top of page
  • Photo du rédacteurCouple of Gamer

[Test'1D][GOG] Cult of the Lamb


Disponible depuis le 11 août sur PC via Steam, Epic Games et GOG. Ainsi que sur PlayStation, Xbox et Nintendo Switch. Cult of the Lamb est le dernier jeu de Massive Monster, édité par Devolver Digital, qui nous plonge dans une histoire de culte et d'agneau. Un jeu qu'on avait apprécié lors de notre preview. Et qu'on avait hâte de découvrir à nouveau, pour voir ce que le culte allait réserver à toutes ses pauvres petites âmes égarées. Et après une très longue aventure, et culte merveilleusement bien entretenu. Il est temps pour nous de donner notre avis final sur ce jeu, aussi drôle qu'impitoyable.

Trailer du jeu

Cult of the Lamb est un jeu d'aventure, mélangeant gestion d'un culte, et dungeon crawler, qui nous propulse dans la peau d'un agneau possédé qui a échappé à l'abattage par un inconnu étrange, et qui n'a pas d'autres choix que de payer sa dette en établissant un culte d'adorateurs en son nom. Possédant la couronne de cet adorateur, il va devoir recruter un maximum de fidèles, tout en essayant de vaincre ceux qui ont essayé de l'abattre.


On démarre notre aventure avec notre petit agneau qui va échapper de peu à la mort, et faire la rencontre de ce mystérieux adorateur. Ce dernier va lui offrir la possibilité de vivre. Mais à une seule condition, créer un culte en son nom. Relâché sur le lieu de notre non-mort, on va devoir se libérer, grâce à notre nouvelle force. Et s'enfuir loin des incrédules. Sur le chemin, on va faire la rencontre d'un drôle de personnage, qui va nous aider à monter notre culte, après avoir aidé notre premier fidèle à échapper à la mort. Ce culte devra se construire dans une plaine, non loin des différents donjons que l'on devra emprunter pour venir à bout des chefs rivaux.

Cult of the Lamb est un jeu qui se déroule en 3 phases. La première, la plus longue, la construction de notre culte. Pour réussir à monter ce dernier, il faudra des fidèles. Ces derniers devront être sauvés lors des phases de dungeon crawler, ou en les échangeant contre un peu d'or. Les fidèles seront très importants pour faire évoluer notre culte. Tout d'abord, ils permettront de récolter certaines ressources importantes pour pouvoir construire des installations diverses dans le camp. Parmi ces installations, on aura la possibilité de construire des lits pour nos fidèles, des coins pour cuisiner, des tombes, un coin jardinage, des cercles d'invocations. Bref, des éléments parfaits pour les adeptes de notre culte. Mais pour que nos adeptes nous restent fidèles, il faudra aussi construire des éléments de foi, comme un autel, un temple, ou même, un poste de mission. Ces installations seront très importantes. Car elles permettront de gagner un peu de foi, ainsi que des ressources. Pour finir, on pourra construire différents éléments de décoration, pour personnaliser son village.


Dans notre camp, on va pouvoir effectuer diverses actions. Les principales se dérouleront dans le temple. Elles permettront de renforcer la puissance de la couronne rouge portée par notre agneau, et d'augmenter la foi de notre culte. Dans le temple, on effectuera 3 actions récurrentes. La première, une fois par jour, le sermon. Ce dernier va permettre de récupérer l'énergie de nos adeptes, afin de débloquer par la suite de nouvelles compétences pour notre agneau. Ensuite, on aura la couronne, qui permettra d'adopter de nouvelles doctrines quand on aura assez de fragments. Mais aussi, d'améliorer la couronne, et débloquer de nouvelles pelisses, pour que notre agneau soit plus puissant lors des phases de dungeon crawler. Et pour finir, on aura les rituels. Ces derniers permettront d'augmenter la foi de nos fidèles, en partageant avec eux, un repas, une ascension, ou encore, une exécution. Les rituels mettront du temps à se recharger. Heureusement, grâce aux doctrines, on pourra en débloquer plusieurs, histoire de varier les plaisirs.

Dans le camp, on aura un autel, pour que nos fidèles puissent prier. Les prières apporteront de l'inspiration divine. À chaque fois qu'une barre sera pleine, on gagnera un point d'inspiration divine, qui permettra de débloquer une nouvelle infrastructure à construire. Il y a de nombreux bâtiments, décorations, et autres à débloquer dans Cult of the Lamb. Et pour tous les débloquer, il faudra une armée fidèle. Mais pas seulement. Car il sera possible de récupérer de l'inspiration divine dans les différents donjons du jeu.


Chaque fidèle de notre camp pourra être personnalisé à son arrivée. On pourra choisir sa forme, sa couleur, etc. Même si ça n'aura que très peu d'importance pour la suite. Mais ça permettra de personnaliser son culte, avec, si on le souhaite, des fidèles qui se ressemblent tous. Pendant l'aventure, il faudra prendre soin d'eux. Les nourrir. Les protéger de la maladie. Et leur offrir une belle mort, une fois trop vieux pour continuer à vivre. Le camp sera équipé de tous les éléments disponibles pour les rendre heureux. Mais parfois, certains essaieront de se rebeller, car leur niveau de foi sera trop bas. Ces rebelles tenteront alors d'engrainer les autres membres du culte. Pour empêcher ça, il faudra sévir, et envoyer ces rebelles en prison, ou les rééduquer à notre façon.


La phase de gestion du culte de Cult of the Lamb sera la partie la plus difficile, et la plus longue à gérer dans le jeu. Et pour aider nos fidèles à bien vivre, il faudra parfois se rendre dans des donjons, afin de récupérer des ressources, libérer de nouveaux fidèles, et tuer les hérétiques. Le jeu est composé de 5 donjons différents. Chaque donjon aura le droit à ses boss et mini-boss. Le but lors de cette phase sera de tuer les 4 boss des 4 premiers donjons, afin de débloquer le donjon final, et d'effectuer sa vengeance ultime. Pour ouvrir les portes des donjons, il ne faudra pas forcément terminer un donjon. Ces portes s'ouvriront en fonction du nombre de fidèles possédé. Seul le dernier donjon demandera qu'on tue les 4 boss principaux des 4 donjons.

Dans un donjon, on devra suivre des chemins qui nous mèneront à un boss. Ces chemins auront tous une signification. Certains seront axés sur les combats. D'autres permettront de récolter des ressources en abondance. Et le plus important. Certains chemins nous mèneront vers de nouveaux adeptes. Selon notre situation, on choisira le chemin qui est le mieux pour nous. Une pièce d'un donjon est composée de plusieurs zones, où, pour la plupart, il faudra tuer des ennemis. Dans les autres zones, on fera la rencontre d'un oracle qui nous dévoilera des cartes, avec des compétences passives, afin de progresser plus facilement dans les donjons. Avant chaque donjon, on aura la possibilité de prendre une arme et un pouvoir. Des équipements que l'on gardera souvent jusqu'à la fin. Sauf si par chance, on tombe sur de nouvelles armes ou de nouveaux pouvoirs. En tuant les mini-boss, on sauvera un fidèle. Mais aussi quelques ressources très utiles pour faire évoluer notre culte.


Pour finir, le jeu proposera une 3e phase. Cette dernière sera plus une phase de détente, qui permettra de récupérer des plans ou des ressources. En sortant de notre culte, on aura un cercle satanique qui permettra de voyager. Pendant notre aventure, on fera la rencontre de divers personnages qui nous inviteront à venir les voir chez eux. Ces derniers proposeront des petits mini-jeux, comme un jeu de dés, ou une petite partie de pêche. On aura aussi quelques quêtes secondaires qui permettront de récupérer des fragments pour débloquer des pelisses. On pourra aussi acheter quelques éléments de décoration uniques, comme des statues champignons, pour ne citer que ça.


Entre la gestion du culte, l'exploration des donjons, et les petites quêtes secondaires. Cult of the Lamb a de quoi nous occuper pendant des heures. Mais si on souhaite s'occuper de l'histoire principale, il faudra compter une bonne quinzaine d'heures. Car finalement, les donjons sont assez simples. Et il y a très peu de défis, même lors des boss. Certes, l'évolution de notre culte permettra de renforcer notre agneau. Mais il n'a pas vraiment besoin de ça pour être surpuissant ce petit agneau.

Cult of the Lamb est à l'image de Massive Monster. Un univers coloré, plein d'humour, comme on avait pu le voir dans le très bon The Adventure Pals. Le jeu est mignon, avec un petit côté sadique. Et on aime ça. Il y a tellement de charme dans ce jeu, qu'on a du mal à le quitter, une fois dedans. Les personnages sont attachants. Les actions sont drôles. Et l'exploration des donjons est très agréable, avec des univers variés, tout comme le bestiaire. Son seul petit défaut, c'est sa musique qui a tendance à se répéter. Mais l'avantage, c'est que si elle nous énerve trop, on peut tuer un de nos adeptes pour se détendre.


Pour conclure, Cult of the Lamb est une aventure parfaite, drôle, attendrissante, et complètement timbrée. On prend autant de plaisir à explorer les donjons qu'à créer son culte. Et même si le jeu a une fin. On a du mal à le lâcher. Certes, le côté création de culte prend le dessus sur tout le reste. Et Massive Monster n'avait même pas besoin d'ajouter des donjons ou des mini-jeux pour le rendre intéressant. Mais le mélange des genres apporte un peu plus, qui le rend encore meilleur. Une petite pépite indépendante à ne pas louper, en cette année 2022.


255 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page
Couple of Gamer ...