top of page
  • Photo du rédacteurCouple of Gamer

[Test'1D][Nintendo Switch] Arcade Tycoon: Simulation


Disponible depuis le 14 octobre 2021 sur Steam, et dès le 25 janvier sur Nintendo Switch, Arcade Tycoon: Simulation est un jeu de simulation de salles d'arcade, développé par Squidpunch Studios et Vincent Ltd, et édité par Vincent Ltd, dans lequel on va devoir gérer une salle d'arcade, dans un style très rétro. Et après avoir bien gagné notre vie, et explosé quelques machines, il est temps pour nous de dévoiler notre test.

Trailer du jeu

Arcade Tycoon: Simulation est un petit jeu indépendant, inspiré des jeux comme Two Point Hospital, Prison Architect et Planet Coaster, où notre but va être de gérer une salle d'arcade, de plus en plus grande, afin de gagner sa vie. Une gestion qui va passer par la satisfaction des clients, la maintenance des machines, et l'évolution de sa salle d'arcade.


Comme dans de nombreuses simulation du même genre, on va avoir deux modes principaux. Le premier, le mode campagne. Dans ce mode, composé de 12 niveaux, on va devoir remplir 3 objectifs principaux, avant de pouvoir passer au niveau suivant. Le jeu démarre doucement, avec un premier niveau proposant des objectifs très simples, comme installer quelques machines, et faire venir des clients. Le tout premier niveau va d'ailleurs faire office de tutoriel. On va y apprendre les bases du jeu, du fonctionnement des machines, à la gestion de son personnel, en passant par la case finance. Par la suite, on devra se débrouiller seul pour les 11 niveaux qui vont suivre. Mais pendant cette campagne, aucun objectif ne sera difficile. Par exemple, vers la fin du mode campagne, on aura encore des objectifs assez classiques, comme installer différents types de jeux dans notre salle d'arcade.

Les différents objectifs que l'on accomplira lors de ces niveaux vont nous permettre de débloquer de nouvelles options en jeu, ou dans le mode bac à Sable. Certains objectifs seront plus intéressants que d'autres. Car ils vont nous débloquer de nouvelles catégories de jeux, de décorations ou autres. Une fois qu'on en aura terminé avec le mode Campagne, on pourra partir à la découverte du mode bac à Sable. Dans ce dernier, on va avoir le droit de choisir son budget de départ, et le nombre d'étoiles. Les étoiles vont permettre de débloquer toutes les machines sans effort. Idéal pour découvrir toutes les possibilités du jeu. Mais ça restera moins satisfaisant que de les gagner en travaillant.


Que ce soit dans le mode Campagne ou le mode Bac à Sable, notre objectif sera le même, installer des machines, afin que nos clients soient satisfaits. Arcade Tycoon: Simulation va nous proposer 12 catégories d'attractions. Les bornes rétro, les flippers, les jeux d'argent, les machines modernes, les tables de hockey, les machines de shoot, les simulateurs de course, les manèges, les consoles, la VR, les griffes, et les machines uniques. Mis à part les machines uniques, qui s'achèteront avec des crédits spéciaux, toutes les autres pourront être achetées contre de l'argent. Chaque machine apportera un niveau de bonheur, allant de 1 à 5 smileys. Et ces mêmes machines auront un niveau d'étoiles allant aussi de 1 à 5. Le niveau d'étoile permettra de gagner des étoiles quand les clients les utiliseront. Et le niveau de bonheur apportera le bonheur nécessaire aux clients quand ils joueront.


Pour installer une machine dans sa salle, il faudra avoir de la place. Mais surtout, faire attention à sa puissance électrique. Car on aura une limitation d'énergie. Et si on la dépasse, nos machines explosent. Il faudra donc faire très attention au début. Pour pouvoir installer plus de machines, il faudra augmenter la puissance électrique de notre générateur. Ce qui nous coûtera de plus en plus cher. Pour entretenir les machines, on devra aussi embaucher quelques hommes d'entretiens. Ces derniers effectueront les réparations nécessaires, pour éviter que nos machines ne tombent en panne.

Pour que nos clients soient toujours satisfaits, il faudra aussi regarder leurs besoins. Certains auront soif, d'autres faims. Il sera donc nécessaire d'installer des stands ou des machines, afin de satisfaire leurs besoins. On devra aussi faire attention à la propreté, en installant des poubelles, et en ajoutant deux ou trois aspirateurs robots. Et si l'envie nous prend, on pourra même ajouter diverses décorations, qui permettront d'améliorer le standing de notre salle.


Quand on commencera à avoir une grande salle d'arcade, on devra embaucher de plus en plus de personnel, dont des animateurs. Comme pour les machines, on devra gérer le personnel. Pour cela, on pourra installer une salle, afin qu’ils puissent se reposer. Mais il faudra aussi faire attention à leurs besoins. Plus ils seront satisfaits de leur condition de travail, plus ils gagneront de l'expérience. Ce qui permettra de monter leurs niveaux, et par la même occasion, leur débloquer de nouvelles compétences.


Avec tout ce personnel, l’entretien des machines et leur mise à niveau, l’achat de nouvelles machines, et le prix de l'électricité, on sera souvent dans le rouge. Donc, pour remédier à ce problème, ou pour éviter d’être dans le négatif, on pourra accepter jusqu’à 3 contrats en même temps. Ces derniers seront souvent assez difficiles à réaliser, ou très longs. Par exemple, il faudra tenir un mois avec un taux de satisfaction au-dessus de 70%, vider 30 poubelles pleines, ou vendre des machines. Ces contrats rapporteront parfois jusqu’à 20 000 dollars. De quoi nous aider pendant un petit moment.

Arcade Tycoon: Simulation nous propose une direction artistique en pixelart qui nous rappelle un peu les vieux jeux de simulation comme les premiers RollerCoaster Tycoon. Et ça fonctionne plutôt bien. Surtout sur la Nintendo Switch en mode portable. C’est très agréable. Et on s’amuse à gérer notre petite salle d’arcade, où l’on veut, quand on veut. On regrette tout de même la jouabilité, difficile à prendre en moins les premières heures, contrairement à la version PC. Ainsi que la musique un peu trop répétitive sur le long terme.


Pour conclure, Arcade Tycoon: Simulation est une très bonne simulation. En plus d’avoir un mode campagne assez complet, on a le droit à de nombreuses attractions, qui ne se limitent pas à des bornes arcade. Le jeu est très addictif. Et une fois qu’on commence à construire et à gérer sa salle, on a du mal à s'arrêter. Et sur Nintendo Switch, on peut profiter du jeu sans problème en mode portable. Car ce dernier ne tire pas sur la batterie. Certes, il y a quelques petits bugs. Mais rien qui ne nous empêche de profiter comme il se doit de ce petit jeu.


118 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comentários


bottom of page
Couple of Gamer ...