• Couple of Gamer

[Test Express][Steam] Rebel Cops


Quand This is Police rencontre Xcom, cela donne Rebel Cops. Développé par Weappy Studio, et édité THQ Nordic, ce jeu de stratégie tactique en tour par tour, spin-off des jeux policier This is Police, nous montre un autre aspect des jeux du genre, dans la peau de policiers rebelles. Disponible le 17 septembre sur Steam, Xbox One, Nintendo Switch et Playstation 4. Voici notre test.

Trailer du jeu

Sorti la première fois, en 2016 sur steam, This is Police est un jeu de stratégie/gestion, qui nous permet de gérer un commissariat de police, dans une ville où les crimes sont omniprésents. Puis en 2018, This is Police 2, tout en gardant son côté gestion, revient, proposant en plus une histoire un peu plus approfondie, avec toujours de la gestion, et l'ajout de combat tactique en tour par tour.

Pour ceux qui connaissent les jeux de Weappy Studio, ils ne seront pas trop dépaysée par leur nouveau jeu, Rebel Cops, Spin-off des This is Police, qui enlève tout le côté narratif et gestion, pour se concentrer sur des opérations tactiques en tour par tour. Dans Rebel Cops, on y contrôle une équipe de policiers rebelles, qui vont tout faire pour gagner leur combat contre le baron du crime Viktor Zuev, tout fraîchement arrivée dans leur ville, mais qui contrôle déjà tout, même certains policiers.

Pour tenter de venir à bout de Viktor Zuev, notre petit groupe de rebelles va devoir survivre, et arrêter les activités de Viktor Zuev, dans une ville où plus personne n'a confiance en la police. Pour cela, il faudra trouver de l'argent, et acheter ce qu'il faut pour partir dans un combat, où la défaite est quasiment inévitable.

Avant de commencer ce combat, Rebel Cops propose 3 modes de difficultés. Le premier, le plus simple, le mode détendu. Ce mode permet de jouer sans vraiment se soucier des combats tactiques. C'est un mode ultra facile, qui propose des sauvegardes illimitées, des ennemis faibles, et plus de munitions. Pour ceux qui débutent dans ce genre de jeu, c'est un mode conseillé, même s'il reste un peu trop simple.

Le second mode, normal, reste ce qu'il y a de plus basique. Ce mode prend en compte la configuration par défaut du jeu, avec des ennemis assez difficiles à battre, des ressources limitées, et surtout une limitation dans les sauvegardes, pendant une mission. Mais il faudra connaitre un minimum ce style de jeu, car même en normal, cela reste assez difficile.

Et pour finir, le mode difficile. Celui-ci est réservé à l’élite. Les ennemis vous repèrent très facilement, les ressources sont quasi inexistantes, et lors des phases de combat tactiques, les interactions sont plus difficiles à réaliser. On a un taux de réussite inférieure à 30%, ce qui nous pousse à être très stratégique dans les déplacements. Une fois le mode de jeu choisi, on peut se lancer dans Rebel Cops.

On commence le jeu avec un tuto, qui nous apprend les déplacements, et les différentes interactions possibles lors des combats. Le jeu reprend les bases de This is Police 2. On peut donc effectuer plusieurs déplacements, selon le niveau du personnage. Tirer sur les ennemis, les assommer avec une matraque, les menacer avec son arme, arrêter les suspects, libérer des otages, crocheter des serrures. Les agents peuvent aussi s'entraider lors des missions. ce qui permet d’éviter les mauvais déplacements. Si un déplacement met la vie en danger d'un agent, un autre près de lui peut le prévenir par talkie-walkie, pour éviter qu'il se fasse repérer, ou pire qu'il meurt. Plus tard, il y a aussi l'intégration du sniper, qui pourra vérifier le nombre de suspects dans une pièce, et tirer si l'angle de vue est dégagé. Pendant les combats, les agents proches peuvent s’échanger leur inventaire, même si ça ne sert pas à grand-chose au final.


Pendant les diverses missions du jeu, il y aura toujours des objectifs principaux. Parfois, il faudra finir en un nombre de tours. D'autres fois, il ne faudra pas tuer de garde. Si un des objectifs n'est pas respecté, la mission sera échouée. Mais le jeu propose aussi des objectifs secondaires donnés par les habitants de Ripton. Ces objectifs ne sont pas obligatoires, on peut les refuser, mais cela entachera notre reptation auprès des habitants. Avant chaque mission, il est possible de sélectionner jusqu’à 6 rebelles, séparés sur deux objectifs, si on souhaite réaliser un objectif secondaire.

