• Couple of Gamer

[Test Express][Steam] Projection: First Light


Disponible dans un premier temps sur Apple Arcade. Projection: First Light, sortira le 29 Septembre sur Steam. Développé par Shadowplay Studios et Sweaty Chair, et édité par Blowfish Studio. Ce jeu nous raconte l'histoire d'une jeune fille qui a fait le tour du monde, avant de rentrer chez elle. Et pour découvrir cette aventure, on va prendre son contrôle, et jouer avec les ombres. D'ailleurs, notre test vous éclairera plus à ce sujet.

Trailer du jeu

Projection: First Light nous raconte l'histoire d'une jeune fille qui après avoir fait des bêtises, fugue de chez ses parents. Mais en suivant un papillon jusqu'à un vieux théâtre, elle se retrouve à faire le tour du monde. Et elle va tout faire pour tenter de rentrer chez elle.


Projection: First Light est un jeu de plateforme en 2D, où l'on contrôle la jeune fille, qui va devoir progresser latéralement pour avancer dans l'aventure. Mais pendant notre long voyage, on va rencontrer une petite lumière. Cette dernière, va nous aider à traverses des chemins parfois difficile d'accès, grâce aux ombres qu'elle fabriquera grâce à sa lumière. Dans ce jeu, on prend donc le contrôle de la jeune fille et de cette lumière, pour se frayer un chemin à travers les différents mondes qu'on explorer. Chaque petit obstacle, comme des morceaux de bois, des pots, ou encore des caisses, vont permettre de créer des ombres via la lumière. Ce qui va créer une plateforme accessible pour la jeune fille.

Dit comme ça, on a l'impression que c'est compliqué. Mais au final, pas du tout. Au contraire, il est assez simple de prendre en main ce jeu de lumière. Il suffira de se créer des rampes, ou bien de cacher un chemin parsemé de piques, pour éviter de se blesser. Le jeu propose aussi une petite partie d'énigme, où il va falloir tenter de résoudre quelques casse-tête avec les ombres. Malheureusement, même si le jeu de lumière est bien pensé. Les casse-tête ne sont pas très variés. Et on fait souvent les mêmes. L'avantage, c'est qu'on n'est pas obligé de se presser. On peut donc faire bouger notre lumière, pour trouver la solution. Puis faire avancer notre petite aventurière. Enfin, du moins pendant 95% du jeu. Le boss final de Projection: First Light est un speedrun. Et d'un coup, on se retrouve à devoir prendre le contrôle de la lumière et de la fille en même temps, tout en évitant de se faire attraper par le boss. Il faut donc réussir à gérer les deux, si on ne veut pas sans cesse recommencer ce niveau. Car bien évidement, il n'y a pas de checkpoint dans ce niveau, ce qui le rend encore plus difficile. Mais les développeurs ne sont pas si cruels. Car les phases sont quand même rapides, bien qu'elles soient dures. La seule véritable complexité, qui n'en n'est pas vraiment une, c'est de devoir terminer une scène avant de quitter le jeu. Sinon, il faudra la recommencer à 0. Car le jeu ne propose pas de sauvegarde manuelle. La fin d'une scène se reconnaît facilement. Comme un chapitre, le nom change quand la scène change. Ce qui veut dire que le jeu a été sauvegardé.


Pour pimenter un peu le jeu, vous trouverez dans chaque endroit, un nombre différent de papillons à récupérer. Au total, il y en a 166 à retrouver. Certains sont simples à récupérer. D'autres sont très voyants. Mais ils sont plus compliqués à attraper. Et pour le reste, on se demande encore où peuvent ils être. Ils sont tellement bien cachés, qu'on a du mal à les trouver.

L'aventure de Projection: First Light nous fera faire le tour du monde. Et même si le jeu comporte 14 chapitres. Deux ou trois chapitres nous feront rester dans le même pays. Sans compter notre maison, il y aura 4 pays à découvrir. L'Indonésie, l'Angleterre, la Turquie et la chine. Il faut compter moins de 10 heures pour finir l'histoire de cette jeune fille. Par contre, si vous tenez à récupérer tous les petits papillons, la durée de vie peut facilement s'allonger de plusieurs heures.


Projection: First Light est plutôt sombre. Et heureusement, car un jeu d'ombre et lumière, rempli de couleurs flashy, ne collerait pas vraiment à l'univers du jeu. Mais ce qui fait vraiment le charme de ce jeu, c'est les scènes que l'on découvre tout au long de l'aventure. Chaque personnage du jeu est un pantin articulé par un bâton, que l'on voit apparent le long des membres. L'aventure est un spectacle silencieux, comme celui des marionnettes. Il y a aussi la variété dans les univers de ce jeu, qui nous font littéralement voyager à travers les pays. Temple chinois. Voitures Anglaises. Chaque pays se distingue facilement grâce aux scènes magnifiquement représentatives du pays. Le jeu n'offre aucun dialogue. Tout est visuel. Mais on a tout de même le droit à des musiques magnifiques, qui collent parfaitement à chaque univers du jeu. Malheureusement, elles sont un peu trop répétitives à la longue.

Pour conclure, Projection: First Light est un jeu original, à l'histoire intéressante. Dommage que le jeu n'évolue pas vraiment. On aurait apprécié avoir un gameplay évolutif, pour casser la routine. Cependant, on se laisse facilement bercer par l'univers des pays, qui donne un charme fou à ce petit jeu. Tout comme sa petite direction artistique.


  • Facebook - Black Circle
  • Twitter - Black Circle
  • YouTube - Black Circle
  • Instagram - Black Circle
  • Gris Facebook Icône

Copyright © Couple of Gamer CoG - 2018 / 2020 - Site indépendant de Jeux Vidéo

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now