• Couple of Gamer

[Test Express][Steam] Xenon Racer

Dernière mise à jour : 29 déc. 2020


Disponible depuis le 29 mars, Xenon Racer est un jeu de course indépendant, développé par 3DClouds.it et édité par SOEDESCO, qui vous fera voyager en 2030, dans les rues de Dubaï, la côte d'Azur, Tokyo, ou encore Boston. On a pris le volant d'un des bolides carburant à électricité et au Xenon, pour obtenir la gloire éternelle. Puis après ça, on a voulu écrire notre test, donc le voici.

A La Découverte de Xenon Racer

2030, la fédération de course du futur a ordonné une interruption des saisons de championnat pour permettre aux écuries de passer aux véhicules volants. Pour faciliter cette transition, les meilleurs constructeurs de véhicules hybrides organisent un championnat sauvage pour les jeunes pilotes dans les rues du monde entier. Alimentées en électricité et en Xenon, ces voitures atteignent des vitesses vertigineuses.

Ceci est l'histoire de Xenon Racer, mais on reste sur un jeu de courses "automobile", il n'y a pas vraiment d'histoire dans le jeu. En fait, on y joue comme un jeu de voiture basique. On y retrouve un mode carrière, appelé ici, le championnat Xenon Racing, course rapide, écran partagé, en ligne, Mode Edge, qui correspond un peu au mode libre, avec la possibilité de faire du contre-la-montre, course de checkpoint, élimination, mode libre, et pour finir, tuto. Mais on reviendra sur les différents modes après, on va surtout commencer par ce fameux championnat Xenon Racing.

Ce championnat, c'est la base du jeu. Il vous servira pour débloquer les circuits, les voitures, et toutes les améliorations de ces dernières. Alors avant de vraiment pouvoir s'amuser dans les autres modes, ou bien montrer vos talents en ligne, il faudra terminer ce championnat. Mais ce n'est pas si simple que ça. Car Xenon Racer a un gameplay bien particulier. Les bolides du jeu sont électriques, et superpuissants. Pour réussir à finir premier d'une course, il faudra maîtriser le drift, et uniquement le drift. Si vous connaissez la technique du contre-braquage, vous allez très vite vous sentir à l'aise dans Xenon Racer, pour les autres, ça sera une autre histoire. Pour gérer le drift de Xenon Racer, il faudra trouver la pression adéquate à mettre dans le frein ou frein à main, ce qui vous permettra de faire, plus ou moins, glisser la voiture dans le virage. Et comme nous sommes sur du drift, il faudra bien sûr, frôler un maximum les murs, pour avoir la meilleure des trajectoires, et être sur de finir premier. Mais attention aux murs, et aux autres pilotes. Car si votre voiture subit trop de dégât, elle sera automatiquement réinitialisée, ce qui vous fera perdre un temps précieux.

Le drift n'est pas le seul élément pour mener à bien une course dans Xenon Racer. Car les voitures ont toutes un boost de 3 recharges de Xenon, permettant d'atteindre des vitesses folles, et distancer ses adversaires. Pour remplir sa barre d'ERS, il faudra, soit récupérer du boost sur la piste, ou bien gérer le drift, ce qui vous permettra de gagner de l’énergie cinétique, et remplir son ERS.

Voilà, vous savez tout ce qu'il faut savoir sur les voitures du jeu. Maintenant, place au championnat Xenon Racing. Ce dernier est divisé en 7 championnats de catégorie, qui proposent toutes diverses branches pour atteindre la finale WPLA. Pour atteindre cette fameuse finale, et devenir le grand champion, vous aurez plusieurs manières de faire. La première, la plus simple, vous gardez une trame linéaire, sans vous occuper des autres sections des championnats. Cette manière simple, mais un peu difficile, vous permettra de finir la carrière en 2-3 heures. L'autre manière, plus longue, et un peu plus logique, et de finir chaque championnat au complet. Cela vous permettra, en plus de débloquer des succès, de déverrouiller les autres voitures et leurs améliorations, mais aussi les tracés pour les autres modes du jeu. Au total, plus d'une trentaine de mini-championnats vous attendent dans ce mode carrière.

Le jeu propose 18 véhicules et 6 classes de performances. Plus le véhicule sera puissant, moins il sera maniable. Mais grâce aux diverses améliorations, les bêtes de course auront les atouts nécessaires pour vous faire gagner n'importe quelles courses. Mais parfois, la maniabilité est le meilleur choix à faire, contre les nombreux virages d'un circuit. Les véhicules ont 7 caractéristiques améliorables. Vitesse max, accélération, drift, maniabilité, vitesse recharge boost, durée du boost, et pour finir, puissance du boost. Les améliorations se gagnent lors du championnat. Il faudra gagner entièrement toutes les courses, pour tout récupérer, et ça tombe bien car dans Xenon Racer, il n'y a pas de place pour les deuxièmes. Seule la première place vous déverrouillera la course suivante, hors Mini-championnat de 3 courses, mais le résultat est le même, il faudra finir 1er après les 3 courses pour débloquer les autres courses. Vous pourrez aussi débloquer des livrées pour les véhicules, et des jantes. Une petite personnalisation de couleurs sera possible sur certains éléments de votre voiture, comme les vitres.

Une fois que vous aurez remporté le Xenon Racing, et que vous aurez tout débloqué, vous pourrez vous attaquer aux autres défis. Le mode course normal, vous propose uniquement de faire des simples courses, et le mode écran partagé ajoute la possibilité de faire des courses normales, mais à deux sur le même écran. Si vous désirez des défis, le mode edge vous propose de faire des contre-la-montre plutôt corsés. Vous devrez remporter la médaille d'or sur tous les circuits de Xenon Racer. Cela vous permettra de déverrouiller plusieurs succès, mais surtout montrera à vous-même que vous maîtrisez la conduite de ces bolides.

L'autre défi, c'est le mode en ligne. Ici vous affronterez jusqu'à 8 joueurs en ligne, remplacé par des IA, si le salon n'est pas complet. Chaque fois que vous gagnerez une course, vous augmenterez votre rang de pilote. Et si vous perdez, votre rang descendra. C'est pour ça qu'il faut obligatoirement débloquer tous les véhicules. Car les joueurs sont libres de prendre la voiture qu'ils souhaitent. Et bien sûr, la plupart choisissent la plus rapide. Pour être sur un même pied d’égalité, il faudra donc la débloquer en remportant la finale WPLA. Le système de rang est tout de même très strict. Vous pouvez être rang 3, et tout perdre, juste en terminant 8e. Mais l'avantage, c'est que si vous perdez, c'est obligatoirement de votre faute. Car un mode fantôme est actif lors des courses en ligne, ce qui rend impossible la collision avec les autres joueurs.

Si beaucoup vont fuir les premières fois, à cause de la difficulté de pilotage, ils ne pourront pas échapper aux couleurs flamboyantes du jeu. Xenon Racer est une explosion de couleurs vives. Ce qui rend les courses vivantes, et les tracés magnifiques. On ressent le bon dans le futur, grâce aux magnifiques décors du jeu, mais aussi grâce aux sublimes modélisations des voitures, même si certaines ressemblent à des LMP du WEC. Pour ceux qui se demandent, une LMP du WEC, c'est une voiture prototype que l'on retrouve lors des courses comme les 24 heures du Mans, ou autres courses du championnat du monde d'endurance. Certaines voitures sont de vrai petit bijou de technologies futuristes, qui avec la vitesse, se transforme complètement. C'est magnifique à voir, et on s'en lasse pas de les piloter. Le petit moins serait peut-être la bande-son qui tape un peu trop dans les oreilles. On a droit à une playlist très techno, qui va très bien avec le style de jeu, mais qui donne très vite mal à la tête.

Pour conclure, Xenon Racer fait très peur les premières minutes. La maîtrise des véhicules vous donnera du fil à retordre, et vous vous direz surement que la jouabilité est vraiment nulle. Mais plus on avance, plus on comprend que c'est voulu, et que pour venir à bout du championnat, il va falloir s'attaquer à toutes les courses, si on ne veut pas que la manette finisse contre un mur. Malheureusement, on y fait très vite le tour, et le contenu est très pauvre. Et si vous êtes fan de courses automobiles, et que vous avez votre volant branché, évitez de trop le faire souffrir. Car Xenon Racer est très arcade, et au final, le volant n’apprécie pas vraiment ce genre de pilotage.


154 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout