top of page
  • Photo du rédacteurCouple of Gamer

[Test][Nintendo Switch] Bayonetta Origins: Cereza and the Lost Demon

Dernière mise à jour : 23 mai 2023


Disponible depuis le 17 mars sur Nintendo Switch. Bayonetta Origins : Cereza and the Lost Demon est le tout dernier jeu d'aventure de PlatinumGames, édité par Nintendo, mettant en scène notre sorcière bien-aimée, Bayonetta, lors d'un voyage poétique, dans son passé. Un jeu qui nous montre les origines de Bayonetta, dans une direction artistique bien plus douce et colorée que les 3 derniers opus. Et après avoir fouillé dans le passé de Cereza, il est temps pour nous de donner notre avis sur ce sublime jeu.

Trailer du jeu

Suivre le Loup Blanc !

Bayonetta Origins: Cereza and the Lost Demon est un jeu d'aventure, loin des 3 premiers opus de la franchise Bayonetta, qui nous raconte, comme son titre l'indique, les origines de Bayonetta. Lors de cette aventure, on va y découvrir le passé de notre sorcière, qui se prénomme Cereza. Alors que sa mère se retrouve enfermée dans un mystérieux endroit. La petite Cereza va se retrouver chez une sorcière du nom de Morgana, qui va prendre soin d'elle, et lui apprendre la magie. Mais un jour, alors qu'elle n'arrivait pas à devenir une sorcière, la petite Cereza entendit dans ses rêves que pour sauver sa mère, elle devait trouver le Loup Blanc dans la forêt. Un lieu que Morgana lui a toujours interdit. Mais, n'écoutant que son envie de sauver sa mère, Cereza partit dans la forêt, malgré les avertissements de Morgana.


Dans Bayonetta Origins: Cereza and the Lost Demon, on va donc partir explorer cette mystérieuse forêt, en compagnie de notre petite sorcière débutante, qui n'est pas très douée avec la magie. Et encore moins, avec l'invocation de démons. Heureusement, très rapidement, son petit doudou, Chouchou, va être l'hôte du tout premier démon invoqué par notre sorcière, sans vraiment le vouloir. Et c'est grâce à hôte de fortune, et ce nouveau compagnon de route, que l'on va pouvoir progresser dans l'histoire de Bayonetta Origins: Cereza and the Lost Demon.

Pendant notre aventure, et pour progresser dans cette forêt, on va devoir jouer en coopération avec son Démon, afin de se frayer des chemins, ou atteindre certaines zones. Pour cela, le démon de notre héroïne pourra, quand il le souhaite, alterner entre sa forme de démon, et sa forme de doudou. Chaque forme aura ses petits avantages. Par exemple, grâce à la forme de doudou, on pourra utiliser Chouchou pour s'agripper à des plantes, afin de s'élancer, et d'atteindre une autre plateforme. Et avec la forme de démon, on pourra attaquer les différents ennemis de la forêt, et actionner des leviers. Tout au long de l'aventure, que ce soit notre doudou, ou notre démon, de multiples actions seront disponibles, afin de se frayer un chemin dans la forêt.


Quand Chouchou aura la forme de démon, il faudra utiliser chaque joystick, afin de faire avancer les deux personnages. Le Joystick gauche permettra de faire bouger Cereza. Et le joystick droit servira à déplacer Chouchou. Ce système de deux joysticks permettra aussi de résoudre de nombreuses énigmes, en plaçant un personnage à un endroit, afin de débloquer l'autre. Un système très répandu dans les jeux coopératifs. Sauf que dans Bayonetta Origins: Cereza and the Lost Demon, l'aventure sera entièrement solo.


L'aventure sera composée de 13 chapitres, qui se dérouleront principalement dans la forêt. Et pour venir à bout de l'histoire, il faudra compter une bonne quinzaine d'heures de jeu. Mais cette durée de vie pourra varier selon notre envie à explorer ou non les différents Tir na nÓg, les donjons de l'aventure. Il y en aura plus d'une trentaine à découvrir. Certains seront liés à la progression principale de l'histoire. Tandis que d'autres seront secondaires.

Chouchou le démon !

Lors de notre sublime voyage dans le monde de Bayonetta Origins: Cereza and the Lost Demon, on sera amené à explorer la forêt, et résoudre quelques énigmes coopératives. Mais surtout, on devra se battre contre les différents ennemis qui protégeront ces lieux. Malheureusement, Cereza n'étant pas encore une véritable sorcière, et connaissant très peu la magie, elle devra compter sur Chouchou, afin de vaincre les monstres de la forêt. Grâce à sa forme imposante, notre démon pourra donc charger les ennemis. Parfois, il faudra s'aider du seul pouvoir que connaît Cereza, Pulsation, afin de bloquer certaines plantes, pour pouvoir attaquer avec Chouchou.


Très vite, en explorant la forêt, on trouvera différentes ressources, comme des racines, des cornes, des geckos. Ces dernières vont avoir deux utilités. La première, a concocter quelques potions de soin, afin de ne pas mourir lors des combats de boss, ou des cocktails d'onde de choc, pour repousser les ennemis. Il y aura différentes potions à concocter tout au long de l'aventure.


Le seconde utilité de ces ressources, sera d'apprendre des compétences à Chouchou et à Cereza. Nos deux héros auront le droit à leur propre arbre à compétences, avec quelques nouvelles capacités, passives et actives à débloquer. Pour Cereza, cela va lui permettre d'apprendre d'autres sorts, comme Entrave ou Absorption. On va aussi lui apprendre de nouvelles techniques, comme l'esquive, qui sera très utile vers la fin du jeu. De son côté, Chouchou apprendra de nouvelles attaques, que ce soit pour sa forme de peluche ou de démon. Ainsi que quelques nouveaux pouvoirs élémentaires. Il y aura très peu de techniques à apprendre tout au long de l'aventure. Mais Bayonetta Origins: Cereza and the Lost Demon n'étant pas un Beat'em'all comme les 3 opus précédents, cela ne gênera pas trop.

Une poésie démoniaque ?

Bayonetta Origins: Cereza and the Lost Demon est une aventure, à l'histoire assez simple, loin des tumultes des principaux jeux de la franchise. Et pour coller à la magie qui se dégage de cet opus, PlatinumGames a opté pour une direction artistique très différente. Un style artistique très coloré, qui nous plonge dans un conte coloré, et dessiné à la main. Ce choix rend l'opus différent des autres. Mais lui apporte aussi son innocence. Le démarquant totalement des Bayonetta classiques. On va suivre une petite fille dans un monde plein de magie, et onirique. Ce qui va donner tout son charme au jeu.


De plus, les chapitres de l'histoire, et toutes les petites cinématiques, vont nous plonger dans un sublime livre, contée par une voix off, offrant encore plus de charme et de beauté au titre. Difficile de ne pas craquer pour ce style atypique. Une réussite visuelle, mais aussi sonore, qui rend Bayonetta Origins: Cereza and the Lost Demon, inoubliable.

La beauté du renouveau !

Pour conclure, Bayonetta Origins: Cereza and the Lost Demon est une sublime aventure, nous racontant, le plus tendrement possible, le passé de notre sorcière. C'est beau, touchant, et très réussi. Difficile de ne pas tomber sous le charme de cet opus original. Comme quoi, Bayonetta n'a pas besoin d'être excentrique pour plaire. Et PlatinumGames vient de le démontrer grâce à cette surprenante aventure.


270 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comentarios


bottom of page
Couple of Gamer ...