Le jeu met en avant le côté "bon flic". Donc, pour chaque arrestation pendant une mission on récupère des points de rébellion, qui permettent pendant une mission, d'activer une capacité spéciale pendant un tour, comme voir où sont les ennemis sur la carte, avoir une action supplémentaire pendant le tour, ou encore augmenter la précision de tous les agents pendant ce tour. Les points de rébellion non dépensée, sont conservés pour la mission suivante.

Pendant la mission en cours, on a aussi la possibilité, si les taches nous le permettent, d'explorer un peu la map. On peut y trouver divers objets, ou documents. Ils n'ont aucun impact sur l'histoire, ou la progression. Mais c'est toujours sympa d'ajouter un peu de collectibles dans ce genre de jeu. Chaque rebelle peut évoluer en gagnant de l’expérience sur le terrain. Arrestation, tir, crochetage. Toutes les actions réalisées rapportent un peu d’expérience aux agents. Monter de niveau permet d'augmenter les stats Force, Vitesse, et précision, mais aussi permet de débloquer par la suite un des 9 talents du jeu. les talents peuvent être très utiles lors des missions. Certains permettent d’être plus précis quand on tire. D'autres permettent d'avoir plus de points d'action. Composer une équipe avec divers talents permet d'avoir un meilleur plan stratégique lors de certaines missions.

Bien sûr, avant de se lancer dans la bataille, il faut aussi préparer l’équipement des 6 agents qui effectueront la mission. Pour cela, on peut sélectionner une arme de poing, une arme longue, 2 équipements, casque et armure, et 6 objets. il est toujours utile de mettre une matraque, des crochets, et une trousse de soin pour les 6 agents. Mais au début du jeu, avec nos faibles moyens, c'est assez difficile à faire.

Toutes les mécaniques de combat en tour par tour de This is Police 2 sont présentes. Contrairement aux jeux précédents de Weappy Studio, Rebel Cops ne propose aucune investigation, ou gestions du personnel. Même si Rebel Cops joue uniquement sur son côté Xcom, le jeu propose pas mal de chose à gérer derrière. En tant que rebelles, on vit un peu comme des contrebandiers à l’époque de la prohibition. On va donc devoir gagner de l'argent comme on peut, pour acheter nos ressources chez un marchand plus que douteux, à des prix parfois élèves. Certains objets peuvent être combinés. Par exemple, le pistolet peut bénéficier d'un silencieux, ou bien le fusil peut être combiné avec un silencieux et une lunette, pour en faire un Sniper. Mais tout ceci coûte de l'argent. Malheureusement, le peu que l'on gagne, peut être aussi versé aux habitants de la ville de Ripton, ce qui augmente notre réputation, à défaut d'avoir les armes nécessaires pour corriger Viktor Zuev et sa bande. Bon ou mauvais flic, plus on avance dans le jeu, plus le choix est difficile à faire.

Le point fort de Rebel Cops, c'est que l'univers et l'ambiance déjà vue dans This is Police est toujours présent. Graphiquement, il n'y a pas besoin d'en faire des tonnes, pour qu'il reste plaisant à jouer, et surtout à regarder. L’écriture de l'histoire fait penser à un scénario de film noir des années 40, alors que l'histoire se déroule en 1994. De plus, on a le droit à un petit OST assez sombre, qui va très bien avec l'histoire, et le jeu.

Pour conclure, Rebel Cops est peut-être qu'un spin-off de This is Police, ne proposant que le côté Stratégie/Tactique en tour par tour de This is Police 2, mais il reste tout de même très intéressant. Certes, il va dans un premier temps attirer les fans de la série, et les joueurs qui ont une préférence pour les Xcom Like. Mais une fois que l'on découvre l'univers, on s'y attache assez facilement. Le fait de faire un choix entre votre survie et celle des habitants, donne une autre dimension au jeu. De plus, le jeu propose une durée de vie plutôt convaincante. Il faut compter une dizaine d'heures pour venir à bout de Rebel Cops en mode détendu. Alors imaginez dans les autres modes. Qu'on aime ou pas les jeux du style Xcom, il mérite qu'on s'y intéresse, pour son univers, et son ambiance.



136 vues
  • Facebook - Black Circle
  • Twitter - Black Circle
  • YouTube - Black Circle
  • Instagram - Black Circle
A Propos de Nous

Nous sommes un couple gamer fan de jeux depuis notre plus tendres enfance.

 

Lire Plus ...

 

  • Gris Facebook Icône
Ne ratez rien !

Copyright © Couple of Gamer CoG - 2018 

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now