à chasser. À vous de faire le travail.


En second, nous avons les quêtes aux animaux chassés. Des prédateurs, beaucoup plus fort en matière de niveau et de puissance. Alligator, cachalot, ou espadon. Certains vous feront voir rouge plus d'une fois.


La dernière chose que vous aurez à faire. C'est de monter votre niveau d'infamie. Ce dernier est une jauge d'alerte, pour faire apparaître un boss chasseur. Au total, il peut monter jusqu'aux niveaux 10. Chaque fois que vous aurez rempli votre barre, en croquant des humains, bateaux touristiques, ou jet-ski. Ou en faisant couler des petits bateaux de chasseur. Un boss interviendra. Et vous ne passerez qu'au niveau supérieur d'infamie, après l'avoir tué. Bien sûr, la tache ne sera pas évidente. Plus les niveaux d'infamie grimpent, plus les niveaux des chasseurs, des bateaux, et leurs systèmes de traque seront perfectionnés. Et c'est de plus en plus long de monter.

Un plongeon portatif🦈

Au début, on était septiques. Comme souvent, le portage de certains gros jeux, ne nous offre pas une qualité optimale, surtout graphiquement. Mais la version Nintendo Switch de ManEater n'a pas à rougir. Car, le jeu est plutôt joli sur la petite console de Nintendo. Ce qui rend l'exploration agréable. Du coup, on a pris le même plaisir qu'il y a un an. Les fonds marins sont sublimes à explorer. Et le moindre petit détail est présent. Les anémones se referment, les égouts sont lugubres et étroits, les coraux sont colorés, les animaux marins sont réalistes. Bref, tout y est. Une fois hors de l'eau, l'ambiance reste la même. Bien sûr, il y a des endroits plus surprenants que d'autres. Mais les villes et les autres lieux restent jolis à découvrir. Et c'est ce qui fait tout le charme de ce jeu. Là où ça coince toujours un an plus tard, ce sont les humains. On voit toujours les mêmes têtes. Tout comme le sang, qui nous propose des giclées toujours aussi peu réalistes. Comme sur la version PC.



Pour le reste, le jeu propose aussi un cycle jour-nuit. Malheureusement, on n'a ressenti aucun cycle jour-nuit pendant notre aventure. Certes, certaines villes, qui vivent uniquement la nuit, permettent de s'immerger dans un monde nocturne. Mais ce n'est pas vraiment ce qu'on peut appeler un "cycle".

L'arrivée à bon Port(age) 🦈

Pour conclure, ce portage Switch de ManEater nous faisait un peu peur. Mais on a quand même voulu lui laisser sa chance. Et clairement, le résultat est présent. Le jeu est même meilleur au fond de son lit, ou loin de sa TV, grâce au mode portable. On peut croquer des humains ou animaux à pleines dents, où que l'on souhaite. Et c'est ce qui nous donne envie de se laisser replonger dans l'aventure. De plus, avec l'été, on peut même se poser au bord de la mer, et jouer les requins, au lieu de se faire manger par ces derniers. Certes, le jeu n'est pas parfait. Mais il réussit à nous immerger avec fun, dans la peau d'un requin vengeur, pendant une dizaine d'heures.


210 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout