• Couple of Gamer

[Test Express][Steam] Warshmallows


Disponible le 10 mars sur Steam, et plus tard dans l'année sur Xbox et Nintendo Switch, Warshmallows est un brawler/shooter à 4 joueurs, développé par YouRun et DigitalMania, et édité par Bonus Stage Publishing, qui met en scène des Marshmallows armés, qui vont se battre pour devenir le seul survivant. Et comme on est loin d'être pacifiste, on a participé à cette guerre sucrée. Voici notre rapport. Enfin, notre test.

Trailer du jeu

Warshmallows est un brawler/shooter basique, où 4 joueurs vont se faire la guerre en équipe de deux, ou chacun pour sa peau, dans différents niveaux, et avec différentes armes. Le jeu propose plusieurs modes de jeu, pour pouvoir s'amuser. Le tout premier, qui sera le mode principal, qui permettra de faire des parties intéressantes, c'est le mode online. Dans ce mode, on se retrouve sur une arène avec 3 autres joueurs. Et le but sera d'arriver à 5 points, avant ses adversaires. Le second mode, c'est le mode online avec des amis. Comme son nom l'indique, il permet de jouer avec ses amis, à l'un des trois modes proposés. Le Free for All, qui correspond au, chacun pour soi. Le 2 vs 2, pour des parties en équipes. Et le Couch vs Couch, qui permet de jouer en local et en ligne en même temps, avec des amis qui vont jouer en local et en ligne en même temps. Le 3e mode de jeu disponible dans Warshmallows, c'est le mode Couche Party, pour des parties en local seulement.

Qu'on joue en solo, entre amis ou en ligne, Warshmallows se joue toujours de la même manière. Avec l'un des quatre personnages du jeu, il faudra tirer sur ses adversaires, pour les enfermer dans une bulle, ou les faire tomber de l'arène, quand cette dernière est ouverte, ou que le temps est écoulé. Le gagnant est celui qui arrive à 5 points. Mais enfermer un adversaire n'a aucun effet sur la victoire. On peut très bien laisser les autres se combattre, et attendre une opportunité pour vaincre le dernier adversaire, et ainsi gagner un point. Seule la survie compte. Pour cela, on sera équipé d'une arme avec très peu de munitions. Cette arme pourra être échangée lors du combat dans l'arène, grâce à des petites stations de loot, qui proposeront des snipers ou des fusils à pompe. Chaque arme est différente. Et plus l'arme est puissante, moins il y aura de munitions.


Les différents personnages ont tous les mêmes mouvements. Sauter. Voler. Faire un double saut. Dasher. Mais ils ont aussi un super pouvoir bien à eux, qui peut être utilisé de temps en temps lors du match. Aucun n'a un avantage sur l'autre. Le Marshmallow jaune transformera les tirs des adversaires, en tirs pour lui, ou le vert se protégera dans son casque. C'est surtout une préférence de gameplay. Mais les parties sont tellement rapides, qu'on n'a même pas le temps d'utiliser les pouvoirs.

Pour vraiment gagner une partie dans Warshmallows, il faut réussir à prendre son temps, et attaquer ses adversaires par surprise. Car si on tente de tirer à tout-va, on tombera très à cours de munitions, et les adversaires auront plus qu'à s'acharner sur nous. Et ça finira en survie, à coup d'esquive. Heureusement, de temps en temps, des munitions feront leur apparition dans l'arène. Histoire de reprendre le combat.


Quand on tire sur un adversaire, un mode bullet time va ralentir le jeu. Ce qui met un peu de suspense lors des tirs. Mais ce mode ralentit fortement le rythme du jeu. Et après quelques parties, on ne prend plus aucun plaisir à joueur. Car ça devient trop mou. Et l'ennuie s'installe petit à petit.


À la fin d'une partie, on récoltera des pièces et de l'expérience. Ceci servira à débloquer des niveaux skins pour les personnages du jeu. Mais ça reste encore très limité. On peut aussi récupérer quelques pièces en réalisant des défis hebdomadaires.

Warshmallows est un brawler/shooter qui nous fait penser un peu à Worms Rumble. Mais il lui manque beaucoup d'éléments pour le rendre addictif. Tout d'abord, le jeu manque de rythme. On s'amuse les premières parties. Mais par la suite, même en local, on n'arrive pas à trouver le fun et l'action d'un brawler. Les arènes sont peu vivantes. Le contenu est très restreint. Et le bullet time casse le rythme d'une partie. Sans oublier que chaque point marqué, c'est une nouvelle partie qui recommence. Les développeurs auraient dû opter pour un système d'enchaînement, un peu comme un Brawlhalla. Les parties auraient été 2 fois plus rythmées et fun. Pourtant, il y a du bon dans ce petit jeu indépendant. Comme les personnages en Marshmallow trop mignon. Et le système de munitions restreintes.


Pour conclure, Warshmallows aurait pu être un brawler sympathique. Mais le manque de contenu, et le rythme cassé lors des parties, le rend moins intéressant que prévu. Et même si on peut passer une bonne soirée localement. On s'ennuiera très vite, et on changera de jeu après quelques parties. Maintenant, reste plus qu'à savoir si les développeurs vont faire quelques changements dans les semaines/mois à venir, et ajouter du contenu et des modes, pour rendre ce petit brawler, fun et unique.


134 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout