• Couple of Gamer

[Test][Nintendo Switch] Chocobo GP


Disponible depuis le 10 mars sur Nintendo Switch, Chocobo GP signe le grand retour de Chocobo Racing sur console, après plus de 20 ans d'absence. Développé par Arika, et édité par Square Enix, ce tout nouveau jeu de courses, tiré du monde de Final Fantasy, ou plus précisément, celui de Chocobo Dungeons, tente de faire revivre une licence très appréciée des fans dans les années 2000. Mais avec un concurrent de taille comme Mario Kart 8. Est-ce que la mascotte de Final Fantasy peut réussir à gagner une course face à l'indétrônable ? C'est ce qu'on a tenté de découvrir à travers notre test.

Trailer du jeu

Après Chocobo's Mystery Dungeon Every Buddy! le remaster de Final Fantasy Fables : Chocobo's Dungeon. C'est au tour de Chocobo Racing d'avoir le droit à sa nouvelle version sur Nintendo Switch, à travers le petit Chocobo GP. Un tout nouveau jeu de courses, loin d'être un véritable concurrent du Mastodonte, Mario Kart. Mais qui vient porter haut et fort les couleurs de Chocobo. Ce jeu, qui a le droit à une version lite, propose plusieurs modes de jeu en ligne et en solo. Et avant de parler de choses qui fâchent avec les modes en ligne, on va parler des modes solos.


Pour commencer, Chocobo GP propose un petit mode histoire. Ce dernier est disponible en deux modes de difficulté. Débutant ou Maître. En débutant, les pilotes adverses seront un peu lents sur la piste. Tandis qu'en Maître, ils rouleront à vitesse normale. Une fois la difficulté sélectionnée, on part à l'aventure. L'histoire de Chocobo GP a un petit air de Chocobo Dungeons. D'ailleurs, tout au long de la dizaine de chapitres du mode histoire, on va faire la rencontre de nombreux personnages, très connus de l'univers Chocobo. Le fameux Mog X, qui s'appellera Pilote X pour l'occasion, Irma, Cid, Shirma, Béhémoth, Gros Chocobo, et bien d'autres. Au fur et à mesure qu'on va participer à des courses du mode histoire, on va apprendre les bases du jeu. La conduite, le freinage, le boost, les objets, les barrières magiques, les cristaux. Bref, tout ce qui peut nous aider à gagner une course. En gros, le mode histoire sert de grand tutoriel, pour maîtriser au mieux le jeu. En avançant dans ce mode, on va aussi déverrouiller une vingtaine de personnages. Certains intégreront directement le catalogue de personnages jouables. D'autres seront accessibles uniquement dans la boutique. Mais on y reviendra après. Après chaque course, on va gagner des Tickets, cristaux ou autres, qui serviront à débloquer des skins ou autres pour le jeu.

Une fois la petite histoire de Chocobo GP terminée, on va pouvoir profiter de tout ce qu'on a pu débloquer pour participer aux autres modes de jeu. Contre-la-montre, pour faire les meilleurs temps en piste. Courses de série, avec, comme dans Mario Kart, plusieurs Coupes, composées de 4 circuits. Et pour finir, le mode Course Personnalisée. Ce dernier mode va surtout permettre de créer des événements personnalisés, avec un maximum de 21 courses. Bon, c'est déjà pas mal une série de 21 courses à enchaîner.


Malheureusement, pour pouvoir profiter de ces modes, il faudra avoir un minimum de contenu. Et c'est ce qui manque cruellement à Chocobo GP. Avec seulement 9 tracés, possédant quelques variantes, on y fait très vite le tour. Et même si ces pistes nous font voyager admirablement dans le monde de Final Fantasy. On reste sur notre faim. On aurait aimé découvrir une bonne vingtaine de pistes, histoire de ne pas s'ennuyer après seulement une semaine. Un défaut qui s'ajoute à une longue liste qu'on n'a pas encore dévoilée. Car pour ce test, on voulait garder le moins bon pour la fin.

En plus de ces modes solo, Chocobo GP propose deux modes multijoueurs. Le premier, le mode classique multijoueur, pour jouer en local ou en ligne. Dans ce mode, on va tout simplement pouvoir jouer à Chocobo GP à plusieurs. En ligne, il est possible de faire des courses amicales, ou directement des matchs en ligne. Le second mode de jeu en ligne, c'est le mode GP Chocobo. Dans ce dernier, on va devoir participer à des courses pour monter son rang, et gagner des récompenses, comme des Gils et des tickets, à utiliser en boutique. Ce mode propose un Pass de Prix, pour pouvoir débloquer de meilleures récompenses. Et quand on dit meilleure, c'est vraiment le mot juste. Car dans un Pass classique, on va se contenter de gagner un peu de Gils, beaucoup de stickers, et quelques fois, des fonds d'écran. Alors qu'avec un Pass de Prix, on va avoir le droit à beaucoup de Gils, et des personnages complémentaires, comme Cloud cette saison. Heureusement, le Pass de Prix peut être acheté grâce à nos Mithrils durement gagnés lors des différents modes de jeu, et les bonus de connexion. Par la suite, si le Mithril nous manque, on pourra toujours passer à la caisse, ou se contenter du Pass Standard, un peu radin sur les lots.


Pour pouvoir gagner des prix dans le mode GP Chocobo, il va aussi falloir gravir les échelons. Et pour cela, gagner des GP. Malheureusement, c'est plus difficile à faire que prévu. Car dans GP Chocobo, on va devoir participer à 4 courses. Seulement, pour passer à la suivante, il faudra obligatoirement terminer dans les 4 premiers. Sinon, c'est l'élimination. Et on doit tout recommencer. Certes, on gagnera un peu de points pour notre rang. Mais moins que si on finissait premier. Le problème, c'est que pour débloquer le premier personnage de la saison, Cloud, il faut être niveau 60. Et même après de nombreuses heures de jeu, c'est très difficile à atteindre.

Alors, on se dit que pour débloquer un peu de contenu, on va passer par la boutique. Et ça tombe bien, car Squall est disponible pour 5000 Gils. Malheureusement, même le Farm de Gils est très long. Et on a du mal à accumuler assez d'argent pour en voir la couleur. La boutique propose aussi beaucoup d'éléments pour personnaliser son jeu, comme des stickers, des musiques, des musiques, des fonds d'écran, ou encore, des costumes. Heureusement, on peut en débloquer grâce à nos tickets ou à notre Mithril. Permettant ainsi d'économiser nos Gils.


Même si Chocobo GP est très sympathique, avec son univers Chocobo Dungeons et Final Fantasy, très représenté. On regrette le manque de contenu. Certes, une petite course dans Alexandrie, c'est mémorable. Voir ifrit, Shiva, Léviathan en mode Chibi, c'est mignon. Et avoir les musiques des jeux de Final Fantasy, c'est toujours un plaisir. Mais ça reste trop faible pour qu'on puisse vouloir jouer au jeu sur la durée. De plus, quand on se fait toucher en course, notre pilote met un temps fou à se relever. Et à la longue, c'est encore plus frustrant de jouer. Surtout quand en mode GP Chocobo, on n'a pas le droit à l'erreur.


Pour conclure, Chocobo GP ne sera jamais un concurrent de taille face à un jeu comme Mario Kart. Mais les amoureux de Chocobo prendront un peu de plaisir à parcourir les lieux mythiques de Final Fantasy, en compagnie de Pampa, Chocobo, Shirma, ou encore, Ifrit. Le jeu n'est peut-être pas sans défauts, avec un manque cruel de contenu. Mais il a ce qu'il faut pour nous amuser de temps en temps, seul ou entre amis.


0 commentaire

Posts récents

Voir tout