top of page
  • Photo du rédacteurCouple of Gamer

[Test'1D][Nintendo Switch] Horizon Chase 2


Disponible depuis le 14 septembre sur Nintendo Switch et Epic Games, après une sortie en 2022, en exclusivité sur Apple Arcade, Horizon Chase 2 est le second opus du célèbre jeu de course rétro/arcade d'Aquiris Game Studio, édité par Epic Games, qui nous replonge dans des courses inspirées des classiques des années 90. Et après avoir parcouru le monde à bord de somptueux bolides, il est temps de donner notre avis sur cette suite qu'on attendait avec impatience.

Trailer du jeu

5 ans après la sortie d'Horizon Chase Turbo, le studio brésilien, Aquiris Game Studio, sort enfin une suite à son célèbre jeu de voiture acclamé par la critique. Pour ce nouvel opus, Aquiris Game Studio s'offre l'éditeur Epic Games. Une collaboration qui ne devrait pas changer grand-chose. Et pourtant. Mais on y reviendra juste après. Avant, on va parler de ce petit Horizon Chase 2.


Dans l'ensemble, cet opus est très similaire à son prédécesseur. Pour commencer, on retrouve le Tour du monde. Dans ce monde, on va parcourir le monde, afin de participer à plusieurs courses ou contre-la-montre. Chaque pays, Italie, Thaïlande, Maroc, ou encore, Brésil, va nous proposer 3 zones géographiques, avec plusieurs événements. Le but va être de remporter les différentes coupes de chaque zone, tout en récupérant les petites médailles lors de la course. Pour progresser dans le mode Tour du monde, il suffira simplement de remporter un maximum de coupes, afin de pouvoir se débloquer le chemin vers les différentes courses.

Comme dans Horizon Chase Turbo, participer à des courses va permettre de gagner des améliorations pour les voitures, ainsi que de nouvelles voitures, une fois que toutes les courses d'un pays seront terminées. On pourra aussi obtenir de l'expérience pour la voiture qui a participé à la course, afin de monter ses niveaux. Chaque voiture pourra ainsi atteindre le niveau 10, qui sera le niveau maximum.


Après avoir terminé le Tour du monde, on va pouvoir participer aux 3 tournois débloqués. Amateur. Professionnel. Et pour finir, Expert. Selon la difficulté du tournoi, on va avoir le droit à plusieurs séries de courses, avec des circuits mélangés de chaque pays. Pour finir, petite nouveauté pour cet opus, le mode Terrain de jeu. Dans ce dernier, on va simplement devoir participer à des courses en ligne, et participer à des défis. Malheureusement, un compte Epic Games sera obligatoire. Il y aura aussi un mode Multijoueur, avec du local et des courses en ligne classiques.

Horizon Chase 2 propose 12 véhicules personnalisables, avec des peintures et des kits de carrosserie. Ces voitures seront des copies de célèbres véhicules, comme pour l'opus précèdent. Chaque véhicule pourra être amélioré dans le mode Tour de monde, afin qu'il devienne plus rapide.


En 5 ans, le jeu d'Aquiris Game Studio a eu le temps de s'améliorer. Et après un style en Low Poly, les développeurs ont voulu peaufiner le jeu, pour le rendre plus beau, et encore plus coloré. Et dans l'ensemble, ça fonctionne plutôt bien. Le jeu est sublime, avec une météo dynamique, qui peut aussi bien faire apparaître la neige, ou la tempête de sable. Malheureusement, sur Nintendo Switch, ça pique parfois les yeux. Ce n'est pas toujours très lisse. Et on regrette la direction artistique du premier opus.

Mais ce n'est pas ce qui nous gêne le plus dans ce nouvel opus. Même si on passe de très bons moments dans ce jeu de course rétro/arcade, on regrette que certains éléments, qui faisaient le charme du premier opus, aient disparu. Par exemple, le système d'essence n'est plus là. On va donc simplement faire des courses, comme n'importe quel jeu du même genre. On regrette aussi la collaboration avec Epic Games, qui nous oblige à éteindre le wifi de la Nintendo Switch, pour pouvoir profiter du jeu sans être harcelé par Epic Games.


Pour conclure, même si Horizon Chase 2 reste un très bon jeu de course rétro/arcade, il y a quelques éléments qui font de lui une mauvaise suite. La suppression de l'essence. L'impossibilité de lancer le jeu si on n'a pas internet. La direction artistique qui ne met pas le jeu en valeur sur Switch. Bref, des détails qui ne rendent pas le jeu mauvais, loin de là. Mais qui nous donnent envie de retourner sur le premier opus.


169 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page
Couple of Gamer ...