• Couple of Gamer

[Test][Nintendo Switch] Crystar

Dernière mise à jour : 26 mars


Après une sortie sur PlayStation 4, le jeu de FURYU Corporation, édité par NIS America, Crystar, arrive le 1er avril sur Nintendo Switch. Un action-RPG qui nous plonge dans la triste histoire de deuil de Rei Hatada, qui va devoir traverser le purgatoire, dans le but de sauver sa sœur. Un jeu mélant combats et dialogue, qu'on a pu découvrir sur la petite portable de Nintendo. Mais est ce qu'un jeu comme Crystar a sa place dans la bibliothèque des joueurs de la Nintendo Switch ? C'est ce qu'on a essayé de découvrir.

Trailer du jeu

Une histoire de deuil !

Crystar est un action-RPG qui nous raconte l'histoire de Rei Hatada, une jeune fille en deuil, qui se réveille sous la forme d'un papillon dans un drôle de monde. Ce monde, le purgatoire, est divisé en plusieurs étages. Dans ce dernier, Rei va rencontrer sa sœur, ainsi que d'autres personnages, qui vont l'aider à se sortir de ce cauchemar. Car dans ce monde, de nombreux revenants vont tout faire pour empêcher Rei de progresser. Heureusement, grâce à l'aide des gérants, elle va pouvoir faire face aux revenants, et poursuivre sa quête pour sauver sa sœur.


L'histoire de Crystar est divisée en plusieurs missions appelées Ordeals. Les Ordeals sont un peu les chapitres du jeu. Il y en a 8 au total. Chaque chapitre est composé de 3 missions principales. Et une mission bonus, une fois le chapitre terminé. Dans ces missions, on va devoir parcourir des labyrinthes remplis de revenants, afin de compléter une exécution. Pendant ces missions, on va aussi en apprendre un peu plus sur l'histoire du jeu.


Les missions ne sont pas très longues. La plupart du temps, elles proposent 3 étages. Ce qui permet de finir la mission assez rapidement. Dans ces étages, on va faire face à de nombreux ennemis. Notre but. Faire un gros nettoyage. Tout en trouvant la sortie de ce labyrinthe.


Pour venir à bout de Crystar, il faudra compter un peu moins de 20 heures. Cette durée de vie dépendra du temps passé à fouiller les labyrinthes. Mais dépendra aussi de la difficulté. Le jeu propose aussi plusieurs fins. Pour avoir la bonne fin, il sera nécessaire de refaire les deux derniers chapitres.

Tueuse de revenants !

Pendant notre progression dans le purgatoire, on va faire face à de très nombreux ennemis. Heureusement, dès le début, on sera équipé pour les vaincre. Grâce à notre épée, on pourra donc faire des attaques légères ou lourdes sur les ennemis, afin de les tuer. Par la suite, en prenant de l'expérience et des niveaux, notre héroïne apprendra de nombreuses techniques. On pourra en équiper seulement 4. Mais c'est déjà bien. Car chaque technique utilise des PM. Et on va très vite être à court de PM à force de les utiliser. Heureusement, on en regagne très rapidement, en frappant les ennemis.


Rei fera aussi équipe avec un gardien. Ce dernier pourra être appelé, une fois la jauge de désespoir pleine. Cette jauge se remplira en tuant des ennemis. Une fois pleine, Rei pourra faire appel au gardien, et utiliser sa technique spéciale.


Par la suite, Rei sera accompagnée par d'autres personnages. Ces derniers vont pouvoir être utilisés lors des missions. Même si certains se montreront très puissants. Rien ne vaudra une petite Rei pour vaincre les ennemis les plus redoutables. Comme pour Rei, ces personnages secondaires vont avoir le droit à des capacités spéciales, en plus de leurs attaques de base.


Les combats dans Crystar ne sont pas très compliqués. Seuls les boss donnent un peu plus de fil à retordre. Mais avec une bonne maîtrise des esquives et des techniques spéciales, on va très vite s'en défaire, sans trop souffrir. Au pire des cas, il suffit simplement d'avoir de quoi se soigner dans son inventaire, pour être sûr de ne jamais mourir.

L'équipement purifier !

Après chaque mission, on va pouvoir faire quelques changements d'équipements, pour que nos différents héros soient d'attaque pour la prochaine mission. Mais avant de pouvoir équiper nos héros des différents objets récupérés, il faudra procéder à diverses étapes. La première, la Purification. Un petit rituel tout simple, qui va permettre de purifier les équipements récupérés en mission, afin de pouvoir s'en équiper. Une fois la purification terminée, on aura la possibilité de fusionner nos équipements, pour qu'ils deviennent encore plus puissants. Et si on a les matériaux pour, on pourra même modifier les équipements, pour ajouter quelques stats bonus.


Une fois ces diverses étapes terminées, on va enfin pouvoir équiper nos différents personnages. L'équipement se fait très rare dans Crystar. Et souvent, il suit notre progression. On va donc avancer dans l'histoire, chapitre après chapitre, avec les équipements nécessaires pour faire du mal aux revenants. Chaque personne peut être équipée d'une arme, d'une protection, et de deux bijoux.

Enfermée dans sa chambre !

Quand Rei n'est pas dans le purgatoire, elle se retrouve dans sa chambre à se morfondre. Ce lieu sera le point de départ de chaque mission. Mais aussi le lieu qui servira à changer d'équipements, ou de les purifier. Mais pas seulement. Une fois dans la chambre, on va pouvoir caresser notre petit chien, Thelema. Se plonger dans le journal intime de Rei. Regarder sa progression. Découvrir le bestiaire. Ou encore, relire les différentes aides du jeu. On pourra aussi écouter de la musique. Téléphoner à ses amis. Et changer de vêtements. Histoire de faire un tour dans le purgatoire, en maillot de bain, ou en mode, One Piece.


Certes, même si ce lieu nous montre surtout une Rei déprimée, qui se morfond dans son lit, sur son bureau, ou même sur le sol. On peut tenter, grâce aux diverses "activités", de lui esquisser un sourire. Ce qui n'arrivera sûrement pas avant la scène finale.

La purgatoire de l'ennui ?

Même si l'histoire de Crystar reste émouvante, et très intéressante. Il est difficile d'accrocher jusqu'à la fin, sans s'ennuyer. Les missions se suivent et se répètent. On a l'impression de toujours visiter les mêmes labyrinthes. Et les combats n'évoluent pas. Très rapidement, la répétitivité prend place. Et on commence à lâcher. Pourtant, l'histoire est très belle. Et on a droit à une direction artistique plutôt charmante. Mais ça manque de diversité. Seul le bestiaire propose un panel plutôt important d'ennemis, avec plus de 90 monstres. Certes, beaucoup se ressemblent. Mais c'est moins flagrant que les niveaux et les missions.

Le désespoir ?

Pour conclure, Crystar n'est pas un mauvais jeu. Loin de là. Il nous offre une très belle histoire. Et une direction artistique magnifique par moments. Mais tout le reste, c'est le néant. Les missions sont ennuyantes. Les labyrinthes se ressemblent tous. Bref, le jeu se répète sans cesse. Et après quelques heures seulement, on n'a pas envie de continuer l'aventure. Heureusement, la batterie de la Nintendo Switch, en mode portable, a tendance à descendre très rapidement. Ce qui permet de s'ennuyer que quelques heures.


177 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout